• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Éric Besson, ce héros

Éric Besson, ce héros

Coup de théâtre à six jours du premier tour de l’élection présidentielle de 2012. Éric Besson démissionne du gouvernement pour rejoindre l’équipe de campagne de Martine Aubry.

PARIS, 16 avril 2012 - Coup de théâtre et séisme politique à six jours du premier tour de l’élection présidentielle. Alors que la cote de Nicolas Sarkozy est au plus bas dans les sondages d’opinion, un nouveau coup vient d’être porté à la campagne du candidat UMP.

Dans une interview accordée à Libération, Éric Besson, ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale, vient d’annoncer ce matin sa "démission du gouvernement pour rejoindre l’équipe de campagne de Martine Aubry afin d’y coordonner le pôle droite".

BessonAgoravox.jpgInterrogé par Laurent Joffrin, directeur de publication de Libération, M.Besson a déclaré vouloir "faire tomber le masque d’ignominie porté depuis cinq ans" en révélant au grand jour son "rôle d’agent infiltré au sein du gouvernement de Nicolas Sarkozy".

Éric Besson avait démissionné de son mandat de secrétaire national à l’économie du PS le 21 février 2007 et rejoint l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy au soir du premier tour de l’élection présidentielle de 2007.

"J’ai été secrètement mandaté par des hauts responsables socialistes pour rejoindre les rangs de l’adversaire", a confié M.Besson. "Nous considérions que tout était perdu, mais nous nous refusions à laisser la France entre les mains d’un néo-conservateur américain à passeport français".

 

DES CHIFFRES FAUX


besson02.jpgPressé de s’expliquer sur son zèle à la tête du ministère de l’Identité nationale et de l’UMP, Éric Besson a ensuite lâché une bombe politique. "Que ce soit à la Prospection ou à l’Immigration (...) j’ai systématiquement contrevenu aux ordres du président en présentant des chiffres faux, systématiquement faux".


L’ex-ministre a rejeté l’accusation de sabotage de l’action gouvernementale en plaidant pour son "sens de la dignité et son respect pour la valeur de tous les individus, (...) fondée sur la capacité de tout citoyen à déterminer entre le bien et le mal par le recours à des qualités humaines universelles, en particulier la rationalité".

Puis d’ajouter qu’en admirateur du cinéma de Louis Malle, il lui "était évidemment impossible d’être le salaud de l’histoire. De séparer des familles et d’éparpiller des destins". "J’ai trop aimé le film ’Au revoir les enfants’ pour laisse faire ces horreurs", a ajouté M.Besson.

Interrogé sur son modus operandi, Éric Besson a confié que son cabinet "a organisé des réseaux d’exfiltration des familles de sans-papiers avec le concours discret de RESF* et de la Ligue des Droits de l’Homme". "Des préfets, proprement écoeurés par le projet politique de Nicolas Sarkozy, nous ont spontanément apporté leur concours (...) et depuis trois ans, à la barbe du pouvoir, plus aucun enfant n’a été raflé à la sortie de son école".

 

DES RÉACTIONS EN MASSE


besson4.jpgRéagissant sur Europe1 Frédéric Lefevre, porte-parole de Nicolas Sarkozy, a provoqué l’effroi par des propos encore une fois maladroits, "si le président est réélu, les traîtres et les mauvais Français seront tous pendus à des crocs de boucher !"

Le candidat du Modem François Bayrou, au coude à coude avec Martine Aubry dans les sondages, a déclaré que "si tout cela s’avérait véridique, alors M.Besson pouvait légitiment retrouver sa place au sein de la République et de la communauté des humanistes".

Benoît Hamont, porte-parole de Martine Aubry, s’est félicité "du bon coup porté à la droite préhistorique qui traite les êtres humains comme de vulgaires marchandises".

Olivier Besancenot, candidat du NPA, n’a pas commenté les déclarations d’Éric Besson mais s’est félicité du sondage OpinionWay qui le place ce lundi en "troisième homme" de l’élection présidentielle (14%,+2), juste devant Nicolas Sarkozy (13%, -2) : "Ils payent leurs dix ans de politiques néolibérales destructrices. Bientôt l’UMP sera aussi insignifiant que le parti communiste."

Interrogé sur I-télé Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des Droits de l’Homme, a lui qualifié Eric Besson de "héros des temps modernes".

*Réseau Education Sans Frontières


Peachy Carnehan
Nordenstar.com


Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • spartacus1 spartacus1 23 février 2009 10:42

    Parce qu’en 2012 E. Besson aurait encore faim ?

    Pourtant, il me semble qu’il est en train de manger une grosse assiette de soupe !

    Ah, c’est dur d’avoir de gros appétits ! Il faut sans cesse changer de crêmerie : y-en-a bon la gauche, puis y-en-a bon Sarko, alors, de nouveau y-en-a bon la gauche ?

    Je crois que, plus vraisemblablement, il devrait dire y-en-a bon Jupé, parce qu’en voila un, qui, bien planqué dans sa mairie, est en train de gentiment faire oublier ses casseroles tout en étant totalement dédouanné face aux branquignols du gouvernement actuel. Il devrait dire un très très grand merci à Sarko qui l’a éjecté du gouvernement.
    Pour que ce scénario défaitiste mais plausible ne devienne pas réalité, il faudrait que le PS (re)devienne un parti de gauche, avec des propositions de gauche et ne pas se comporter comme le service social après vente du libéralisme. Il n’est pas totalement interdit de rêver.


    • JL JL 23 février 2009 10:47

      Excellent. smiley

      Ça laisse rêveur quand on pense que la réalité dépasse souvent la fiction.  smiley


      • morice morice 23 février 2009 10:50

         trop drôle, merci "Peachy" : vous n’usurpez pas votre pseudo, vous, au moins !! si j’ai le temps, je vous retrouve un document qui en dit long sur notre traître en chef... quand je pense qu’il a osé ressortir le coup des tests ADN. Cet homme n’est pas ministre : il est cireur de pompes. Petit cireur de pompes, ouvreur de portes, enfileur de veste, tout ce qu’on veut, mais pas ministre. Besson affaiblit la fonction ministérielle. Mais qui connaît aujourd’hui un ministre compétent dans ce club fermé de courtisans ? On sait pourquoi au moins Sarko porte des Ray-Bans : pour éviter les reflets du roi soleil qu’il est devenu. Rachida la météore est l’exemple même de son règne : aujourd’hui jetée comme un kleenex usagé, après avoir servi ses (sombres) desseins. Incompétente dès le départ, c’est fou la durée qu’elle aura tenue..


        • Fergus fergus 23 février 2009 11:04

          Très drôle, Peachy, mais je vois, hélas, plutôt Besson se placer sous le symbole de la francisque !


          • caramico 23 février 2009 15:33

            Je me disais aussi, une aussi bonne tête, pas possible que ça soit un traitre !


            • Fergus fergus 23 février 2009 17:27

              Je crains, hélas, que le zèle manifesté par Besson ne soit approuvé par une majorité de Français, ne serait-ce que parce qu’en période de crise, on pointe du doigt les boucs émissaires les plus commodes : les étrangers.


            • docdory docdory 23 février 2009 18:06

               @ Peachy Carnehan 

              Quel cauchemar ! Un duel Sarkozy vs Aubry au deuxième tour de 2012 ?? !!!! Impossible de voter ni pour l’un , ni pour l’autre . Une seule solution dans ce cas : aller à la pêche à la ligne plutôt qu’au bureau de vote ...


              • Emmanuel Aguéra LeManu 23 février 2009 21:15

                Dites-moi, cher et tanlentueux auteur de ce billet, sur les photos, c’est le vrai ou la marionette des Guignols ?
                En tous cas, vous devriez vous lancer dans la comédie de boulevard...


                • chmoll chmoll 24 février 2009 07:55

                  martine a d’mander a eric de faire un test ADN,pour voir si ct un vrai socialo

                  faut croire qu’il était positif l’test


                  • critical35 23 mai 2009 19:11

                    excellent !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès