• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Heureusement nous avons internet

Heureusement nous avons internet

Depuis l'arrivée d'internet, responsable de la disparition définitive du Minitel, l'humain n'est plus tout à fait le même. L'outil devenu indispensable a transformé la vie de l'homme et la femme comme dans le passé le feu et l'invention de la roue. D'ailleurs aujourd'hui le pauvre type qui n'est pas abonné au réseau mondial est considéré au mieux comme un arriéré proche de l'homme préhistorique. Au pire, le pauvre hère pas net est devenu un naufragé du monde moderne seul comme Robinson Crusoé sans vendredi. L'individu privé de sa machine fixe ou mobile est désormais un handicapé aveugle et sourd, perdu dans sa ville comme il pourrait l'être dans une forêt profonde et sombre sans l'indispensable application GPS pour s'en sortir.

De nos jours l'humanoïde ne pense plus tout seul, il est téléguidé. Et dans un monde où l'horreur est son actualité quotidienne, l'internaute ne craint plus rien, sauf le message "page web inaccessible". Le plus drôle ou le plus triste étant que l'homme qui se voudrait original, qui se prétend non-conformiste voire hors système, se goinfre et n'a plus de secrets pour ce système honni qu'il déguste avec gourmandise et en redemande sans jamais être rassasié. 

L'homo-sapiens aux doigts agiles détient chez lui un matériel magique qu'il croit indispensable à sa sacro-sainte liberté d'expression. D'abord un clavier, indispensable exutoire sur lequel il pourra exprimer son génie, ensuite un écran sur lequel il pourra s'admirer. Mais internet ce n'est pas que cela, c'est aussi pour beaucoup un moyen lorsqu'on n'a pas les moyens, de voyager dans des pays qu'on ne visitera jamais, de rencontrer des amis qu'on ne verra jamais que virtuellement. Mais internet ce n'est pas que cela, n'oublions pas le côté positif du vampire. Car la chose possède effectivement d'innombrables qualités. Il serait d'ailleurs fastidieux d'énumérer toutes ses vertus et toutes les facilités misent à la disposition des clients du net, surtout si l'intention est d'écrire seulement négativement sur le sujet.

Enfin objectivement il faut reconnaître que la toile est un espace merveilleux pour acheter tout et n'importe quoi, surtout l'inutile. Et cela sans avoir besoin de tenir compte de l'heure d'ouverture des magasins, le marché est permanent et les publicités partout.

En plus il est incontestable que la toile nous fait gagner du temps, pour s'en convaincre il suffit de regarder autour de nous les gens en retard courir dans tous les sens. Pourtant qui maintenant n'a pas son truc mobile embarqué dans sa poche. Rester toujours connecté, voilà l'obsession du bipède moderne stressé et pressé. D'ailleurs le malheureux qui aurait l'idée saugrenue de marcher lentement, vous savez le Cro-Magnon déconnecté pas vraiment geek en informatique qui à raté la transition pourtant obligatoire de l'âge de pierre à celle du fer, serait tout simplement écrasé par une foule d'internetus- précipitus les yeux rivés sur leur portable.

Mais heureusement nous avons internet pour nous informer. D'ailleurs la presse papier se meurt à petit feu et ce n'est que justice. Car comment faire confiance à tous ces journaleux politiquement corrects qui nous désinforment ou écrivent tous la même chose. Tenez, que penser d'un journaliste qui titre son article "Une vache donne naissance à un veau à deux têtes", vous avez déjà entendu qu'une jument pouvait mettre au monde un veau ! Non franchement ils sont nuls ! Alors que sur le web vous ne trouverez que de l'information fiable et vérifiée avec une palette d'opinions qui vont d'une extrême à l'autre. Par exemple si vous avez encore un doute vous saurez tout, tout, tout, sur le 11 septembre et plus encore, que la mort de Ben Laden n était qu'une mise en scène organisée par les services secrets américains. D'ailleurs à ce sujet j'ai un scoop, l'ex chef d'Al-Quaïda aurait paraît-il une cellule dans les sous-sols de la Maison Blanche et joue tous les soirs aux échecs avec Obama. Vous pouvez faire des recherches sur le net si vous ne me croyez pas, des preuves existent. 

Pour terminer je dois vous l'avouer, depuis que j'ai internet je suis de très, très, mauvaise foi, vous l'aviez peut-être déjà compris.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 6 janvier 2014 12:25

    c’est comme dans une bibliothèque, tu as de bons livres et des livres nuls


    • Fergus Fergus 6 janvier 2014 18:52

      Salut, Foufouille.

      Bien vu !


    • Croa Croa 6 janvier 2014 12:32

      Sauf que depuis que nous avons internet une solide culture de base est plus que jamais indispensable !

      Les bases ne sont pas sur Internet mais s’apprennent à la maison et à l’école.
      Sans elles impossible aujourd’hui de ne pas se faire mener en bateau vers les horizons les plus surréalistes. 

      Ensuite le surf n’est pas qu’instructif, également très rigolo... smiley smiley smiley


      • La râleuse La râleuse 6 janvier 2014 14:59

        « un clavier, indispensable exutoire sur lequel il pourra exprimer son génie, ensuite un écran sur lequel il pourra s’admirer. »

        Ma parole, me suis-je pensé, mais c’est tout moi, ça smiley ! Gruni m’espionne smiley ! 

        Sentiment qui ne fait que se renforcer quand je lis ensuite :

        « Mais internet ce n’est pas que cela, c’est aussi pour beaucoup un moyen lorsqu’on n’a pas les moyens, de voyager dans des pays qu’on ne visitera jamais, de rencontrer des amis qu’on ne verra jamais que virtuellement.  »

        Je l’avoue, je suis une intoxiquée d’Internet, une accro de Facebook.

        Alors, quand, horreur, rage et désespoir, le disque dur de MacMachin, mon ordi, a un coup de mou qui le met out le matin du 1er janvier, je vous prie de croire, Chère amie, qu’il eut été imprudent de venir me souhaiter une bonne année.

        Le déficient ayant été remplacé smiley , j’ai le grand plaisir de vous souhaiter une année conforme à tous vos souhaits.

        Cordialement,


        • gruni gruni 6 janvier 2014 17:40

          Bonsoir La râleuse


          Comme vous le savez La râleuse, sur internet la discrétion est assurée. Aussi c’est dans la plus totale intimité que je me permets exceptionnellement de vous offrir une bise virtuelle pour la nouvelle année.
          Bien sûr cela reste entre nous.

          Meilleurs voeux



        • zygzornifle zygzornifle 6 janvier 2014 18:48

          « Heureusement nous avons internet » Comme ça les américains chinois et russes peuvent nous espionner sans se déplacer et certainement que notre gouvernement les payes pour avoir les données....


          • zygzornifle zygzornifle 6 janvier 2014 18:52

            La NSA a piraté un câble sous-marin utilisé par Orange : la NSA a utilisé une technique de pirates, puisque l’agence de renseignement américaine a injecté un virus dans les 16 entreprises qui sont chargées de la gestion du câble sous-marin.

            http://www.zebulon.fr/actualites/13009-la-nsa-a-pirate-un-cable-sous-marin-utilise-par-orange.html



            • Ruut Ruut 9 janvier 2014 14:13

              Comme si elle avais besoin de ça pour avoir accès a toutes nos données.
              L’OS -> USA (avec master password) (ce que font les mises ajours périodiques ne sont pas sous notre contrôle)
              Le matériel USA + chine
              Les serveurs avec tous nos identifiants et mots de passe -> USA
              1 client = 1 seule porte son fournisseur d’accès.
              1 adresse unique par carte (MAC) permettant de lié les profils avec le Matériel (les machines lié a un même utilisateur) et de faire facilement et automatiquement les recoupements.
              La demande d’authentification la seconde fois est juste pour faire les liens entre les différents utilisateurs qui utilisent la même machine.

              Tentez de préparer une machine récente sans accès internet, bon courage.
              C’est comme la ville et les transports en communs une nouvelle obligation inutile.


            • Fergus Fergus 6 janvier 2014 19:02

              Bonjour, Gruni.

              Malgré tous ses défauts, le net est un formidable outil. D’échanges sur les sujets les plus variés. D’achat de produits difficilement accessibles. De documentation également. Personnellement, je suis très attaché à cet outil, sans pour autant qu’il devienne une obsession telle que je renonce à mes activités antérieures comme la lecture ou la randonnée (il n’y a que la peinture que j’ai arrêtée il y a 7 ans sans trop savoir s’il y a une relation de cause à effet).

              Un petit point de désaccord avec cette affirmation : « il faut reconnaître que la toile est un espace merveilleux pour acheter tout et n’importe quoi, surtout l’inutile ». Je crois plutôt que le net est avant tout le support des achats utiles ou préalablement désirés, la probabilité de craquer sur des objets inutiles étant plus grande en magasin au contact physique desdits objets. Mais peut-être suis-je à côté de la plaque sur ce sujet...

              Meilleurs vœux pour 2014 !


              • gruni gruni 6 janvier 2014 19:28

                Bonsoir Fergus


                En ce qui concerne les achats sur le net, je crois, et dans un certain sens je rejoins foufouille, que c’est comme rentrer dans un grand magasin, la tentation est grande et on dépense souvent plus que prévu.
                Autrement c’est vrai, internet est un outil merveilleux à condition bien sûr de rester raisonnable.
                Dommage pour l’arrêt de la peinture, peut-être une bonne résolution pour la nouvelle année serait de reprendre les pinceaux.

                Très belle année 2014
                 





                • foufouille foufouille 6 janvier 2014 19:46

                  « que c’est comme rentrer dans un grand magasin, la tentation est grande et on dépense souvent plus que prévu. »
                  pas du tout
                  tu peut comparer, t’informer et personne ne te force a acheter (surtout attendre LA promotion)

                  l’accès a une bibliothèque est sans danger aucun (sauf a gober n’importe quel livre délirant)


                  • gruni gruni 6 janvier 2014 20:10

                    Bonsoir foufouille


                    Foufouille, dans une grande surface non plus, personne ne vous oblige à acheter et vous pouvez généralement comparer avec d’autres produits présentés dans les rayons. Par contre vous pouvez toucher et parfois essayer ce que vous voulez acheter. Mais combien de fois sortons-nous du magasin en ayant craqué pour un truc qui n’était pas sur notre liste de courses. Et la différence entre un grand magasin et internet, c’est déjà sa taille, et le magasin est au domicile. Alors comme c’est facile de se laisser tenter. Mais je reconnais le côte pratique du net et la possibilité de faire des bonnes affaires. A nous de garder la tête froide.

                  • foufouille foufouille 7 janvier 2014 11:10

                    c’est différend. il faut lever les yeux a 1m90 ou se baisser au ras du sol pour certains produits. dans certaines, les rayons changent souvent de place

                    je me laisse jamais tenter, j’achète que ce dont j’ai besoin et d’avance (genre un an de pq )


                  • Fergus Fergus 6 janvier 2014 20:27

                    @ Gruni.

                    Là où internet est un outil remarquable, c’est pour organiser un voyage. Sur le web, on peut évidemment acheter ses billets de train ou d’avion, mais aussi repérer le meilleur hébergement possible par rapport à ce que l’on souhaite faire. On peut même, dans les villes où c’est possible, visiter virtuellement les abords de l’hébergement grâce à Street View pour vérifier l’aspect de la rue. C’est aussi sur internet que j’achète mes billets de concert ou de théâtre.

                    Bonne soirée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires