• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Etudier moins pour gagner plus

Etudier moins pour gagner plus

- Vous êtes un cancre, monsieur, doublé d’un escroc. Nous avons vérifié toutes les informations portées sur votre Curriculum et presque tout est faux. Aucune trace de votre DEA de sciences politiques avec mention... les procès verbaux ont disparu, bizarre, non ?

- Heu... ah ?

- Aucune trace de votre diplôme de Science Po, vous vous êtes seulement inscrit...

Merde, il avait tout vérifié, le con, j’étais fait comme un rat.

- Et nous sommes remontés plus loin, jusqu’au bac : 7/20 à l’épreuve écrite de français et 12 à l’oral, 9/20 en philo, 8/20 en maths, 10/20 en anglais et 11/20 en économie : rattrapage. Vous avez redoublé votre sixième, un génie, vraiment.

Ça y est ! J’ai enfin un entretien pour un job dans un grand cabinet d’avocats. J’ai revêtu mes plus beaux habits propres et je me suis entraîné à avoir une tête de ouineur : c’est très facile, je me mets devant mon miroir, je ferme les yeux et je me concentre : "je suis Bernard Tapie ; je viens de recevoir 100 millions des caisses publiques." Je rouvre les yeux et voilà : je suis souriant, calme, félin, magnétique, comme si je venais de faire l’amour à plein de gens en même temps par derrière.

 J’arrive à l’entretien. Le type en face de moi a une tête de type qui fait passer des entretiens et j’ai du mal à l’imaginer en train de faire autre chose - comme l’amour avec Bernard Tapie, par exemple. Nous faisons un rapide survol de mon curriculum :

Maîtrise de droit privé
Certificat d’aptitude à la profession d’avocat
DEA de Sciences Politiques avec mention (mémoire sur le Référendum du 27 avril 1969)
Institut d’Études Politiques de Paris

Il me dit : Bien ! Vous avez un excellent cursus cher monsieur, nous sommes très impressionnés. Brillant ! Vous êtes brillant. Je lui réponds : vous savez, c’est surtout que je suis un gros bosseur et puis j’aime apprendre. Les choses de l’esprit doivent guider l’action. L’intelligence dans l’action, c’est mon leitmotiv.

- Est-ce que vous vous définiriez comme quelqu’un d’intelligent ? M’a-t-il demandé.

- Oui, je pense qu’on peut dire ça, même si tout est relatif, bien sûr.

- C’est excellent, nous avons besoin de gens comme vous, vous savez que nous sommes un cabinet sérieux, n’est-ce pas ?

- Oui

- Tellement sérieux, même, que je me demande ce qui me retient de vous mettre mon poing dans la gueule.

J’étais en train de frétiller d’aise et j’avoue que cette dernière réplique jeta comme une ombre sur mon entretien.

- Pardon ?

- Vous êtes un cancre, monsieur, doublé d’un escroc. Nous avons vérifié toutes les informations portées sur votre Curriculum et presque tout est faux. Aucune trace de votre DEA de sciences politiques avec mention... les procès verbaux ont disparu, bizarre, non ?

- Heu... ah ?

- Aucune trace de votre diplôme de Science Po, vous vous êtes seulement inscrit...

Merde, il avait tout vérifié, le con, j’étais fait comme un rat.

- Et nous sommes remontés plus loin, jusqu’au bac : 7/20 à l’épreuve écrite de français et 12 à l’oral, 9/20 en philo, 8/20 en maths, 10/20 en anglais et 11/20 en économie : rattrapage. Vous avez redoublé votre sixième, un génie, vraiment.

sarko.jpegLe type m’énervait alors je lui ai dit : cass’toi pov’con mais à ce moment là, il est devenu immense puis s’est transformé en grosse femme avec une énorme poitrine qui s’est mise à hurler :

- Sale petit morveux, puisque c’est comme ça, tu seras puni : tu es privé de talonnettes jusqu’à nouvel ordre et tu vas devenir encoooore plus petiiiiiit et compleeeexé. Ouuuuuuh, la honte ! Elle m’a pressé entre ses seins jusqu’à m’étouffer et j’ai hurlé : nooooooooooon, pas ça, pas les talonneeeeeeeeeettes !

Et je me suis réveillé en sursaut. Carla dormait toujours, dans la chambre, à côté. Ce n’était qu’un cauchemar. Je suis toujours Président de la République et demain, je prierai pour que l’opinion ne sache jamais que je suis soupçonné d’avoir grugé mes études (cliquez pour lire l’enquête).

la.blanche.over-blog.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.91/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 23 octobre 2010 09:13

    La politique n’a rien a voir avec les diplomes...plom !

    Par contre la politique a a voir avec l’argent, l’influence, le mensonge, la magouille... et dans ces domaines, il n’y a pas de diplome.

    la preuve se trouve-t-elle au palais de l’Elysée, si j’ai bien compris votre article ?


    • Yvance77 23 octobre 2010 10:35

      Salut,

      Inculte, bling-bling, déjà associé à des malfrats (qui a dit Balkany ?), Neuillyste, arriviste, pistoné ...

      ... ouaip c’est bien le fils de son fumier de père !!!

      A peluche


      • slipenfer 23 octobre 2010 11:02

        Révélation qui ne m’ étonne pas.
        Il faudra aussi qu’il consulte pour ses troubles extrapiramidaux
        j’ai l’impression que ça agave. surtout les hyperkinésies
        dystonie
        tremblement
        myoclonie
        tic
        chorée
        ballisme
        athétose


        • morice morice 23 octobre 2010 11:41

          il est atteint du syndrome Rachida.


          ou alrors a acheté ses diplômes chez Darty.


          • ZEN ZEN 23 octobre 2010 12:12

            Qui a dit que pour faire partie des zélites il fallait être cultivé ?
            Juste un zeste..ou une apparence, comme sur la photo officielle du Prince devant une (fausse ?) bibliothèque


            • ChatquiChouine ChatquiChouine 23 octobre 2010 12:26

              Oh, oh, oh ! Alors là, bravo la Blanche et le site Fondation Copernic ! Voilà un scoop...

              Ce qui m’inquiète cependant, c’est que certains fervents partisans d’un paradigme génétique pourraient en profiter pour absoudre le comportement usurpateur, menteur et cancre du prince Jean par la faute d’ un lourd « héritage » familial...



                • Yaltanne 23 octobre 2010 14:13

                  Scuzez, j’ai comme l’impression que l’illustration induit en erreur, ce dont parle le billet et le texte du site Fondation Copernic, c’est bel et bien des « études » de Nicolas et non de celles du prince Jean.

                  D’ailleurs, que dois-je croire des notes obtenues au bac, c’est du vrai ou c’est juste au fil de la plume pour développer la version onirique ? (aucun lien pour vérif)

                  En tous cas très instructif, ça confirme qu’ils (je n’ai pas voté pour le nain) ont élu un menteur arriviste élitiste et sans scrupule.
                  Et merci pour le lien sur Copernic, ce site me semble très engageant :)


                  • pastori 23 octobre 2010 14:18

                    pourquoi s’acharner aussi sur le fils ?


                     rares sont les f ils qui égalent les pères quand ceux-ci sont hors norme.

                    prenez tous les grands hommes et observez le destin de leur progéniture/ rien à voir !

                     c’est idem pour tous ces héritiers qui possèdent le monde et le triturent à leur guise : fils d’industriels, de patrons, de chefs d’états, de grands sportifs, fils de princes, de rois.... 

                    amis aussi fils de cadres, d’ingénieurs, de maçons, d’ébénistes, 

                    et pourtant, ils occupent les postes, même quand ce sont des nuls. comment font-ils ? c’est simple, le père a laissé en héritage l’usine, les machines, mais aussi les salariés qui ont toujours fait l’essentiel du boulot

                     le vrai boulot est fait par d’autres.

                     c’est pourquoi les fils de politiciens réussissent moins :
                    justement parcequ’ils sont seuls à faire le travail.



                    • Serpico Serpico 23 octobre 2010 18:51

                      Pastori : « rares sont les f ils qui égalent les pères quand ceux-ci sont hors norme. »

                      ***********************

                      Ben euh...il l’a surpassé dans ce cas précis.

                      Il a même explosé la norme du père.


                    • frugeky 23 octobre 2010 14:44

                      Excellent ! Pour bien saisir le texte n’hésitez pas à suivre le lien « mes études » à la fin du texte.


                      • ZOUZOU39 23 octobre 2010 15:01

                        Le clone du père est au même niveau : de nombreux sites se félicitaient ces derniers jours car Jean Sarkozy vient d’obtenir sa deuxième année de droit... Au bout de 3ans (oui oui pour la même deuxième année) ; théoriquement, ce n’est pas possible, mais il a eut une dérogation..
                         Encourageons ce système qui valorise le talent et les qualités intellectuelles afin de toujours avoir des élites réellement inférieures au peuple qu’elles sont sensées diriger avec... intelligence ? Non, on encourage la débilité et on la vit ! Merci corruption !


                        • Pépé le Moco 23 octobre 2010 15:23

                          Aujourd’hui,

                          Pour un entretien d’embauche, il faut préciser « j’ai suivi mes études au pôle universitaire Léonard de Vinci ».

                          Et le recruteur vous demandera alors : « Vous avez suivi quel enseignement : EMLV, ESILV ou IIM »

                          Peu importe ce que vous répondez et si vous avez obtenu ou pas un diplôme, vous aurez de grande chance d’être pris. Les « macros » se reconnaissent et se cooptent.


                          • BA 23 octobre 2010 18:54

                            Jean Sarkozy (Jean Sarközy de Nagy-Bocsa à l’état civil français), né le 1er septembre 1986 à Neuilly-sur-Seine, est un homme politique français.

                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Sarkozy

                            Le 1er septembre 2010, Jean Sarkozy a fêté ses 24 ans.

                            Le 22 octobre 2010, Jean Sarkozy a obtenu sa deuxième année de droit.

                            Lisez cet article, écrit par Sophie de Ravinel, dans le journal Le Figaro :

                             

                            J. Sarkozy obtient sa 2e année de droit.

                            Sophie de Ravinel


                            22/10/2010

                            Jean Sarkozy a su ce matin qu’il avait obtenu sa deuxième année de droit avec mention et 13,34 de moyenne. Le fils du chef de l’Etat, qui entame donc sa troisième année, a choisi de suivre un régime universitaire « aménagé » à la Sorbonne. Accordé à ceux qui en font la demande, souvent du fait de leurs activités professionnelles, il permet de passer les examens sans avoir à suivre les cours.

                            http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/10/22/97001-20101022FILWWW00392-j-sarkozy-obtient-sa-2e-annee-de-droit.php


                            • ELCHETORIX 23 octobre 2010 20:02

                              cela m’étonne pas , cet imposteur du palais a été crée par la CIA , pour infléchir la politique des affaires internationales de notre pays en faveur des néocons US et Israéliens , donc détruire tous les acquis positifs de la politique GAULLIENNE et du CNR càd , que l’Hexagone soit un état souverain respectueux de l’indépendance et la souveraineté de tous les autres pays .
                              Actuellement , avec ce président nous ne sommes plus qu’aux ordres des usa et de la gb , soit le pouvoir économique et financier de la CITY de LONDRES et WALLSTREET , les BANKSTERS qui ruinent les citoyens du monde au profit d’une oligarchie dégénérée et cupide !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires