• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Le Néant nouveau

Le Néant nouveau

« Tou mai ve … »

Sylvestre est un rude gaillard, un individu sans foi ni loi qui affirme haut et fort qu’après lui, le déluge peut bien survenir, il n’en a cure. J’avoue que je ne transcris pas sa formule, tant il use de gros mots et de métaphores peu amènes. Ne lui jetons pas la pierre, Sylvestre est de son temps, résolument moderne, radicalement consumériste. Il est à ce titre l’enfant chéri d’un système qui se moque comme de l’an 40 de notre chère Planète.

Sylvestre n’a pas rédigé de cartes de vœux, c’est bien au-dessus de ses compétences. Depuis qu’il a abandonné l’école - à moins que ce soit celle-ci qui n’avait plus de réponse adaptée pour lui - il n’a jamais plus utilisé un stylo. Écrire, certes est au-dessus de ses forces, dessiner l’est plus autant. Il est parfaitement pragmatique, ne perdant pas son temps en activités subalternes, obsolètes et totalement dépassées.

Notre ami, si nous pouvons nous autoriser à nommer ainsi un individu qui foncièrement fait tout son possible pour ne pas appartenir à la famille des gens civilisés, notre ami donc, a un comportement qui d’un point de vue bassement économique est créateur d’emplois. Il consomme à tour de bras, fréquente assidûment les estaminets indigestes de la restauration rapide dans leur version motorisée, ce qui lui permet de jeter dans la nature les reliefs de ce qui lui sert de repas.

Il faut donc des petits emplois de service pour nettoyer les résidus alimentaires de ce garçon, grand disperseur de canettes, de bouteilles et d’emballages imputrescibles. Sylvestre ne songe jamais à utiliser une poubelle et encore moins un bac de recyclage. Tout effort lui pèse lourdement, il ne fera jamais un pas de trop et d’ailleurs il ne se déplace qu’en trottinette prétendument électrique, abandonnant son engin nucléaire sur le trottoir dès qu’il n’en a plus besoin. Là encore, des petites mains viendront ranger son véhicule d’emprunt. Il pense plus que tout le monde à favoriser les petits métiers.

Sylvestre est un fumeur invétéré. Les messages dissuasifs inscrits sur les paquets n’ont jamais franchi les brouillards de son cerveau. Il fume pour le plaisir de jeter son mégot, d’enfumer les autres et de balancer ce sournois petit film plastique et naturellement son paquet quand il l’a terminé. Il favorise ainsi le maintien d’escouades d’agent communaux d’entretien tout en polluant joyeusement les rivières et les océans. Sylvestre ne mange pas de poisson, il se moque de la qualité de l’eau tout autant que celle de l’air par la même occasion.

Sylvestre ne peut se passer de musique ou plus exactement a besoin d’un environnement sonore à haute intensité à chaque seconde de son existence. Comme il est profondément altruiste, il se dispense de l’usage d’un casque, privilégiant une puissante sono mobile. Quand les piles sont usées, il les jette sans soucis pour l’environnement. C’est un semeur dans l’âme.

Inutile de vous brosser plus avant le portrait de ce charmant garçon. Il vous suffit de regarder autour de vous, il y en a forcément un qui ressemble à notre lascar. Pour être certain de bien l’identifier n’oubliez pas le détail qui le relie à cette immense tribu : son portable est éternellement branché devant son nez, où qu’il soit, quoi qu’il fasse. Il a d’ailleurs un langage bien à lui pour communiquer, un verbiage indéchiffrable, une forme condensée d’une formidable absence de pensée.

Cette nuit, à minuit tapante et même pétante, avec lui, le bruit est toujours d’actualité, il a envoyé des milliers de SMS à la planète entière : « Tou mai Ve ». Sylvestre a un réseau international d’amis, de connaissances, de relations et de contacts. Le message fut inversement proportionnel à son coût carbone. Il a fait un effort, s’autorisant une formule qu’il a toujours trouvée ridicule. Puis, ayant fait mouliner les ordinateurs de toute la planète, il lui fallut célébrer dignement le nouvel an.

Sylvestre se mit en demeure de trouver comparses de son acabit afin de continuer le grand tapage après un concert de klaxon qui est désormais la seule manière d’exprimer son allégresse dans le cercle des noceurs, des fêtards et des supporters enthousiastes. Sylvestre aime les traditions, il les respecte à la lettre pourvu qu’elles soient spectaculaires et parfaitement stupides. Cette nuit précisément il convient de faire un grand feu de joie en brûlant quelques voitures, histoire d’éclairer la nuit et de caillasser joyeusement les pompiers. Sylvestre et ses compagnons sont vraiment de joyeux drilles.

Dans une rue sombre, à l’écart de la foule bruyante qui se presse dans la grande artère, ils jettent leur dévolu et un cocktail Molotov sur une vieille bagnole cabossée. Ils ne vont tout de même pas brûler une belle berline flambant neuve. Dans ce milieu, on respecte la réussite sociale et son expression automobile… La voiture s’embrase, quel beau spectacle.

Sylvestre et ses compagnons se marrent, braillent à tue-tête leur joie de célébrer ainsi le nouvel an. Ils n’entendent pas les hurlements de ce pauvre homme qui avait fait de cette carlingue, son ultime refuge. Depuis deux mois, sans domicile, ce malheureux se contentait de cette épave pour jouir d’un peu d’abri tout en grelottant de froid. C’est dans les flammes de l’enfer urbain qu’il périt dans l’indifférence de ces bandes de gredins.

Devenu assassin, Sylvestre continuera encore longtemps de jouer les trublions. Il est le merveilleux fruit d’une éducation qui va à vau l’eau. Il n’est pas un cas unique, il faut bien que jeunesse se passe ce qui n’est jamais simple quand toutes les valeurs s’écroulent autour de soi. Le garçon n’est pas responsable, la société a sciemment fait le choix de l’ignorance sur la connaissance. C’est ainsi qu’on conditionne plus aisément les masses, laborieuses ou bien oisives.

Bonne année à tous. Ne changez rien surtout, nous courons à la catastrophe, autant accélérer le mouvement.

Moralistement vôtre.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • juluch juluch 3 janvier 14:58

    effectivement !

    je bossai pendant cette période....


    • C'est Nabum C’est Nabum 3 janvier 14:58

      @juluch

      Bravo à vous


    • ZXSpect ZXSpect 3 janvier 16:19

      Le bonimenteur se dévoile en ces tristes voeux qui ne sont que mépris pour les gueux qui ne sont pas de « son monde ».
      .
      Des gens qui « n’appartiennent pas à la famille des gens civilisés », ne savent pas écrire ou dessiner, sont fumeurs et ne mangent pas de poisson !
      .
      Les auteurs de ces dégradations méritent les rigueurs de la loi, mais que le « grand homme » nous fasse grâce de sa morale méprisante.


      • C'est Nabum C’est Nabum 3 janvier 16:27

        @ZXSpect

        Pourquoi vous obstinez vous à me croire perfectible

        Jamais je ne pourrai sortir de mon néant


      • Jjanloup Jjanloup 3 janvier 17:10

        Bonjour Nabum,

        Bonne observation (comme toujours) de la faune qui sévit de plus en plus.

        Seul fausse note, le prénom choisi qui est plutôt bucolique, mais je pense que ce « canard » était délibéré... smiley


        • C'est Nabum C’est Nabum 3 janvier 17:57

          @Jjanloup

          En effet

          Merci


        • ZXSpect ZXSpect 3 janvier 19:01

          @C’est Nabum
          .
          Vous êtes trop bon C’est Nabum...
          .
          pourquoi ne pas faire remarquer, à ce second inconditionnel de vos billets, qu’il s’agissait du Réveillon de la Saint-Sylvestre 2020...
          .
          Vous êtes trop délicat avec vos groupies
           smiley


        • C'est Nabum C’est Nabum 3 janvier 19:30

          @ZXSpect

          Je suis un délicat


        • ZXSpect ZXSpect 3 janvier 19:12

          Cher C’est Nabum, vous qui publiez un blog « réservé aux abonnés » sur Mediapart, faites un geste pour soutenir AgoraVox, qui vous publie gratuitement.


          • C'est Nabum C’est Nabum 3 janvier 19:31

            @ZXSpect

            Vous pouvez demander ma radiation


          • ZXSpect ZXSpect 3 janvier 19:21

            En 2020 puis-je être votre troisième groupie inconditionnel sur AgoraVox ?


            • C'est Nabum C’est Nabum 3 janvier 19:31

              @ZXSpect

              Que le diable vous entende


            • San Jose 3 janvier 23:31

              Citation  : depuis qu’il a abandonné l’école — à moins que ce soit celle-ci qui n’avait plus de réponse adaptée pour lui

              .

              Vous vous piquez d’écrire ? 

              La concordance des temps, vous vous en riez ? 

              Vous avez raison, c’est pour les cuistres. smiley

              Seulement, elle est capricieuse, et tantôt la négliger ne se remarque pas trop, tantôt cela donne une cacophonie comme ici. 

              Il est vrai que pour un esprit élevé, il y a quelque chose de socialement ségrégationniste à ces chinoiseries. smiley


              • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 06:38

                @San Jose

                Je ne me pique pas
                Comme chacun je commets des erreurs pour ma plus grand honte


              • exocet exocet 4 janvier 10:23

                Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence.

                Sans aliénation, vivez, autant que possible en bons termes avec toutes les personnes. Dites doucement et clairement votre vérité. Ecoutez les autres, même les simples d’esprit et les ignorants, ils ont eux aussi leur histoire.

                Evitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l’esprit.

                Ne vous comparez avec personne : il y a toujours plus grands et plus petits que vous. Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements. Ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe.

                Soyez vous-même.

                Surtout, n’affectez pas l’amitié. Non plus ne soyez pas cynique en amour car, il est, en face de tout désenchantement, aussi éternel que l’herbe. Prenez avec bonté le conseil des années en renonçant avec grâce à votre jeunesse. Fortifiez une puissance d’esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain.

                Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.

                Au delà d’une discipline saine, soyez doux avec vous-même. Vous êtes un enfant de l’univers, pas moins que les arbres et les étoiles. Vous avez le droit d’être ici. Et, qu’il vous soit clair ou non, l’univers se déroule sans doute comme il le devait. Quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix de votre âme. Avec toutes ses perfidies et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau.

                Tachez d’être heureux.


                Texte trouvé dans une église à Baltimore en 1692.

                AUTEUR INCONNU



                • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 10:29

                  @exocet

                  Merci

                  C’est très beau


                • cevennevive cevennevive 4 janvier 11:49

                  @exocet, bonjour,

                  Ce texte est magnifique ! Peut-être pourriez-vous le mettre en commentaire sur la plupart des articles de la journée, notamment sous celui dans lequel fergus et rosemar se disputent un peu pour des broutilles !

                  Il est bien dommage d’ailleurs que tout le monde ne se conduise pas selon les conseils de cet auteur anonyme.

                  Cordialement.

                  Et aussi, bonjour à Nabum dont j’ai beaucoup apprécié le texte. Ce Sylvestre ressemble à tant de gens autour de nous !


                • exocet exocet 4 janvier 10:41

                  Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2020 Cenabum.

                  Santé, amour, argent....Conjuration des mauvais sorts...retour de l’être aimé...Tout d’abord votre numéro de carte bleue, s’il vous plait...

                  .

                  Blague à part j’ai le grand tort d’être fumeur. Sachez cependant que fumeurs comme non-fumeurs comptent dans leurs rangs des gens ayant ou dépourvus de savoir-vivre et de respect des autres....et selon moi l’accent mis par le pouvoir et les medias sur nos différences fumeurs / non-fumeurs sert à nous monter les uns contre les autres, nous diviser, et à pouvoir tirer de plus en plus d’argent de notre malheureux vice...notre penchant immodéré pour la fumée nous revient de plus en plus cher.

                  Hier encore, ou avant-hier, les gens même tres pauvres pouvaient se payer le luxe du tabac...tous, loin de là ne jettent et ne jetaient pas plastique, mégots, paquets vides sur la voie publique...a ce compte là il faudrait accuser aussi les buveurs de soda pour les canettes, les mangeurs de biscuits pour les emballages par terre...

                  .

                  .


                  • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 11:29

                    @exocet

                    Je le sais même si le fait de fumer entraîne souvent le réflexe de jeter
                    C’est un fait entrer si fort dans les habitudes qu’il est bien difficile de le suprimer

                    Tous mes vœux

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès