• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > L’avocat du diable

L’avocat du diable

AVERTISSEMENT : ce texte est à prendre avec des pincettes

L'élection de Donald Trump a été, pour l'humanité souffrant d'un handicap un événement libérateur qui est passé inaperçu. On peut s'en étonner car elle a prouvé au monde éberlué que l'on pouvait devenir président du pays le plus puissant de la planète bien qu'atteint d'un dérèglement important dans les domaines de la connaissance, de la relation sociale et du contrôle de soi.

 

Ce diagnostic sévère a été établi par des psychiatres réputés après une étude approfondie de son comportement, de sa mimique, de sa gestuelle, de son vocabulaire, de ses paroles. Il envoie des signaux témoignant d'impulsivité, d'insouciance, de paranoïa, de narcissisme, d'absence d'empathie. Ils ont remarqué, en plus, une difficulté à formuler des phrases compliquées, à utiliser des mots complexes, à maintenir le fil d'un raisonnement. Il ajoute une fragilité psychologique qui lui rend difficile de faire face à la critique.

 

Malgré tous ses handicaps, Donald Trump continue de gouverner, à la grande colère de ses opposants et pour le grand plaisir de ses nombreux fidèles.

 

Avec Trump à la Maison Blanche, les handicapés ont la preuve éclatante que tous les postes leur sont accessibles, que le handicap peut être une force et pas seulement une faiblesse. Il suffit d'avoir l'envie et de mettre en branle la volonté.

 

Les perspectives sont vertigineuses. Il ne faudra pas longtemps avant que les tabous volent en éclats, que les interdits se lèvent et que les portes s'ouvrent en grand devant la foule des handicapés voulant, comme Trump, la première place.

 

Cependant, sans vouloir doucher leur enthousiasme, je me dois d'avertir les handicapés, leur signaler que la victoire de cet homme ne préfigure pas forcément la leur. Le rééquilibrage de la société n'est pas acquis. Les tenants de l'orthodoxie ne désarment pas et une bataille est engagée pour obtenir l'impeachment du président Trump. L'ostracisme qui maintenait les handicapés aux marges de la société n'a pas désarmé. Son "originalité" est insupportable à beaucoup et il n'est pas certain qu'il résiste à leur offensive. Elle est puissante, relayée par tous les médias et s'amplifie chaque jour. Les handicapés doivent s'unir, défendre leur représentant suprême et manifester ouvertement leur soutien pour contrarier la cabale en cours. Le procès qui lui est fait est aussi le leur. Espérons pour eux - pas pour nous - qu'un handicap n'exclut pas la clairvoyance.

 

Chez nous, avec le retard habituel, le déferlement aura lieu aussi massif que l'invasion des MacDo. Il y aura même une surenchère et le changement de paradigme devenu politiquement correct ne se limitera pas aux handicapés physiques ou mentaux. Tous les tarés, les psychopathes, les repris de justice voudront, exigeront et obtiendront le droit de sévir partout où ils en auront l'envie.

 

Dans un premier temps, il apparaîtra normal de voir :

 

- un crétin congénital à l'Académie ;

- un cul de jatte maître de ballet ;

- une fée Carabosse miss France ;

- un bègue jouant don Diègue à la Comédie Française ;

- un aveugle aux 24 heures du Mans.

 

Plus tard, pour illustrer le slogan national : LIBERTÉ etc..., on acceptera avec enthousiasme de voir :

 

- un illettré ministre de l'éducation nationale ;

- un voleur à la justice ;

- un guérisseur présider l'Académie de médecine ;

- un étranger aux affaires étrangères ;

- Louis XX à l'Élysée.

 

Pour achever cette démonstration qui ne me plaît pas plus qu'à vous, je paraphraserais le duc de la Rochefoucauld et son dialogue avec Louis XVI : "C'est une révolte !"  " Non, une révolution".

 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Choucas Choucas 12 janvier 09:50

    FESSES-BOUCS DÉLÈGUE SON MINISTÈRE DE LA VÉRITÉ
     
    AU TORCHE-CUL GOGOCHON DE L’OLIGARCHIE :

     
    « LE MONDE DE SOROS »
     
     
     
     
    LE DERNIER SOUFFLE DES BLANCS EN LUTTE DES CLASSES :
     
     
    A show video of the fucker of bobo

     
    (MLP c’est une amateuse à coté... Traduction : )
     

    [Applaudissements]
     
    Merci.
     
    [Applaudissements]
     
    Merci beaucoup.
     
    [Applaudissements]
     
    Merci à tous.
     
    [Applaudissements, Trump applaudit, USA ! USA ! USA !]
     
    Merci à tous, c’est super d’être ici en Floride, que nous aimons.
     
    [Applaudissements]
     
    Dans 26 jours nous allons gagner ce formidable, formidable État et nous allons gagner la Maison Blanche.
     
    [Applaudissements]
     
    Notre mouvement veut le remplacement d’une caste politique (political etablishment) qui a échoué et qui est corrompue, et quand je dis corrompue, je veux dire totalement corrompue, par un nouveau gouvernement contrôlé par vous, le peuple américain.
     
    [Applaudissements]
     
    Il n’y a rien que la caste ne tentera, pas de mensonge qu’ils n’oseront proférer, afin de garder leur statut et leur pouvoir à vos dépens, et c’est ce qu’on constate. La caste de Washington, et les sociétés financières et médiatiques qui les financent, n’ont qu’un seul objectif : se protéger et s’enrichir.
    Les élites ont des milliers de milliards de dollars en jeu dans cette élection. Par exemple, un seul accord commercial, qu’ils voudraient faire passer, met en jeux des milliers de milliards de dollars contrôlés par ces sociétés et fonds multinationaux.
    Ceux qui contrôlent les manettes du pouvoir à Washington, le font pour ces intérêts particuliers globaux, ils travaillent avec ces gens qui n’ont pas votre bien à l’esprit.
    Notre campagne représente une véritable menace existentielle pour eux, comme ils n’en ont jamais connue auparavant.
     
    [Applaudissements]
     
    Ceci n’est pas seulement une nouvelle élection pour quatre ans, c’est une croisée des chemins dans l’Histoire de notre civilisation, qui va déterminer, si oui ou non, nous le peuple allons récupérer le contrôle sur notre gouvernement.
     
    [Applaudissements]
     
    La caste politique qui essaye de nous arrêter est ce même clan qui est responsable de nos accords commerciaux désastreux, de l’immigration illégale massive, et des politiques économiques où étrangères qui ont étouffé notre pays.
    La caste politique a provoqué la destruction de nos industries et de nos emplois, délocalisés vers le Mexique, la Chine et d’autres pays partout dans le monde. Nos chiffres de l’emploi, tout juste annoncés, sont anémiques, la croissance de notre produit intérieur brut, ou PIB, est à peine au-dessus d’1% et diminue.
    Les travailleurs aux États-Unis gagnent moins qu’ils ne gagnaient il y a presque 20 ans et pourtant ils travaillent plus dur…
     
    [Trump salut la foule]
     
    Mais moi aussi, je travaille plus dur, ça je peux vous le dire.
     
    [Applaudissements]
     
    C’est une structure de pouvoir mondialisé qui est responsable de ces décisions économiques qui ont volé la classe des travailleurs, dépouillé notre pays de sa richesse, et placé l’argent dans les poches d’une poignée de grands trusts et lobbies politiques.
    Regardez juste ce que la caste corrompue a fait à nos villes comme Détroit, Flint Michigan, et aux villes rurales de Pennsylvanie, de l’Ohio, de la Caroline du Nord, et partout à travers notre pays.Ouvrez les yeux à ce qui se passe.
    Ils ont dépecé ces villes, et ont accaparé leurs richesses. Ils ont délocalisé nos emplois, qui ne reviendront jamais, sauf si je suis élu président !
     
    [Applaudissements]
     
    La machine Clinton est au centre de cette mécanique de pouvoir. Nous l’avons vu de première main dans les documents Wikileaks, où Hillary Clinton rencontre secrètement des banques internationales pour comploter à la destruction de la souveraineté américaine, afin d’enrichir ces puissances financières mondialisées, ses amis des intérêts particuliers, et ses donateurs.
     
    [Huées et sifflets]

    Oui c’est vrai.

    [En prison ! En prison !]
     
    Honnêtement, elle devrait être incarcérée. Elle devrait être incarcérée !
     
    [Applaudissements sifflets]
     
    De même, les courriels montrent que la machine Clinton et liée si étroitement et si directement avec le système médiatique qu’elle… qu’elle… écoutez-cela ! Qu’elle a reçu les questions et réponses en avance dans son débat avec Bernie Sanders.
     
    [Huées et sifflets]
     
    Hillary Clinton censure les citations écrites à propos d’elle dans le New York Times.
     
    [Huées,sifflets]
     
    Ils ne vont pas me donner ce privilège... Et les courriels montrent que les journalistes collaborent et conspirent directement avec la campagne de Clinton, pour l’aider, partout dans cette élection.
     
    [Huées]
     
    Avec ce contrôle sur notre gouvernement en jeu, avec les milliers de milliards de dollars en jeu, la machine Clinton est déterminée à achever de détruire notre campagne.
     
    [Trump salut la foule le doigt levé]

    Cela ne se produira pas.
     
    [Applaudissements]
     
    Nous sommes maintenant devenu un formidable mouvement, comme notre pays n’en a jamais vu auparavant, jamais, jamais.
     
    [Applaudissements]
     
    On n’a jamais vu un tel mouvement dans notre pays, dans le passé. Hier en Floride, des immenses foules, les gens se massaient en dehors, sans pouvoir rentrer dans les zones, cela ne s’était jamais produit auparavant. C’est un des grands, l’un des plus grands phénomènes politiques. L’arme la plus puissante déployée par les Clinton, c’est la presse, les sociétés médiatiques.
     
    [Huées, sifflets]
     
    Laissez moi être clair sur un point : les sociétés médiatiques dans notre pays ne font plus du journalisme. Elles servent des intérêts politiques particuliers, pas différents de n’importe quel lobby ou autre groupe financier, avec un programme politique total.
    Et ce programme n’est pas pour vous, il est pour eux, et leur programme est d’élire Hillary Clinton la Pourrie à n’importe quel coût, à tout prix.
     Peu importe combien de vies ils détruiront. Pour eux c’est la guerre. Et pour eux il n’y a absolument aucune limite.C’est une lutte à mort pour la survie de notre nation .
    Croyez-moi, et ce sera notre dernière chance de la sauver le 8 novembre, rappelez-vous cela.
     
    [Applaudissements]
     
    Cette élection déterminera si nous sommes une nation libre ou si nous n’avons que l’illusion de la démocratie, et sommes en réalité contrôlés par une petite clique d’intérêts particuliers mondialisés, truquant le système, et notre système est truqué.
     
    ....
     

     


    • Choucas Choucas 12 janvier 09:55

      https://www.valeursactuelles.com/societe/facebook-paie-le-monde-et-ses-decodeurs-pour-traquer-les-fake-news-92092
       
      « Cette élection déterminera si nous sommes une nation libre ou si nous n’avons que l’illusion de la démocratie, et sommes en réalité contrôlés par une petite clique d’intérêts particuliers mondialisés, truquant le système, et notre système est truqué. » Trump
       
      « Laissez moi être clair sur un point : les sociétés médiatiques dans notre pays ne font plus du journalisme. Elles servent des intérêts politiques particuliers, pas différents de n’importe quel lobby ou autre groupe financier, avec un programme politique total. »
      Trump
       
      « Nous l’avons vu de première main dans les documents Wikileaks, où Hillary Clinton rencontre secrètement des banques internationales pour comploter à la destruction de la souveraineté américaine, afin d’enrichir ces puissances financières mondialisées, ses amis des intérêts particuliers, et ses donateurs. »
      Trump
       
      etc.


    • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 10:01

      @Choucas

      Excellent Choucas ! 



    • Choucas Choucas 12 janvier 10:36

      VIDEO DE TRUMP
       
      https://www.youtube.com/watch?v=Cd7PktjV5Ws
       
      La seule chose qui puisse arrêter cette machine corrompue, c’est vous. La seule force assez forte pour sauver notre pays, c’est nous. Les seules personnes assez courageuses pour défaire par le vote ces élites corrompues c’est vous, le peuple américain.
       
      [Acclamations]
       
      Nous allons avoir une politique : l’Amérique d’abord.
       
      [USA ! USA ! USA !]
       
      Ils contrôlent de façon incroyable le ministère de la justice.
       
      [Huées]
       
      Et ils rencontrent même secrètement le ministre de la justice des États-Unis.
       
      [Huées]
       
      A l’arrière de son avion, alors qu’il était sur le tarmac, rappelez-vous qu’il y était, il allait jouer au golf. Il y avait le ministre de la justice. Laissez-moi saluer l’avion sur le tarmac. Laissez-moi dire salut au ministre de la Justice. Finalement il n’a pas joué au golf, je comprends. Et c’était en Arizona, un endroit que j’aime, mais il faisait environ 40°C, il n’allait pas jouer. Il n’avait jamais été là-bas pour jouer au golf, les enfants, ne soyez pas bêtes.
      Ils se sont rencontrés pendant 39 minutes, et le plus probable est que c’était pour discuter de sa renomination, dans un gouvernement Clinton, comme ministre de la Justice, juste avant de prendre une décision de savoir s’il fallait où pas poursuivre Hillary Clinton. D’accord ? C’est ce qui s’est passé, cela s’appelle la vie réelle, et c’est assez triste.
       
      [Huées]
       
      Ils se sont rencontrés pendant 39 minutes. Rappelez-vous ce qu’il a dit, nous avons parlé golf, et nous avons parlé de nos petits-enfants.
       
      [Huées]
       
      Trois minutes pour les petits-enfants, deux minutes pour le golf, puis ils se sont assis là et se sont tourné les pouces. Maintenant, moi je crois qu’ils ont discuté, le reste du temps, de sa place dans un gouvernement d’Hillary Clinton la pourrie. C’est ce que je crois, c’est ce que je crois, les enfants. C’est ce que je crois et je pense que c’est ce que la plupart des gens dans cette salle croient.
       
      [Acclamations]
       
      De même, ils ont principalement corrompu le directeur du FBI, au point que des articles disent déjà que les supers, et ils sont vraiment supers, hommes et femmes qui travaillent pour le FBI sont gênés et honteux de ce qu’il a fait à l’une de nos institutions vraiment excellentes, le FBI lui-même.
       
      [Huées]
       
      Hillary Clinton est coupable, de toutes les choses que le directeur Comey a dit lors de sa conférence de presse et de ses audiences au Congrès, et de bien plus. Il a dit beaucoup de choses, mais c’est bien davantage et il le sait. Et pourtant, après avoir lu tous ces éléments, qui corrobore sa culpabilité, il l’a laissée se tirer d’affaire. Alors que d’autres vies, dont celles du général Petraeus et de bien d’autres, ont été détruites, pour avoir fait beaucoup, beaucoup moins. C’est une conspiration contre vous les Américains, et nous ne pouvons pas laisser cela se produire ou se poursuivre.
      Notre époque est celle de notre remise en question comme société et comme civilisation même. Je n’avais pas besoin de faire cela, les enfants, croyez-moi, croyez-moi. J’ai construit une superbe entreprise, et j’ai eu une vie magnifique. J’aurais pu profiter des fruits et bénéfices d’années d’accords commerciaux et d’entreprises prospères, pour moi et ma famille. Au lieu de passer par l’horreur absolue de ce spectacle des mensonges, des tromperies, d’attaques odieuses, qui l’aurait cru ? Je fais cela parce que ce pays m’a tant donné, et je me sens si fort que c’est à mon tour de rendre la pareille au pays que j’aime.
       


    • Durand Durand 12 janvier 19:14

      @Choucas


      Bravo Choucas ! C’est très très bien de rappeler ce que disait Trump aux Américains pendant la campagne... On comprend beaucoup mieux son action internationale actuelle et il est totalement cohérent.
      Mais il est aussi en danger de mort... Car si lui, a bel et bien acté la fin de l’hégémonie américaine et du « Système » qui lui est inhérent , le deep state néocon mondialiste a du mal à encaisser sa défaite après deux siècle et demi (au moins !...) de dur labeur pour s’accaparer le Monde, comme il est difficile pour l’Humanité d’admettre qu’elle ne peut survivre QUE si elle est capable d’instaurer des rapports de coopération en lieu et place de la compétition darwinienne qui a prévalu jusque-là...

      – Macron rend visite à Xi Jinping et chante les louanges de la nouvelle route de la soie...

      – Bruno Lemaire rencontre Poutine et lui dit qu’il va trouver un moyen pour contourner les sanctions...

      – La Turquie préfère parler avec Paris qu’avec Berlin...

      – Le Pakistan et les Etats-Unis se disent qu’ils n’ont plus vraiment besoin l’un de l’autre...

      – L’Iran, qui possède avec Cuba et la Corée du Nord une des trois dernières banques centrales n’appartenant pas à la pieuvre Rothschild, traite désormais ses affaires en Yuans et en Roubles... 

      – ...etc, etc...

      Bref, les carottes sont cuites pour le Système et 100% des chefs d’États et de gouvernements de toute la planète l’ont déjà compris.

      Le réalisme de Xi, de Modi, de Poutine et de quelques autres a finalement plus fait pour hâter la fin de l’Union Européenne que les 30 000 adhérents de l’UPR !^^

      L’UE, dans ce nouveau jeu diplomatique, économique et monétaire, montre à quel point ses structures, héritées de la guerrre froide, sont obsolètes et totalement incompatibles avec la multipolarité, le respect entre les nations et l’ouverture de cette nouvelle voie pour l’humanité... 



      Les bons vœux de Xi :









    • Durand Durand 12 janvier 20:17

       


       « « Et il semble que l’Iran ait au moins une voix occidentale de soutien à son argument selon lequel la rhétorique des Etats-Unis et de ses alliés aggrave inutilement et dangereusement la situation. Mercredi, le président français Emmanuel Macron a fustigé les déclarations de Washington et d’Israël, déclarant devant les journalistes : “La ligne officielle suivie par les Etats-Unis, Israël et l’Arabie Saoudite, qui sont nos alliés à bien des égards, est presque celle qui nous mènerait à la guerre”. »


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 12 janvier 11:04

      Plus un président américain est considéré comme un idiot ou un va t’en guerre par les médias internationaux et en particulier français, meilleur il est : c’était le cas de R Reagan (acteur de série B, obsédé de l’empire du mal etc..) qui a grandement aidé à la fin du communisme en Europe et relancé l’économie US, Nixon (nouvel Hitler, crapule) qui a mis fin à la guerre du Vietnam et rétabli les relations avec la Chine et enfin Trump (malade mental) qui a relancé l’économie, baissé le chômage, mieux contrôlé l’immigration etc.. 

      Mais nous sommes si intelligents en France gouverné par des présidents si intelligents qui maintiennent les prélèvements obligatoires au plus haut niveau du monde, le chômage, particulièrement celui des jeunes depuis des décennies à un niveau sensiblement plus élevé que nos principaux concurrents. Ah, j’avais oublié, en France nous avons une spécialité locale, les « intellectuels », des gens qui se croient plus intelligents que les autres et ne cessent de dirent des bêtises depuis au moins la deuxième guerre mondiale (voir Le Monde, le quotidien de cette tribu, parlant de la Libération de Phnom Penh lors du début du génocide cambodgien).

      • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 14:49

        @Bernard Mitjavile

        Mais nous ne sommes pas gouvernés par des présidents si intelligents..... La France appartient à un système supranational et nos présidents font de la figuration. 

        Il ne faut plus se raconter d’histoires !

        L’ordre juridique de l’Union européenne, extrait : 

        Les politiques communes, qui sont l’essence de l’intégration multinationale, sont basées sur la législation commune. L’élément intrinsèque du concept de politique commune est sa force contraignante sur les États membres. Ces derniers doivent donner aux institutions communes les moyens d’appliquer les politiques communes et de faire respecter leurs décisions par toutes les parties concernées et leurs citoyens. À ces fins, les politiques communes sont formées par des actes juridiques arrêtés par les institutions communes, appliqués par les États membres et/ou les institutions communes et contrôlés par les institutions communes [voir le chapitre 4]. Les droits nationaux des États membres sont harmonisés dans un grand nombre de domaines dans le cadre des politiques communes. Un droit spécial, appelé précédemment « acquis communautaire » et désormais « acquis de l’UE », est ainsi créé afin de matérialiser les politiques communes, un droit qui a la primauté sur le droit national, même constitutionnel des États membres, que celui-ci soit antérieur ou postérieur à la législation européenne

        Ce n’est pas assez clair ?

        Pour le reste : 


      • Durand Durand 12 janvier 21:12

        @Bernard Mitjavile


        Je suis d’accord avec l’objection de Ar zen mais je pense que Macron a très bien compris que le Système Otan-BAO-UE-Dollar arrivait à son terme... Plusieurs exemples diplomatiques récents montrent qu’à l’instar de Xi Jinping, de Poutine, de Trump ou de Modi, il n’était pas seulement très intelligent,... mais également du dernier pragmatisme. 
        J’ai comme l’impression que les traités européens ne vont pas peser lourd face à la nouvelle réalité internationale...

        Je me demandais, à propos de Macron, si, comme vous le dites fort justement à propos de quelques présidents américains, le plus détesté pour ses accointances avec le Système n’allait pas se révéler le plus capable et le plus réactif pour intégrer la nouvelle zonne économique eurasiatique et précipiter, précisément, la fin du Système actuel !...




      • L'enfoiré L’enfoiré 13 janvier 19:21

        @Bernard Mitjavile,


         R. Reagan était bien entouré. C’est ça la différence avec Trump..

      • Durand Durand 13 janvier 21:39

        @L’enfoiré


        Mais Trump est très bien entouré ! 

        Il a avec lui l’immense majorité historique et anthropologique non-puritaine du peuple américain...
        Il est le descendant direct d’un migrant venu d’Allemagne à l’âge de 16 ans et qui a fait fortune dans le Klondike fin 19ème.

         
        Reagan, lui, est un descendant des puritains du Mayflower... La destinée manifeste, le peuple élu, un budget illimité pour la défense..., tout ça...
        Même s’ils se sont bien multiplies, ceux-là aussi, ils restent une minorité,... certes très puissante mais une minorité quand-même...


          Extrait : 

         « À l’issue de la Première Guerre mondiale, le président Wilson affirme : « L’Amérique est la seule nation idéale dans le monde [...]. L’Amérique a eu l’infini privilège de respecter sa destinée et de sauver le monde [...]. Nous sommes venus pour racheter le monde en lui donnant liberté et justice.  » »








        • McGurk McGurk 13 janvier 01:00

          @Jonas

          Trump est un handicapé mental, pas besoin d’être un génie pour le savoir.


        • Jonas 13 janvier 09:25

          @McGurk « Trump est un handicapé mental, pas besoin d’être un génie pour le savoir. »

          Tous les doctrinaires du fascisme ont qualifié de malades mentaux (sans aucune preuve évidemment) leurs adversaires politiques.


        • McGurk McGurk 14 janvier 00:21

          @Jonas

          Vous devez vous tromper de chaîne, ce n’est pas celle avec les bisounours^^


        • Durand Durand 14 janvier 11:44

          @McGurk


           « Trump est un handicapé mental, pas besoin d’être un génie pour le savoir. »


                 Et vous en faites la démonstration, hein ?!!!





        • McGurk McGurk 13 janvier 00:56

          * "On peut s’en étonner car elle a prouvé au monde éberlué que l’on pouvait devenir président du pays le plus puissant de la planète bien qu’atteint d’un dérèglement important dans les domaines de la connaissance, de la relation sociale et du contrôle de soi.« 

          Traduction : »on pouvait devenir président du pays le plus puissant du monde en étant un gros con, misogyne, raciste, asocial, provocateur et grossier mais que tout vous sourit dans la vie (fric, influence, famille et femme canon)« .

          * »Malgré tous ses handicaps, Donald Trump continue de gouverner, à la grande colère de ses opposants et pour le grand plaisir de ses nombreux fidèles.« 

          Les fidèles...on parle bien des racistes à en crever et de l’Amérique profonde qui a besoin de dormir avec une mitraillette chargée au cas où un »noir« viendrait les cambrioler ?

          * »les handicapés ont la preuve éclatante que tous les postes leur sont accessibles, que le handicap peut être une force et pas seulement une faiblesse.« 

          Je ne savais pas que la connerie crasse de trois mètres d’épaisseur pouvait être une force, mais soit. C’est surtout une profonde insulte aux handicapés de le voir à ce poste. On dit souvent »ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort« , mais là je trouve cette expression inappropriée.

          * »Le procès qui lui est fait est aussi le leur.« 

          Mh...pas vraiment. Etre handicapé est une chose, être aussi intelligent qu’un chimpanzé lobotomisé en est une autre.

          Même si ce texte est écrit sur un ton amusant, il faut faire attention à bien les différencier et ne pas créer d’amalgame car ce combat n’est absolument pas le leur. Là on parle d’un type fou à lier qui représente seulement les plus grosses entreprises de la planète et une poignée de nazis. Il n’est en rien »original« , il est aussi incontrôlable que Hitler.

          La seule chose qu’il prouve éventuellement, c’est que lorsque toutes les conditions sont réunies on peut se dépasser et faire de grandes choses - parce que l’accession au poste de président d’un gros arriéré avec une cuiller dans la bouche tient du miracle.

          Mais ne pas s’y tromper, le »miracle« n’est qu’en réalité une mascarade réalisée par des acteurs très influents (multinationales, hommes politiques) dans leur intérêt. Le reste de la population n’aura jamais droit à quoi que ce soit, ou alors aux slogans et promesses qui ne se réaliseront jamais.

          Sa présidence, comme celle de Macron, c’est l’intronisation des riches (très très riches) et leur mainmise à la fois sur l’économie mais également sur la société. Avec une progression de leurs droits et parallèlement une régression de ceux des 99% des citoyens à qui on demande toujours plus de »se serrer la ceinture" et à qui on fera payer plus d’impôts lorsque les autres auront des exonérations fiscales et nageront dans le luxe le plus insolent.


          • L'enfoiré L’enfoiré 13 janvier 19:19

            @L’auteur,


            La seule chose que je ne comprends pas

            C’est « AVERTISSEMENT : ce texte est à prendre avec des pincettes »

            Pourquoi prendre avec des pincettes ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès