• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Coup de pouce carboné

Coup de pouce carboné

Cette société roule sur la tête.

Le vélo à le vent en poupe. Il me faudrait plutôt dire la bicyclette tant ce mode de locomotion prend de plus en plus d’importance dans nos villes et se monte du col pourvu que l’on s’y adonne en pensant sauver la planète. Sa pratique a véritablement changé de braquet, les vieux clous ont été pour la plupart rangés des voitures pour laisser place à des coursiers flambants neufs dont certains disposent d’une lumineuse assistance au pédalage.

Il est loin le temps où les enfants glissaient dans les rayons un carton fixé par une pince à linge pour se donner l’illusion de la motorisation. La tenue même de l’adepte s’est radicalement transformée. Bien sûr, il demeure les inconditionnels de la petite reine, se grimant en coureurs cyclistes et faisant ainsi étalage publicitaire tout autant que de mauvais goût. Les autres s’équipent d’un casque pour affirmer haut et fort qu’ils sont désormais les chevaliers du bitume, ceux qui bouteront piétons et autos hors de la ville.

Notre bon état, prévenant et bienveillant pour ceux qui ne sont pas en capacité de rouler sur des engins neufs, a organisé une opération coup de pouce afin de restaurer le parc des cycles en bout de course. L’intention est fort louable, la remise à neuf de ceux qui avaient été oubliés au fond d’un garage, pendus par une roue au plafond ou négligemment déposés derrière tréteaux, escabeaux et autres objets de jardin doit permettre à tous de se remettre en selle.

Ce sont sans doute de hauts dignitaires de l’état qui se sont mis à la manœuvre. Il fallait faire pratique et depuis le fameux choc de simplification, les cadres de fonction publique s’en donnent à cœur joie pour montrer qu’ils savent se mettre désormais au niveau des plus humbles. Essayons de récapituler les modalités de l’obtention de cette prime de cinquante euros pour toute réparation conséquente d’un ancestral deux roues.

Vous devez tout d’abord trouver un professionnel ou une association qui participent à la chose. Il ne devrait pas être bien compliqué de vous mettre en relation avec eux à condition d’en trouver la liste sur un site internet. Premier clic d’une longue série d’interventions aussi peu durables que possibles.

Une fois sur place, il vous faudra laisser vos coordonnées, votre état civil et une adhésion si c’est une association. Tous ces précieux renseignements seront saisis sur un ordinateur relié à la toile pour que le suivi informatique soit à la hauteur de l’enjeu. Et de deux. Les opérations de maintenance, cette petite mécanique ??? se fait encore manuellement. Voilà bien une concession déplorable à la modernité d’une nation à la pointe du progrès.

L’intervention des petites mains effectuée, l’heureux possesseur de ce coursier requinqué devra venir le chercher là où il l’avait déposé. C’est là que la situation devient ubuesque. Le chantre du retour à l’authenticité devra se munir impérativement d’un téléphone portable pour avoir une chance de toucher du doigt le fameux coup de pouce. N’ayant pas cette horreur sur moi, j’ai dû faire intervenir une tierce personne de mon entourage qui naturellement n’était pas présente. Voilà un nouvel appel.

Pendant ce temps, celui qui a établi la facture envoie un signal au vaste univers virtuel afin qu’un SMS parvienne, via un circuit complexe qui roule à la seule force du jarret sans aucun doute au portable de la tierce personne. Celle-ci, ayant reçu le code secret émanant du ministère de complexité et de la sophistication, rappelle pour transmettre le dit code, aussi long que l’escalade d’un col alpin.

Le code entré dans l’ordinateur de bord de l’atelier de réparation, vous vous pensez au sommet de cette difficulté et espérez naïvement que la suite se fera en roue libre. Que nenni. Les services informatiques de la haute administration exigent alors le numéro de cadre de l’antique vélocipède. Cette fois, l’huile de coude s’avère nécessaire pour faire ressurgir des graisses et poussières accumulées au fil des années, ce code secret qui est si important pour nos larrons de la haute administration.

Vous vous apprêtez à lever les mains au ciel, pensant la ligne d’arrivée franchie. Que nenni. La folie n’est pas terminée. Le coup de chaud ne concerne pas que la planète, les fonctionnaires zélés de la nation ont songé à une opération suivante qui tient lieu de la cerise sur le gâteau. Le responsable de l’atelier sort alors son téléphone portable pour photographier le vieux clou du spectacle.

Mais pourquoi diable agit-il ainsi ? Veut-il faire publicité avec le fameux slogan : Avant- Après ? Pas du tout ; le cliché est transmis à une lointaine banque de données qui s’empresse de repérer par un couteux système de géolocalisation la provenance de la-dite photographie. Cette fois, la facture est établie, conforme et ne demande plus que la date et le lieu de naissance du futur cycliste pour pouvoir être validée.

Un feu vert arrive par la voie des ondes pour certifier que les cinquante euros sont pris en charge pour sauver la planète. Ils ont nécessité bien des allées et venues numériques qui n’ont aucune incidence sur le coût carbone. Un paiement par carte bleue serait le pompon, conscient de la folie de ce qui vient de se dérouler sous ses yeux effarés, le futur cycliste sort de l’argent liquide de sa poche se disant qu’heureusement ce moyen de paiement a encore cours.

Je m’empressai naturellement de narrer l’aventure, histoire de mettre mon grain de sel à défaut de bâtons dans les roues à ce cycle infernal. Tout va bien dans le meilleur des mondes. La situation est entièrement sous contrôle, vous pouvez aller librement sur les chemins de traverse, c’est du moins ce qu’il faut encore espérer.

Ubuesquement leur.

Documents joints à cet article

Coup de pouce carboné

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • caillou14 rita 6 août 10:53

    L’avenir est dans le vélo, pas dans la bagnole  smiley


    • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 13:29

      @rita

      De grâce faite qu’il ne soit pas électrique

      Le vélo électrique en question
      J’en connais un rayon...

      La dynamo n’était-elle donc pas suffisante ?
      Notre société manque-t-elle tant d’énergie qu’il faille assister le cycliste ?
      La pile permet-elle de sauver la face du randonneur sans entrain ?
      Les rayons sont-ils irradiants ?
      Le cycle tourne-t-il le dos à l’écologie ?

      La batterie vous permet-elle d’avoir une grosse caisse ?
      La prise au vent la recharge-t-elle ?
      La selle peut-elle récupérer de la bio-masse ?
      Les rayons ne pouvaient-ils pas capter l’énergie solaire ?
      L’assistance électrique permet-elle d’en garder sous la pédale ?

      Faut-il signer une décharge pour recharger ses batteries ?
      Une baisse de tension vous met-elle à plat ?
      Est-ce pour préparer la Loire à vélo qu’on a installé des centrales nucléaires sur la rivière ?
      Peut-on avoir un atome crochu avec le vélo électrique ?
      Les cadres d’EDF font-ils eux aussi de la bicyclette ?

      Le coup de pompe vous garantit-il de la baisse de tension ?
      Comment recharger un vélo qui n’a pas de porte-bagage ?
      La roue libre existe-t-elle encore ?
      Un vélo victime d’une sur-tension se déchaîne-t-il ?
      Le tendeur est-il le complément indispensable à la ligne à haute tension ?

      Faut-il encore pédaler pour sucer les roues ?
      La pluie arrête-t-elle le cycliste qui va au Pèlerin ?
      Peut-on rester en prise loin de chez soi ?
      Est-ce que manquer d’énergie vous condamne encore à mettre pied à terre ?
      Faut-il une bonne isolation pour rouler par temps de pluie ?

      Le cyclotouriste est-il désormais radioactif ?
      Faudra-t-il équiper un cycliste sous la canicule de tours de refroidissement ?
      Les boissons énergisantes sont-elles destinées à recharger la batterie ?
      Doit-on distinguer le boyau increvable et le noyau nucléaire ?
      Faut-il désormais sortir de centrale pour faire du vélo électrique ?

      Un cycliste sur son vélo peut-il encore avoir des ampoules aux pieds ?
      Un cycliste électrique est-il forcément positif ?
      Peut-on joindre les deux pôles sur un vélo électrique ?
      Peut-on avoir une rupture de faisceau en fuseau ?
      Que faudra-t-il garder sous la godasse ?

      Un peloton est-il assimilable à une masse électrique ?
      Prendre un raccourci est-ce risquer le court-circuit ?
      Supporte-t-on une baisse de tension durant une ascension ?
      Les toxines du cycliste et les déchets nucléaires sont-ils de même nature ?
      A-t-on réussi à recycler les déchets nucléaires grâce à la bicyclette ?

      Doit-on mettre de l’eau lourde dans le bidon ?
      Sur un vélo électrique peut-on encore faire un soleil ?
      Les courses en ligne seront-elles réservées aux vélos électriques ?
      Pourra-t-on encore faire du vélo par temps d’orage ?
      Une batterie à plat peut-elle se réparer avec une rustine ?

      Nucléairement leur.


    • juluch juluch 6 août 11:59

      Connaissais pas ce truc là....l’avantage c’est de faire réparer le vélo de grand pere qui moisissait dans la cave de la ferme.

      pour le reste de la m** comme d’hab’.


      • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 13:30

        @juluch

        Le foutage de gueule en effet

        j’ai failli craquer


      • Septime Sévère 6 août 12:32

        Je dis bicyclette et non vélo. C’est pour employer un mot féminin, le féminin étant synonyme de vertu et de progrès. « vélo », pouah, c’est toute la puanteur du masculin. 


        • eau-pression eau-pression 6 août 12:49

          @Septime Sévère
          En plus, un vélo a des pédales, alors que si on regarde de dos la bicyclette, y’a libido

          De face aussi mesdames et mesbis


        • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 13:31

          @Septime Sévère

          Je devine votre aversion pour l’autre genre

          la selle domine le cadre, n’ayez pas peur


        • Septime Sévère 6 août 15:18

          @C’est Nabum
          Vous voulez dire l’autre sexe ? J’ai oublié de me mettre à jour.


        • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 15:51

          @Septime Sévère

          Des mots sont prohibés


        • Septime Sévère 6 août 16:36

          @C’est Nabum
          Aussi est-ce notre honneur que d’en faire usage quand ils sont prohibés seulement par des groupements identitaires divers, mais nullement par la loi. 


        • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 17:05

          @Septime Sévère

          Je ne suis pas identitaire
          ne me faites pas insulte


        • Xenozoid Xenozoid 6 août 13:58

          j’ai 3 vélos.un bianchi(vert bianchi bien sur) de course il a 20 ans, et n’a pas une ride, un mangoose(gris métal) vtt 20 ans aussi , pas une ride et un oma fiets(vélo grand mere)tres vieux les soudure commence a user avec retro pedalage pour la ville, tres pratique et qui fait du bruit , ils ont tous 10 000 km je pense surtout le mangoose,et j’ai tout les outils,pour les réparations et un suport pour les bichoner,les nettoyer, les graisser ici et la....un plaisir,,lol

          ps Nabum : ils sont complétement barjot, c’est je croit la définition la folie,le control ,les control freak ce monde par en couille, mais c’est pas nouveau,et l’apothéose elle arrive , camps (intentionelle) car nous somme des animaux domestiqué aussi,quand on y regarde,

          Car nous ne sommes vraiment pas très différents des animaux que nous élevons dans des cages et des aquariums dans nos maisons : Nous vivons aussi dans des petites boîtes à température contrôlée, appelés appartements. Nous aussi, nous achetons la nourriture standardisée labélisée, nourriture très différente de ce que nos ancêtres mangeaient. Nous non plus, nous ne trouvons aucun débouché pour notre « sauvage » spontané, castré et dégriffé que nous sommes par les nécessités de la vie dans les villes et les banlieues sous restrictions juridiques et culturelles. De même nous ne pouvons pas errer loin de nos chenils, sans autorisation (papiers) tenus en laisse comme nous le sommes par nos emplois, dans nos appartements préfabriqués, puis plus loin, par des frontières politiques. Et si nous cherchons encore, que pourrions-nous trouver ? Forêts, jungles, plaines sauvages, collines majestueuses ? Celles-ci sont rapidement en train de disparaître et nous travaillons sans relâche pour envelopper notre monde dans une peau de béton, pour s’assurer que toute l’herbe est arrosée par aspersion et tous les marécages drainés et sondés pour être transformés en espace de bureau. Et ce que nous ne transformons pas en grandes cages et autres aquariums, nous le détruisons avec la pollution.
          Nous pouvons peut-être en apprendre davantage sur nous-mêmes en observant nos propres animaux de compagnie.

          La solution au problème de la pauvreté affective de la vie domestique pour les animaux et pour les humains, n’est évidemment pas simple. Nous devons commencer par reévaluer ce que la vie devrait être... « lol »

          ps2 : désolé pour le long ps 

          postscritument vous


          • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 15:15

            @Xenozoid

            Je crains que nos cadres soient en roue libre et qu’ils déraillent totalement
            Le régime sans selle est pour demain et le Vel d’Hiv risque à nouveau de servir


          • Iris Iris 6 août 14:59

            @Nabum

            Une mesure techno-débile ne doit pas faire perdre de vue que le vélo est le moyen de transport le plus vertueux sur des distances courtes, pour l’environnement et la santé. Le vélo électrique est plus discutable mais reste largement mieux que la voiture, d ’autant plus que nous disposerons bientot de batteries peu polluantes, particulièrement pour les modèles de petites autonomies. L’énergie nécessaire à un trajet de 20km en vélo à assistance électrique c’est pas grand chose.


            • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 15:16

              @Iris

              Certes mais pas électrique

              il faut le dire et le redire même si vous pensez que je déraille

              Le vélo électrique en question
              J’en connais un rayon...

              La dynamo n’était-elle donc pas suffisante ?
              Notre société manque-t-elle tant d’énergie qu’il faille assister le cycliste ?
              La pile permet-elle de sauver la face du randonneur sans entrain ?
              Les rayons sont-ils irradiants ?
              Le cycle tourne-t-il le dos à l’écologie ?

              La batterie vous permet-elle d’avoir une grosse caisse ?
              La prise au vent la recharge-t-elle ?
              La selle peut-elle récupérer de la bio-masse ?
              Les rayons ne pouvaient-ils pas capter l’énergie solaire ?
              L’assistance électrique permet-elle d’en garder sous la pédale ?

              Faut-il signer une décharge pour recharger ses batteries ?
              Une baisse de tension vous met-elle à plat ?
              Est-ce pour préparer la Loire à vélo qu’on a installé des centrales nucléaires sur la rivière ?
              Peut-on avoir un atome crochu avec le vélo électrique ?
              Les cadres d’EDF font-ils eux aussi de la bicyclette ?

              Le coup de pompe vous garantit-il de la baisse de tension ?
              Comment recharger un vélo qui n’a pas de porte-bagage ?
              La roue libre existe-t-elle encore ?
              Un vélo victime d’une sur-tension se déchaîne-t-il ?
              Le tendeur est-il le complément indispensable à la ligne à haute tension ?

              Faut-il encore pédaler pour sucer les roues ?
              La pluie arrête-t-elle le cycliste qui va au Pèlerin ?
              Peut-on rester en prise loin de chez soi ?
              Est-ce que manquer d’énergie vous condamne encore à mettre pied à terre ?
              Faut-il une bonne isolation pour rouler par temps de pluie ?

              Le cyclotouriste est-il désormais radioactif ?
              Faudra-t-il équiper un cycliste sous la canicule de tours de refroidissement ?
              Les boissons énergisantes sont-elles destinées à recharger la batterie ?
              Doit-on distinguer le boyau increvable et le noyau nucléaire ?
              Faut-il désormais sortir de centrale pour faire du vélo électrique ?

              Un cycliste sur son vélo peut-il encore avoir des ampoules aux pieds ?
              Un cycliste électrique est-il forcément positif ?
              Peut-on joindre les deux pôles sur un vélo électrique ?
              Peut-on avoir une rupture de faisceau en fuseau ?
              Que faudra-t-il garder sous la godasse ?

              Un peloton est-il assimilable à une masse électrique ?
              Prendre un raccourci est-ce risquer le court-circuit ?
              Supporte-t-on une baisse de tension durant une ascension ?
              Les toxines du cycliste et les déchets nucléaires sont-ils de même nature ?
              A-t-on réussi à recycler les déchets nucléaires grâce à la bicyclette ?

              Doit-on mettre de l’eau lourde dans le bidon ?
              Sur un vélo électrique peut-on encore faire un soleil ?
              Les courses en ligne seront-elles réservées aux vélos électriques ?
              Pourra-t-on encore faire du vélo par temps d’orage ?
              Une batterie à plat peut-elle se réparer avec une rustine ?

              Nucléairement leur.


            • Iris Iris 6 août 16:56

              @C’est Nabum

              De fait, et c’est peut être moi qui déraille finalement, je voudrais bien discuter du vélo électrique et pas seulement de vos jolis textes et jeux de mot, si c’est permis. Or dès votre première interrogation je suis perdu.

              Donc que voulez vous dire par : La dynamo n’était-elle donc pas suffisante ?

              Puis vous dites : Notre société manque-t-elle tant d’énergie qu’il faille assister le cycliste ? C’est le cycliste qui manque parfois d’énergie lorsqu’il lui faut faire 20km en vélo, il prend alors da voiture à la place. Plus il l’utilise moins il se sert de l’assistance moins il consomme, plus il est en forme.

              Puis vous dites : La pile permet-elle de sauver la face du randonneur sans entrain ? L’assistance permet surrout au randonneur en petite forme passer le cap, n’y a pas de fierté je pense.


            • Septime Sévère 6 août 18:39

              @Iris
              Prenez votre fichue voiture si vous n’êtes pas capable de faire l’effort de pédaler pour sauver la géologicodiversité au lieu de détruire les terrains lithifères et uranifères. 
              Zénobegrammement vôtre. 


            • Iris Iris 6 août 19:44

              @Septime Sévère

              Oh mais je pédale, je pédale ! Vous êtes désagréable ou je ne comprends pas votre humour ? Je n’ai pas besoin d’assistance électrique car en forme correcte, mais je plaide pour que ceux qui le peuvent fassent du vélo avec assistance s’ils ne peuvent se décider au vélo sans assistance. Vous avez déjà essayé ?


            • zygzornifle zygzornifle 7 août 12:42

              Un vélo ou on ne pédale plus ça s’appelle comment déjà ? Ha oui un cyclomoteur …. ….


              • C'est Nabum C’est Nabum 7 août 12:46

                @zygzornifle

                C’était ainsi avant

                Maintenant l’inventivité des marchands dépasse votre lexique


              • Ecureuil66 7 août 17:34

                @C’est Nabum
                non zyg a raison légalement c’est toujours comme ça ....


              • zygzornifle zygzornifle 7 août 12:51

                Le vélo pour les bobos trentenaire avec un petit début de bedaine ,

                devant les sommets de la gastronomie Mac Do, king Burger , KFC , pizzerias , Kebab et autres halaleries ou vont s’agglutiner notre jeunesse il n’y a pas un seul vélo de garé , pédaler ou marcher pour eux est un des 12 travaux d’hercule …. 


                • C'est Nabum C’est Nabum 7 août 13:50

                  @zygzornifle

                  Hercule n’aurait jamais fait de vélo, il brisait les chaînes


                • titi 7 août 14:52

                  @L’auteur

                  Vous et vos amis écolos voyez dans le vélo le retour à une société que vous jugez « plus vertueuse ». Avec des « asso » qui réparent les biclous... bref le retour de l’homo soviéticus.

                  Les urbains qui ont besoin de mobilité veulent du vélo, uniquement pour être plus indépendant des transports en commun. Ils veulent de l’assistance électrique et des dérailleurs « Shimano », des objets d’une technicité que ceux présents sur les photos qui illustrent votre article n’imaginaient même pas à l’époque.

                  Vous voulez changer la société. Les urbains eux veulent juste se déplacer de manière efficace.

                  Et on voit bien que quand une autre offre « capitaliste » comme les trottinettes en libre service se met en place, il faut légiférer pour mettre des obstacles, des verrous, des chicanes pour obliger les gens à revenir au vélo des mairies rose-vertes.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 7 août 14:57

                    @titi

                    Déplacez-vous puisque ça vous chante et laissez les piétons tranquilles

                    Vous pensez que je déraille et vous m’accusez du pire des pêchés : écolo. C’est curieux que la seule idée qui puisse sauver l’humanité vous semble aussi néfaste à votre désir égoïste

                    Je vous plains


                  • titi 7 août 17:06

                    @C’est Nabum

                    Des piétons ? 
                    A part les dimanches, un piéton c’est quelqu’un qui se déplace sur « les derniers mètres » entre son véhicule (voiture, train, métro, vélo) et sa destination.

                    Sauvez l’humanité ?
                    Vous prophétisez l’apocalypse comme le faisait les Papes, en l’an 1000, ou pendant la Grande Peste : il faut se flageller, battre sa coulpe pour éviter la fin du monde ! Et au passage brûler quelques hérétiques.

                    Très peu pour moi.



                  • titi 8 août 09:34

                    @C’est Nabum

                    Nouvelle du jour les élus vert de Bretagne en veulent au « Tour de France ».

                    A l’an 1000 et la Grande Peste, j’ajoute le « Nom de la Rose » : le rire, les distractions doivent maintenant être validées par les gourous de la nouvelle secte.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 8 août 09:37

                    @titi

                    Soyez heureux, la Planète survivre


                  • Ecureuil66 7 août 16:33

                    aux détracteurs du vélo éléctrique : vous n’avez certainement pas de cotes là ou vous habitez ! et vous devez certainement être très jeunes (moins de 70 ans) et vous devez utiliser une bonne voiture polluante pour aller faire vos courses.....

                    depuis que j’en ai essayé un je suis un adepte de ce véhicule , non pour aller plus vite (ils sont limités à 27 km/h , d"ailleurs je suis régulièrement doublés par des cyclistes du dimanche en plat,) mais pour ne pas risquer l’infarctus dans les montées, voilà c’est aussi simple que ça...et je compte bien pédaler jusqu’à ma mort si dieu le veut lol !

                    en ce qui concerne les aide potentielles : je pense que c’est à dessein que le processus d’obtention est rendu très compliqué cela va décourager plein de monde et ce phénomène est bien connu et analysé....ne dit on pas que près du tiers des aides en tous genre ne sont pas réclamées par leurs ayants droits ?


                    • C'est Nabum C’est Nabum 7 août 16:41

                      @Ecureuil66

                      Tous les prétextes sont bons pour continuer cette course folle qui est la nôtre.

                      Bien sûr que ça doit être beaucoup plus facile, alors fermez les yeux et foncez dans le mur


                    • Ecureuil66 8 août 13:58

                      @C’est Nabum
                      c’est très curieux cette haine du vélo électrique..... ? moi avec ma petite batterie je pollue l’univers ???? mais un vélo normal même ancien est sorti lui aussi d’une usine bien plus polluante que celles d’aujourd’hui non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité