• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Le Sarko et le Villepin

Le Sarko et le Villepin

Maître SARKO, sur un arbre perché,

Tenait en son bec un drôle ‘d’accrochage’

Maître VILLEPIN, par la curiosité alléchée :

Lui tint à peu près ce langage :

Hé ! bonjour, monsieur le Sarko

Que vous êtes petit, mais que vous parlez haut !

Sans mentir, si tous vos beaux discours et votre ramage,

N’étaient pas là que pour farder, le‘capitalisme sauvage’,

Vous seriez des Français, le phénix de leurs Lois.

Mais à présent, tout le monde connaît votre mauvaise foi !

 

Car, si vos discours ont séduit lors des Présidentielles,

A ce jour, les résultats sont loin d’en être fidèles !

Tout ce que vous dites, bon orateur, vous le dites bien,

Mais de belles réalisations, quasiment rien !

Et de cela, vous, le Prince du Pouvoir d’Achat,

Vous vous en foutez, comme de l’An quarante !

Vous ne faites que favoriser les patrons du CAC 40,

Qui, le Peuple entier le sait, ne sont que..... scélérats !

Vous, Sarko le flambeur, le Président bling bling,

Vous n’aimez que les riches, à très grand standing !

 

Mais faites attention, en bas la plèbe gronde,

Vous ne pourrez plus très longtemps, tromper le Monde.

Et moi, foi de Galouzeau, j’y veillerai ;

Car les Français eux, savent bien que, moi, je parle vrai !

C’est d’ailleurs, pour cela que je vous fais grande peur,

Et que, par de vils procès, vous cherchez à m’éliminer !

Sans doute, là est la raison de l’affaire CLEARSTREAM

Sinon, cette embrouille, dite nous à quoi ....elle rime ?

Ainsi, votre hâblerie aidant, en 2012, je suis sûr de gagner !

 

A ces mots, le Sarko, fou de rage, et près de s’étouffer

Ouvre un large bec et laisse tomber son « croc de boucher »

Le Villepin, aussitôt s’en saisit et dit : « la rumeur avait raison,

Vous vouliez réellement, procéder à ma pendaison.

Alors, mon bon Monsieur, apprenez que si, tout flatteur,

 Vit aux dépens de ceux qu’il trompe, mais qui l’écoutent,

La vérité, un jour éclate, et remet les pendules à heure,

 Alors, des honteuses tromperies, se lèvent tous les doutes !

 

A présent, vos réformes fallacieuses et superflues,

Les Citoyens Français n’en voudront jamais plus !

C’est alors, que le Sarko, honteux et confus,

Jura, mais un peu tard, qu’il ne mentirait plus.

 

 

  Raymond MONEDI

  Et de La FONTAINE aussi


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • srobyl srobyl 12 mars 2010 17:29

    Un jour, au fond d’l’a nation,
    Le peuple élut l’fanfaron 
    Que croyez-vous qu’il arriva ?
    5 ans de suite il le r’gretta

    Aujourd’hui avec les régionales
    Il espère inquiéter l’animal
    Mais toujours il piquera not’flouze 
    Et p’têt’ même après 2012 !


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 12 mars 2010 17:38

      Super, Raymond l’ancien, on en redemande ! 


      • L'enfoiré L’enfoiré 13 mars 2010 10:48

        Très beau poème, pour un Poème comme la France.
        Bon amusement demain.
        Faites la bise au président du bureau de vote....
         smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires