• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > La décadence ?

La décadence ?

L’expression française, se demander si c’est du lard (ou de l’Art) ou du cochon, ne se pose plus ici. C’est un porc ! Mais qui est le lard rond

Que dire de son œuvre connaissant l’homme ?

Gros Dégueulasse est un film live fondé sur la bande dessinée de Reiser du même nom. http://youtu.be/K9-JsHIylq4

L’artiste, Paul McCarthy, est un vrai spécialiste de la provocation parfois même à portée politique. A son actif, plusieurs installations qui peuvent choquer, et qui effectivement me dérangent.

 

Pour le Parisien : http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-le-sapin-de-la-place-vendome-fait-jaser-17-10-2014-4220527.php

L'œuvre gonflable monumentale de 24 m du sulfureux artiste américain Paul McCarthy a été dressée hier midi place Vendôme (I er) dans le cadre de la Fiac (Foire internationale d'art contemporain) Hors les Murs. Baptisée « Tree » (arbre en anglais), la plupart y voient un sapin de Noël enfantin, d'autres une grosse toupie. Mais le mouvement catholique traditionaliste le Printemps français dénonce l'installation d'un jouet sexuel géant

 

J’ai effectué une petite recherche pour mieux connaître les œuvres de l’artiste :

 

Chocolate Factory. Pour les (Grands) enfants gourmands.

 

 

Poop on Hong Kong. Voila sans doute l’origine de l’expression : Une bouse. Je sais, c’est vache.

 

 

Les cochonnes aiment également les cochons ? : 

 

 

Pub pour le Ketchup ? Je n’ai pas compris, c’est une invitation ?

 

 

Mangez des pommes. Chacun ses phantasmes.

 

 

Pour un service gynécologique en série, travail à la chaine.

 

 

« La perte d'une certaine pudeur comme la perte de la pureté sont les causes profondes de la décadence du monde. »

Mère Teresa

 

Souvenir :

Jane Birkin & Serge Gainsbourg - La Décadanse

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.37/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

135 réactions à cet article    


  • Hasard Hasard 20 octobre 2014 10:06

    L’artiste a réussi son coup :
    provoquer, interroger, par des oeuvres s’adressant délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitionset à l’intellect.
    Mission réussie donc, qu’on aime ou pas smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 10:29

      Votre avatar ressemble à une de ses merdes, comme par Hasard. 


      « S’adresser délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitions et à l’intellect » ne veut rien dire. 

      Tout s’adresse « aux sens, aux émotions, aux intuitions et à l’intellect ». Un meurtre ou un viol. Un attentat à la bombe aussi. Un accident nucléaire ou une catastrophe naturelle. La mort d’un proche. 

      Ce n’est pas difficile de « choquer le public ». C’est la manière la plus simple et la plus paresseuse de se faire de la publicité, c’est le procédé le plus vulgaire pour attirer l’attention et celui qui demande le moins de talent. 

      Exposez une tête d’enfant mort que vous laissez pourrir sur une place publique, et c’est le succès !! Vous êtes un grand artiste, un génie... parce que vous avez fait quelque chose « s’adressant délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitions et à l’intellect »  !! 

      N’importe quoi !

      En revanche, attirer l’attention par la grâce et la poésie, c’est une autre affaire, il faut du talent et de l’inspiration !! Ce que n’a visiblement pas ce marchand de merdes en couleur.


    • Hasard Hasard 20 octobre 2014 12:24

      A Gazpard,

      « Votre avatar ressemble à une de ses merdes, »

      Nan c’est un poisson ; le blobfish (Psychrolutes marcidus).

      Par contre votre avatar à vous est très gay smiley


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 octobre 2014 12:54

      lol, Figarovox refrappe...

      N’ayant pas trop l’habitude des accessoires sexuels, je découvre donc par ces gens très choqués ce qu’est un plug anal. Merci de me faire partager votre culture, chacun la mettant où il veut, même si j’aurais bien aimé pouvoir me passer de vos fantasmes pour apprécier seul une œuvre, fut-elle provocatrice. Les gens, on le sait condamnent ce qui les choquent, ce qui leur évitent de répondre, de considérer, ou même de chercher à comprendre le message qui leur est envoyé.
      En tous cas, comme dit le Par Hasard, la preuve est faite de la réussite de cette œuvre et de la justesse de celui qui, grâce à ces réactions, par définition réacs, devient un grand artiste.

      Excusez-moi, j’ai déjà posté ce commentaire sur un article du même accabit, mais qu’est-ce qu’il plaît ce sujet ! McCarthy semble vraiment, sur ce coup en tous cas, je ne connais pas les autres, avoir tapé dans le mille. Plus les réacs critiqueront cette oeuvre, qu’on aurait pas remarqué sans leur fanstasmes, plus ils la transformerons en chef-doeuvre... smiley smiley


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 octobre 2014 13:30
      j’ajoute que si un artiste pensait comme la masse, ce ne serait plus un artiste car c’est justement le fait que la plèbe s’en dissocie qui vient confirmer cette différence et faire de lui un artiste. Par statut.
      L’art n’existe que dans la réaction du spectateur ; l’œuvre ratée ne se remarque pas. L’oeuvre réussie, bonne ou mauvaise, appréciée ou non, fait avant tout parler d’elle, qu’elle soit un gode ou une statue antique (une Vénus à poil, par exemple ? souvenez-vous que le Vatican a ordonné au moyen âge qu’on taille toutes les bites des statues classiques ; elles sont pieusement conservées dans leurs caves).
      O tempora, o mores.... smiley smiley smiley j’adore me foutre de la gueule des réacs. On gagne à tous les coups. Des fois avec des années, voire des siècles de retard, selon leur pouvoir (bon exemple, la finance), mais on gagne. Et on se retrouve aujourd’hui avec un Panthéon d’artistes pour la plupart décriés en leur temps. Faut s’habituer, c’est tout.
      Et éduquer mais il faut des écoles pour ça. Et quand on voit le bordel que ça fout de juste changer des horaires, imaginez pour comprendre un message comme celui de la Fiac, lol.
      Goering, au secours !

    • Rounga Rounga 20 octobre 2014 13:41

      j’ajoute que si un artiste pensait comme la masse, ce ne serait plus un artiste car c’est justement le fait que la plèbe s’en dissocie qui vient confirmer cette différence et faire de lui un artiste


      Il n’y a rien de plus faux. C’et quand on voit que ce genre d’inepties est pour certains devenu une évidence qu’on peut affirmer qu’il n’y a plus d’art aujourd’hui. L’art est fondamentalement populaire. Pendant le Moyen-Âge ou la Renaissance, quand on érigeait des cathédrales, des palais, des statues, des fontaines, les gens trouvaient ça beau, et ils se battaient pour approcher un artiste lorsqu’un d’entre eux mettait le nez dehors. C’était l’époque où les artistes avaient conscience qu’il avaient un rôle social à jouer, en participant à l’harmonie de la société. Ils mettaient des années de dur labeur à acquérir la maîtrise de leur art, contrairement à des petits profiteurs qui s’enrichissent en produisant des œuvres sans intérêt esthétique qui ne font que consterner les individus gardant encore en eux le sens de la beauté.

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 14:34

      « Par contre votre avatar à vous est très gay »


      Et encore, je ne montre que le haut. 

    • docdory docdory 20 octobre 2014 17:10

      @ Emmanuel Aguéra

      Vous déclarez la chose suivante , je vous cite : « j’ajoute que si un artiste pensait comme la masse, ce ne serait plus un artiste car c’est justement le fait que la plèbe s’en dissocie qui vient confirmer cette différence et faire de lui un artiste » ( fin de citation ).
      Non mais quel mépris !!!
       « Fi diantre », semblez-vous penser, « il faudrait beau voir qu’un vulgaire manant de sans-dents, ou une illettrée chère à notre nouveau Ministre de l’économie Emmanuel Macron puisse avoir un quelconque goût artistique. Cette vulgaire »masse« qu’est la  »plèbe«  est tout juste bonne à payer des impôts pour que l’intelligentsia ( NB :ou plutôt l’imbécillentsia ) des bobos parisien puisse s’extasier devant la défiguration »artistique« momentanée d’une des plus belles places parisiennes par une statue géante et verte représentant un pousse-crotte ou un bouche-cul ! »
      Le pire, c’est que je suis prêt à parier que vous vous croyez de gauche ! Feu Henri Krazucki doit s’en retourner dans sa tombe... Vous êtes l’archétype de ce que l’on appelle la gauche terra-nova, vous savez, celle qui ne veut plus entendre parler de l’électorat populaire !
      A une époque, il y avait le suffrage censitaire, vous venez d’inventer l’art censitaire : « citoyens » semblez-vous dire, « en dessous d’un certain chiffre sur votre feuille d’impôts, vos goûts artistiques sont nuls et non avenus ! »
      Vous qui semblez tellement persuadé d’être au dessus de cette masse grouillante de prolétaires, masse que vous considérez, du haut de votre suffisance, comme un ramassis d’incultes, vous puez autant que vos goûts artistiques, il n’y a pas d’autres mots !
      Je voudrais remercier le génial « sans-dents » anonyme , qui, dans une démarche artistique nettement plus intéressante que celle de ce Paul Mc Carthy, a rétabli la place Vendôme dans sa beauté en mettant à bas cette grotesque baudruche verdâtre ! Grâce à lui, nous revient en mémoire la phrase célèbre de De Gaulle : « Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré » !!!

    • Hasard Hasard 20 octobre 2014 18:31

      A Gazpard Danslanuit,

      Je ne résiste pas à vous offrir une autre œuvre d’art à voir, un peu plus grande il est vrai, mais cela devrait vous convenir :

      http://upload.wikimedia.org/wikiped...

      Savez-vous comment les londoniens surnomment ce building ?

      The Dildo 


    • Hasard Hasard 20 octobre 2014 18:33

      et y’en a d’autres :

      http://3.bp.blogspot.com/_Zev0h9JuJ18/Rm1maUDuBpI/AAAAAAAAACM/1aor_dPxMVQ/s 1600-h/dildo%252Bbuildings.jpg

      Les voies du seigneur et de l’art sont impénétrables smiley


    • Jean 22 octobre 2014 13:54

      normal Hasard ( Perseus ?) ils sont très énervés en ce moment, la chose leur échappe....


    • armand 20 octobre 2014 10:18

      mottocrotte


      • Gnostic GNOSTIC 20 octobre 2014 10:22

        L’auteur ne comprend rien à l’art moderne euh non à l’art merdique

         smiley


        • philouie 20 octobre 2014 10:24

          dans ton cul la quenelle.

          du dieudo puissance 10.

          fallait oser.


          • Spartacus Spartacus 20 octobre 2014 10:26

            Ces conneries ce serait bien sauf si c’était pas le contribuable qui payait.....et si c’était pas une bande de gauchistes qui phagocitent la culture qui vous l’imposait.


            Ces joyeux dictateurs gauchistes choisissent ce que vous montrer qu’ils sont, un état d’esprits de branleurs,  ils choisissent des merdes, et des godes qu’ils se foutent de votre argent de contribuable.

            La culture c’est 3 milliards d’€uros d’impots plus 33% des ressources de l’assurance chômage pour des chômeurs permanents....
            La culture du foutage de gueule. 

            • wesson wesson 20 octobre 2014 12:26

              bonjour Spartacus,


              « Ces conneries ce serait bien sauf si c’était pas le contribuable qui payait..... »

              sauf que en l’occurrence là le payeur c’est la FIAC, qui est une manifestation privée d’art contemporain, et à ce titre là ne bénéficie pas de fonds public pour installer ses godemiché géants.


              Pour le dire autrement d’ailleurs, la FIAC c’est avant tout une foire à la laverie fiscale, un super marché pour les ultra-riches qui cherchent à éviter l’impôt. A ce titre là, cette manifestation annuelle devrait vous ravir !

              On ne peut pas faire plus libéral que ça !

            • Spartacus Spartacus 20 octobre 2014 13:02

              Taratata....

              Autorisations, voie publique, sécurité, artiste subventionné, c’est bien le contribuable qui paye.
               
              La FIAC n’a rien payé, juste fait de la pub à bon compte.

            • dohc 20 octobre 2014 13:13

              Mais non mais non c’est le contribuable qui paie, ou qui paie à la place des mécènes défiscalisés...

              Pas pour rien que les BernardsArnauds préfèrent se faire construire des mausolées à leur gloire sous prétexte de contribution à l’art avec les fortunes sorties du champ de l’impôt auquel les autres sont priés de consentir...

              Vous avez remarqué qu’ils n’ont pas de projet de mécénat médical pour rendre des dents aux sans-dents...

              Si on ajoute les hauts fonctionnaires de la culture qui boostent la côte des artistes par la reconnaissance des achats par les musées nationaux et autres commandes publiques, c’est tout une petite industrie défiscalisée qui ne survit qu’avec l’argent public...

              Financiers intéressés, wannabe fonctionnaires des ministères de la culture mais pas qu’eux, artistes rigolards, tous se retrouvent dans les vernissages pour des coupes de champagne à la santé des contribuables...

              Enlevez les niches fiscales, les commandes publiques, les subventions, la FIAC ressemblera à une expo à la salle des fêtes de Pontarlier (ou d’ailleurs la vie est probablement plus saine qu’à Paris...)


            • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 10:38

              Pas de travail, pas de talent, pas de réelle vision artistique si ce n’est de la pseudo provoc vulgaire d’ado attardé par le biais de délires scato d’un millionnaire ricanant cherchant à faire encore plus de pognon en se servant au passage de celui du contribuable, bref de l’art contemporain dans toute sa « splendeur ».


              • oncle archibald 20 octobre 2014 11:55

                Oui, et que dire de ceux qui lui ont donné l’autorisation d’exposer son « oeuvre » sur une place mythique de la capitale ? Car n’expose pas sur la place Vendome qui veut. Pour en arriver là il a bien fallu demander des autorisations aux « personnes compétentes » et donc au moins Madame le maire de Paris et Madame le ministre de la culture ont du donner leur feu vert car qui pouvait douter des réactions hostiles que provoquerait l’exposition de cet objet dard à cet endroit sensible …


                Pour comprendre il faut donc revenir aux essentiels, notamment la déclaration d’intention de Madame le ministre de la Culture lorsqu’elle prit ses fonctions au mois d’Août dernier :

                Elle a notamment mentionné trois priorités :

                - L’accès à la culture, dans le cadre d’une politique de démocratique culturelle qui prend en compte les nouvelles pratiques culturelles, à l’heure d’« une profusion d’informations et de contenus parmi lesquels il est compliqué de se frayer un chemin et de trier ».

                - L’excellence et le rayonnement de la culture française.

                - Le soutien aux nouvelles formes de création, via l’enseignement supérieur et les mécanismes d’accompagnements des artistes et des pratiques culturelles en amateur. « Nous ne pouvons pas nous permettre de passer à côté du créateur de demain, qui est le patrimoine d’après-demain », a précisé la ministre.

                Donc je comprends que Madame Pelerin « s’est frayé un chemin » et qu’elle a « trié » en toute connaissance de cause ce chef d’oeuvre qui sera notre patrimoine d’après demain ….. Aie-aie-aie … Ca va faire mal ! Je ne me trompas pas quand, il y a quelques semaines, je disais qu’en France « normale » la seule industrie qui puisse prospérer etait la production de vaseline.


              • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 12:45

                En effet, s’il fallait une illustration (une énième) que la gauche c’est l’inversion de tout ce qui est bon, beau et sain pour l’être humain, cette « oeuvre » serait parfaite.

                Mais le pays réel ne tombe plus dans le panneau, il faut saluer la vitesse à laquelle cette merde a été vandalisée, je regrette d’ailleurs de ne pas y avoir participé.





              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 octobre 2014 12:58

                Goering disait pareil, mais c’est loin tout ça...
                En tous cas, vous faites monter la cote de l’artiste, il doit être content (et vous êtes la preuve que cette oeuvre débile était nécessaire).


              • Rounga Rounga 20 octobre 2014 13:09

                vous êtes la preuve que cette oeuvre débile était nécessaire


                Je ne comprends pas le raisonnement. Parce qu’il y a des gens qui trouvent que cette oeuvre est laide, ça prouve qu’elle est nécessaire ? Il va falloir m’expliquer, là.

              • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 13:11
                Ah le joli point Godwin qui évite d’avoir à poser le moindre argument, je note au passage que vous soutenez la marchandisation extrême de l’art et le nihilisme idiot, immature et irresponsable de la démarche de l’« artiste » en question, vous devez vous régaler dans la société actuelle, non ?




              • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 13:22
                 « Il va falloir m’expliquer, là. »

                C’est parce qu’apparemment pour Aguéra la fonction principale de l’art c’est de faire de la propagande idéologique, tout le reste (beauté, travail, talent, génie, etc.) n’est que contingent. 



              • Vache à lait Vache à lait 21 octobre 2014 08:09

                Oui Oncle Archibald, vous avez entièrement raison. Le problème est surtout d’accepter d’installer provisoirement ces oeuvres dans des lieux historiques, et souvent en totale inadéquation.

                Je pense aussi à cette exposition d’un Japonais à Versailles, au château. Ses oeuvres étaient des petits télétubbies de couleurs fluo, ça choquait dans la Galerie des glaces !

                Et surtout ça n’avait aucun sens poétique, aucun fond à percer. Ce n’est pas de l’art, c’est de l’artisanat nihiliste de quelques riches bourgeois qui s’ennuient.


              • Papybom Papybom 20 octobre 2014 10:59

                Bonjour,


                Au mois de mars, je suis parti visiter la Scandinavie en camping car. Après la Suède, une visite au cercle polaire à Rovaniemi (village du Père Noël) en Finlande. Un petit tour au Cap Nord et descente par la Norvège.

                 

                J’ai naturellement emprunté la route touristique nationale de Geiranger – Trollstigen.  Maintenant, je ne crains plus les Trolls… même sur Agoravox !

                 

                Cordialement.


                • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 11:06

                  Vous savez, les trolls ne sont pas seulement sur les forums ou les routes scandinaves, il y en a aussi dans « l’art contemporain » qui font de gros cacas partout où des « représentants du peuple » (haha) sont assez cons et pourris pour leur acheter leurs grosses crottes au prix de l’or avec l’argent public. 


                • Yurf_coco Yurf_coco 20 octobre 2014 16:37

                  « Au mois de mars, je suis parti visiter la Scandinavie en camping car. »

                  -> Ce petit indice nous permet de mieux appréhender l’environnement et le mode de vie de l’auteur et ainsi nous amener à mieux comprendre l’incompréhension de l’auteur face à ce mode d’expression qu’est l’art moderne.


                  PTDR !!!!!!!!!!!!!!



                • Papybom Papybom 20 octobre 2014 17:14

                  Bonjour Yurf_coco

                   

                  Si pour vous le marché du cannabis est un marché comme un autre, c’est votre droit.

                   

                  Effectivement je possède un camping car, qui me permet de me déplacer pour voire mes enfants et petits enfants. (le plus proche est à 800 km).

                  Mais pendant mes déplacements, je visite de véritables Œuvres d’arts. Mon profil  vous indiquera que j’en fus frustré dans ma jeunesse. Je n’ai rien volé pour l’acquérir, alors faite comme moi et ne soyez pas jaloux.

                   

                     

                  Cordialement.

                   


                • pierreget pierreget 20 octobre 2014 19:11

                  Le grand perdant de cette affaire est l’humour. On est dans la névrose collective. On ne parle pas de l’agression de l’artiste de plus de 60 ans quand même - se prétendre moral et agresser le troisième âge... on n’en est pas encore à la tentative d’assassinat - comme sur Naguib Mahfouz - mais ces gens de l’extrême droite catho sont les ayathollas de la culture. Alors peut-être qu’un petit coup de plug...non, vraiment ?


                • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 20:50

                  « ces gens de l’extrême droite catho sont les ayathollas de la culture »


                  Oui c’est l’évidence même, d’ailleurs le ministère de la culture est tenu décennies après décennies, gouvernement après gouvernement par des « cathos d’extrême-droite » qui donnent le ton dans les musées, les festivals et pour la production de culture populaire, cinéma en tête.

                • lsga lsga 20 octobre 2014 20:55

                  ah ça, l’immense majorité des patrons de presse et des patrons des grandes chaînes sont des catholiques pratiquants... 


                  Comme la plupart des Oligarques Français d’ailleurs...

                • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 21:41

                  « sont des catholiques pratiquants... 


                  Comme la plupart des Oligarques Français d’ailleurs... »


                  Celle-là elle est bonne pour les annales Igsa :), réplique déjà culte !

                • lsga lsga 20 octobre 2014 21:48

                  ah bas oui... c’est vrai... je te laisse chercher la liste des grands patrons de l’audiovisuelle français, et vérifier leur implication dans le catholicisme.


                • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 21:58

                  Hihhihi !!!!! Ahhaahh !!! Ah ba merde ça y est, tu m’en as fait renverser mon chocolat chaud...


                • Yurf_coco Yurf_coco 21 octobre 2014 08:46

                  « Bonjour Yurf_coco,  Si pour vous le marché du cannabis est un marché comme un autre, c’est votre droit. »

                  -> Ah ! Petite recherche sur moi pour voir un peu si je suis pas contradictoire.

                   

                  Effectivement je possède un camping car, qui me permet de me déplacer pour voire mes enfants et petits enfants. (le plus proche est à 800 km).

                  -> Mais c’est très bien ! Surtout de voyager.

                  « Mais pendant mes déplacements, je visite de véritables Œuvres d’arts.  »

                  -> Pourquoi penser... que vous êtes capable de décider qu’est ce qui est une oeuvre d’art ou pas ??   Que l’on aime pas... C’est évident que l’on aime pas tout... Mais pourquoi porter un jugement aussi catégorique sur un domaine qui semble vous échapper.

                  Je vous le répète encore une fois, le but d’une oeuvre d’art est de suscité une émotion et également susciter une réflexion sur son époque. C’est pourquoi, une oeuvre doit toujours être placé dans son environnement temporelle voir spatial.

                  Votre article est la meilleur preuve que cette oeuvre est une oeuvre d’art puisque cela a susciter quelque chose chez vous, voir vous a pousser à écrire dessus, et même de nous mettre une rétrospective en photo de l’artiste. Ce n’est que du bonheur pour l’artiste. Pour un artiste, l’indifférence serait un échec total ! 

                  Essayer d’avoir un peu de recul donc.

                  Mon profil vous indiquera que j’en fus frustré dans ma jeunesse. Je n’ai rien volé pour l’acquérir, alors faite comme moi et ne soyez pas jaloux.

                   -> Mais j’en suis sur, que vous êtes un bon français, que vous vous êtes fait tout seul et honnête, vous avez pas forcement eu la vie facile. Et ne vous inquiétez pas, on est beaucoup comme ça. Vous n’êtes pas spécialement une particularité.


                • jalin 20 octobre 2014 11:11

                  Reiser mettait des frites dans le slip de gros dégueulasse. Vuillemin était encore plus crados :

                  https://www.google.fr/search?q=vuillemin+bd&biw=1536&bih=717&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=Q9FEVIeLNs7KPeqmgSA&ved=0CCAQsAQ


                  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 octobre 2014 13:08

                    On voyait les couilles sortir du slip et la morbaques en sauter joyeusement, mais je ne me souviens pas de librairies saccagées. Les temps changent. Voyez les autodafés des années trente... Rien ne change. Même De Gaulle, réac dans l’âme, façon royale, savait que pour avoir une réaction (conservatrice par essence) il fallait une action (progressiste par la même essence).
                    Donc, des réacs, y’en a toujours eu, les provocateurs sont là pour le prouver, et c’est le phénomène de réaction de tous les coincés qui en fait une performance artistique (pas pour moi, désolé, j’aurais pu passer 20 fois à côté sans réaliser qu’il s’agissait de ces jouets qui choquent les bravent gens en peuplant leurs télés, mais chacun sa culture).
                    Bravo les artistes ! Et merci de la part du provo.
                    (encore plus fort de la part de la fiac : l’art, et vu comme ça c’est bien triste, devient la seule forme possible d’expression anti-système, alors qu’on sait que tout-le-monde fait mine de l’exècrer, ce système... - même si comme dit logiquement Wesson, sur le marché de l’art, y’en a à dire).


                  • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 13:18

                    « devient la seule forme possible d’expression anti-système »


                    Oui oui l’art contemporain autorisé par la mairie et dans la main des spéculateurs c’est tout ce qu’il y a de plus anti-système, quelle lucidité....

                  • Rounga Rounga 20 octobre 2014 13:19

                    On voyait les couilles sortir du slip et la morbaques en sauter joyeusement, mais je ne me souviens pas de librairies saccagées


                    Peut-être est-ce parce que ça ne faisait pas 30 m de haut et n’était pas exposé à la vue de tous. Quand même, vous auriez pu trouver tout seul.

                  • juluch juluch 20 octobre 2014 11:14

                    J’ai bien aimé vos jeux de mots.

                     smiley
                    De l’art ?? pourquoi pas......personnellement je trouve ça hideux et provocateurs et « l’artiste » ne s’en ait pas caché.

                    Qu’il aille exposer ailleurs ses fantasmes.

                    merci pour votre article papybom

                    • Arthaud Arthaud 20 octobre 2014 12:22

                      Et si on parlait des deux espiègles qu’ont exterminé le bouchon du cul ? ..


                      Artistes contre artiste je dis ..

                      Encore Bravo aux audacieux rebelles

                      NB : voir l’excellent article de Bovinus ce jour, la fenêtre d’Overton

                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 octobre 2014 13:19

                        Ce sont les techniques du marketing, utilisées ici comme ailleurs : « La pieuvre publicitaire »


                        Etant donné les milliers de messages que les gens reçoivent tous les jours, il faut choquer, être transgressif pour « sortir du lot » et se faire remarquer...

                        Et quand « un artiste » sort du lot, sa côte monte, il vend, et les spéculateurs font du business.
                        Elle est pas belle la vie d’artiste ?

                        Vendre ce machin, ou des baskets, c’est tout pareil, faut être « in », « d’jeunes » et « transgressif », si à 50 ans, vous n’avez pas compris ça, c’est que vous avez raté votre vie..., disent -ils.

                        • Papybom Papybom 20 octobre 2014 13:37

                          Bonjour Fifi Brind acier,

                           

                          « Il faut choquer, être transgressif pour « sortir du lot » et se faire remarquer...

                           

                          C’est le cas : Tom Neuwirth se décrit comme ayant deux personnalités : il est Tom dans le cadre de sa vie privée et se travestit sur scène en Conchita Wurst, personnage féminin. Le travesti autrichien Conchita Wurst, vainqueur de l’Eurovision en mai, a donné un concert mercredi devant le Parlement européen à Bruxelles au nom de la « tolérance » et du « respect » des différences sexuelles.

                           

                          Le député Julien Aubert doit-il dire : Monsieur la chanteuse ou Madame le chanteur ?

                           

                          Cordialement.


                        • Papybom Papybom 20 octobre 2014 13:20

                          Bonjour.

                           

                          Moralité :

                           

                          Pour aborder le monde de l’Art, il fallait une certaine aisance financière. Maintenant il suffit d’approcher la fosse d’aisances…

                           

                          Pas encore de réactions de Jack Lang et de Bertrand Delanoë.

                           

                          Cordialement.


                          • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 octobre 2014 13:38

                            Je commence à saisir la profondeur de votre réflexion, et à en expliquer l’odeur.
                            Je pense, et je m’en vais vite après ça, je vous promets, que votre niveau de provocation n’arrive pas à la cheville de ce sapin-gode qui vous obsède au point qu’on dirait que votre télé ne vous suffit plus.


                          • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 octobre 2014 13:35

                            En fait, je réalise qu’il reste des gens pour cantonner l’art dans l’esthétique.
                            Au XXI° siècle, c’est sidérant.
                            Ce McCarthy fait en tous cas avancer la sociologie en France.
                            Légion d’Honneur ? Qui est d’accord ?
                             smiley smiley smiley... j’adore, désolé.


                            • Rounga Rounga 20 octobre 2014 13:57

                              En fait, je réalise qu’il reste des gens pour cantonner l’art dans l’esthétique. 
                              Au XXI° siècle, c’est sidérant. 


                              Tout est dit. L’art sans esthétique, c’est l’art jetable, le ready-made, l’art qui ne traversera pas les siècles car dans 500 ans il n’y aura plus personne pour se dire que ce type de création vaut le coup d’oeil. 
                              Quand Duchamp avait sorti son urinoir, c’était bien sûr inesthétique, mais ça avait un sens politique, c’était engagé contre ce que l’élite culturelle faisait de l’art. A présent, ceux qui continuent le ready-made en pensant suivre Duchamp sont en réalité dans le contresens le plus total, car c’est contre eux qu’il s’était prononcé.

                            • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 14:29

                              Très juste Rounga. D’ailleurs Duchamp ne prétendait pas que ses objets étaient artistiques, il voulait justement montrer qu’on peut faire passer n’importe quoi pour de l’art. Ensuite sont arrivés les spéculateurs et autres escrocs qui ont vu là un moyen de faire des affaires juteuses en transformant du n’importe quoi en or. 


                            • Rounga Rounga 20 octobre 2014 14:39

                              On peut citer Pinoncelli à qui Duchamp avait légué le droit de faire ce qu’il voulait de l’urinoir, et qui l’a détruit, car il ne supportait plus ce que les soi-disant émules de Duchamp en avaient fait. Ca a fait un gros scandale chez ces gens-là, qui ont pris cela pour un sacrilège alors que c’était un acte dans la droite ligne de la démarche de Duchamp. N’est pas artiste qui veut.


                            • lsga lsga 20 octobre 2014 14:42

                              mais oui, bientôt, vous allez aussi nous expliquez que Duchamps soutenait Hitler et aurait voté Marine Lepen... 


                              ah les réacs... 

                            • Rounga Rounga 20 octobre 2014 14:56

                              mais oui, bientôt, vous allez aussi nous expliquez que Duchamps soutenait Hitler et aurait voté Marine Lepen... 


                              Tu peux m’expliquer le rapport ?

                            • lsga lsga 20 octobre 2014 15:01

                              le rapport c’est le négationnisme, le fait de détourner la pensée d’auteurs ou d’artiste en utilisant des petites phrases sortie de leurs contextes. 




                            • Rounga Rounga 20 octobre 2014 15:10

                              Quelles « petites phrases » ???


                            • lsga lsga 20 octobre 2014 15:11
                              celles de duchamps.


                            • lsga lsga 20 octobre 2014 15:33
                              houlalal, mais tu as du mal toi.

                              je n’ai pas dit que la citation était fausse, j’ai dit que la technique négationniste par excellence consiste à tirer des petites citations à droite à gauche pour détourner la pensée d’un auteur. 

                              Hey : Duchamps était contre les réacs, n’en doute pas. 

                            • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 15:34

                              @Isga : « le rapport c’est le négationnisme »


                              Sans blague ?  smiley

                              Il y a quelque chose qui ne tourne pas bien sous votre bonnet rouge, mon ami. 

                              Celui qui ne crie pas au génie devant le plug anal géant d’un imposteur déposé sur une place publique à l’occasion d’une foire de snobs millionnaires... est un « négationniste ».  smiley

                            • lsga lsga 20 octobre 2014 15:36
                              pas du tout mon grand, je n’aime pas cette sculpture, et encore moins l’artiste.

                              Mais de voir des réacs essayer de faire croire que Duchamps était réac en détournant deux citations... muarf... 

                            • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 15:44

                              @Isga


                              Donnez-nous donc des sources montrant les positions politiques de Duchamp (sans S), tout au long de sa vie, afin que l’on comprenne ce que vous voulez dire et qu’on ne parle pas dans le vide. Le concept de « réac », c’est vous qui l’introduisez dans le dialogue, je ne crois pas que quelqu’un ici se soit qualifié ainsi. Pour vous, c’est un terme religieux qui veut sans doute dire « diable » ou « incroyant en la révolution prolétarienne ». 

                            • Rounga Rounga 20 octobre 2014 15:45
                               j’ai dit que la technique négationniste par excellence consiste à tirer des petites citations à droite à gauche pour détourner la pensée d’un auteur. 

                              Sauf que le problème, c’est que je n’ai absolument pas utilisé cette technique. Je ne vois donc pas en quoi je suis concerné.

                              Hey : Duchamps était contre les réacs, n’en doute pas. 

                              Je ne vois pas en quoi je devrais me sentir concerné, là aussi. 

                            • lsga lsga 20 octobre 2014 16:06
                              ah bah c’est très simple, les réactionnaires sont ceux qui soutiennent que l’art, c’était mieux avant. 

                              Duchamp s’est battu toute sa vie contre ceux qui lui disait que son art n’était pas de l’art et que c’était mieux avant. 

                            • Rounga Rounga 20 octobre 2014 16:15
                              les réactionnaires sont ceux qui soutiennent que l’art, c’était mieux avant

                              Ca n’a tout simplement aucun sens, « l’art, c’était mieux avant ». L’art, c’est l’art, il existe toujours. Ce que je dis, c’est juste qu’il y a des choses qui méritent mille fois plus d’être exposées que ce plug géant. L’art, c’est mieux ailleurs.

                              Duchamp s’est battu toute sa vie contre ceux qui lui disait que son art n’était pas de l’art et que c’était mieux avant. 

                              Sauf que quand sa démarche est reprise par des suiveurs et devient une institution, ça fait un sacré paradoxe.

                            • lsga lsga 20 octobre 2014 16:17

                              ah bah oui, le courant réactionnaire n’a aucun sens.... 


                              Ce qui est progressiste un jour devient conservateur le lendemain, rien d’étonnant à cela, c’est la marche de l’Histoire. 

                              Par exemple, la République Bourgeoisie était un progrès par rapport à la Monarchie Absolue de Droit Divin, aujourd’hui, elle est réactionnaire, elle empêche l’émergence d’une démocratie direct de conseil.

                              L’Histoire avance ! Étonnant non ?

                            • Rounga Rounga 20 octobre 2014 16:36
                              Ce qui est progressiste un jour devient conservateur le lendemain, rien d’étonnant à cela, c’est la marche de l’Histoire. 

                              Et donc...Va au bout...Les « duchampiens » d’aujourd’hui sont à l’opposé de la démarche de Duchamp qui s’inscrivait dans un contexte donné et qui était authentiquement créative et novatrice. On revient donc à ce que je disais au tout début. Merci.

                            • lsga lsga 20 octobre 2014 17:48

                              Non. Aujourd’hui, il y a toujours des vieux cons de réacs qui se croient permis de dire ce qui est de l’art ou ce qui n’en est pas. 


                              Si un type fait un truc qui a déjà été fait : je trouve que c’est « déjà vu », je ne me sens pas obligé de faire appelle au complot judéo-extraterrestre des homosexuels franc-maçons. 

                            • Rounga Rounga 20 octobre 2014 20:02

                              « Si un type fait un truc qui a déjà été fait : je trouve que c’est « déjà vu », je ne me sens pas obligé de faire appelle au complot judéo-extraterrestre des homosexuels franc-maçons. »


                              Mais comme c’est intéressant ! Parlez moi encore de ce complot, vous m’apprendrez des choses. Ça vaut décidément le détour de parler d’art avec un matérialiste.

                              « Aujourd’hui, il y a toujours des vieux cons de réacs qui se croient permis de dire ce qui est de l’art ou ce qui n’en est pas. »

                              J’imagine que vous faites référence à Emmanuel Aguerra qui, plus haut, donnait une définition très particulière de l’art, selon lui inaccessible à « la plèbe ». Il est vrai que les positions de ces individus qui veulent enfermer l’art dans des cases fermées sont assez ridicules et ennuyeuses. Sur ce point je suis bien de votre avis.

                            • lsga lsga 20 octobre 2014 20:07

                              non non je faisais référence à toi, et à ton complot de l’Oligarchie Artistique ( smiley )


                            • Rounga Rounga 20 octobre 2014 20:17

                              Ah parce que dire que le milieu des arts est un réseau organisé en coteries qui se renvoient mutuellement l’ascenseur pour se promouvoir les uns les autres, et qui la plupart du temps n’apprécient pas les jeunes talents novateurs qui menacent de les faire passer pour des ringards en faisant des choses qu’ils ne savent pas faire, c’est dire qu’il y a un complot ? Je croyais qu’un complot était une action concertée entre différentes personnes dans le plus grand secret. Pas de concertation ici, le sentiment profond de la propre médiocrité de ces personnages suffit à exercer une communication tacite entre eux. C’est de la sociologie de base, j’ai envie de dire.


                            • lsga lsga 20 octobre 2014 20:21

                              bin oui, le milieu des arts, surtout de l’art contemporain, est constitué à 99% de crève la dalle. 


                            • Rounga Rounga 20 octobre 2014 21:57

                              On ne doit pas parler de la meme chose, parce que ceux qui ont promu et financé l’érection du plug géant de Mc Carthy, c’est pas des crève la dalle. Moi je parle du milieu de l’édition, de ceux qui possèdent les galeries, les critiques à la tête des grandes revues, sans l’aval de qui un jeune artiste aura le plus grand mal à vivre de sa production. Eh oui, dans l’art aussi, il y a des bourgeois et des prolétaires. C’est quand même drôle que ce soit à toi que je doive faire une leçon de lutte des classes !


                            • lsga lsga 21 octobre 2014 10:44

                              non mais tu attaques TOUT l’art contemporain. En disant : tout l’art contemporain c’est de la merde.

                              En effet, je viens de te dire que 99% des artistes contemporains sont des prolétaires. Et ils n’ont pas besoin de cons de réacs dans ton genre qui crachent sur l’art contemporain pour savoir que 1% des artistes se gavent pendant qu’eux crèvent la faim.


                            • Rounga Rounga 21 octobre 2014 11:04

                              non mais tu attaques TOUT l’art contemporain. En disant : tout l’art contemporain c’est de la merde.


                              Jamais dit ça.

                            • lsga lsga 21 octobre 2014 11:25

                              bon bah on avance. Rappelle moi ce que tu penses des artistes de Berlin qui font du performance art et qui crèvent la dalle ? 


                            • Rounga Rounga 21 octobre 2014 11:35

                              J’en pense pas grand chose, vu que je ne m’y suis jamais intéressé. Ce que j’ai dit plus haut, de manière laconique, c’est que ce n’est pas parce que les grands artistes sont souvent pauvres et méprisés que tous les artistes pauvres et méprisés sont grands. On connaît tous un ou deux « artistes » sans talent véritable qui ont choisi cette voie dans l’espoir qu’une célébrité imméritée comme on en voit tant les dispenserait de faire un vrai travail qui demande des efforts.


                            • Jean 22 octobre 2014 14:01

                              Tu as raison Lsga, cela me rapelle goebels et l’art décadent (les propos de rounga)


                            • lsga lsga 22 octobre 2014 14:11

                              En effet, ce sont des Nazillons, et pour eux, l’art contemporain est une juiverie. Voilà le fond du problème. 


                            • Rounga Rounga 27 octobre 2014 11:42

                              T’as vraiment rien pigé, mon pauvre Isga.

                              Jean, pareil.

                            • rmusic rmusic 20 octobre 2014 13:52

                              Tout pseudo sois disant art contemporain n’est que fumisterie et escroquerie.

                              Prenez le temps de visionner cette conférence sur la musique atonale dite contemporaine.

                              https://www.youtube.com/watch?v=Yot1zZAUOZ4


                              • lsga lsga 20 octobre 2014 13:55

                                oh, si t pas capable de comprendre l’intérêt, si tu n’es pas assez sensible pour en saisir la beauté, c’est ton problème.

                                Sinon, la musique atonale, et l’acousmatique, sont à l’origine de la Musique électronique.


                              • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 14:25

                                « Sinon, la musique atonale, et l’acousmatique, sont à l’origine de la Musique électronique. »


                                N’importe quoi, Isga ! Les corrélations ou les simultanéités chronologiques ne sont pas des relations causales. C’est comme si vous disiez que la religion catholique est à l’origine de la peinture à l’huile. 

                                La musique électronique a pour origine l’électronique et la musique. Ensuite on fait avec l’outil électronique de la musique ou du bruit, comme avec toute chose. 

                              • lsga lsga 20 octobre 2014 14:29

                                alors, Acousmatique :



                                première fois (année 30) qu’on utilise des instruments électronique pour faire de la musique. En plus, ils sont français, ça devrait vous faire plaisir !

                              • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 15:27

                                @Isga 


                                Je ne sais pas en quoi le fait qu’ils soient français devrait selon vous me faire plaisir. Science et musique n’ont pas de frontières politiques. Or, la nation est un concept politique, pas culturel (la francophonie ne se confond pas avec la France, par exemple). 

                                Votre réponse montre par ailleurs que vous n’avez pas compris mon commentaire précédent. 

                                Un des tout premiers premiers usages de la photographie a été la pornographie, mais cela ne signifie pas que la pornographie est à l’origine de la découverte technique que constitue la photographie, ni bien sûr de tous les autres genre de la photographie. C’est la même chose pour l’électronique et ce qu’on peut faire avec, son, bruit et musique. 

                              • lsga lsga 20 octobre 2014 15:29

                                ah, vous progressez sur l’inanité des nations. En politique aussi elles ne servent plus à rien, car la production/distribution est mondiale.


                                L’Acousmatique ne s’est pas contenté d’inaugurer la musique électronique, elle en a posé les bases .

                              • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 16:01

                                @Isga 

                                « ah, vous progressez sur l’inanité des nations. En politique aussi elles ne servent plus à rien, car la production/distribution est mondiale. »


                                La production-distribution relève de l’économique et pas du politique. La nation n’est pas un concept économique. En attendant que l’être humain puisse se sentir citoyen de la Terre, il se trouve qu’il se sent citoyen d’une partie de la terre seulement, et que cela coïncide avec la « nation », par exemple, pour les Français. On peut le regretter, mais c’est un fait. Moi, je n’ai aucun problème pour me sentir citoyen de la Terre et même au-delà, mais je sais que pour le moment et probablement encore quelques siècles, ce sentiment ne sera pas partagé. Donc concrètement, l’unité politique réelle sur laquelle on peut travailler politiquement reste la nation. Pour le reste, on peut y rêver ou en faire des chansons « We are the world ». 


                                « L’Acousmatique ne s’est pas contenté d’inaugurer la musique électronique, elle en a posé les bases. »

                                On pourrait en discuter à l’infini, mais ça ne change rien à l’excellente démonstration donnée par la conférence du lien plus haut. Votre tête est bétonnée par l’idéologie dualiste, alors pour vous les choses sont simples : c’est réac ou révolutionnaire. Donc vous vous dites que comme les dadaïstes ou les expérimentateurs genre Pierre Schaeffer ou François Bayle ont été « révolutionnaires » au sens culturel, ça signifie que contester la pertinence de leurs imitateurs est un signe de réaction fasciste négationniste qui nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire. Un conseil : acheter un troisième neurone pour sortir de votre pensée dualiste. 

                              • lsga lsga 20 octobre 2014 16:11

                                Politique : gestion de l’appareil de production / Distribution. 


                                La question politique par excellence :

                                Qui décide ce qu’on produit, comment on le produit, et comment on le distribue ? 

                                Si on veut que cette question soit traitée démocratiquement, il faut donc que la démocratie englobe l’ensemble de l’appareil de production et de distribution, ce qui exclue l’échelle nationale.


                              • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 16:55

                                Non, la politique ce n’est pas ça du tout mais ce n’est pas le sujet ici et vous êtes trop peu instruit sur la question politique et trop psychorigide pour que la discussion soit intéressante (le vieux logiciel marxiste n’est pas suffisant, désolé).


                              • rmusic rmusic 20 octobre 2014 17:10

                                As-tu seulement visionné la conférence ?

                                J’ai une solide formation musicale, je me suis essayé à la musique sérielle pour, finalement en conclure que ce n’est que de la masturbation acoustique et du Musicalement correct.

                                Mon fils qui est prof au conservatoire de Bordeaux après des études de musicologie et un prix m’ a fait découvrir l’arnaque de cette pseudo forme musicale.

                                Maintenant tout est permis même des tableaux à base de cava, des urinoirs qui n’ont de valeur que la signature d’un artiste raté des monochromes dignes d’un mauvais peintre en bâtiment ou des gods géants.

                                Pauvre monde 


                              • rmusic rmusic 20 octobre 2014 17:10

                                As-tu seulement visionné la conférence ?

                                J’ai une solide formation musicale, je me suis essayé à la musique sérielle pour, finalement en conclure que ce n’est que de la masturbation acoustique et du Musicalement correct.

                                Mon fils qui est prof au conservatoire de Bordeaux après des études de musicologie et un prix m’ a fait découvrir l’arnaque de cette pseudo forme musicale.

                                Maintenant tout est permis même des tableaux à base de cava, des urinoirs qui n’ont de valeur que la signature d’un artiste raté des monochromes dignes d’un mauvais peintre en bâtiment ou des gods géants.

                                Pauvre monde 


                              • lsga lsga 20 octobre 2014 17:18

                                waaaoooo....

                                et donc les musicologues universitaires qui travaillent sur l’acousmatique, eux, sont des quiches c’est ça ?


                              • rmusic rmusic 20 octobre 2014 17:29

                                BHL est considéré comme un des plus grand philosophe de notre époque.

                                Il est, sois disant, dans une nouvelle forme de pensée.

                                Si je suis ton raisonnement, ceci n’a pas à être ni discuté ni remis en cause.


                              • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 17:38

                                « et donc les musicologues universitaires qui travaillent sur l’acousmatique, eux, sont des quiches c’est ça ? »


                                Quelle soumission à l’autorité institutionnelle, Isga ! Ce n’est pas très révolutionnaire, cet argument d’autorité. C’est même très petit-bourgeois, voire carrément réactionnaire, pour ne pas dire néo-capitaliste.

                                Il y a autant d’imposteurs universitaires en musique qu’en sociologie ou en économie. Et d’ailleurs le contraire serait étonnant. La musique n’est pas une science exacte. De plus, un musicologue n’est pas forcément un musicien, pas plus qu’un peinturologue n’est un peintre ou un poétologue un poète. 

                              • lsga lsga 20 octobre 2014 17:44

                                ah mais ce n’est pas moi, c’est rmusic qui nous qu’en tant que grand musicologue il peut dire que telle ou telle musique, c’est de la merde. 


                                Perso, je considère qu’on ne peut pas emprisonner l’art dans une quelconque définition. 


                              • rmusic rmusic 20 octobre 2014 17:59

                                A ce bel échange il me reste la plus belle note de musique à faire entendre à Isga, le silence.

                                Sans rancune.


                              • lsga lsga 20 octobre 2014 18:02
                                oui ferme là, ce sera mieux.

                              • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 18:12

                                « Perso, je considère qu’on ne peut pas emprisonner l’art dans une quelconque définition. » 


                                Les définitions n’enferment pas, elle servent à communiquer avec une langue commune. Sans définition, point de langue commune, et chacun serait enfermé en lui-même. 


                              • lsga lsga 20 octobre 2014 18:14
                                tout à fait d’accord. Sauf pour les concept d’art et de philosophie, dont l’activité principale consiste précisément à toujours remettre en cause les définitions admises d’art et de philosophie.

                              • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 18:38
                                « Sauf pour les concept d’art et de philosophie, dont l’activité principale consiste précisément à toujours remettre en cause les définitions admises d’art et de philosophie. »

                                Votre proposition se réduit toute seule par l’absurde. En disant que ces deux activités consistent principalement à précisément remettre toujours en cause leur définition, vous prétendez donc en donner une définition essentielle (principale), limitative (précisément) et universelle (toujours). Donc si ce que vous dites est vrai, c’est que ce que vous dites est faux. 




                              • lsga lsga 20 octobre 2014 18:39

                                et non, je détermine leur activité, ce qui n’est pas une essence de type conceptuel, mais est purement immanent. 




                              • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 19:49
                                Vous prétendez déterminer exactement ce qui constitue toujours le principal d’une activité... mais ça n’a rien à voir avec une définition essentielle de type conceptuel. 

                                (Rires dans la salle)




                              • lsga lsga 20 octobre 2014 19:51

                                yep, c’est une définition immanente, une tentative de définition pour être précis. 


                              • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 21:00

                                Isga : « Perso, je considère qu’on ne peut pas emprisonner l’art dans une quelconque définition. » 


                                Le même Isga : « yep, c’est une définition immanente, une tentative de définition pour être précis. »

                                Donc on ne peut pas emprisonner l’art dans une quelconque définition... sauf si c’est une « définition immanente » ou juste une « tentative de définition »... qui prétend dire quand même exactement ce qu’est toujours le principal d’une chose.  smiley



                              • Crab2 20 octobre 2014 14:12

                                Identité perdue

                                Il ne faut jamais perdre de vue que les judéo-chrétiens ne supportaient pas que soit évoqué en littérature ni surtout représenté en image une femme, surmontant l’homme durant l’acte sexuel, ils y voyaient pas seulement une atteinte à la virilité, mais aussi symboliquement, à la vue de l’homme dessous, la possible destruction de la prééminence de l’homme sur la femme, aussi sa castration et par dessous toutcraignaient de laisser s’engager un processus susceptible de mettre fin au règne de la phallocratie ou de la sacralisation par la religion d’un patriarcat qui encore, de notre temps, pourrit les relations femmes-hommes y compris dans nos sociétés ’’ occidentales ’’ 

                                Suites :

                                http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/identite-perdue_18.html

                                ou sur :

                                http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/18/identite-perdue-5471142.html


                                • Ruut Ruut 20 octobre 2014 14:16

                                  L’art c’est le meilleur moyen de blanchir l’argent sale.
                                  Tu vend une merde 1000 d’euro contre de la drogue ou des armes ou autre et cela tourne.
                                  Ni vue ni connue.
                                  Puis un jour ça se fait voler et c’est remboursé a bon prix par l’assurance.
                                  200 % de bénéfices pour un cout nulle.


                                  • Montdragon Montdragon 20 octobre 2014 14:37

                                    Oh Godenbaum, oh Godenbaum, que j’aime ton odeur..
                                    Joyeux Noël !
                                    Le CACA40 et l’art dégénéré vous souhaitent de joyeuses fêtes !


                                    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:43

                                      lol wut ?


                                    • Yurf_coco Yurf_coco 20 octobre 2014 15:38

                                      « Le problème de ce monde, c’est la stupidité qui conjugue le fermeture de l’esprit à l’intolérance » 

                                      Moi, 2014

                                      La définition d’une oeuvre d’art c’est : une oeuvre qui suscite une émotion chez celui qui l’a contemple.
                                      Les œuvres que vous présentez sont donc des œuvres à part entière, validés par vous, puisqu’elles suscitent chez vous une émotion.

                                      Et comme dirait le célèbre intellectuelle Jack Sparrow :
                                      « Votre problème n’est pas le problème ! Votre problème c’est votre point de vue sur le problème ! »

                                      CQFD, merci, au revoir.

                                      • Ruut Ruut 21 octobre 2014 07:12

                                        Non un humain qui meurt devant moi ça me procure une forte émotion et ce n’est pas de l’art.


                                      • Yurf_coco Yurf_coco 21 octobre 2014 08:50

                                        Oui et tu mets des mots les uns à la suite des autres, et ça ne fait pas une idée non plus.

                                        Qu’est ce que vous voulez... y’a des choses qui vous échappent. 
                                        On l’a ou on l’a pas.

                                      • wesson wesson 20 octobre 2014 15:47

                                        Bonjour l’auteur, 

                                        bon sur l’objet lui même personnellement il m’en faut beaucoup plus qu’un gode exposé pour me choquer, et même si pour certains adultes la forme est tout à fait explicite, et la connotation sexuelle tout à fait claire compte tenu de la carrière de « l’artiste », il n’en reste que effectivement vu d’un enfant ça pourra tout à fait évoquer un sapin de noël. Il n’y a pas lieu de se scandaliser de voir exposé ce truc là, enfin pas plus que ce que par exemple on vous montre dans les journaux télévisés et autres, leur lots mise en scène de décapitations ou de conséquences d’attentats en gros plan.


                                        Il n’en demeure pas moins que à mon sens, tout un pan de ce que l’on appelle « la culture contemporaine qui choque » n’est qu’une forme idéalisée de porno crade, qui représente pour moi le degré zéro du message artistique. C’est une manière de dépolitiser totalement l’art, de le vider de sa substance pour qu’il n’en reste rien d’autre que les poils et l’odeur.

                                        Il n’y a pour moi aucun message à voir un moulage de Georges Bush en train d’enfiler un cochon humanoïde, aucun symbole n’est véhiculé par Blanche neige dans un gang rape avec les sept nains. Tout ça ne pisse pas bien loin, c’est de la provoc qui ne gène personne, du pipi caca que l’on fait passer pour de la liberté d’expression, mais c’est juste du pipi caca.

                                        Et je comprends parfaitement que les artistes, qui savent parfaitement que leurs œuvres ne sont qu’un vague prétexte à du blanchiment de fraude fiscale font absolument n’importe quoi pourvu que ça soit moche et vulgaire, se sentant eux-même quelque part salis par cette complicité objective avec cette classe de super-riches dont il ne faut pas apparaître trop proche. 

                                        Alors la FIAC, c’est cette foire au grand n’importe quoi, cette exposition de cul, de bites ou de merde, mais pas la moindre critique du groupe Kering (ex PPR) par exemple, qui est l’un des mécène et financier d’artiste comme McCarthy, et qui emploient des agences de com pour faire monter leur côte - ce qui augmente d’autant la fraude fiscale qu’ils font. 

                                        Le jour ou je verrais chez McCarthy un père noël à la tête de Pinault en train de tenir une liasse de billets plutôt qu’une autre forme de plug anal, je pourrai enfin considérer que nous avons là le travail d’un artiste.

                                        • Papybom Papybom 20 octobre 2014 16:18

                                          Bonjour wesson,

                                           

                                          Allons, soyons sérieux. Les artistes ont parfois des traits de génie. La preuve, certains ronds-points :

                                          http://www.atlantisrh.fr/article-sur-les-ronds-points-l-art-ne-tourne-pas-rond-117970069.html

                                           

                                          Un artiste ayant vendu son œuvre, en reste il éternellement propriétaire (près de 9 000 euros, sans le moteur et la tuyauterie). Alain Mila a décidé de porter plainte. La mairie était en train de repeindre mon œuvre en bleu. Sacrilège, « une violation manifeste du droit moral et des règles élémentaires du code de la propriété intellectuelle et de la protection du patrimoine ».

                                          http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1227915-une-mairie-fn-repeint-mon-oeuvre-ma-fontaine-est-devenue-un-vulgaire-oeuf-kinder.html

                                           

                                          Comment ne pas être en admiration devant la créativité des colonnes de Buren, les fontaines à boules de Pol Bury….

                                           

                                          Comme le dit justement GNOSTIC, l’auteur ne comprend rien à l’art moderne…

                                           

                                          Cordialement


                                        • wesson wesson 20 octobre 2014 16:44

                                          En fait, j’aimerai bien savoir si « l’arbre de noël équivoque » était plus subversif que ça.


                                          (et après, on me dira que l’art contemporain n’est pas un grand truc vide ...)

                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 octobre 2014 19:40

                                          wesson,
                                          ça a au moins le mérite de laisser libre cours à la méditation...


                                          Mais on peut tout aussi bien méditer en regardant la mer ou la neige, au bord d’une rivière ou dans son jardin, pour en faire autant, pas besoin de financer toute une filière...

                                        • lsga lsga 20 octobre 2014 19:42

                                          moi je le fais en écoutant Asselineau jouer la castafiore chez Ruquier


                                        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 22:39

                                          Continuer cette musicothérapie, c’est parfois utile pour maintenir une activité cérébrale chez les personnes en état comateux. Qui sait ? Peut-être un jour vous réveillerez-vous ? 


                                        • lsga lsga 20 octobre 2014 23:07

                                          oh mais je suis bien éveillé, et je regarde le futur les yeux grands écarquillés. Contrairement à vous qui dormez dans le doux rêve d’un retour au passé.


                                        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 octobre 2014 00:06

                                          Un retour au passé ?? Il est fou, lui. 


                                        • lsga lsga 21 octobre 2014 09:56

                                          ah bah les réacs c ça... ils rêvent du passé, de l’État Nation, de la France, etc. 




                                        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 octobre 2014 17:29

                                          Et ils torturent des chatons sous un portrait du maréchal Pétain.  smiley


                                        • TSS 20 octobre 2014 16:14

                                          Ce n’est ni plus beau ni plus môche que les sculptures gonflables dont Jeff Koon avait envahi

                                           le parc de Versailles !! Il faut bien employer l’excédent de production de matière plastique... !!


                                          • docdory docdory 20 octobre 2014 17:14

                                            Si ça c’est de l’art, le sex-shop du quartier, c’est la chapelle Sixtine !!!


                                            • eric 20 octobre 2014 18:17

                                              Bonjour Papy boom, merci pour vos compliments.

                                              Je constate qu’ici, pas plus que dans les commentaires portant sur mon article, les progressistes ne comprennent qu’ils se battent à front renversés.
                                              http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/plug-anal-de-la-place-vendome-une-158281?pn=1000#forum4145209

                                              L’artiste qui porte les valeurs de progrès, de dénonciation du système, de déconstruction, de transgression, c’est bien celui qui a fait la performance de transpercer le sapin du vieux maniaque, homme, blanc, arrivé, américain, représentant de la culture dominante, institutionnalisé, avec l’appui des pouvoirs publics et d’une grosse organisation commerciale.

                                              Surtout il commet les transgressions ultimes, dont ils rêvent tous sans oser : abattre la frontière entre l’acteur et le spectateur et parvenir à l’anonymat désincarné du créateur.

                                              LA performance artistique ici, elle est le fait de celui ou de ceux qui ont percé le sapin.

                                              Dans leur logique.

                                              Cela devrait être évident pour n’importe quel théoricien de l’intersectionnalité et du genre réunis.

                                              Ce sont bien leurs fondements qui sont ébranlés par leur adhésion suiviste à la pseudo provoc. du « système ».

                                              Maintenant, si on reste à la surface des choses au lieu de pénétrer en profondeur, on a affaire à un succès de la communication commerciale de la foire de Paris, qui a enfin trouvé une réponse à la concurrence londonienne...


                                              • Jelena XCII 20 octobre 2014 18:47

                                                Comme dit dans l’article d’Eric qui traite du même sujet, ce sex-toy anal en guise de sapin, ce n’est ni plus ni moins qu’une attaque à la culture chrétienne, c’est dans la même lignée que Fourest et ses (chiennasses de) FEMEN qui saccagent les églises.


                                                • Hasard Hasard 20 octobre 2014 19:03

                                                  Et que dire du créateur ?

                                                  Regardez donc ce serpent :

                                                  http://media.paperblog.fr/i/680/680...

                                                  J’me demande si ce n’est pas celui qui a rencontré Eve au départ... 

                                                  Y’a aussi des champignons :

                                                  http://champyves.pagesperso-orange.fr/images/Phallales/Phallus_impudicus_9p.jpg


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 octobre 2014 19:43

                                                  Hasard,
                                                  Cela ne permet pas de spéculer, ou de blanchir de l’argent sale....
                                                  Vous ne comprenez rien à l’art contemporain, et pi c’est tout.


                                                • oj 20 octobre 2014 19:46

                                                  Lui, propose mais ce sont bien des responsables francais qui decident , non ?

                                                  ce n’est pas forcement tres heureux, quoique beaucoup moins suggestif que ses autres réalisations mais quand j’entends parlé de mouvements catholiques qui pourraient se lancer dans ce genre d’actions, ....... j’ai toujours une frayeur qui pointe...


                                                  • rotule 20 octobre 2014 19:57

                                                    > Mais le mouvement catholique traditionaliste le Printemps français dénonce l’installation d’un jouet sexuel géant

                                                    Ah mais c’est qu’ils sont bien informés ces catholiques traditionalistes ... y voir autre chose qu’une toupie ou un sapin, faut avoir l’esprit déformé , pas seulement tordu. D’où leur vient cette déformation ? Des séances de catéchisme avec M. le curé ?


                                                    • BA 20 octobre 2014 21:32

                                                      Lisez cet article hilarant :

                                                      François Hollande a apporté lundi son soutien à l’artiste américain Paul McCarthy, dont une sculpture gonflable controversée a été mise à bas le week-end dernier sur la place Vendôme à Paris. Le président français a déclaré qu’il fallait « toujours respecter les artistes ».

                                                      "La France sera toujours aux côtés des artistes, comme je suis aux côtés de Paul McCarthy qui a été finalement souillé dans son oeuvre, quel que soit le regard que l’on pouvait porter sur elle. Nous devons toujours respecter les artistes", a déclaré M. Hollande.

                                                      http://www.romandie.com/news/LElysee-apporte-son-soutien-a-lartiste-americain-Paul/529182.rom

                                                      J’éclate de rire !

                                                      « Je suis aux côtés de Paul McCarthy qui a été finalement souillé dans son oeuvre »

                                                      Ecroulé de rire !

                                                      Regardez bien les « oeuvres » de Paul McCarthy :

                                                      http://www.les-crises.fr/godemiche-vendome/


                                                      • Ruut Ruut 21 octobre 2014 07:14

                                                        Le pire c’est qu’il parle en notre nom.


                                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 octobre 2014 07:26

                                                        La culture au sens large rapporte 7 fois plus au PIB que la construction automobile.
                                                        Pensez un peu si nos dirigeants la bichonne dans le sens du poil...


                                                        Sauf pour ce pauvre BHL, notre Ministre Bis des Affaires étrangères, dont la pièce vient d’être retirée faute de spectateurs. (Analyse d’ Asselineau)

                                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 21 octobre 2014 11:20
                                                        Ceci est une leçon de chose :

                                                        Rappelez-vous : « »Il n’ y a rien dans la nature qui n’ait été dans les esprits« »

                                                        Or un esprit malade ne peut accoucher que sa maladie en forme « d’œuvre d’art » ; bien sûr c’est de l’art et le mot « art » n’a aucune « noblesse ». Le cerveau pense et ordonne le geste, les organes (en l’occurrence la main) reproduit la pensée sur un support matériel : C’est de l’art et chaque œuvre d’art est unique puisqu’elle est le cachet, elle est la signature, elle est l’authenticité du patrimoine génétique qui la produit. Comment alors se fait-il que certains aiment certaines « œuvres » quand d’autres préfèrent et se sentent « vibrer » devant « d’autres œuvres » ? C’est simple : « Dis-moi ce que tu aimes et je te dirais qui tu es et comment tu es »intérieurement« .

                                                        Voilà pourquoi les  »malades«  apprécient  »l’art des malades«  et les personnes »normales« répugnent les »aberrations« ! Il n y a là ni »démocratie« , ni »liberté« , ni »exclusion« ni »méchanceté« ... Il y a juste un constat scientifique qu’il faut admettre et auquel il faut apporter la solution adéquate, à savoir : N’importe qui ne peut poser son caca n’importe où parce que celà pollue les esprits les plus vulnérables !!!

                                                        La France est un »Grand malade européen« , seule elle ne peut pas guérir. Elle ira de dérive en dérive jusqu’à la déchéance totale.

                                                        Personne ne dira plus tard que je n’avais pas essayé. Le diagnostic est établi avec exactitude, je me fais un devoir de vous aider et à vous éviter la Décadence certaine  : VOTEZ POUR MOI ET VOUS VERREZ CE QU’EST LA « FONCTION PRÉSIDENTIELLE », UNE GESTION SAINE DES AFFAIRES PUBLIQUES SANS MYSTÈRES ET LOIN DE LA SORCELLERIE POLITIQUE ! http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/moi-president-de-droite-de-gauche-157600

                                                        PS : TOTO Hollande avait dit hier dans les Bois de Bologne :  »cet œuvre d’art est une bonne chose pour « attractivité de la France » ... Pauvre France !!!


                                                        • Yohan Yohan 21 octobre 2014 21:10

                                                          L’art doit enrichir les ses dents. Apparemment, ce genre à la con n’enrichit que le propriétaire de son plug anal gonflable. La Mairie de Paris a du goût comme on peut le voir


                                                          • Crab2 23 octobre 2014 17:00

                                                            Le puritanisme anglo-saxon avait encore frappé

                                                            [ Piqûre de rappel : plus dangereux que Ebola, le « puritanisme » caractérise en français un rigorisme excessif en morale ou une fermeté extrême dans le respect de principes généralement liée à une manière de vivre austère et prude]

                                                            Parut dans la presse : Une prof virée pour avoir tourné dans un film érotique

                                                            Selon leJournal de Montréal, la direction de l’établissement a finalement.../...

                                                            Suites :

                                                            http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/le-puritanisme-anglo-saxon-avait-encore.html

                                                            ou sur :

                                                            http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/23/le-puritanisme-anglo-saxon-avait-encore-frappe-5474721.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès