• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Conversation avec mon chien sur l’Humanité

Conversation avec mon chien sur l’Humanité

L'Homme est la plus belle et la pire des des créatures de la Nature

L’Homme est la plus belle et la pire des créatures de la Nature.

Facétieuse la Nature hein messieurs les Hommes !? Elle réserve des surprises inattendues.

Elle (la nature), qui sait si bien corriger les erreurs qu’elle commet pour retrouver son équilibre, est bien en peine avec les Hommes.

Oh d’accord, Elle l’a fait se dresser sur ses pattes arrières… quelle belle affaire ! L’Homme est sans cesse en train de contrôler son équilibre tant il est instable.

Ah oui aussi, Elle l’a doté d’un pouce opposable aux autres doigts… bravo madame la Nature, c’est un bel outil que cette main. Mais les Hommes s’en servent de moins en moins, bientôt ils n’auront plus besoin de mains.

Le cerveau me direz-vous … ben quoi le cerveau !? L’organe producteur d’intelligence dont l’Homme est le plus fier car il le distingue des animaux !?... Parce que cette gélatine lui remplissant le crâne est apte à raisonner ?... Mais qui dit ça ?... l’Homme bien sûr.

Mais avez-vous demandé son opinion à un animal ?

Moi, j’en parlais encore hier à mon chien qui me tenait à peu près ce langage :

 ─ « Écoute mec, t’es bien gentil avec ton cerveau, mais il te sert à quoi ? Si tu continues dans cette voie, ton cerveau aura la même destinée que ta main : il ne servira plus. Parce que tu me diras c’que tu veux mec, mais franchement le cerveau des Hommes est une bonne blague de la Nature. Ou alors Elle s’est plantée, Elle espérait mieux en dotant les Hommes de cet organe. »

 ─  « Dis donc vieille cheunasse – lui-ai-je flanqué dans les crocs - j’te signale tout de même que l’Homme a inventé tout ce qui existe sur terre… dis la roue, c’est de la merde la roue !? Les mathématiques, les médicaments, l’électronique, les avions… j’pourrais t’en dire des milliers comme ça. Alors ferme ta grande gueule et admire ! »

 ─ « Ouaf… ouaf… arrête de me faire rire, ça me fait mal au ventre. Attends, j’vais pisser un coup parce que quand j’me marre ça comprime ma vessie…et je reviens t’expliquer la vie mon pote, la vraie vie, celle que nous les animaux vivons normalement. Sauf quand tes putains de semblables viennent pourrir notre écosystème, nous chasser pour nous bouffer ou, pire, par sadisme ludique... Allez, pose ton cul sur ce truc à quatre pieds et écoute. D’ailleurs, tu vois, t’es obligé d’avoir un ustensile pour t’asseoir, faut vraiment être tordu pour inventer ça. Et ça prouve bien que ton corps est de moins en moins adapté à cette vie, à cette terre, à cette nature. Bon, bon, d’accord j’arrête de critiquer, passons aux choses sérieuses : à quoi te sers ton cerveau par exemple ? A raisonner, créer et patin couffin… c’est bien un argument d’Homme ça. Dis-moi ce qu’elle t’a apporté ton intelligence… les codes, les règles, les lois, les usages, les comportements, les attitudes, les contraintes, les religions, les guerres, les inventions futiles ou dangereuses, et tout ce fatras qui borne vos existences. Pour quel résultat ?... vous les Hommes, n’êtes jamais heureux, vous en voulez toujours plus, de tout et de son contraire ; vous jouez en permanence un rôle pour tromper vos semblables ; vous inventez des trucs surnaturels que vous ne maîtrisez pas, qui vous échappent. Ouah ouah j’suis d’accord sur le fond, l’intelligence des Hommes est la plus belle chose que la Nature ait créée, mais Elle a oublié de vous en donner le mode d’emploi et les précautions d’usage. »

 ─ « Ah quand même sale clebs, tu reconnais que nous les Hommes sommes les plus évolués du règne animal dont, je te l’accorde, nous sommes issus. »

 ─ « Ouah !... ouah !... ouah !... j’t’ai déjà dit d’pas m’faire rigoler, ça m’donne envie de pisser… les plus évolués !?!... comme tu y vas mon ch’tit père, on aura tout entendu des Hommes… pfff. A quoi elles te servent tes mathématiques dont tu parlais tout à l’heure, sinon à inventer des machines de plus en plus délirantes et des armes de destruction… nous, les animaux, nous n’avons pas besoin des mathématiques pour savoir compter, pour connaître les dates exactes, les délais, la durée etc. Nous savons quand et comment nous devons agir. Et tes avions là, c’est p’t’êt’ pas de la connerie hein !?... Est-ce que je cherche à voler moi ?... chacun à sa place quoi merde, les zoziaux c’est fait pour voler, les poissecailles pour nager et nous les bestiaux terriens pour marcher et courir. Bon, j’t’accorde que la roue est une belle invention, mais faut croire que les hommes étaient peut-être moins cons il y a des siècles. Quoique … »

 ─ « Tu comprends rien, t’es qu’un clébard obtus. »

 ─ « Ouah, c’est ça, et toi un bipède qui se la pète avec son intelligence. Ben, puisque t’es si intelligent, médite un peu là-dessus, c’est mon arrière grand-père qu’était chien de traîneau sur la banquise pour Paul Émile VICTOR qui m’a raconté cette histoire  :

Nous n’avions pour eux aucune haine. Ils faisaient métier de loups comme nous faisions métier d’hommes. Ils étaient créatures de Dieu. Comme nous. Il n’y avait aucune cruauté en eux. Ils étaient nés prédateurs. Comme l’homme. Mais ils étaient restés prédateurs, alors que l’homme était devenu destructeur (…)

Étant donné que t’en as pour un bon moment avant que cette pensée se fraie un chemin dans ce cerveau dont tu es si fier, tu pourrais p’t’êt’ me sortir promener…

─ « Ah tu vois que tu as besoin de l’homme pour vivre ! » 

─ « Si tu ne m’enfermais pas dans cette boite en béton que tu appelles "ta maison", je me débrouillerais tout seul hé duconnaud ! Allons habiter à la campagne, laisse-moi dehors, et tu verras que j’ai besoin de personne … pfff, tu vois que ton cerveau ne te sers à rien, t’as même pas réfléchi à ça ! »


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • jpm jpm 3 février 2017 10:39

    Merci pour ce beau moment de detente lorsque je vous ai lu en moderation hier smiley

    L´humanité a parfois besoin d´un peu d´humilité... ce que nous rappelle nos amis les betes.

    http://www.slate.fr/story/118185/hommage-marvin-chien-jarmusch-paterson


    • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 11:42

      @jpm
      Merci d’avoir compris le sens de cette fabliotte.

      Bien animalement vôtre.

    • alinea alinea 3 février 2017 10:57

      Je discute souvent avec mes chiennes, mais comme j’en ai une qui a la taille de pouvoir se servir toute seule, il m’arrive plus souvent qu’à mon tour de lui dire : quand les tiens auront inventé le pâté de canard, je t’en ferai une tartine ; en attendant, je ne vole pas tes croquettes, je te les offre, alors, ferme ton clapet, et arrête de baver !!
      Quand même, ils sont mignons,ils veulent la liberté et la couche moelleuse, ils avalent leur soupe sans un merci et, en plus, ils lorgnent sur la nôtre : et les chats, ils prennent la meilleure place près du feu, ils l’ont inventé le feu ?
      Non mais !!
       smiley


      • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 11:46

        @alinea
        Je constate que vous avez les mêmes problématiques relationnelles avec vos animaux que moi avec les miens.

        C’est vrai quoi, z’ont rien inventé ces bestioles et faut qu’elles la ramènent ! 

      • cevennevive cevennevive 3 février 2017 11:18

        Bonjour Joseph, jpm et Alinea,


        C’est drôle, je viens de lire un joli petit roman « la joie en herbe », où le personnage principal, éditeur parisien, méprisant et hautain, change petit à petit devant la vie d’une petite chienne qui lui est échue par hasard. Adorable...

        Quant au dialogue que Joseph a eu avec son chien, il est réaliste et tout a fait possible. Je le sais, j’ai eu une chienne avec laquelle je pouvais dialoguer très librement. Elle était pleine de bon sens et devinais ce que j’allais dire avant que je n’ouvre la bouche...

        J’ajoute que le chien de Joseph a raison, il est capable de vivre sans l’homme. Mais l’homme aussi est capable de vivre sans ses semblables, s’il renonce à l’argent, à la gloire, au confort et surtout à la consommation !
         
        A propos alinéa, et tout à fait hors sujet : je voudrais un bébé chien que j’élèverais moi-même. Vu mes finances et mes aspirations non commerciales, tu n’aurais pas, dans ta famille canine un couple qui m’en procurerait un ?

        Bien à vous trois.




        • alinea alinea 3 février 2017 11:22

          @cevennevive
          Quel genre ?


        • cevennevive cevennevive 3 février 2017 11:32

          @alinea,


          Peu importe la race ! Une vrai chien, pas un animal trafiqué génétiquement, pas un chien à sa mémère.

          Ma chienne était une métis de berger allemand et de boxer. C’est d’ailleurs pour cela que l’on me l’a donnée, car ce bébé chien était « invendable »... Et pourtant, quel amour de bête !


        • alinea alinea 3 février 2017 11:45

          @cevennevive
          je te ferai signe, mais si tu veux on peut en parler sous un de mes fils !!
          bonne journée


        • cevennevive cevennevive 3 février 2017 11:47

          @alinea


          OK ma Belle. A bientôt !



        • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 11:53

          @cevennevive
          En somme vous êtes tout à fait normal quoi !... Pas humain. Tout comme moi. Si vous dialoguez avec votre chien, si vous le comprenez et qu’il vous comprend, alors je vous le dis : vous êtes normal. Un être vivant avec les perceptions naturelles de tout être vivant.

          P.S. : j’aurais pu répondre à votre demande recherchant votre semblable chien étant d’une famille d’éleveurs de longues longues longues lignées. Mais hélas ma sœur (l’éleveuse) est horriblement cher !!! Et elle est d’un mercantilisme acharné. 

        • cevennevive cevennevive 3 février 2017 11:36

          Joseph, pardon de transformer votre fil en succursale du « bon coin »...


          Mais je sais qu’un « raconteur d’histoires » est capable de comprendre. D’autant plus que je fais partie de votre « confrérie ».

          Donnez-nous encore des textes comme celui-là...

          Bien à vous.


          • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 11:55

            @cevennevive
            Tant mieux si vous vous sentez à l’aise ici. Faites comme chez vous (mais ne buvez pas tout mon pur malt)


          • alinea alinea 3 février 2017 11:49

            je voulais dire à l’auteur que moi aussi je suis de la confrérie, oh combien ! et que ma petite histoire, tout à fait véridique, c’est juste des soupapes tendres que je m’autorise de temps en temps, avec toutes mes bêtes ( j’en ai beaucoup), et ma vie, mon rythme sont complément liés à elles.
            J’ai déjà écrit ici tout ce que j’ai appris des bêtes, et que ce que j’en ai appris est essentiel, jamais lu même chez les meilleurs philosophes !


            • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 11:58

              @alinea
              Il est rassurant de constater qu’il y a encore des êtres vivants capables de compréhension et d’émotions ... entouré que nous sommes par des hordes de décérébrés ou de zombies.



            • Neo 3 février 2017 12:00

              Salut,

              Ben voilà pas que maintenant le Joseph il nous tape la causette à son cleps ... Comme quoi pour certains elle a vraiment oublié de leur donner le mode d’emploi et les précautions d’usage ... smiley

              J’ai trois chiens avec lesquels je n’arrête pas de causer quand je bosse ... Si ils n’étaient pas là je m’ennuierais ... Je leur sort des bâches comme quoi ils ne savent rien faire, ils ne savent pas se servir de tel ou tel outil ... Ça les amuse, il me regardent et Remuent la queue ... Puis viennent pour que je les caresse ... Des fois je me dis qu’il comprennent mieux mon humour que certains humains ...

              Joseph, pour la roue ... J’ai toujours remarqué que les chiens avaient une réaction particulière avec tout ce qui tourne ... Roue de voiture ... Tête de débroussailleuse ... Roue de brouette ... Etc ... Etc ...


              • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 12:13

                @Neo
                En somme vous avez le même genre de conversation avec vos chiens que moi avec les miens (avec d’autres animaux d’ailleurs). Moi aussi je les vanne et ils sont contents lorsque je suis dans de telles dispositions d’esprit. Mais lorsque je suis en plein « spleen » ils le sont aussi.


                La roue pour un chien c’est un jeu, c’est la baballe, c’est la chose qui bouge.

              • Neo 3 février 2017 12:52

                Joseph,

                "Moi aussi je les vanne et ils sont contents lorsque je suis dans de telles dispositions d’esprit. Mais lorsque je suis en plein « spleen » ils le sont aussi."

                Oui comme quand t’es pas bien ... Ils en sont conscients ... Peut-être aussi la façon de s’exprimer ... Je crois effectivement et affectivement que nous sommes tout deux sur un même ressenti en fait ...

                En tout cas pas facile de les leurrer ... J’en ai un, un gros balourd qu’aime pas monter en voiture ... Alors j’ai essayé de le gruger de mille et une façon et des centaines de fois pour l’attraper et le collé dans la voiture ... J’essaie d’être tout à fait normal, mais il capte direct ! smiley ... Il s’aplatit à deux trois mettre de moi, se tortille, me regarde et n’arrête pas de faire les vas et vient et dés que je m’approche il s’éloigne tout en continuant son cirque , son cinéma ... smiley

                Bon je sais que l’article ne porte pas spécialement sur les canins ... J’en ai je pense aussi compris le sens ... D’ailleurs je préfère me servir de mon petit cerveau pour faire des observations dans le sens écrit si dessus et en parler plutôt que de m’en servir pour calculer mes factures et tout un tas de truc qui gonfle dans les deux sens du terme mon petit cerveau ... smiley 


              • kalachnikov lermontov 3 février 2017 12:10

                Le chien n’est pas un bon exemple, je crois. C’est un animal domestique. La nature étant très plastique, la domesticité mode française et celle mode inuit sont très différentes.

                Bon, je ne dis pas ce que je pense de la domesticité, sinon je vais me fâcher avec Alinea et Cévennevive et comme je les aime bien par ailleurs, ça serait naze.

                Du coup, je vais me regarder ça :

                https://www.youtube.com/watch?v=5-oECMtfxGQ

                Genre à 38’50


                • cevennevive cevennevive 3 février 2017 12:28

                  @lermontov, bonjour,


                  Je ne veux pas répondre pour alinea, mais je crois penser qu’elle est comme moi. Elle aime les animaux (tous les animaux, les sauvages, les rétifs, les domestiqués, etc).

                  Puis, il me paraît difficile de vivre 24 heures sur 24 avec un sanglier ou même un chevreuil ! Et qu’un chat, un chien sont des compagnons plus propres à vivre dans nos « tanières »...

                  Moi, je ne suis pas capable de tuer un animal, c’est impossible. Et lorsque je rencontre un animal sauvage dans la forêt, je lui parle. Qu’importe qu’il s’enfuie, je sais qu’il m’a comprise.

                  Vous savez, point n’est besoin de « domestiquer ». j’ai des centaines d’oiseaux à qui je donne à manger en ce moment. Eh bien les mésanges et les pinsons viennent béqueter jusque devant mes pas ! Mais aucun ne vient si je suis accompagnée. Ils ont bien compris que je ne leur ferais aucun mal.


                • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 12:33

                  @lermontov
                  La domesticité est humaine, pas animale. Moi aussi je peux me fâcher face à une domesticité excessive. Les relations avec un animal peuvent (doivent) êtres égalitaires, c’est à dire respecter son mode animal et celui-ci doit respecter mon mode humain.

                  Je vais regarder votre vidéo dans l’après midi (là je dois y aller !) mais je peux déjà vous dire que pour les inuits les chiens sont des outils, pas des compagnons, contrairement aux idées reçues de ceux qui ne savent pas et idéalisent. Les inuits ne sont pas tendres avec leurs chiens (je l’ai vécu en direct live pour parler jeune)  

                • Xenozoid 3 février 2017 12:39

                  @Joseph DELUZAIN


                  a propos de domestication,cela devient symbiotic car oui la domestication est un instrument de pouvoir,mais moi auss j’arrête le, car moi aussi j’ai eu des animaux, mais et je dis mais,cela ne s’est pas passé dans une transaction,non il y avais un bénéfice pour nous,c’était en fait le chien qui m’avait trouvé,et moi qui était domestiqué....

                  symbiotic

                • Xenozoid 3 février 2017 12:45

                  @Xenozoid


                  cétait une réponse a cennevive

                  PS : le site beug a fond derniérement,suis je le seul a avoir des problemes avec spip ?

                • kalachnikov lermontov 3 février 2017 12:51

                  @ Joseph DELUZAIN

                  Il s’agit en fait d’un passage de ’nanouk l’esquimau’ (je viens d’apprendre que le mot ’esquimau’, désignant la crème glacée, a été donné en son - sic - honneur - ! - et j’en suis abasourdi !).


                • alinea alinea 3 février 2017 13:37

                  @lermontov
                  Tu te fâcherais avec moi sur la domestication ? Ça m’étonnerait !
                  j’en ai discuté des heures avec Xeno ! le problème, c’est qu’il y a quarante mille ans, je n’étais pas née ; j’ai trouvé ça en naissant ; je m’en contente, je m’en réjouis !
                  mais j’ai vécu avec des sauvages, et, c’est vrai, ce sont elles qui m’ont tout appris !


                • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 14:56

                  @cevennevive
                  M’étant absenté j’ai zappé votre commentaire. Je m’en serai voulu de ne l’avoir point lu. En effet je découvre que vous êtes mon jumeau (soyez rassuré de la comparaison, je suis beau, intelligent, distingué, instruit... c’est mon chien qui me l’a dit), car je vis exactement comme vous, les animaux - tous les animaux - visitent mon espace (je vis en campagne profonde). Même un chevreuil, en novembre dernier, m’a rendu visite. Des oiseaux nichent sous mon toit, une fouine vient faire son marché (la nature est cruelle hein !), des buses viennent chasser au-dessus de mon terrain, des faisans et perdrix squattent, j’ai de superbes salamandres auxquelles je rends visite au printemps, etc. Je ne suis pas un écolo intégriste, je respecte seulement la nature telle qu’elle se présente. Je la préfère au monde humain. Un peu misanthrope quoi !... 


                • Xenozoid 3 février 2017 12:28

                  je l’ai lu en anglais il y a des années,j’en ai plein comme ça.


                  merci pour le rappel


                  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 12:36

                    @Xenozoid
                    Vous avez peut-être lu P.E.VICTOR en anglais mais pas mon billet qui est très personnel et que j’ai exhumé de mes archives « blogesques » datant de 2011. 


                  • Xenozoid 3 février 2017 12:40

                    @Joseph DELUZAIN


                    jeff ?

                  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 14:24

                    @Xenozoid
                    OUI ?...


                  • Xenozoid 3 février 2017 14:27

                    @Joseph DELUZAIN


                    ok

                  • Xenozoid 3 février 2017 14:33

                    @Joseph DELUZAIN


                    ládresse de ton blog c’est le blog de jeff oser dire ce qui ne se dit jamais...,ton lien dans la description auteur est mort

                  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 14:40

                    @Xenozoid
                    Bravo Zeno ! Moi je ne suis plus allé sur ce site depuis des années. Il existe encore !? Je vais essayer d’aller voir. Heureusement j’ai gardé tout ce que j’ai écrit là ou ailleurs dans mes archives. C’est d’ailleurs en relisant ces archives que j’ai eu l’idée de poster cette fable ; j’ai pensé qu’elle était d’actualité.

                    C’est une surprise agréable que quelqu’un se soit donné la peine de rechercher l’origine de JDZ. 
                    Merci de l’avoir fait.

                  • Xenozoid 3 février 2017 14:44

                    @Joseph DELUZAIN


                    de rien,c’est a cause de l’histoire ca m’a remis en marche et je l’avais lu en anglais ’je l’ai retrouver en francais apres dans un vieux lien , mais peut etre du site LMOUS, tu connaissais ?

                  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 14:58

                    @Xenozoid
                    Non, du tout. C’est quoi LMOUS ?Je peux aller voir où ? 


                  • Xenozoid 3 février 2017 15:02

                    @Joseph DELUZAIN


                    c’est mort aussi je pense

                    http://www.lesmotsontunsens.com ici mais mont liens étais dans un cache, j’ai juste eu de la chance

                  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 15:05

                    @Xenozoid
                    Mais ça marche le lien !!! Putain ça fait drôle de revoir ce que j’écrivais il y a des années. Merci, c’est comme une petite amie du passé que l’on retrouve : ça fait plaisir mais en même temps on voit les rides de l’âge


                  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 15:10

                    @Joseph DELUZAIN
                    Euh je parlais du lien sur mon ancien blog


                  • keiser keiser 3 février 2017 13:33

                    @ L’auteur

                    Je sais pas si tu as vu mais ton chien c’est un loup.
                    Alors tu devrais faire attention.


                    • alinea alinea 3 février 2017 13:40

                      @keiser
                       smiley
                      il y a quelque chose en ce moment,je ne sais pas si c’est moi ou Avox, mais je crois que c’est vous ! le rire, le rire bienvenu, bienfaisant !
                      Merci


                    • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 14:26

                      @keiser
                      Hé oui ! C’est mon portrait.


                    • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 14:33

                      @alinea
                      Tant mieux si le rire est le bienvenu sur ce site, peut-être reviendrai-je plus souvent.

                      Avec les commentaires nous avons dérivé vers le rapport avec le chien mais au départ c’est l’humanité que je stigmatisai. J’en profite pour répondre en général aux commentaires évoquant la domesticité du chien. Bien d’accord avec les dérives de cet « esclavage », le problème est que l’homme fait de l’antropomorphisme alors qu’il devrait seulement respecter la place de chacun. Comme le dit mon chien : les zoziaux pour voler, les poissecailles pour voler etc... 

                    • alinea alinea 3 février 2017 15:36

                      @Joseph DELUZAIN
                      J’ai bien peur qu’ils se soient abîmés à notre contact ; je ne parle pas des cancers obligés après des années de pilule ou bien de la malbouff, de la torture et tout ça, non, plus gentiment, j’en ai une, la même ( je vais vous parler d’elle très bientôt dans un article) qui rêvait de voler comme les chats ; la blanche angora turque volait dans les branches du figuier et ma grande de baver sans pouvoir s’envoler ; ça lui laissait un goût amer de vengeance, interdite, mais contrariée, car figurez-vous que les chats d’après, venaient se coucher contre elle ou même dans ses pattes.. ça a été difficile, mais avec le sourire, et ce n’est pas ça qui l’a rendue malade !
                      on parle de sagesse, on ne s’y trompe pas ; en pareilles circonstances, l’homme tire !


                    • Xenozoid 3 février 2017 15:42

                      @alinea


                      on parle de sagesse, on ne s’y trompe pas ; en pareilles circonstances, l’homme tire !

                      je suis d’accord

                      et la chouette regardant, l’homme répondit ,
                      il n’aura jamais assez,son trou est trop grand, c’est comme une faim qu’il ne pourra jamais assouvir il aura toujours faim


                    • Xenozoid 3 février 2017 15:49

                      @Xenozoid
                      et la chouette, regardant l’homme, répondit 


                      ponctuation

                    • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 18:18

                      @alinea
                      Eh bien figurez vous - et là vous serez étonnée - que j’avais un chien (Doberman) qui grimpait dans les arbres en se servant des branches basses. Authentique. C’était pour poursuivre les chats squatter qui empiétaient sur le territoire de ses copains chats (ceux de la maison, un couple de siamois). Le problème était que je devais aller le rechercher, il ne savait pas redescendre ! 


                    • baldis30 3 février 2017 17:16

                      bonsoir,

                      je viens de lire l’article à mes chats, et d’un commun accord ils m’ont déclaré ne pas vouloir s’immiscer dans une querelle entre bêtes, et ils ont regagné leurs fauteuils respectifs en rabattant leurs oreilles en arrière ce qui est un signe de colère rentrée !


                      • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 18:11

                        @baldis30
                        Et surtout un signe de sagesse. Sont moins cons que les humains, ils ne vont pas batailler inutilement pour une priorité grillée ou pour un coup de frein intempestif. Il n’y a que les humains qui donnent de l’importance à des détails insignifiants. 

                        Et en plus, les chats sont particulièrement sages. J’avais un couple de siamois qui me donnaient des complexes sur mon comportement parfois.

                      • monsegu monsegu 3 février 2017 18:44

                        « Parodie » ? Oui, rions d’abord - Humour blanc ou noir (?) Après : je te mets dans la catégorie Philosophie et Éducation, et Histoire, quand tu dis : « [les animaux] étaient restés prédateurs, alors que l’homme était devenu destructeur » !
                        Mon Projet Éducatif étant :
                        « 
                        Commence par être un bon animal ; après, essaie, comme Humain, de faire mieux en évitant de faire pire !
                         »
                        Par expérience personnelle, je me souviens de la chatte (= ’Minette’) qui m’a accompagnée dans ma petite enfance ; je préfère ce souvenir d’amitié à la référence à tout(e) chien(ne), parce que - de façon plus générale - le chat est un animal plus « Insoumis », son amitié excluant toute fidélité servile (?)

                        Sans oublier combien le chien est utile : quand une personne promène son chien (ou chienne), c’est tout autant le chien qui promène son maître (ou sa maîtresse) (? !)

                        À Suivre - allègrement ...


                        • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 20:07

                          @monsegu
                          Vrai, le chien est totalement domestiqué, il est en osmose parfaite avec l’homme et il en est la première victime. Le chat décide par lui-même du lieu et des personnes ou animaux qu’il fréquentera.

                          Toutefois, si vous partez d’un chiot et que vous vous comportez avec lui comme un congénère durant son éducation vous aurez la satisfaction de voir évoluer un Chien ! Un vrai chien !
                          Pour la caution de mon propos : j’éduquais il y a 25 ans des chiens pisteurs (et je réeduquais aussi des chiens instables). Savez-vous quel était mon choix dans une portée ? ... le chiot le plus indiscipliné, le plus joueur. Paradoxal non !? Un pisteur demande une grande intelligence, une maîtrise... eh bien c’est l’individu le plus exubérant qui convient le mieux. 

                        • baldis30 3 février 2017 21:32

                          @Joseph DELUZAIN

                          j’ai souvent demandé à des interlocuteurs retors comment le soir leur animal de compagnie les accueillait en les regardant droit dans les yeux .... l’animal, chien ou chat en sait plus que tous sur ce qui est passé dans votre tête !

                          C’est aussi la force de la prosopopée, de leur faire dire en face ce que personne n’a le courage de déclarer ...


                        • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 3 février 2017 23:51

                          @baldis30
                          J’ai lu un truc de ce genre il y a de très nombreuses années et je ne sais de qui cela est : « si vous plongez, sans retenue, sans a-priori, dans les yeux de votre animal de compagnie vous y découvrirai toute la connaissance et toute la sagesse millénaire ». 

                          C’est bien raccord avec le sujet de la fable.

                        • UnLorrain 3 février 2017 23:15

                          Ne repondez pas,je survole..

                          L homme,un peu plus qu un arbre un peu moins qu un chien. Flaubert.

                          J ai trouve mieux chez Mirbeau,ivre,discutant avec un animal,araignee, qui lui dit...Tu es triste tu te desole et tu pleures, c est ta faute,pourquoi as tu voulu etre mouche alors que tu pouvais etre comme moi une joyeuse araignee,vois tu dans la vie il faut manger ou etre manger,moi j aime mieux manger et c est tellement plus amusant...vous n entendez rien a la vie vous autres hommes qui l embarrassez d une morale imbecile...ce sont les pretres qui ont inventer le peche et diviniser la souffrance.

                          Mirbeau su user de l existence plutot que l existence ne l usa ( Flaubert ) cela aurait ete fort dommage s il etait mort comme l oiseau comme la plante comme le vagabond endormi dans le fosse de la route car qui m aurait parler de l existence aussi bien que lui...


                          • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 4 février 2017 00:00

                            @UnLorrain
                            Je réponds quand même.

                            Votre commentaire renforce mon propos et je vous en remercie. 

                            Et je profite de ce dernier commentaire pour ajouter que je ne m’attendais pas à toutes ces interventions plus qu’intéressantes. Comme lecteur d’AV assez régulier je vois tant de commentaires négatifs, voire injurieux parfois que je n’étais pas très enclin à poster un sujet.

                          • baldis30 4 février 2017 22:08

                            @Joseph DELUZAIN
                            certains anthropologues pensent que le développement de l’ humanité a été grandement facilité par la rencontre entre le chien et l’homme, sans que l’on connaisse bien l’origine du chien : une grande partie de loup, mais pas seulement.

                            Il est évident que la chasse à certains gibiers a été rendu plus facile, donc pour une nourriture plus abondante, à partir de la domestication du chien.


                          • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 4 février 2017 22:46

                            @baldis30
                            Je le pense aussi. Que dis-je, je le crois fermement.

                            J’ai beaucoup écrit sur les loups car j’ai eu l’immense privilège de les côtoyer dans leur habitat.
                            J’avais d’ailleurs écrit une nouvelle dans un recueil. Bien que courte cette histoire est trop longue pour un site comme AV, Dommage car vu l’accueil que vous avez tous réservé à à mon historiette je suis bien sûr qu’elle vous aurait plu.

                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 février 2017 18:04

                            Salut Joseph,


                            Plus je connais les homme plus j’aime mon chien


                            C’est une citation attribuée à Fernand Gravey

                            Voir la source de l’attribution de cette citation :.

                            Cette citation a été reprise et modifiée par Pierre Desproges :Plus je connais les hommes, plus j’aime mon chien. Plus je connais les femmes, moins j’aime ma chienne :.

                            Au fait ton toutou, .. il a payé sa dernière visite chez le véto !!!

                            @+ P@py


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 février 2017 18:11

                              @Gilbert Spagnolo dit P@py

                              J’ai eu pendant une quinzaine d’années un berger allemand, et sur lui, j’ai souvent dit, il lui manque que la parole, ce qui faisait que Plus je connaissait les homme plus j’aimais mon chien !



                              @+ P@py


                            • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 4 février 2017 19:43

                              @Gilbert Spagnolo dit P@py
                              Mon chien est très malin. Quand il visite le véto, il lui fait un numéro de charme, exécute quelques pas de danse puis lui donne quelques tapes amicales dans le dos... quand on repart c’est le véto qui me donne le prix de la consultation.

                              Quand je vous dis que mon chien c’est un sacré bonhomme !!! 

                            • pemile pemile 4 février 2017 23:24

                              @Joseph DELUZAIN « laisse-moi dehors, et tu verras que j’ai besoin de personne »

                              Euh, c’est plutot, ouvre moi la porte quand j’ai envie d’aller faire un tour et voir quelques potes MAIS relève toi m’ouvrir quand je rentre bien fatigué, ma vielle banquette puante est quand même une chouette invention de l’homme pour mes vielles articulations !

                              La belle supériorité du chien sur l’humain, c’est quand même de rester si gamin enjoué jusqu’à leur plus vieux jour, non ?


                              • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 5 février 2017 09:39

                                @pemile
                                Alors dans ce cas il est trop domestiqué... et la preuve que l’homme peut tout avilir.

                                Et puis chez l’animal il existe comme chez l’homme tous les caractères, du plus sauvage au plus docile. Encore une empreinte de l’homme.
                                Bon w.e.

                                P.S. ...et n’oubliez pas de laisser la porte entrouverte !


                              • pemile pemile 5 février 2017 10:17

                                @Joseph DELUZAIN « Alors dans ce cas il est trop domestiqué... et la preuve que l’homme peut tout avilir »

                                Vous pouvez m’expliquer pourquoi, j’ai du mal à comprendre sur quel point de mon message vous en concluez un avilissement du chien ?

                                « P.S. ...et n’oubliez pas de laisser la porte entrouverte ! »

                                Le problème est plutôt que si la porte n’est pas verrouillée, il sait l’ouvrir mais la laisse ouverte smiley


                              • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 5 février 2017 10:49

                                @pemile
                                Il me semble que vous donnez une interprétation à mon message que je ne voulais pas lui donner.

                                Avilir : abâtardir - abaisser - dégrader - dévaluer - dépraver ... etc. cela va dans le sens de ma fable. J’ai voulu appuyer une fois de plus sur l’anthropomorphisme. 
                                Soyez rassuré, j’ai la même chose à la maison - ou plutôt j’avais - : le chien de mon fils (qui bien sûr reste chez les parents) qui était aussi capricieux et enquiquinant que le vôtre. Nul n’y échappe, même moi.  

                              • pemile pemile 5 février 2017 15:46

                                @Joseph DELUZAIN « Il me semble que vous donnez une interprétation à mon message que je ne voulais pas lui donner »

                                Peut être. Je ne comprend pas non plus le « trop domestiqué », alors qu’ils font leurs vies, se démerdent pas mal pour se nourrir de leur chasse (quitte à bouffer des musaraignes et des chataignes l’hiver !) quand ils sont en vadrouille.

                                Ne serait-ce pas plutôt eux qui m’ont domestiqué ? En tant que chiens des champs et des bois, ils apprécient leur petit tour à la plage chaque week-end en voiture !


                              • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 5 février 2017 18:06

                                @pemile
                                Ce n’est pas contradictoire, heureusement.les animaux domestiques gardent des atavismes (ils chassent quand ils le peuvent, quand l’homme le laisse faire). C’est exactement ce que dit mon « chien » quand il réplique à l’homme « ... laisse moi dehors et je me démerde etc... » 

                                Les animaux domestiques sont dépendants de l’homme mais cela ne veut pas dire qu’ils ont oubliés ce qu’ils sont à l’origine. 
                                Voyez par exemple ce qui se passe en Australie : des chiens redevenus sauvages qui n’ont rien à envier à leurs ancêtres les loups. Même les chats (mais ça nous avons l’exemple en France).
                                Et dernier point : ma fable stigmatisait l’homme, pas le chien (ou tout autre animal domestiqué). 

                              • pemile pemile 5 février 2017 19:34

                                @Joseph DELUZAIN « ma fable stigmatisait l’homme, pas le chien »

                                J’ai bien compris et vous précise avoir apprécié votre texte, désolé pour cette tentative d’échanges qui me laisse un gout d’incompréhension smiley


                              • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 5 février 2017 20:04

                                @pemile
                                Non, non, ne soyez pas désolé, j’ai apprécié notre échange et chacun de nous deux peut buter sur un mot et « pinailler » dessus. Et comme pinailleur tout mon entourage me décerne la couronne. Pour l’anecdote : il m’est arrivé de passer une grande partie de la nuit avec des personnes venues à mes dédicaces de bouquins et qui « m’accrochaient » sur tel ou tel point de mes histoires. J’en garde de bons souvenirs et certains sont mêmes devenus des amis que je revoie encore ... et qui « m’accrochent » encore... raah les rascals !!!

                                Bon je dois aller préparer la pâtée, mon chien n’est même pas foutu de faire sa bouffe lui-même.
                                Bonne soirée

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès