• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > La fin des haricots

La fin des haricots

Drôle de drame.

Il était une fois une planète sur laquelle la vie s’était implantée dans une diversité extraordinaire. Tout se passait fort bien dans une harmonie toute relative puisque la terrible loi de la nature ne faisait de cadeaux à personne. La vie et la mort faisaient partie de la règle d’un jeu qui s’achevait toujours de la même manière. Nulle espèce n’échappait à cette loi immuable même si les délais impartis étaient extrêmement fluctuants selon les lois de la loterie vitale.

Tout bascula quand une espèce se mit en tête de dominer toutes les autres, de les asservir, de les réduire à l’état d’objet. Tout avait commencé quand quelques individus s’étaient mis en tête de s’inventer un Dieu à leur image. À partir de cette farce, tout devenait possible pour les représentants de l’espèce élu. Ce fut le début de la fin.

La planète cependant était suffisamment vaste pour continuer son petit bonhomme de chemin en dépit des frasques incessantes de ceux qui se prenaient pour les maîtres de ce monde. La nature s’accordait encore des espaces préservés, des zones entières si hostiles que ceux qui allaient debout sur leurs pattes de derrière, ne pouvaient y mettre les pieds. Il y avait des sanctuaires inviolables dans lesquels les autres espèces trouvaient encore refuge.

Puis, les copies conformes d’un Dieu illusoire se mirent à croître et à multiplier de manière déraisonnable d’abord, puis progressivement totalement incontrôlable. Les compteurs s’affolaient, la population de cette espèce occupait désormais tous les territoires et se chargeaient même de détruire les microcosmes qui lui étaient inhospitaliers pour enfin s’y implanter.

Les autres espèces que l’on qualifiait désormais d’animal pour les distinguer de cette humanité impitoyable et galopante tombaient les unes après les autres sous les coups, les poisons, les attaques, les déchets de ces tyrans. D’autres survivaient en devant se plier à une condition d’esclave pour satisfaire aux besoins alimentaires des nouveaux maîtres. Une tyrannie sans pitié qui mettait totalement à mal l’ancestral équilibre naturel.

Hélas, le nombre toujours plus grand des monstres finissait par poser véritablement des problèmes insolubles. Il convenait de trouver une solution pour retrouver une population compatible avec les capacités de production d’une planète devenue exsangue. Des apprentis sorciers se mirent en devoir de trouver des moyens radicaux de réduction de la natalité. Ce fut un échec, même la politique de l’enfant unique s’avéra être un fiasco tandis que les progrès de la contraception se heurtaient à la nécessité de maintenir une main d’œuvre inculte et taillable à merci pour faire tourner l’industrie.

Puisqu’on ne pouvait agir sur la natalité, autant prendre le problème par l’autre bout de la lorgnette. La mortalité pouvait recevoir un petit coup de pouce sans que cela apparaisse comme une agression des élites dirigeantes. Ces dernières disposaient bien d’armes d’élimination massives mais la ficelle était trop grosse et les risques collatéraux non maîtrisables. Il convenait de se montrer plus sournois et malins.

Des savants se mirent en quête de créer une nouvelle maladie susceptible de faire des coupes claires dans la population mondiale. C’est ainsi qu’ils se mirent en quête de modifier l’ADN des haricots secs pour transmettre une maladie foudroyante aux humains. Une idée saugrenue certes mais qui en valait bien d’autres et qui de fils en seringues pouvait faire son chemin.

Le haricot sec blanc ou rouge avait été repéré comme étant par excellence le plat du pauvre. Il n’était pas question de mettre en péril les couches sociales les plus aisées. On peut mesurer à ce détail la fourberie des instigateurs de ce plan diabolique.

Comme bien souvent, il y eut un hic, un gros souci, les recherches ne purent être menées à leur terme, l’agent pathogène ; la bactérie tueuse E. coli, sur lequel travaillaient les chercheurs n’en fit qu’à sa tête. Alors qu’un haricot blanc infesté traînait malencontreusement sur le rebord d’une fenêtre du laboratoire mandaté pour préparer la grande hécatombe, un pigeon ramier, par affinité lexicale sans doute, vint se nourrir de la graine. Le monde allait basculer dans le déraisonnable.

Le pigeon ne finit pas en cocotte avec des petits pois, la chose eut été beaucoup moins grave. Bien au contraire, il roucoula et infesta de proche en proche tous les membres d’une espèce qui investit les centres urbains et les monuments touristiques. Les pigeons ramiers se firent vecteurs passifs d’un mal sournois qui ne toucha pas leur rang mais se répandit sur l’homme non pas comme une traînée de poudre mais par la grâce de la fiente aviaire.

La bactérie provoqua chez les humains des coliques terribles qui vidaient totalement ceux qui allaient disparaître dans des douleurs atroces. Si l’objectif initial était atteint par ricochet, la manière ne pouvait satisfaire les organisateurs. Les décès dans de telles conditions provoquèrent l’émoi de la population tout en mettant grandement en péril l’hygiène au sein des hôpitaux chargés d'accueillir les agonisants. Des équipes furent constituées de nettoyeurs, en habit d’égoutier pour venir assainir les chambres et les salles de soin.

Dans la population un vent de panique souffla tandis que des lanceurs d’alerte avaient porté le pet, dénonçant la terrible manipulation. Les différents pouvoirs voulurent mettre un terme à ce qui devenait une pandémie planétaire. Des mesures devaient être prises de toute urgence à commencer par l'éradication de la gente ailée. Hélas, un comité international de défense du pigeon ramier vint s’opposer à cette mesure radicale.

Ce fut donc à la population de se protéger des missiles meurtriers lâchés quotidiennement par les malheureux volatiles. On demanda à la population de s’équiper d’une tenue d'apiculteur pour n’être point souillée par la redoutable bactérie. Les tenues naturellement vinrent très vite à manquer, un marché noir s’organisa qui fit la fortune de quelques margoulins qui n’hésitèrent pas à utiliser des matériaux qui laissaient passer l’agent tueur.

L’hécatombe cependant ne réalisa pas les objectifs initiaux envisagés. La résistance des individus se montra plus efficace que prévu, déjouant les prévisions des autorités. C’est alors que l’idée d’un sérum d'immunisation fit son chemin. Pour convaincre chacun d’absorber ce qui serait en fait un poison violent à effet différé pour parvenir au but recherché, les maîtres du monde organisèrent une longue période de propagande afin de terroriser la population tandis que des officines préparaient le produit mortel.

Quand le bon peuple fut mûr pour la solution finale, des flacons furent vendus fort chers d’ailleurs à des milliards d’individu qui se précipitèrent de leur plein gré vers la mort. Naturellement, un choix avait été établi de sélection de ceux qui seraient épargnés sur des critères sociaux, financiers et ethniques. Ceux-là se voyaient proposer un flacon inoffensif.

Le sirop Thyphon réduisit de 80 % la population de cette planète. La vie pouvait poursuivre son cours, dans le meilleur des mondes, débarrassé des parasites, des vieillards, des inutiles, des pauvres, des mal pensants. On ne mangea plus jamais de haricots sur la planète. Les légumes furent d’ailleurs tous éliminés au profit de gélules chimiques alimentaires. Une solution fort commode, puisque de temps à autre, un lot empoisonné assurait une régulation plus douce mais constante de la population survivante.

Les pigeons quant à eux disparurent totalement n’ayant plus rien à se mettre sous le bec. Personne ne remarqua leur départ, il est vrai que les nouvelles générations ignoraient tout de ce que fut la vie sur cette planète avant le grand « débarrassement », nom donné par les historiens à cette terrible élimination de masse.

Radicalement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 août 2020 10:43

    Il semble que les mentalité évoluent. Ce matin sur une pancarte. Laissez-nous le choix de notre vie et aussi celle de mourir....mais libres...


    • doctorix, complotiste doctorix 17 août 2020 10:52

      @Septime Sévère
      Justement non : en se propageant, le virus perd de son pouvoir létal à chaque passage (voir plus bas). Les volontaires vous protègent, donc, tandis que le confinement vous mettait en danger.


    • Francis Francis29 17 août 2020 11:17

      @doctorix
       
       Septime sévère est déjà mort, ... de trouille.


    • C'est Nabum C’est Nabum 17 août 2020 11:27

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Il est temps même si la loi s’oppose à notre libre arbitre


    • Francis Francis29 17 août 2020 11:34

      @Francis29
       
       Septime sévère devrait relire ses Évangiles ; de mémoire il y a un verset qui dit :
      « Celui qui voudra sauver sa vie la perdra »
       
       ps. Marc, 8:35


    • Francis Francis29 17 août 2020 12:00

      @Septime Sévère
       
      ’’Je vous rappelle que vous ne voulez avoir aucune sorte de relation avec moi.’’
       
       Qui c’est ça, « moi » ?
       
       ps. Ne me confondez pas avec Jean 23 svp.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 août 2020 12:07

      @Francis29 Très juste. Quand je vais voir mes amis, sans masque,.. je leur dit dès l’entrée : si j’attrape le Covid, je n’en voudrai à personne. Mais je ne me vexerai pas si vous préférez rester à distance. Votre présence m’importe plus que ma vie.... 


    • Francis Francis29 17 août 2020 12:23

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       
       l’amitié c’est effectivement ce que voulait détruire Big Brother.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 août 2020 13:02

      @Francis29 C’est bien toute l’ambivalence du port du masque. Est-ce que je le porte pour me protéger moi et te faire comprendre que je veux que donc tu me protèges aussi. Ne pas le porter ne signifie pas non plus qu’on ne veut pas protéger les autres non plus. C’est très ambigu. Vouloir sauver sa peau est le contraire de l’intérêt pour autrui et peut-être perçu comme : moi-d’abord....


    • doctorix, complotiste doctorix 17 août 2020 14:23

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Surexploitation d’un altruisme de pacotille (en fait un masque pour masquer sa peur) sur fond de mauvaise connaissances scientifiques.
      Je remets ce lien qui montre qu’en salle d’op, le port du masque par le chirurgien double le risque de complications infectieuses.
      Il n’y a paradoxe qu’en apparence ; juste on s’est fié à son instinct et à sa logique plutôt qu’à l’expérience. Mais notre logique est mise en défaut par les faits, qui sont têtus.
      Un colibacille se reproduit en 20 minutes. Un seul colibacille dans un masque deviendra 512 colibacilles après 3 heures, dans les meilleures conditions de reproduction possible : 37°C et 100% d’humidité. Celles du masque.
      https://laveritesansmasque.blogspot.com/2020/08/lorsque-les-chirurgiens-lors-des.html
      Je sais, ça surprend, et il fallait oser ce test sur une longue période et sur de nombreux patients. 
      Mais plusieurs équipes chirurgicales l’ont fait. Et c’est imparable.
      Et si les masques sont plutôt nocifs en salle d’op, pourquoi seraient-ils utiles dans la rue ou ailleurs ?
      Attention, ça ne remet pas en cause l’asepsie des mains et des instruments. On parle ici de transmission aérienne, mais Semmelweiss est plus que jamais d’actualité.


    • doctorix, complotiste doctorix 17 août 2020 10:48

      Merci Nabum. Le Christ aussi enseignait par paraboles. Ca ne lui a pas trop mal réussi.

      Devant la défaillance voulue de nos media, il nous reste à faire confiance aux lanceurs d’alerte.

      Silvano Trotta est excellent dans le genre (il publie une vidéo par jour, très riche d’enseignements)..
      Hier, il a publié des courbes qui montrent que cette épidémie est terminée.
      On détecte beaucoup de positifs en multipliant les dépistages, mais ces positifs, de plus en plus nombreux, font chier Big Pharma : ils ne meurent pas. Mais alors pas du tout. C’est pénible, ce manque de coopération...
      J’ai calé la vidéo sur les courbes :
      https://youtu.be/Ids9MoF2iQw?t=208
      Il en ressort que, comme tous les virus, le Sars Cov2 a perdu sa virulence, ou plutôt son pouvoir létal (la virulence n’étant que l’aptitude à se multiplier dans un organisme), par passages successifs de personne à personne (c’est d’ailleurs ainsi qu’on atténue des microbes, par exemple le Bacille Calmette Guérin, ou BCG, par repiquages successifs, pour en faire des vaccins).
      Et donc il se propage (tant mieux, car il immunise, au moins pour un temps).
      Mais alors, pourquoi persister avec ces obligations de masques, et ce terrorisme d’Etat ?
      Tout simplement pour préparer la suite : vaccin et puce obligatoires.
      Mais cela va créer un problème : il sera extrêmement dangereux de vacciner ceux qui ont été contaminés, car ils posséderont des anticorps facilitateurs qui provoqueront des dégâts considérables.
      http://www.brujitafr.fr/2020/08/il-faut-refuser-ces-vaccins-contre-le-covid-19-affirme-le-dr-pierre-cave.html
      Un peu de connaissance pourrait donc nous aider à éviter le vaccin et la puce qui va avec. Mais j’ai confiance : « Ils » trouveront bien autre chose pour nous l’imposer.


      • babelouest babelouest 17 août 2020 10:58

        @doctorix
        En tout cas, si c’est inscrit sur la carte dite Vitale, voilà 10 ans que je n’en ai plus, sans problème.
        Ou du moins j’en ai une mais elle ressemble un peu à celle-ci.


      • C'est Nabum C’est Nabum 17 août 2020 11:28

        @doctorix

        Je crains la croix sans la manière
        Il n’est pas question de fonder une nouvelle église


      • Francis Francis29 17 août 2020 11:59

        @doctorix
         
         « le plus grave peut-être, et que l’industrie pharmaceutique se garde bien de souligner, c’est que les vaccins sont CONTRE-INDIQUÉS chez les sujets qui ont été contaminés ( = phénomène d’interférence virale et d’amplification virale). Il s’avère qu’un grand nombre de personnes ont été contaminées par le coronavirus sans avoir des signes apparents de la maladie. Ce sont les “porteurs sains”. En effet il faut se souvenir que ce virus est peu dangereux mais très contagieux. Donc en vaccinant à l’aveugle la population dans un tel cas de figure, on mettrait en danger toutes ces personnes qui ont été contaminées sans le savoir. » Dr Pierre CAVE
         
        J’ai dis souvent que l’augmentation des porteurs sains serait un manque à gagner pour Vaccinator, ceci expliquant en partie pourquoi on nous oblige à porter des masques.
         
         En fait, l’industrie est placée devant le dilemme suivant : soit on teste largement et ne vaccine pas les porteurs sains ; soit on vaccine à l’aveugle, et alors bonjour les dégâts !


      • doctorix, complotiste doctorix 17 août 2020 12:18

        @C’est Nabum

        Il n’est pas question de fonder une nouvelle église 
        J’espère bien !!!
        On crève déjà assez avec les existantes.
        Je faisais allusion au philosophe Jésus, pas au fondateur de religion (qu’il n’a jamais voulu être, selon moi). Le « tu es pierre » m’a toujours interpelé. 
        Je ne peux pas croire qu’un homme aussi sage ait pu vouloir être à l’origine d’un bordel pareil...


      • Old Dan Old Dan 17 août 2020 11:09

        Rire ! Vous soulevez là des pb d’actualité comme Orwell ou Huxley...(Les religions, la natalité, l’apprentissage des sorciers,...)

        A discuter autour d’une bonne bouteille (L’ultime ?)

        .En ce moment, on est en guerre silencieuse au brevetage de tout ce qui est vivant sur la planète (domestique et sauvage, végétal & animal, air, mer et terrestre).. ; et ce n’est plus de la fiction  ! C’est vraiment la fin des haricots...


        • C'est Nabum C’est Nabum 17 août 2020 11:29

          @Old Dan

          Il faut agir
          Pour moi, seule la fiction pourrait éveiller les consciences


        • Old Dan Old Dan 17 août 2020 12:08

          @C’est Nabum
          Bien sûr, même dépassée par la réalité (Gros succès librairie ds les années 70)
          N’est-ce pas avant tout les « récits » qui mènent le monde et sa conscience ? (Religions, économie, idéologies,... amours ! )

          ... et même l’écologie qui, maintenant, devrait infuser un message plus enthousiasmant que le catastrophisme actuel... après des années d’indifférence puis de moquerie, bla bla


        • babelouest babelouest 17 août 2020 13:07

          @Old Dan
          Pour revoir ce que pouvait représenter réellement l’écologie, je me permets de conseiller un ouvrage sorti il y a pas mal de temps, où pour la première fois j’ai vu apparaître le mot « écol » complètement sorti du contexte « école ». :
          https://www.babelio.com/livres/Farca-Terre/1231026
          Ce livre aura bientôt 50 ans. A méditer.


        • Old Dan Old Dan 17 août 2020 13:29

          @babelouest
          Merci, je vais voir ça...
          Ds les années 70 (74) j’ai suivi la campagne de Dumont et autres manifs.
          J’ignorais qu’il faudrait attendre 50 ans pour n’en être que là...


        • ZenZoe ZenZoe 17 août 2020 11:11

          Très joli dessin d’illustration en tout cas.


          • C'est Nabum C’est Nabum 17 août 2020 11:29

            @ZenZoe

            C’est bien là l’essentiel


          • Adèle Coupechoux 17 août 2020 11:35

            Texte et illustration superbes !

            Merci à vous. Une ignoble façon de réduire la population, ça m’est venu à l’esprit...


            • doctorix, complotiste doctorix 17 août 2020 12:10

              @Adèle Coupechoux
              Dans le genre excessif (enfin j’espère...), j’ai trouvé ça :
              https://www.naturalnews.com/2020-08-16-health-ranger-extreme-preparedness.html
              L’Etat Profond a-t-il ce pouvoir de nuisance ? Je ne sais pas, mais ça ne fait pas de mal de se poser la question.


            • Adèle Coupechoux 17 août 2020 15:55

              @doctorix

              A moins que l’on nous ait menti, la Chine (pas que), pour éviter la surpopulation, a bien mené une politique de l’enfant unique : avortements sélectifs, infanticides.

              La préférence traditionnelle pour les garçons a conduit le pays à éliminer les filles. Je ne rentrerai pas dans le détail des conséquences de cette barbarie. Et du renversement pas moins absurde de cette situation.

              Je viens de lire l’article de Naturelnews et comme vous, malgré le doute qui s’insinue de jour en jour, j’espère sincèrement que c’est excessif. 


            • doctorix, complotiste doctorix 17 août 2020 20:28

              @Adèle Coupechoux
              Le choix de limitation des naissances en Chine a été créé par la peur, celle de ne pas pouvoir nourrir sa population.
              Ce n’était pas, à mon avis, un choix malveillant.
              Il a conduit à une terrible pénurie de filles, ce qui n’était pas prévu, je pense. Par la suite, le gouvernement chinois s’est aperçu qu’il pouvait régler ce grave problème autrement, par la croissance à l’occidentale.
              Il faut cesser de suivre la propagande américaine à l’encontre de ce pays, parce qu’elle est mensongère, et motivée par des appétits guerriers.
              Ainsi, je pense que les persécutions anti-ouighours relèvent probablement du mythe.
              J’avais publié un article iconoclaste dans ce sens il y a peu :
              https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ouighours-tibetains-deportes-226098
              Je suis conforté dans mon opinion par la réponse de l’ambassade de Chine à propos des probables calomnies proférées par nos media. Vous ne la lirez sans doute nulle part.
              J’ai envie de croire cette version, même si j’ai des doutes :
              https://www.facebook.com/AmbassadeChine/posts/313385076707377
              La Chine est une grande civilisation, il est peut-être temps de s’en souvenir.


            • Adèle Coupechoux 18 août 2020 12:04

              @doctorix

              La Chine est une grande civilisation, il est peut-être temps de s’en souvenir.

              Elle reste une grande dictature aussi. Mais elle n’en a pas le triste monopole. En France, nous ne sommes plus en reste. C’est à celui qui l’ouvre le plus, qui gueulera le plus fort qui l’emportera.

              Au niveau médecine en tout cas, nous avons beaucoup à apprendre d’elle. Si j’avais écouté les médecins, je me serai laissé charcuter pour pas grand-chose.

              Une rencontre providentielle avec un podologue ostéopathe et pratiquant l’acupuncture m’a permis de remarcher très rapidement avec deux séances combinant les deux pratiques, de bonnes connaissances classiques en médecine et une prescription d’oligo-éléments.

              Quant au choix de limitation des naissances, le gouvernement n’a pas anticipé la criminalité qui en découlerait. Qui était prévisible et qui continue d’avoir des conséquences désastreuses. C’est normalement le rôle d’un gouvernement que d’anticiper.

              De plus, je doute que les questions relatives aux droits de la personne liées à la politique de planification des naissances aient été traitées.

              Là aussi comme dans le contexte actuel, il s’agit d’une question délicate et controversé


            • Clouz0- Clouz0- 17 août 2020 12:58

              @doctorix

              Ah, vous considérez cela comme un peu excessif... mais tout de même... vous n’êtes pas certain que ce soit vraiment excessif ?

               smiley

              Mais c’est juste un délire à l’état pur, de la vraie prophétie apocalyptique, de la folie furieuse. Pourquoi diable essayer d’aiguiller les gens vers ce type de conneries puissance XXX ?
              Pas étonnant que vous recherchiez ce genre d’idées toujours plus trash, toujours plus débile, pour espérer avoir encore un nouveau shoot d’adrénaline. Au stade où vous semblez en être il est probable qu’il n’y a plus grand chose qui puisse vous faire le moindre effet.


              Je crois qu’il va être temps d’aller vous faire soigner sérieusement.


              Google trad de l’introduction :

              « Si vous remarquez une réduction du débit de mes articles ces derniers temps, c’est parce que je me prépare comme un fou pour ce qui va arriver. Nous assistons à la bataille finale pour l’humanité, et les forces anti-humaines et démoniaques libèrent tout ce qu’elles peuvent rassembler dans un ultime effort pour essayer de détruire notre monde humain. Et oui, les prochains vaccins contre les coronavirus seront des injections d’euthanasie à action lente. D’où le désespoir de censurer toutes les critiques des vaccins et même de rejeter le vaccin de fabrication russe qui n’est pas un kill switch pour la simple raison que la Russie n’est pas en guerre avec la race humaine (contrairement aux mondialistes occidentaux).

              Le prochain verrouillage mondial sera permanent et ils tenteront de vacciner tout le monde en utilisant des programmes de conformité des vaccins porte-à-porte administrés sous la menace d’une arme. Si vous refusez, vous serez emmené dans un « camp de quarantaine » qui n’est en réalité qu’un camp de la mort. Si vous prenez le vaccin, vous signez votre propre arrêt de mort.

              Pendant ce temps, la famine est conçue comme une arme de contrôle, et les pouvoirs en place travaillent pour maintenir les gens enfermés jusqu’à ce qu’ils puissent atteindre pleinement leur objectif de famine massive , ce qui conduira des dizaines de millions d’Américains dans les banques alimentaires et les camps de la FEMA où les vaccins sera mandaté. (Vous voulez de la nourriture ? Ici, prenez d’abord ce vaccin.) C’est ainsi qu’ils vont réussir leur programme de dépeuplement : affamer les gens pour qu’ils se conforment aux vaccins. La nourriture est leur arme de contrôle, suivie des vaccins comme arme de mort.

              Si vous ne faites pas le plein de nourriture en ce moment, vous êtes fou. Je dis à tout le monde de se préparer pendant 18 mois sans approvisionnement alimentaire. Si vous pensez que vous pouvez cultiver 50% de votre propre nourriture, cela signifie que vous aurez besoin de 9 mois de nourriture stockée pour survivre les 18 mois complets (et cela en supposant que vous savez déjà comment jardiner, et que vous avez des graines et de la terre, etc. ). La plupart des gens ne savent pas comment cultiver de la nourriture. La plupart des gens mourront de faim ou seront abattus dans des camps de quarantaine. C’est le jeu final de l’humanité telle que vous la connaissez.... »

              etc...


              • Clouz0- Clouz0- 17 août 2020 13:10

                @doctorix

                Je crois qu’il va être temps d’aller vous faire soigner sérieusement.

                D’ailleurs, vous pouvez faire un voyage commun pour l’HP en remplissant une voiture avec Nabum, Huysmans, Zelter et qq autres.


              • doctorix, complotiste doctorix 17 août 2020 14:35

                @Clouz0-
                Mais bon sang, qu’en savez-vous ?
                Le 5 Août 1945, auriez-vous pu penser qu’un Etat serait assez fou et sadique pour carboniser 100.000 personnes par pure idéologie le lendemain ?
                Cet état fou est sous vos yeux, il a créé 70 guerres de toutes pièces depuis 1945, autant de crimes contre l’humanité, avec des millions de morts à son actif, il a instauré l’eugénisme dans les années 30, il est maintenant aux abois, au point d’envisager une guerre contre la Chine, et vous pensez qu’il n’est pas capable de pareilles saloperies ?
                Vos convictions qui ne reposent sur rien n’intéressent personne.
                Je prétends, moi, que ce scénario est tout à fait envisageable.
                Et ce n’est pas la peine de reproduire ce que je publie, sauf si vous êtes payé à la ligne : les lecteurs savent cliquer sur un lien.


              • Loatse Loatse 17 août 2020 14:34

                Le récit très sombre de doc, s’ajoutant au texte très sombre de c’est nabum (bien que merveilleusement écrit) m’a rappelé un rêve que j’avais fait il y a de cela quelques années...

                Je me trouvais dans un couloir naturel, une pente raide et caillouteuse que cernaient d’un coté une falaise, de l’autre un ravin profond nanti d’un torrent aux flots tumultueux... (tant qu’à faire.. ;)

                Il ne se présentait donc que deux possibilités : monter ce chemin abrupt ou bien faire demi tour.

                Je montai donc. Arrivée tout en haut se présenta au milieu du passage, le bloquant, une porte avec une énorme clef...

                Je m’apprêtais à tourner cette clef malheuseusement une sombre pensée s’insinua en moi.. et si derrière cette porte, se tenait un dragon, crachant des flammes, imposant et terrifiant qui ne ferait alors qu’une bouchée de moi...

                Toute à ma frayeur anticipative, Je cru même entendre ses rugissements...

                Terrorisée pour le coup, je renonçai donc à ouvrir cette porte et n’eut d’autre choix que de faire demi tour et redescendre cette pente pour me retrouver in fine.. au point de départ..

                Aujourd’hui je sais (et c’est récent, le contexte y est pour quelque chose) que si le même rêve se présente, j’ouvrirai cette porte.. et sans surprise j’y trouverai juste un miroir, un simple miroir posé là devant moi et qu’il ne tiendra qu’à moi de déplacer pour continuer mon chemin..

                Mais de dragon (soit la projection de mes propres peurs) point.


                • doctorix, complotiste doctorix 17 août 2020 14:58

                  @Loatse
                  La peur (qui n’est souvent que l’expression de la lâcheté) pourrait bien être le huitième des pêchés capitaux, bien qu’il y ait de nombreux autres candidats en lice.
                  Comme la corruption, ou la bêtise, bien représentées sur ce site.
                  Mais la peur peut se guérir par la connaissance, au contraire de la bêtise, qui est incurable. Quand à la corruption, c’est un choix.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité