• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > La grosse commission

La grosse commission

Les latrines de la République.

Une affaire défraie la chronique, défèque tout autant pour nous permettre de profiter des remugles de notre belle République. Une commission sénatoriale s’empare du dossier afin de mieux tirer sur la chaîne et de faire jaillir la vérité. Des journalistes s’empressent d’écrire des papiers qui seront soigneusement coupés en petits carrés, souvenirs des temps anciens. Une porte laisse passer à travers un petit losange, les œilletons des caméras.

Les belles latrines que voilà. On s’y presse en nombre, s’y confesse avec cette retenue qui sied aux gens importants, usant de circonlocutions avant que de libérer la parole et leurs entrailles. C’est un bonheur de langue de bois, de mots qui s’échappent au compte-goutte. Chaque terme est soupesé avant que de tomber dans les béances de cette sordide affaire.

Les mines des participants sont éloquentes. Il y a de la constipation dans l’air. On devine qu’il est bon de poser ici pour la postérité à la condition de savoir garder une parfaite maîtrise de ses sphincters. Le Président préside, non pas sur une chaise percée mais sur un trône qui lui donne le droit de parler bien plus que les autres, de répéter sans cesse ce qui vient d’être dit, car voyez-vous, chez les sénateurs, la compréhension se fait plus lente.

Le rapporteur rapporte, joue de la nuance, cherche la petite bête et analyse scrupuleusement les selles du chef de cabinet. Étonnant renversement des termes à défaut des rôles ! Dans cette Raie publique, les chefs de cabinet sont si nombreux qu’on peut se demander à quoi peuvent bien servir ceux dont ils ont la responsabilité du siège ministériel. Mais ceci est sans doute une autre histoire.

On ne peut que jubiler à l’idée qu’un colon vienne ici déféquer, pardon témoigner. C’est sa contribution au pot, il avoue ne rien savoir, ne jamais regarder où il met les pieds. J’espère pour lui que c’est du pied gauche, un pied depuis longtemps inactif chez lui, qu’il a écrasé le dossier. On peut s’étonner du reste que le mensonge ne soit pas plus sévèrement réprimé dans nos sénatoriales toilettes sèches.

Sèche est bien l’adjectif qu’il convient tant le discours est lancinant, sans flamme, sans chaleur. La biomasse ici n’a que peu de chance de fournir une énergie qui manque singulièrement à tous les participants. Pourtant, ils sont diablement nombreux dans les feuillets. On y fait même venir quelques haut gradés qui pour une fois sont de corvée.

C’est à se demander qui peut bien payer tout ce personnel de service. La salle est pleine de gens silencieux, qui assistent à la confession d’un seul. Les membres ne disposent que d’une minute pour intervenir tandis que président et rapporteurs restent longtemps sur le siège, occupant la place sans se soucier de l’envie pressante des autres d’établir enfin la vérité. D’autres sont là sans doute pour la sécurité, pour d’autres tâches plus subalternes encore.

C’est véritablement une farce. L’affaire en question nous fait toucher du doigt les frais dispendieux d’une constitution qui vacille sur ses bases. Il conviendrait que quelques citoyens viennent eux aussi porteurs d’un brassard autour du bras, en observateurs tatillons, pour mieux juger de ce qui est utile dans la procédure.

Pour enterrer une affaire, il convient de créer une commission. C’est le retour de la fosse sceptique et pourtant dans le même temps c’est la foire au tout à l’ego. On les devine nos joyeux drilles qui profitent de l’occasion pour péter plus haut qu’ils n’ont le séant, ils se délectent d’avoir enfin un peu de lumière.

Que deviendront les dépositions ? Je ne puis vous le dire ce qui est certain c'est que rien de tout cela ne permettra de produire un compost digne de l'appellation « bio ». Tout ce qui sort de l’endroit est suspect, douteux, ampoulé et entaché d’hypocrisie. On veut encore nous faire prendre les vessies pour des vieilles badernes ! Cette fois, c’en est trop !

Scatologiquement leur.

Documents joints à cet article

La grosse commission

Moyenne des avis sur cet article :  3.65/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • cassini 10 août 10:47

    Lorsque les votants sont les chroniqueurs quotidiens et que rien sinon leur vote, quasiment acquis, ne limite la fréquence des articles du même auteur, on aura éternellement leurs fadasseries quotidiennes. En déduisent-ils qu’ils sont excellents puisque leur article passe tous les jours ? C’est à craindre. 



    • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:10

      @cassini


      Qui puis-je ?

      Je suis fade, ne venez pas me lire, vous vous en porterez que mieux homme aux mille saveurs

    • Le421 Le421 11 août 09:37

      @Mekissê

      Bé mince alors !!
      J’aurais risqué un « Qu’y puis-je ? ».
      Mais bon.
      Je reste un béotien de l’ortografe...  smiley


    • Arogavox 10 août 10:53

      Mais que dire de tous ces gens qui ’pètent plus haut que leur cul’ ... et se plaignent d’une atmosphère irrespirable ? 


      • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:11

        @Arogavox


        Je suis un adepte de la cabane au fond du jardin, ne l’oubliez pas

      • Bonjour Nabum. Jour de la lentille qui pourtant ne se fera pas lunette (ou petite lune) pour les water-closette. Elles ont ce grand avantage de combler les manques nutritionnels de votre corps sans l’endommager. Celles du PUY, ne réserveront aucune mauvaises surprises à votre voisinage. Seule la compagnie de la viande les dégénère de mauvaise façon. 


        • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:12
          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Le monocle est plus judicieux

        • Dron 10 août 11:03

          Merci pour l’article , car la grosse commission vous la faites tous les jours et des fois ça pue grave. Et ne vous plaignez pas , fallait pas provoquer.


          • chantecler chantecler 10 août 11:39

            @Dron

            Cher Dron, vous êtes désarmant .
            Vous venez de vous plaindre d’être censuré abusivement sur agx car vous respectez soit disant la charte .
            Nous ne devons pas avoir accès à la même charte .
            En tous cas vous ne vous gênez pas pour intervenir de façon puante , pour rester dans le ton humoristique de l’article , contre certains participants à ce site ...
            Et ne racontez pas que c’est exceptionnel ...
            Bref vous êtes un pauvre titi ....

          • Dron 10 août 12:54

            @chantecler
            Dites donc pépé on a pas élevé les cochons ensemble , alors pedale douce , arrogant petit coq.Et gardez vos remarques pour vous.Toujours pareil avec les Gogochons.


          • chantecler chantecler 10 août 16:59

            @Mekissê

            Salut furtif !
            Ca boume ?
            Et le bonjour à tes poteaux !
            Toujours aussi passionnants .

          • covadonga*722 covadonga*722 10 août 17:44

            @chantecler
             dressés sur ses ergots séniles 

             la nature l’ayant fait un débile
             se voulant coq alors qu’il n’est que chapon
             par atavisme se vouant a la délation 
              ce décati gallinacé  avait la faiblesse
              de confondre intelligence avec bassesse 
              on l’aurait volontiers confondu avec le fumier
              sur le tas duquel il aimait calomnier 
              brayant sur ton tas de merde quoi qu’il advienne 
              l’étonnant personnage adorait patauger dans la sienne 
              
              

          • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:12
            @Dron

            J’en suis désolé

            Mes propos sont toujours intestins

          • chantecler chantecler 10 août 19:40

            @covadonga*722

            C’est qu’aujourd’hui elle n’est pas dysgraphique , la hyène ...
            On s’emmerde sur disons le ?

          • frugeky 10 août 11:06
            Hey, puisque vous parlez du mensonge du colon(el) Lavergne devant la commission sénatoriale, vous aurez naturellement remarqué que le président Bas a soulevé l’inadéquation des différends propos dudit colon et que les sénateurs, et le monsieur, s’en sont tous amusé.
            Puis sujet suivant...

            • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:13

              @frugeky


              Au dernières nouvelles le Colon a été mis de corvée de feuillets par le Général

            • frugeky 10 août 22:32

              @C’est Nabum


              Si vous pouviez partager votre savoir, je ne crois pas que Bio-Farina ait sévi vis-à-vis de son subordonné. D’ailleurs, en tant que général, à quel point implique-t-il le reste du haut commandement gendarmesque ?

            • Etrange ces personnages attirés par les lieux qu’ils répugnent à fréquenter. Ils ne pètent pas plus haut que leur cul, mais en plein dans leur nez ;


              • Et je déconseille à ce moment d’ouvrir le Zippo pour allumer la cigarette du matin : boum.


                • juluch juluch 10 août 11:55

                  Bé merde alors, quelle cagagne mon bon ami !!  smiley


                  • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:14
                    @juluch

                    ça Ch....

                  • Une petite parenthèse sur un sujet qu comme vous m’a souvent perturbée. La présence soudaine d’un perce-oreille entre vos orteils, dans certains lieux. Contrairement à la première impression, regardé de près avec une loupe, ces insecte sont lumineux (ils peuvent atteindre une bonne vingtaine de centimètres en Australie). Accueillez-les avec sympathie. Ils ont des histoires ou contes à vous décompter : Le pince oreille est bien connu des analystes, il fait partie des « nettoyeurs » tout comme la fourmi.

                    Ces insectes sont nos alliés, ils représentent une fonction primaire de l’inconscient, celle qui consiste à démanteler tout ce qui encombre, à réduire les grosses choses inutiles en toutes petites pièces recyclables et assimilables dans le circuit naturel du compostage et de la fertilisation psychique.

                    C’est une fonction qui permet d’être finalement délivré des fruits immangeables issus de nos choix mal avisés, ce qui vaut toujours mieux que de se les trimbaler inutilement toute notre vie.

                    Ici notre nettoyeur vient considérer quelle nouvelle corvée tu viens lui imposer !

                    Ce rêve signifie que même si ta révolution alimentaire bio part d’un bon sentiment, à elle seule, elle ne peut te faire que du bien médicalement parlant.
                    Si tu mises tout sur elle, sur le plan psychique elle reste un acte d’évitement et de mise à distance par rapport aux vrais sujets qui représentent des enjeux émotionnels pour toi.

                    Le rêve te dit :« Ne croit pas avoir tout réglé avec ta révolution bio car elle n’est que bio, il y a d’autres sujets psy dont tu ne peux pas t’exonérer et que tu dois définitivement dépasser pour qu’enfin tu produises des fruits d’âme vraiment comestibles et enrichissants qui n’auront plus à être abandonnés aux nettoyeurs ». 


                    • bob14 bob14 10 août 13:03

                      La planète croule sous la merde sans oublier nos déchets...après ils disent on ne respire plus ?


                      • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:14

                        @bob14


                        Les miens aussi hélas

                      • ZXSpect ZXSpect 10 août 14:25

                        Nostalgie de l’époque où les articles n’étaient publiés que sur papier.


                        • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:15
                          @ZXSpect

                          Les miens sur la Raie Publique

                        • Etrange mot que celui qui désigne le plus souvent les dessous de table. Ce qui se passe de toute logique. Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. A une certaine époque, le corps se divisait moins. L’ingurgitation se trouvant proche de la déjection, et même plus si affinités (ou plutôt : obscurité). A celui qui ne s’appelait pas Noiret pour rien qui qui au fond ne rêvait que de finir comme Alexandre. N’en étant pas vraiment éloigné,..Que la fête commence : .https://www.youtube.com/watch?v=2BvqgHsOLy8


                          • Jao Aliber 10 août 14:49

                            Les latrines de la République doivent être publiques mais en même temps personnifiées.

                            Sinon l’atmosphère commun devient irrespirable.Au lieu que les gens s’empressent d’y entrer c’est le contraire qui se produit : les gens iront se soulager à l’air libre en attendant une révolution contre le fou qui ait imaginé la fameuse latrine abracadabresque.


                            • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:16
                              @Jao Aliber



                              Un bon conseil le nez au vent

                            • Quel étrange couple que le régent et Madame LUCIFER !La Palatine, apprenant l’issue de l’entrevue, jette les hauts cris mais ne peut affronter le roi, d’autant qu’elle sait ne pouvoir compter sur le soutien de son mari (qui ne se révolta que peu de temps avant sa mort, lançant à son frère que : « Sans tirer aucun profit de ce mariage, Chartres n’en gardera que la honte et le déshonneur »). Elle borne l’expression de son mécontentement à tourner le dos au Roi après qu’il lui ait fait une profonde révérence ; mais ensuite, comme seul le prétend le duc de Saint-Simon, elle donne à son fils une énorme gifle devant toute la Cour. Le mariage n’en a pas moins lieu, le 18 février 16922.


                              • canard 54 canard 54 10 août 15:27

                                En bref pour paraphraser JP Coffe : Ce gouvernement « c’est d’la meeeeerde »


                                • @canard 54
                                  Lire Zygmunt Bauman. Depuis 1984 et ORwell, le monde est déjà dans le déluge. Au final, il ne reste plus que de la boue. Ce qui nous fait 34 ans (l’enfer de DANTE-cani« cul »e). Seul espoir, les larmes de Saint-Laurent (qui rend l’eau...propre). Et se fête aujourd’hui : « Les Larmes de saint Laurent » est le nom donné traditionnellement et poétiquement au phénomène des étoiles filantes des Perséides, le maximum de leur intensité se situant non loin de la fête de Saint-Laurent.


                                • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:17
                                  @canard 54

                                  Vous me l’avez retiré de la bouche d’égout

                                • vesjem vesjem 10 août 16:23
                                  @ c’est nabum
                                  ben mon colon, t’avais besoin de te soulager !

                                  • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:18
                                    @vesjem

                                    Sous l’âge

                                    au sénat ça craint

                                  • zygzornifle zygzornifle 10 août 16:50

                                    C’est la que finissent toutes les pétitions et autres lettres ouvertes ainsi que les cris du peuple a l’attention de Macron .....


                                    • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:19
                                      @zygzornifle

                                      Tout à fait d’accord

                                    • ZXSpect ZXSpect 10 août 18:35

                                      Dommage que la publication sur internet ne le permette plus, car j’aurais volontiers lu ce chef d’oeuvre... d’une fesse distraite !


                                      • C'est Nabum C’est Nabum 10 août 19:20
                                        @ZXSpect


                                        Merde alors !

                                      • ZXSpect ZXSpect 10 août 18:44

                                        Qu’Apollon, Dieu de la poésie, protège C’est Nabum et Mélusine, d’un accident de chiasse !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès