• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > La robe leur confère un mauvais genre

La robe leur confère un mauvais genre

 

Le goupillon en bandoulière.

Ils sont mâles et gens de robe, voient le mal partout pourvu que ce soit la femme qui en soit le vecteur. C'est parce qu'ils ont des langues de vipères qu'ils se paient leur pomme à travers une histoire à grimper aux arbres. Ils les veulent vierges, pures, innocentes, les promettent en récompense à ceux qui mettront leur glaive aux sévices d'une cause qui a besoin de lever les yeux aux cieux. Ils consentent une fois l'an, pour quelques effets de manche, à une journée consacrée à cette autre moitié de l'humanité qu'ils ont exclue de leurs salamalecs et autres sermons sur les tourments de la chair.

Ils se réunissent pour une grande cause, évoquent ce dieu qui les a faits à son image, oubliant que l'habit ne fait ni le moine ni l'imam. L'infaillibilité du pape, ce saint homme, devrait nous suffire à croire en leur bonne foi, la seule du reste qu'il soit permis d'afficher. Les mécréants n'ont qu'à bien se tenir, ils auront à porter leur croix surtout s'ils sont femmes.

Ils se retrouvent dans le désert, main dans la main puisqu'il n'y a pas de risque de succomber à la tentation, l'intrigante, la perfide, la sulfureuse et la séductrice ne sont pas invitées à la fête. Sous la robe de ces doctes personnages, bat un bourdon qui butinera en cachette, faisant son miel de la diablesse tout en la gratifiant de tous les maux de la terre.

Ils ont passé l'envie de brûler la pécheresse en place publique. Le temps des sorcières est révolu sans pour autant qu'ait sonné l'ère de la rédemption. Ils conservent l'exclusivité du prêche, de la communication interstellaire. La femme est sans doute trop bavarde pour entrer en relation avec le très grand, ce Dieu tout puissant qui ne peut être qu'un homme, si possible un barbu, un sage, un vénérable.

Cette photographie de l'aréopage des anges gardiens de la doctrine masculine a eu le don de m'irriter. Il se peut qu'on m'accuse de blasphème même si en aucune manière le nom du grand architecte n'est sali ici. Ce sont ses maîtres d'œuvre qui sont en cause, tout homme pour qui la robe permet de se placer au-dessus de la mêlée. D'autres professions, d'autres individus ont fait le choix d'une pareille panoplie pour affirmer leur supériorité et leur puissance. C'est si paradoxal qu'il faut les appeler maître, une appellation qui ne supporte pas le féminin pour se jouer des deux fléaux de la balance.

Le 8 mars passé, ils se serreront à nouveau les coudes pour interdire à leurs collègues d'accéder aux plus hautes responsabilités. On prétend qu'il y a un plafond de verre, il faut bien avouer que pour la voûte des cieux, il en va de même. Tous ces hommes en robe ont vraiment mauvais genre et plus mauvaise conscience encore. Que la honte soit sur tous ceux qui leur font révérence.

Deux mille ans plus tard, Marie Madeleine est encore l'impure, la femme de mauvaise vie. Pour accéder à leur panthéon, il convient simplement de jouer de l'immaculée conception pour ne pas être entachée d'une faute qui n'incombe qu'à la seule génitrice. Tout est à revoir dans cette farce pour laquelle, il serait grand temps d'instaurer enfin la parité. Quant au grand patron, je pencherais bien plus pour m'incliner devant une déesse charmante, bienveillante et pacifique que devant ce souverain belliqueux, vengeur et purificateur.

Un petit grain de sable est venu s’immiscer dans mes réflexions en regardant ce cliché. Je vous en demande pardon. Je sais qu'il ne sert à rien de lever les yeux au ciel, le mal est partout sur Terre, surtout quand une parcelle d'autorité est à glaner derrière des grimaces et des postures absurdes.

Paritairement leur.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 8 mars 11:54

    Bonjour C’est Nabum,

    Oui ! Très amusant article (et hélas si vrai !)

    Ils ne portent pas de soutien-gorge ni de porte jarretelles cependant. C’est au moins ça...

    Lorsque j’étais enfant, l’un de nos camarades de classe, un galopin qui nous faisait rire (et punir), enfant de choeur le dimanche, avait soulevé la robe du curé pour voir s’il avait un slip au dessous.

    Moi, la petite protestante, en gardant mon troupeau de chèvres, j’avais vu ce même curé quitter sa soutane au bord de la rivière pour pêcher la truite à la main ! Et je puis vous assurer qu’il avait un caleçon !

    Bon, il vaut mieux en rire. Mais vous avez raison, ils sont ridicules.

    Remarquez, nous les femmes, portons bien le pantalon, pourquoi ne porteraient-ils pas des jupons ? Ils nous dénigrent, ont peur de nous, mais veulent se vêtir comme nous, c’est drôle, non ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 16:04

      @cevennevive

      C’est cette uniformité dans le vêtement mais aussi dans le rejet de la femme que je dénonce
      Ils me font pitié


    • pierrot pierrot 9 mars 18:04

      @cevennevive

      Intéressante découverte, mais avez vous aussi vérifié sous la jupe des Ecossais en kilt ?


    • juluch juluch 8 mars 12:08

      Les dogmes de l’Islam !!

      Aux antipodes de nos traditions ici en France.....voilà ou nous en sommes.

      quant aux autres porteurs de robes.....bof....Maitre...maitresse....ça sent les pratiques douteuses !  smiley


      • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 16:04

        @juluch

        L’Islam n’est pas en cause, ce sont les gardiens du temple les fautifs


      • Arnes Arnes 9 mars 09:11

        @juluch
        La récente visite du pape en Irak et son aéropage d’évêques tous en robe ne dépareillerait pas dans cette photo.
        et vous osez : « aux antipodes de nos traditions en France » vous ne manquez pas d’air lorsque l’on voit la place des femmes dans l’église catholique ! 


      • juluch juluch 9 mars 11:58

        @Arnes
        je me fiche de ça comme de l’An 40...

        tous se que je vois c’est que se ne sont pas les cathos ou les indouistes qui font des attentats.


      • Julien30 Julien30 8 mars 12:36

        Un article bien dans l’air du temps avec tout de même un faux pas notable, il n’est pas rédigé en écriture inclusive, ça fera un point de moins pour la note finale.


        • xana 8 mars 13:07

          @Julien30
          Ben tu vois, pour moi c’est s’il avait été rédigé en écriture inclusive qu’il aurait eu ... zéro pointé !


        • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 16:05

          @Julien30

          L’inclusion n’est pas encore proscrite par le dogme religieux


        • cevennevive cevennevive 8 mars 14:19

          Julien et xana, bonjour,

          Merci ! Vous ajoutez encore un peu d’humour à cet article aigre doux, et hautement philosophico-humoristique !

          L’écriture inclusive ! Pouah !!!

          Est-ce que le « très haut » (s’il y en a un là haut) fait la différence entre un jupon et un pantalon ? Préfère-t-il les hommes ou les femmes ?

          Et la « noblesse de robe » de jadis fut-elle égalitaire ? Aimait-elle son prochain ?


          • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 16:06

            @cevennevive

            Vous pouvez pointer le zéro sur ma tempe


          • Clocel Clocel 8 mars 17:12

            Ma maman m’a toujours recommandé de me méfier des « Messieurs » qui s’habillent comme les Dames...

            Cette manie qu’ont les grands enfants de se grimer pour affirmer leur frêle appartenance, qui en dissimule souvent une autre moins avouable.

            M’enfin...


            • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 17:42

              @Clocel

              Il y a de quoi s’interroger sur leur cas


            • racbel 8 mars 19:17

              Au lieu de nous bassiner sur la longueurs des robes de ces dames, pourquoi ne pas nous interroger sur les réelles raisons du Pape Jésuite de rendre visite à ses subordonnés Chiites ?

              Comme quoi toutes les routes mènent à Rome

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité