• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Greed is good ! « Wall Street » vu par un type de droite

Greed is good ! « Wall Street » vu par un type de droite

Alors que la main d’oeuvre d’Europe craint pour ses privilèges et en arrive à menacer l’ordre établi, j’ai jugé opportun de m’attarder sur une figure mythique de la modernité, de la réussite et de la spéculation.

 
Ceci est une parodie. Ou pas...
 


gekko.jpgGordon Gekko, héros exemplaire des deux films « Wall Street » d’Oliver Stone, n’est pas seulement un personnage de fiction incarné avec talent par l’acteur américain Michael Douglas. Vous l’ignoriez certainement mais son nom est depuis près de vingt ans une référence absolue dans le milieu de la finance, une icône mythique dont la simple évocation inspire respect et admiration sur les places boursières.

Qui n’a jamais fréquenté une grande école de commerce ne pourra jamais comprendre la fascination que ce brillant magicien de l’argent exerce aujourd’hui encore sur nos imaginations pourtant si fertiles.


UN IDEAL DE DROITE


Disons-le clairement, Gordon Gekko est l’idéal des hommes modernes décomplexés de droite et le cauchemar de la masse des bons à rien de gauche. Il suffit de l’écouter s’adressant à un trader susceptible dans le premier opus de Wall Street, daté de 1987, pour comprendre à quel point ce modèle du néolibéralisme était visionnaire (vidéo ci-dessous) :

« En Amérique 1% des gens possèdent 50% des richesse, 90% des autres ne possèdent rien, ou quasiment rien. Et moi je ne crée rien, je possède. C’est nous qui fabriquons les règlements, les nouvelles, la guerre, la paix, la famine, les émeutes, le prix des brosses à dents. Tu n’as pas la naïveté de croire que nous vivons en démocratie j’espère ? C’est le libre marché, et tu en fais partie. »


GREED IS GOOD


Preuve de l’influence de Gekko, deux de nos plus grands financiers contemporains, George Soros et Bernard Madoff, ont repris à leur compte sa célèbre formule « Greed is good », « la cupidité est bonne ».

Une notion que la main d’oeuvre indisciplinée et dispendieuse en protections sociales ne comprendra jamais. Ces créatures insignifiantes et idiotes, au temps de cerveau disponible, méritent la rigueur que nous allons leur servir. Et en attendant de se faire tondre, ils pourront même aller au cinéma pour voir « Wall Street 2, L’argent ne dort jamais ». De mon coté j’irai me faire bronzer à Cannes.

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • perlseb 17 mai 2010 12:44

    En plus de la cupidité, il y a aussi un autre grand défaut que la société cherche à présenter comme une grande qualité : la prise de risques aussi nommée, audace.

    Traders ou marées noires (dûes à des économies sur la sécurité, qui n’est rien d’autre qu’un pari risqué), il faut juste voir de la cupidité inconsciente dans les prises de risque, car en cas d’échec sur le pari, ce sera toujours le contribuable (ou la nature) qui paiera.

    Notre société cultive la cupidité et l’inconscience, ce que l’on pourrait appeler, la négation de l’homme car elle le place en-dessous de l’animal (l’animal est inconscient mais pas cupide). Le cinéma (en particulier américain) est un grand vecteur de diffusion pour transformer ces graves défauts en grandes qualités.

    Quand une société met en avant les pires imbéciles avec les pires défauts, on peut s’attendre à des jours sombres. Le siècle des Lumières semble bien loin.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 17 mai 2010 20:55

      Exact.
      L’audace et la cupidité, les deux mamelles du Sarkozysme.


    • alberto alberto 17 mai 2010 13:26

      Différent du zouave d’autrefois qui appréciait que ma sœur lui glissât la main dans la culotte j’appréhende la main du marché cherchant à vider mes bourses avec d’autant plus d’angoisse que celle-ci est invisible !

      Bien à vous


      • Le péripate Le péripate 17 mai 2010 19:33

        Ben ça c’est envoyé....

        Et puis Cannes c’est parfait pour les pique-assiettes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires