• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Et pourquoi pas les Hautes Vosges ?

Et pourquoi pas les Hautes Vosges ?

Je crois que cette fable m'a été inspirée par une personne dont j'ai oublié le nom ; mais dans un silence flou je revois son prénom : Aloïs !

Après de longues et palpitantes réflexions, suivies de courtes et douloureuses hésitations, de renseignements en repérages, de résolutions en renoncements, me voilà au point de non-retour.

En adulte responsable, soucieux de ma santé et de mon bien-être, je suis enfin décidé, je quitte la pollution pour apprendre à respirer l'air pur des montagnes. Cette fois, la grande décision est prise !

 

20 juillet

Sous une chaleur étouffante, les déménageurs ont rempli le camion.

J'ai vu perler quelques larmes discrètes sur les joues de ma vieille et attachante voisine.

J'ai partagé un dernier repas avec les voisins venus m'aider à vider l'appartement.

 

21 juillet

 

Mon nouvel Eldorado : les Hautes Vosges, plus particulièrement le village de La Bresse.

Six heures du matin, départ du camion pour une "promenade" de quelque 700 kilomètres. Je retrouverai mes déménageurs ce soir au terme du voyage.

 

23 juillet

 

Chaque meuble a trouvé sa place ! Je suis enfin seul ! Lever à six heures, le soleil est là, effleurant le sommet de la montagne. Assis sur le balcon, je contemple le paysage. Ce pays est vraiment magnifique, mes yeux rivés derrière les jumelles, cherchent un repère, une curiosité, un chevreuil ou un chamois. Ils détectent un petit troupeau, ce sont des vaches noires et blanches, on distingue le son de leurs cloches. Je sens que je vais me plaire ici !

Le petit déjeuner avalé, j'enfile mes chaussures pour ma première balade de repérage. J'ai déjà pris goût à ma nouvelle vie.

 

19 septembre

 

L'été se termine doucement ! Au soleil, la rosée du matin donne une texture étonnante au paysage qui défile sous mes yeux. Les feuilles des arbres, encore bien vivantes, préparent un mélange de couleurs qui va ravir mes yeux jusqu'à leur chute complète.

J'ai noué quelques contacts avec mes voisins les plus proches. Ce matin on m'a convié à une sortie cueillette de champignons. On emmène le pique-nique, on va se régaler, malgré le soleil qui joue à cache-cache avec les nuages. Si la pluie devait nous gâcher la journée, on fera halte au refuge du Collet de l'Etang ou à celui des Champis pour notre petite collation.

 

10 Octobre

 

Les arbres ont pris une teinte beaucoup plus uniforme, le soleil s'est fait timide, le gris foncé est devenu couleur dominante. Ce matin, trois chevreuils, sont venus brouter les fleurs de mon voisin. Il est furax ! Comment peut-on avoir la moindre rancune contre des animaux si paisibles et majestueux ?

C'est mon anniversaire et j'ai convié quelques collègues de travail et quelques voisins pour un pot amical.

Malgré le temps exécrable, la soirée a été réussie et bien arrosée. J'ai eu droit au baptême de "l'étranger" : quelques drôles de breuvages qui ne me sont pas familiers. En particulier, les gnôles de toutes sortes de fruits et plantes sauvages dont j'ai oublié le nom. Peut-être en ai je abusé ? Si, si, je me souviens de la gentiane, un goût abominable de terre vieillie, d'ailleurs je la rotais encore le lendemain matin.

Petite précision : par acquit de conscience et surtout pour évacuer tout doute, j'ai, plusieurs fois je l'avoue, re-goûté le breuvage et ma foi je le trouve, euh ! dangereusement viril et aussi dangereusement "goûteux" qu'indigeste.

 

7 novembre

 

Le bonnet, le manteau, les gants et les chaussettes de laine ne sont pas du luxe. Tous les matins, séance de grattage des vitres. La voiture proteste vigoureusement a chaque sollicitation de démarrage. Quelques routes piégeuses m'annoncent un hiver précoce.

Ah l'hiver ! Je l'espère, je l'attends avec impatience. Au sol, le matelas n'est pas encore blanc, c'est la feuille morte qui craque sous la semelle. Pour le chasseur d'images que je suis devenu, l'approche du gibier est rendue plus délicate.

 

22 novembre

 

Le temps hésite entre pluie et neige, et puis le soir, dans la lueur des lampions et des phares, on voit d'épais flocons traverser la lumière et se déposer doucement sur le sol. Enfin, il neige ! Cette nuit là, mon sommeil fût agité.

 

23 novembre

 

Je me réveille très tôt, j'ouvre les volets et....miracle ! Tout est blanc. Féerique ! Je sors, je palpe la neige, la respire, la porte à mon visage, à ma bouche. Je suis aux anges ! Vite j'avale mon café, vite je me lave, vite je m'habille.

Déjà mon voisin s'active à déneiger l'accès qui va de la route à son garage. La neige est lourde et collante, elle se prête bien à la formation de boules. Je commence les "hostilités" et je reçois très vite une volée de boules de neige qui viennent s'écraser sur et autour de moi. Des renforts sont venus des villas environnantes.

Mais il faut déneiger pour pouvoir atteindre la route, ce à quoi je m'attelle, mais la neige colle à la pelle. La tâche s'avère fastidieuse et épuisante et, cerise sur le gâteau, le chasse-neige profite de son passage pour nous doubler la besogne.

C'est anéanti que je quitte la maison à 8 heures pour me rendre au boulot. Pourvu que les routes soient bien dégagées et que la voiture reste docile ! Demain j'irai faire poser des pneus neige !

 

20 décembre

 

Après une période pluvieuse, la neige tombe de nouveau depuis 24 heures sans discontinuer.

Je redouble d'efforts, la neige s'accumule, 30, 40, 50 centimètres, toujours plus haut lever la pelle, toujours plus loin jeter la neige.

 Et ce chasse-neige qui nargue. Quand je rentre chez moi le soir, le bourrelet de neige durcie formée par cet enfoiré m'empêche d'atteindre l'accès à mon garage.

 

25 décembre

 

Pluie, pluie et re-pluie. La neige boueuse coule le long des routes, marcher au bord de la chaussée relève de l'héroïsme, tant les véhicules vous éclaboussent des pieds à la tête à chaque passage. Joyeux Noël !

 

20 Janvier

 

Abondantes chutes de neige ! Marre du blanc, marre de lever les genoux jusqu'au menton pour faire le tour de la voiture. De toute manière, celle-ci ne peut plus bouger, elle est ensevelie. Et l'imperturbable chasse-neige qui s'amuse à faire ses bourrelets.

On a tellement de cette saloperie de neige, qu'ils nous ont envoyé une grosse turbine pour dégager la route. Elle aspire la neige et la recrache dix mètres plus loin, même que cette saleté m'en a mis un mètre de plus sur ma bagnole. Quel pays de merde !

 

9 Février

 

Le tapis est toujours blanc, les routes sont praticables, mais il gèle à pierre fendre depuis huit jours et huit nuits. Canalisations du sous-sol gelées, quelle poisse, pas d'eau dans la maison. Le plombier est surbooké, je ne serai pas dépanné aujourd'hui. Galère !

 

10 Mars

 

La neige nous quitte doucement pour laisser place à des prés gorgés d'eau, pas un bourgeon, pas une fleur, juste une herbe couchée, comme vautrée dans la boue.

Ce matin, sans que je puisse l'éviter, un brocard est venu s'emplâtrer dans ma calandre. Le salaud est parti en gueulant comme un putois, même pas pu faire un constat. La dépanneuse plus la réparation, çà va me "coûter bonbon".

 

1 avril

 

C'est pas un poisson, je récupère seulement ma bagnole contre un joli chèque et le garagiste me dit qu'elle commence à être attaquée par la rouille. C'est vrai que derrière le chasse-neige il y avait toujours ce moulin à café qui jette du sel du matin jusqu'au soir et tous les jours de la semaine et du mois.

Quelle merde !!!

 

3 juin

 

On a eu droit a la période des jonquilles, quand tous les citadins déboulent en fin de semaine pour cueillir leurs bouquets. Les envahisseurs sans vergogne prennent la campagne pour leur poubelle. J'en ai même surpris tentant de garer leur voiture devant ma porte de garage. Imaginez la sérénade que j'ai pu leur jouer !

J'aime pas les doryphores et j'aime pas le jaune.

Maintenant les paysans commencent les foins. C'est la période de prédilection des taons. Encouragés par les vaches qu'ils accompagnent toujours, ils ont pris l'habitude de m'attaquer comme du vulgaire bétail. J'ai l'impression de sortir d'un séance de pose de ventouses.

Et ces vaches qui défilent sous mes fenêtres matin et soir en beuglant et en chiant copieusement. J'en ai marre ! Et puis çà pue !

 

30 juin

 

J'ai appelé les déménageurs ! Demain je retourne à Nîmes !


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 décembre 2013 11:14

    Excellent, mais c’est pas bien de pomper :
    un collègue Vosgien nous avait fait passer cette blague l’année dernière.

    et en tant qu’ex Vosgien je vous assure que ça dépend des années. parfois ça ressemble à ça :

    10 novembre : l’hiver s’annonce rigoureux, une petite poudreuse recouvre les sommets.

    10 décembre : rien neigé depuis la dernière fois, il flotte tout le temps.

    20 décembre : il neige ! Mais il fait au dessus de zéro, ça se transforme en boue dès l’après-midi. Heureusement qu’il y a les canons à neige pour skier...

    15 janvier : 20 cm de neige.

    19 janvier : le temps se radoucit, il pleut, tout a fondu.

    15 février : quelques jours de gel.

    27 février : grand soleil, 14 °C

    30 mars : bon ben...j’crois qu’l’hiver est fini.


    • Donald Mitsiky Donald Mitsiky 23 décembre 2013 11:27
      Bonjour Olivier,
      C’est vrai, et si je l’ai publié c’est justement pour tenter de retrouver l’auteur de ce conte. 
      C’est pourquoi je vous serais reconnaissant de m’en dire plus.
      Il était resté dans un coin de ma tête sans que je puisse y associer un nom et il avait fait tilt !
      Je suis vosgien (La Bresse) et Nimois depuis xxxxxxxxxx années !

      Aujourd’hui, temps de m...... à L. B......, soleil à N......


    • kalagan75 23 décembre 2013 11:56

      temps de merde ? il fait 10 °c , il ne pleut pas , c’est bien pour les vosgiens
      http://www.labresse.net/la-bresse-hiver-webcam.html


    • jef88 jef88 23 décembre 2013 12:08

      « J’aime pas les doryphores et j’aime pas le jaune. »
      ERREUR ! les doryphores c’est dans les champs de pommes de terre pas dans les jonquilles !

      A Nimes il y a des taureaux ! ce la sent meilleur que les vaches vosgiennes ?
      Bon j’arrête de vous brocarder on n’est pas le 1er avril ......

      un vosgien !


      • Donald Mitsiky Donald Mitsiky 23 décembre 2013 14:03

        Bonjour jef,

        Pas d’inquiétude avec les odeurs, ceci dit, je n’ai pas d’amitié particulière ni pour les vaches, ni pour les taureaux ! 
        Quand, régulièrement, je retourne dans mon « pays », on me qualifie facilement de doryphore et çà me convient parfaitement.
        Je me répète sans doute, mais je ne suis pas le « père de l’idée » de cet article et j’en recherche l’instigateur. si vous avez la moindre info, je suis preneur... Merci

      • foufouille foufouille 23 décembre 2013 12:09

        quelle idée !
        montagne = neige = très froid


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 décembre 2013 13:20

          Malgré mon infinie modestie, je ne puis que féliciter un auteur prometteur et au talent infini qui a eu la bonne idée d’écrire un aussi magnifique article que j’ai inspirée !

          C’est TRES bien !

          Seriez parfait si en plus vous étiez Deaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaath Metalliste.




          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 décembre 2013 13:22

            Ah ouais, tant que j’y suis là hein, les chevreuils, il faut les buter pour les bouffer et pas les prendre en photo.

            Sont plus jolis par terre quand y sont butés !

            C’est plus GORE !


            • Donald Mitsiky Donald Mitsiky 23 décembre 2013 14:20

              Il y a sans doute méprise, car l’Aloïs que je recherche a un nom qui commence par la lettre A.

              Le chevreuil, c’est bon à bouffer, mais c’est comme le Death Métal, il ne faut pas trop en abuser.
              Perso, je suis plutôt Blues et Rock américain.

            • Donald Mitsiky Donald Mitsiky 23 décembre 2013 14:21

              Bonjour,

              Je vois là un vrai connaisseur !

            • Donald Mitsiky Donald Mitsiky 23 décembre 2013 14:16

              Pour Kalagan75 

              Désolé mais mon mon information est plus précise que la météo et la webcam du site.

              • kalagan75 23 décembre 2013 19:02

                ton information est fausse , j’habite à côté


              • Furax Furax 23 décembre 2013 15:59

                Mon-on-on
                L’aut’ sotré sait pas c’qui veut !
                 smiley


                • Donald Mitsiky Donald Mitsiky 23 décembre 2013 16:25
                  Ouille euh, c’est Furax
                  Sapré belaud, mah beh, bien sûr q’l’aut sotré y sait c’qui veut.

                • thierry3468 23 décembre 2013 17:08

                  Pour paraphraser un comique vosgien ,il y a 2 saisons dans les Vosges : le 15 août et l’hiver.

                  Je suis né dans les Vosges et je reconnais que le climat est parfois difficile à supporter mais ce n’est pas rien en comparaison avec l’isolement de certaines petites communes où rien n’existe pour les jeunes .On parle souvent des banlieues et des jeunes mais que dire de la difficulté d’être jeune en zone rurale montagneuse ......C’est encore plus difficile, car tout est loin et donc inaccessible......


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 décembre 2013 17:44

                    Et voui !!! smiley
                    Pourrais en raconter sur des « métros » allant s’installer au fin fond des iles ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires