• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > L’« Annus franciae », ou l’insignifiance de notre (...)

L’« Annus franciae », ou l’insignifiance de notre temps

A l'approche de Pâques, cette année un poisson d'avril, et alors qu'anciennement quelques chrétiens faisaient débuter l'année à cette date ... il n'est pas insensé de remarquer de quoi est faite l'« annus franciae », l'année française - et probablement européenne, voire euro-américaine. Mais restons modestes, et voyez cette parodie d'éternel retour à l'oeuvre « médiaconomique ». Chronologie.

 

A l'approche de Pâques. C'est évidemment l'heure de vendre des chocolats, où nos grandes enseignes vont placer judicieusement des lapins et autres oeufs, à des endroits statégiques (l'entrée) afin de vous rappeler à l'impératif de célébrer vaguement quelque chose dont on ne connaît pas l'origine, sauf judéo-chrétienne - et ça, c'est pénible, de toutes façons rares seront ceux à communier dans un lieu de culte le dimanche fatidique.

A ne pas oublier : les régimes miracles pour l'été, ça commence à urger.

 

Viennent les jours fériés de mai. Tout le monde réfléchit évidemment à voir si ça ne tombe pas le week-end (ô rage !), et de préférence un jeudi ou un mardi, afin de faire le pont vendredi ou lundi. C'est qu'un week-end prolongé ne fait jamais de mal, ou bien ? aussi ira-t-on peut-être au resto, ou dans une station de vacances - quand on en a les moyens - en regrettant à peine que « ces gens-là » doivent travailler quand même, dans l'hôtellerie-loisir-restauration. Heureusement ! ... Et puis tant pis pour le souvenir français.

A ne pas oublier : les régimes miracles pour l'été, ça urge vraiment.

 

Voici venir l'été. De deux choses l'une : on va vous serniner avec le bac philo dont personne n'a quelque chose à carrer. De loin en loin, une problématique fera réagir sommairement, et puis on l'oubliera.

Si vous n'avez pas entrepris de régime miracle à ce stade, vous êtes un·e looser·euse. Et puis, d'ailleurs, comment se fait-il que vous n'ayez pas déjà entrepris un bronzage ? ... ça sent la loose.

Chose importante : on vous serine évidemment, progressivement, avec des reportages sur les dangers du soleil, par contre il faut absolument vous présenter la météo des plages sous peu. Vigilance orange : c'est déjà dangereux !

On fera éventuellement un saut à la Fête de la Musique, histoire de prendre un bain de foule en ville, entre des groupes sympatiques qu'on ne veut pas connaître au-delà.

Ah et : c'est les soldes. Ruez-vous à l'entrée des magasins après avoir attendu toute la nuit pour être filmés et raillés par les téléspectateurs lambda. C'est important qu'on puisse se moquer de vous. Tout était prévu.

 

L'été, enfin. Le mois de juillet reste ouvré, parce que faut pas déconner. On glosera autour du défilé militaire du 14 juillet, tout en adorant le feu d'artifice. Par contre, en août, même à la Défense, c'est marre. Et qu'il fait chaud à Paris, bon sang, et puis la pollution : le mieux est de ne jamais lui trouver de solution, sinon on ne saura plus de quoi parler.

Dans l'idéal, un transport en commun réputé infaillible fait un accident. Les avions tiennent la palme, suivis des trains. Puis viennent les cars de colonie de vacances (enfoirés de chauffeurs qui ne respectent pas les pauses !). Avec un peu de chance, des vacanciers n'auront pas de chance, et on pourra parler de la mauvaise météo ou d'un autre accident.

Vigilance, aussi, aux incendies. Ca fait de belles images, et c'est toujours intéressant de voir des gens se plaindre, alors qu'on se dore la pillule à Biscarosse.A ce stade, une absence de bronzage est un péché contre l'espèce humaine - mais vigilance toujours, le cancer de la peau vous guette.

 

Fin de l'été. Qu'il est bon d'entendre parler des achats pour la rentrée. Pensez-y impérativement. Et puis, aussi, pensez aux réformes scolaires, on essaie un truc tout nouveau vous verrez - même si vous ne verrez rien.

Bah, vous vous rassurerez avec l'été indien, etc. De toutes façons i' a plus de saisons, et heureusement qu'on ne fait rien pour les préserver, sinon on ne pourrait pas s'en plaindre à la télé.

Remarquez, aussi, que le gouvernement se prépare, même s'il a fait passer en toute confidentialité des lois et autres ordonnances pendant vos vacances, et qu'il s'agit plus certainement de se donner des airs affectés, sérieux, prêts à travailler. C'est que, vous comprenez, « il faut bien montrer l'exemple » : on a une économie à faire tourner, sinon ça ne va pas.

 

Automne. Si Halloween n'existait pas entre les pays anglo-saxons, il aurait fallu l'inventer. Enfin, heureusement qu'on l'a importé, même si ça fonctionne couci-couça.

Mais d'abord, tout de même, un reste de noblesse : les vendanges, le vin nouveau, les noix, le lard. Ce n'est pas négligeable.

Reste qu'il est important de signaler rapidement la venue du père Noël. Par ailleurs, tous les pères sont plus ou moins détestés comme fatalement violeurs incestueux incapables de garder des enfants (en dehors des nouveaux pères, évidemment !) par contre, le père Noël, c'est pas pareil. Non, c'est pas pareil : les autres pères rapportent moins, surtout en période de chômage. Donc bon.

Vivent les illuminations de Noël ! sur des airs crooners droits tirés du music hall étasunien.

 

Hiver. Voilà, c'était déjà Noël, on ne sait pas comment on a pu acheter tout cela, d'autant plus qu'on ne savait pas comment faire plaisir, et que ça nous faisait tous suer, mais bon. Les plus habitués d'entre nous auront encore mis une crêche sous le sapin, sans plus la regarder après l'avoir entreposée, sachant qu'elle restera entreposée à la cave, en haut d'une armoire ou au grenier le restant de l'année. Les enfants se seront peut-être réjouis, et tant mieux, mais c'est bien tout. Bon : il faut bien les entraîner à faire comme nous, adultes.

Vient nouvel an, et au fait vous le fêtez où ? ... Si vous ne savez pas, peut-être - comme pour Noël - envisagerez-vous avec plus d'enthousiasme le suicide, rapport à une autre période de l'année. Il ne faut pas : vous savez bien que tous les gens heureux ont une pensée pour vous. C'est évident, puisqu'on en a évidemment pour les SDF : le froid arrive ! après un coup en octobre-novembre.

Et puis donc, bonne année, la galette c'est sûr - les rois mages, c'est quand même l'élément païen qui fait plaisir, dans la religion chrétienne ou ce qu'il nous en reste, surtout qu'un français sur six consulte de la voyance, etc.

Mais surtout : les soldes ! pardi. Il faut impérativement y claquer votre budget. C'est essentiel.

Bien entendu, tous les médias sont à l'affût de la neige, surtout dans les stations de ski. L'essentiel étant que Marseille et Paris se sentent bloquées par une fine pellicule, car i' a plus de saisons.

 

Le printemps approche. Et Pâques avec. Mais, aussi, les mouvements sociaux. Avec, notoirement, de gros plans sur la frange extrémiste en tout mouvement, et les complaintes des bons usagers, car faut pas déconner : c'est plus important que le fond du message.

Un peu comme le restant de l'année, quoi.

La belle insignifiance de l'« annus franciae », « annus europae » - et surtout « annus mundi ».

 

Pardon pour tout ce que j'ai omis. Aussi, voici un petit jeu : compléter ce calendrier dans les commentaires, et on se dit aux prochaines calendes.

C'est à vous.

 

(Image : vanité de Philippe de Champaigne)


Moyenne des avis sur cet article :  1.83/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Dom66 Dom66 24 mars 18:56

    Désolé l’auteur. En lisant à toute vitesse le titre, il m’a semblé voir « l’Anus Français » ? Je me suis dit après avoir veauté marcon, nous allons avoir mal. smiley

    Ne m’en voulez pas j’ai lu votre article et je suis resté sur ma faim, avez vous un problème, chaque période de l’année ? Moi non.

    Bonne continuation


    • Morologue Mal’ 24 mars 19:40

      @Dom66 Merci pour le retour Dom66, mais vous faîtes de l’humour n’est-ce pas ? Eh bien ce propos a été posté, aussi, dans la partie Parodie. Et, puisque vous ne voyez pas - peut-être par ma maladresse - c’est moins l’année, que je raille, que son traitement « médiaconomique » insignifiant, avec les effets que ça a sur nos vies. Mais après, si ça fait plaisir en l’état ... ô le bel horizon démocratique.


    • gueule de bois 25 mars 00:17

      Version contemporaine de Hexagone


      • Morologue Mal’ 25 mars 09:05

        @gueule de bois. Je ne connaissais pas, merci. Sinon je me sentais gentiment un petit Fluide glacial et - sur l’hiver - le Père Noël est une ordure, mais c’est dans l’esprit. C’est dingue comme certaines choses changent, et d’autres pas. Depuis Renaud, on a inventé les Chti et les Tuches pour ne pas s’y reconnaître, et ça marche.


      • Jean Roque Jean Roque 25 mars 11:00

         
        « Annus franciae » : La chiure finale des glands remplacés...
         
        Des pseudo-demandeurs d’asile (chances pour l’ex-France Soumise) se paient des putes avec l’argent des cons tribuables souchiens.
         
        1000€ aux mairies pour accueillir un colon, mais pas un sdf souchien...
         


        • Morologue Mal’ 25 mars 12:22

          @Jean Roque. Ah, vous lisez Renaud Camus. Mais effectivement, l’iniquité et l’absence de charité envers soi-même est formidable, « tu étais formidable, j’étais fort minable ». Il y a quelque chose catholique là-dedans, même chez les irréligieux et antireligieux militants. Pape François à l’appui. C’est fou. Et très paulinien : « votre sagesse, ils l’appelleront une folie ». Bon. Cela ne change pas des guedineries habituées : tout est en ordre ?


        • Jean Roque Jean Roque 25 mars 19:34

          @Mal’
          Les idées chrétiennes devenues folles ne sont que l’excuse hypocrite de la collaboration avec les conquérants mondialistes, des juges taubirates, des ONGs négrières et autres prêtres merdiatiques gochos  :
           
          « Quant à la Loi, à la piété et à la Religion, qui elles aussi ont prêché ce principe de solidarité, nous savons qu’elles l’ont simplement escamoté pour en couvrir leur marchandise - leur prescription à l’avantage du conquérant, de l’exploiteur, et du prêtre. »
           
          Piotr Kropotkine - La morale anarchiste


        • Morologue Mal’ 25 mars 20:13

          @Jean Roque. Le pape actuel, au service du grand capital. Ouais.


        • Auschwitz n’était-il pas déjà désigné comme l’anus du monde ??


          • Morologue Mal’ 25 mars 20:57

            @Mélusine ou la Robe de Saphir. Quel rapport avec la France ?


          • @Mal’


            Que simplement l’histoire se répète. Revoir le film : Cabaret. Money, money money. Régression anale et deni de la différence sexuelle.https://www.youtube.com/watch?v=hBlB8RAJEEc. Belle synchronicité. Le film est sorti en Belgique le lendemain de la naissance de MACRON. 

          • Morologue Mal’ 26 mars 16:16

            @Mélusine ou la Robe de Saphir. Que voulez-vous.


          • Ceux qui se sont construits sur le modèle proposé par la société, effectivement, risquent bien de se transformer en « objet partiel » ou caca-boudin. Mieux vaut encore être une « chose », machin chose" que rien et donner le nom d’une marque de biscuit à son enfant. Cela se termine souvent par des numéros sur un bras qui hélas ne pouvait déjà plus se faire d’honneur. Juste donneur de sang, et encore. 


            • Morologue Mal’ 25 mars 20:58

              @Mélusine ou la Robe de Saphir. Je comprends mieux le rapport avec la France, et plus généralement nos mondes.


            • Ce n’est pas par hasard que la famille a toujours été considérée comme la plus grande force antagoniste ou danger pour le gouvernement. Elle a sa propore identité, son histoire, ses liens....totalement incompatibles avec un système hiérarchisé et finalement totalitaire. Que ce soit sous forme martiale (nazisme) ou bureaucratique (communisme). 


              • Morologue Mal’ 25 mars 20:17

                @Mélusine ou la Robe de Saphir. J’imagine que @belin s’imagine bien plus productif que nous, à produire ses commentaires virtuels de « oisif inutile à la société », comme il nous injurie sans peur de la contradiction.


              • Morologue Mal’ 25 mars 21:07

                @Mélusine ou la Robe de Saphir. Je ne suis pas sûr que la famille nous sauve, en tout cas pas selon le familialisme contemporain (individualisme juridique, famille nucléaire, etc.). Quant à d’autres sociétés, claniques ou tribales, c’est ce qui se passe dans le néo-tribalisme contemporain. Scientifiquement prouvé, une personne ne peut gérer plus de 150 relations (moyenne extrême supérieure). Et, de même scientifiquement prouvé par ailleurs, pour l’anecdote : plus la taille du cerveau est grosse, moins notre cercle est large. Cela ne favorise pas la survie des « têtes » et, au contraire, la reproduction sociobiologique des médiocres. Allons nous démerder, avec ça.


              • @Mal’


                Je faisais référence aux recherches actuelles D’Emmanuel Todd.

              • Morologue Mal’ 26 mars 09:16

                @Mélusine ou la Robe de Saphir. Eh bien, ce serait plutôt une bonne nouvelle, non ?


              • arioul arioul 26 mars 08:24

                Vous avez vraiment du temps à perdre vous. Champion pour enfoncer les portes ouvertes.


                • Morologue Mal’ 26 mars 09:12

                  Dit celui qui 1. n’écrit pas d’article (la critique est facile, l’art est difficile), 2. prend du temps contradictoirement à répondre à ce qu’il réprouve, 3. répond à une parodie par une autre parodie en conséquence.


                • Morologue Mal’ 26 mars 09:14

                  Le ridicule ne nous tuera pas, si vraiment ridicule il y a chez moi, au vu des commentaires constructifs en dehors des vétilleux. - Et vous ignorez le fameux cela va sans dire, mais mieux en le disant, ou encore les fameuses piqûres de rappel, etc. Piteux.


                • Morologue Mal’ 26 mars 09:17

                  Ah et, plus risible encore : vous vous offusquez d’une parodie.


                • arioul arioul 26 mars 10:11

                  @Mal’
                  Dans la vie il y a les auteurs et les critiques . Moi j’aime bien faire la critique et surtout faire enrager ceux qui la subisse. Car ces gens là ayant une haute estime d’eux memes , ne la supporte pas , et c’est là ou c’est jouissif. Mais je vois qu’en bon démocrate que vous etes vous ne tarderez pas à faire disparaître mes propos , comme ceux de belin qui vous humiliaient.


                • arioul arioul 26 mars 10:19

                  @arioul
                  Ah j’ajoute que je suis unTroll , uniquement là pour vous faire bisquer. Si vous ne l’avez pas compris , c’est que votre nez de philosophe d’opérette vous a laissé tomber.


                • Morologue Mal’ 26 mars 10:24

                  @arioul Et c’est moi, que vous ne connaissez ni d’Eve ni d’Adam en réalité, qui a une haute opinion de soi ! ... Mais vous savez, si on livrait Internet aux trolls ... enfin bref : de toutes façons, vous ne voulez pas savoir. Quant à vos sottises et celles de @belin - je vois que vous êtes copains, c’est mignon - quand elles insultent ouvertement, oui, elles méritent signalement. Il faut se respecter un minimum, sombre malin.


                • Morologue Mal’ 26 mars 10:26

                  (La seule vérité, c’est que vous vous autotrollez tous seuls comme des grands.)


                • arioul arioul 26 mars 11:31

                  @Mal’
                  J’ai lu votre article sur la teigne , très bon article et voyez moi je m’identifie volontiers à cette petite bete. Moi voyez j’ai pas fait de grandes études , et puis l’autoritarisme stupide des profs me gonflais , du genre je sais tout , il me font un peu penser au sous officiers de l’armée des cons glorieux , bref j’ai jamais supporté l’autorité. J’ai très vite compris que pour s’en sortir il ne faut compter que sur soi meme et c’est ce que j’ai fait et çà m’a réussi. D’un coté vous avez les élites méprisantes et de l’autre les cons qui gueulent mais se soumettent. Alors moi mon truc c’est la moquerie et la rigolade , mais bien sur toujours au dépend de quelqu’un , c’est inévitable. La dérision c’est la clé de la survie. Et pour éclairer votre lanterne Belin et moi ne sommes qu’une seule personne. Et c’est marrant vous pouvez un jour etre de droite , le lendemain de gauche , écrire un post et vous donner raison avec un autre , bref voyez le topo. Puéril me direz vous ??? Non car quand je vois la betise des gens qui s’engueulent à longueur de journées pour des politicards qui n’en ont rien à foutre de nous là aussi je me marre. Donc cher auteur m’étant dévoilé je vais vous foutre une paix royale.


                • Morologue Mal’ 26 mars 11:55

                  @arioul. Vous vous êtes muré, c’est l’évidence. Et, tristement, même devant ceux qui ne vous frappe pas. En tout cas, pareil témoignage ne concorde pas avec la « teignacité », quoique tout un chacun doive autodéfensivement en acquérir certains traits hélas, par les temps qui courent, je ne vous ôterai rien.

                  Sur mon positionnement politique, voyez-vous, je suis transpartisan : la partisanerie est surtout une ânerie. Quant à mes entre-confirmations d’article en article, je rappelle qu’ils ont cette valeur d’être passés par le filtre d’une modération sur laquelle je n’ai aucun pouvoir (quant à mes propres articles), ce qui est dire qu’un consensus approuva, et que je ne « me » cite pas « moi tout seul comme un grand », mais que je cite une approbation collégiale.

                  Bon vent


                • arioul arioul 26 mars 12:59

                  @Mal’
                  Relisez le rire de Bergson , çà va vous faire du bien.


                • Morologue Mal’ 26 mars 16:18

                  @arioul. Wouarf.


                • Maitre Ratatouille Ratatouille 26 mars 11:22

                   Manque un peu, pour moi de « déconnage » et d’ exagération dans cette parodie, postée aussi dans culture et loisirs ? 
                  sinon le font critique est bien vu ,mais pas amusant (fourmis) et me renvois à mes problèmes avec les divers systèmes évoqués dans l’article.Je déprime peut-être un peu..


                  • Morologue Mal’ 26 mars 11:56

                    @Ratatouille. La vérité, c’est que notre monde est intrinsèquement une parodie, sans avoir à en rajouter. Vous le vivez sur le mode tragicomique : je vous comprends.


                  • Jason Jason 26 mars 11:27

                    Vous avez oublié toutes les affaires. L’année 2018 sera celle de la contraction des sphincters, pour les plus exposés. Et quelles que soient les saisons.


                    • Morologue Mal’ 26 mars 11:56

                      @Jason. Oui, et la redondance à causer « chômage, croissance », etc.


                    • Maitre Ratatouille Ratatouille 26 mars 11:29

                      Les prénoms « Copié » et « Collé » validés par l’état civil pour deux jumeaux
                      La semaine dernière, un jeune couple s’est vu convoqué devant le juge aux affaires familiales de Nantes pour vouloir appeler leurs deux jumeaux Copié et Collé. Leur choix a finalement été validé.

                      À la fin du mois de janvier 2018, ce jeune couple a eu le bonheur d’avoir deux jumeaux complétant ainsi la famille d’un troisième et quatrième enfants mais ils auraient du s’attendre aux complications qui allaient suivre sur le choix du prénom de leurs deux nouveaux-nés. L’officier d’état civil qui s’était déplacé à la maternité pour enregistrer les prénoms, avait tout de suite tiquer et proposer à la maman de choisir des prénoms moins ridicules.
                      La maman, alors seule au moment du passage de l’officier d’état civil, n’a pas pu se décider. Résultat, cette procédure de contestation qui s’est déroulée ce mois-ci devant le tribunal et qui a finalement été remportée par le jeune couple qui s’est dit très satisfait de la décision du juge. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès