• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Du nouveau dans l’entreprise !

Du nouveau dans l’entreprise !

Il en est pour qui l’adage selon lequel "le malheur des uns fait le bonheur des autres" a un sens tout particulier. Nul ne peut l’ignorer : la recrudescence du taux de suicides enregistré ces dernières semaines en entreprises - et en particulier chez France Télécom - a été largement médiatisé. Devant de telles tragédies, impossible de rester inerte, aussi des questionnaires ont commencé à circuler dans différents établissements afin de recueillir les impressions des employés sur leurs conditions de travail. Voilà qu’on interroge le petit peuple pour, peut-être, établir des profils psychologiques à risques (à moins qu’il ne s’agisse d’un moyen détourné de s’informer sur ses sujets pour savoir jusqu’où il est possible de les pousser). Mais là où certains se contentent de poser des questions, il en est qui interviennent directement dans les entreprises afin d’apporter au personnel un moyen de décontraction qui a largement fait ses preuves.

C’est le cas d’une toute jeune société qui, devant l’ampleur du phénomène, a décidé d’apporter du réconfort aux salariés en proposant des services pour le moins inhabituels. Ca s’est passé aujourd’hui même, alors que je travaillais mollement, je l’avoue, devant mon écran d’ordinateur : un représentant de Godmich’Express est entré dans mon bureau, un sourire "Email Diamant" sur les lèvres, avec l’objectif de me vendre des produits d’un genre nouveau dans le monde de l’entreprise. Le voilà en train de me déballer son catalogue, digne d’un sex shop, vantant les mérites de ce sex toy pouvant se régler à tous types de chaises, d’un vibro-masseur pouvant aisément se coller sous une table grâce à sa ventouse adaptée à une quantité de surfaces, ou encore de ce DVD-ROM contenant plus de 60 000 cliparts coquins permettant de venir égayer les fichiers EXCELL de votre secrétaire. Pour les personnes désireuses de pousser la détente un peu plus loin, la "location" des services de dames affriolantes ou de messieurs body-buildés à l’extrême est également possible l’espace d’une matinée pour une somme qui, en fin de compte, donne à réfléchir. Pour conclure l’entretien je l’informais que les comptes de la société n’étaient pas sous ma responsabilité, mais je lui ai promis d’en référer à ma hiérarchie et de transmettre ses coordonnées à qui de droit.

Si tout ceci n’était pas le fruit d’une imagination débordante, on se prendrait à rêver qu’un matin notre patron nous dise : "Monsieur Bertrand, avant la réunion, vous irez en salle de décontraction, je vous sens tendu aujourd’hui !".
 

Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Gourmet 26 octobre 2009 10:21

    « Voilà qu’on interroge le petit peuple pour, »

    C’est l’effet commission que l’on nomme à l’issue d’un accident.
    Il n’en sortira pas grand chose, si ça peut vous rassurer.
    Juste un effet de mode,

    db


    • Kaoteknik Kaoteknik 26 octobre 2009 21:59

      Je n’en suis pas moins convaincu que vous Gourmet.

      Par ailleurs pendant que les médias occupent l’audience avec de tristes histoires de suicides, de pédophilie ou de passe-droit, les élus peuvent agir tranquillement pour faire voter des lois impopulaires.

      Mais on s’écarte du sujet (quoi que)...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès