• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > J’ai perdu deux A !

J’ai perdu deux A !

Etant beaucoup plus jeune, je me suis décidé à quitter l’école pour trouver du travail. Ah ! Ah ! Ah, ce n’est pas un problème, n’ont répondu les anciens, fait ton choix.

Dernièrement, je discutais avec un jeune neveu. Maintenant que tu as fini tes études, tu vas entrer dans la vie active ? Ah ! Si seulement… 

Vois-tu Nicolas, en une génération, c’est la Cata. Tu nous as fait un fromage (pas de Hollande) pour la perte d’un ‘A’. 

Pour les Français moyens, l’interjection triple : Ah ! Ah ! Ah ! Qui devait retransmettre une joie, est remplacé par le Ah ! de douleur. Ecoute bien, ce n’est pas la même tonalité.

Tu pourrais entendre ce bruit le 22 avril. Enfin, je retrouverais les : Ah ! Ah  ! Ah, de plaisir et de joie. Et désolé pour ta Carlita qui s’écrira certainement : Ah !, ce n’est pas possible. Elle pourra toujours reprendre les paroles du morceau : Ha ! Ha ! Ha ! De Mac Tyer. Je sais, c’est du Rap. Mais comme personne, sauf tes ministres, n’achète ses enregistrements…

Mais tu dois prendre soin d’elle. Souvent les mannequins souffrent également de la maladie des 3 A. (La règle des "trois A" permet de diagnostiquer l'anorexie mentale : amaigrissement (15% ou plus au-dessous du poids normal), anorexie (perte d'appétit) et aménorrhée.

Avant ton sacre, tu as tissé ta toile relationnelle. Au ministère de l’intérieur, j’imagine bien tes trois gros dossiers :

A surveiller. Peut nous trahir ou nous aider en fonction d’une promotion.

A couvrir. En toutes occasions. Connaît trop de choses sur nous.

A démolir. Ou a pendre à un cross de bouché.

Depuis cinq ans, tu te prends pour Attila. Tu penses régner sur les trois.

La France A tes ordres.

L’Europe A ta disposition.

Le Monde A ta porté.

En partant, n’oublie pas les 3A qui ont guidés ton action :

A comme actionnaires (et l’argent que tu pense te faire une fois battu).

A comme armement (Dassault et les rafales).

A comme affaires pour lesquelles tu devras bien répondre un jour.

Tu n’es pas Obama, il te manque quelques centimètres pour être un phare. Tu n’éclaires pas la planète, mais la planète s’éclate devant le nouveau zébulon dont le Manège est loin de nous enchanté. (C’est toi qui nous Pollux la vie).  

Enfin, notre calvaire se termine. Je te laisse volontiers un A, celui de mon Adieu ! 

J’ai perdu deux ‘A’, mais avec toi et le capitaine du pédalo, j’ai gagné une place au Théâtre des Deux-Anes candidats. Avec les 3 A à l’affiche.

Illustration : http://www.2anes.com/


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 24 février 2012 11:02

    et bien moi grace a mes efforts ma banque m’a remis mon titre de « Client Confiance +++ », parce que je l’ai bien merité....

    http://2ccr.unblog.fr/2012/02/10/meritez-le/


    • Papybom Papybom 24 février 2012 11:40

      Bonjour ROBERT GIL.

      Inutile de vous dire que cacher que j’ai savouré l’article en lien.

      « Mais on ne fait pas ce que l’on veut avec son argent, monsieur ! » Superbe  !

      Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires