• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Les choses publiques

Les choses publiques

Merci Sarko ! C'est reparti ! on va bien s'marrer ! Il nous restera au moins cela. En tous cas, ça commence bien. Nous n'attendons plus rien de nos dirigeants politiques, il en va de soi. Mais tant qu'à devoir encore longtemps supporter leurs indigences studipes, leur baratin fétide et leur implications cupides autant se taper une tranche de rire. Et pour cela on peut compter sur notre conférencier de poche, es Goldman Sach, Nagy Bocsa Dernier..Et bien sur, on peut compter aussi sur toute sa bande de lumières qui éclaire à la dynamo, les Nadine, Christian, Patrick et autre Laurent... Non, parce qu'avec le gouvernement actuel, l'incompétence est toujours au rendez-vous mais, le seul de vraiment risible est Hollande. Les autres sont tout simplement effrayant comme speedy gonzales et son copain, la taupe de Wall street, ou alors transparent comme tous les autres... Avec Sarko et sa bande de malfrats, on rigole un peu plus, on ne pourra pas leur enlever ça. Et ils ne nous déçoivent jamais. Une idée, une stupidité, c'est pas compliqué ! J'viens de leur trouver un slogan.

C'est ainsi qu'ils ont décidé de changer d'identité pour se faire passer pour un autre afin de faire oublier leurs nombreuses frasques notamment judiciaires, ni, vu, ni connus, j't'embrouille...Et c'est là, à travers cette lumineuse idée qu'ils ont eu de s'appeler "Les républicains" qu'on peut envisager la densité de méninges qui transcende ces réunions de beauf militants qui se mettent à huer dès qu'ils aperçoivent un cerveau normalement constitué...J'ai eu la chance d'assister à la réunion durant laquelle le nom du parti fut choisi...

Je me dois donc de rétribuer le verbatim du dialogue qui vit naître le nouveau nom de ce parti militant, dialogue dans lequel je ne pus m'empêcher d'intervenir :

 - (Dans ma barbe : Autant essayer d'instruire des poissons rouges mais c'est pas grave, je m'y colle).

-Vous oubliez l'article premier de la constitution : la république est une et indivisible.

-Quoi ?

- Nadine ? Tu ne comprends pas le mot indivisible ? Qui veut lui expliquer ? Nicolas ?

- Bah enfin, la grognasse, ça veut dire que la république est une : c'est moi et personne d'autre !

-Non Nicolas, ce n'est pas tout à fait cela. La république c'est le peuple français, ça ne peut pas être qu'une seule personne.

-Mais le peuple français, c'est moi ! D'ailleurs à la télévision et dans les journaux, on ne parle que de moi, donc la république, c'est moi !

-Nicolas ! La république est indivisible veut dire au contraire que le peuple ne fait qu'un et que c'est lui qui est souverain..

-Et ben, c'est exactement ce que je dis, le peuple ne fait qu'un et ce sera moi !

-Non, Nicolas ! C'est tout le contraire ! Ca veut dire que seul l'intérêt du peuple, de tous les citoyens français doit guider la république...

-Ah, non, si y a plus aucun intérêt à s'emmerder à aller tripoter les pognes de tous ces gueux, je préfère aller vivre dans mon ryad à Marrakech...

-Patrick, on ne peut pas tout faire par intérêt, il ne faut pas penser qu'à sa seule personne, il faut penser aux autres, partager...

-Partager ? Mon cher, on voit que vous ne connaissez rien à la république ! Il n'a jamais été question de partager...Ou plutôt si : les gueux travaillent et nous, on empoche, ils ont les emmerdes et nous les rolex...

-Vous voulez pas aussi qu'on donne tout aux arabes aussi ? Non mais vous avez pété une durite mon p'tit ! Vous voyez pas tous ces bougnoules qui viennent pour nous piquer not' fric.....Comme y dit Nico, vaut mieux qu'on se serve avant...

-Nadine, le peuple français, c'est tous les citoyens français et la république leur appartient...

-Vous rigolez j'espère ! La république, elle m'appartient à moi et à moi seul. L'autre petit gros me l'a volé mais j'vais la récupérer. Et vous savez quoi, le peuple français, il est comme moi, il aime pas partager. C'est pour ça qu'il vote pour moi...Les républicains, c'est moi...Tiens d'ailleurs ce serait un super nouveau nom pour notre parti : "Les républicains"

-Nico, mon ami, je dois avouer que tu as toujours des idées...

-Je sais, j'ai pas besoin que tu m'astiques le manche Christian, y a Laurent qui s'en est chargé ce matin, tellement, que j'avais l'impression qui voulait même me le poncer. Tu peux me nettoyer le noeud si tu veux...

-Vous ne pouvez pas appeler votre parti "les républicains", Nicolas ! Les républicains, ce sont tous les français et les dirigeants se doivent de tout faire pour inclure tous les français dans la république...

-Je m'en fous des français ! Le seul moment où je m'en fous pas, c'est quand ils doivent se fourrer un bulletin de vote dans la raie et les seuls français qui m'intéressent d'ailleurs, c'est ceux qui me choisissent pour leur mettre le suppo...

-Mais Nicolas, les gens ne vous éliront que parce qu'ils pensent que vous ferez tout pour défendre leurs intérêts, l'intérêt des citoyens français...

-Les gens m'éliront, parce qu'ils n'ont pas le choix, parce que c'est moi le plus fort et surtout parce que le petit gros, ils n'en veulent plus donc il ne reste que moi...

-Les gens y veulent de la castagne, ils veulent voir du sang. Au fond, ils sont comme nous, ils n'y comprennent rien mais ils aiment bien voir qu'on est près à cogner fort...Hein Nico ?

-Mais la république, ce n'est pas la guerre Nadine, ce n'est pas les uns contre les autres.

-Bien au contraire. Comment tu crois que je me suis fait élire en 2007 ? On se serait cru dans "la guerre des boutons"..Les riches contre les pauvres, les patrons contre les salariés, les français contre les immigrés, L'Islam contre Jeanne d'Arc, le PSG contre l'OM...Je ne loupe pas un match du PSG, c'est comme ça qu'on est élu : il faut organiser la castagne comme on faisait dans la cour de récré...C'est cela que les français veulent. Pourquoi penses-tu que je m'emmerde avec ces choses, là...Nadine, une hystérique décérébrées, à qui j'ai fait croire qu'on était en 732 et que je m'appelais Charles Martel. Patrick, un parrain du gang de Neuilly qui ferait passer un labyrinthe pour une issue de secours. Christian, un beauf comme on n'en fait plus, qui a troqué sa moto pour une mairie qu'il enfourche de la même manière...Tu penses vraiment que j'allais faire avancer le schmilblick avec cette équipe de bras cassés ?

-Nicolas, tu veux dire..

-Ben oui, je prends des débiles profonds pour qu'ils n'aient qu'une chose en tête, la castagne. Et pour motiver cette meute de neurones déconnectés, il leur faut des choses simples, simples mais clivantes. Un peu comme des hooligans, tu leur donnes un slogan, un chant et surtout un camp à défoncer...

-Mais vous dévoyez la république, Nicolas, en faisant cela. Vous détournez la chose publique..

-La seule chose qui m'intéresse, c'est moi-même et mes émoluements. La chose publique, je m'en fous...Quelque part, quand tu vois ces choses publiques qui m'accompagnent, c'est déjà beaucoup trop d'empathie envers le peuple français. Car ils sont peut-être un simple d'esprit mais ils ressemblent à nos militants : ils sont bêtes et l'assument, ils parlent pas très bien français mais connaissent Clovis et Charlemagne et surtout, ils aiment la castagne, ils aiment avoir quelqu'un à ne pas aimer, à dénoncer, à lyncher...Si t'avais vu comment ils ont braillé l'autre intello d'Alain. Il a peut-être plus de neurones qu'il n'y en avait dans la salle mais il ne peut pas crier aussi fort que 2000 bourrins surtout avec Nadine et Christian dedans...L'intelligence, ça sert à rien en politique, j'l'ai toujours dit...

- J'ai l'impression que vous me parlez de supporters, de hooligans...

-Eh bien vous qui faites l'intello, je vais vous en apprendre une : militant vient de militis, ce qui signifie se battre s'il le faut avec les armes à la main pour défendre ses idées...Tu enlèves le mot idée et tu as le profil type du militant de base en France.

-Mais cela revient à opposer des citoyens à d'autres citoyens...

-T'as tout compris, bouffie ! Si les républicains, c'est nous, c'est que c'est pas les autres... Et donc si les autres sont pas des républicains, ils sont contre la république. Et ca va donner une belle baston en 2017 entre décérébrés de gauche et décérébrés de droite...Y sont comme ça les français, de vrais gaulois. Ils aiment bien la bricole, il faut leur en donner. Regarde donc ce qu'il se passe avec l'Islam : j'ai tout fait depuis 2002 pour dénoncer les petits délinquants de cité et j'ai bien fait attention à les amalgamer à l'immigration et à l'Islam..C'était facile, il faut dire avec le 11 septembre 2001 et avec mes amis qui ont toutes les chaînes de télévision et tous les grands journaux. Et regarde maintenant, d'un côté t'as des gamins de cités totalement paumés prêts à se prendre pour des bombes humaines prophétiques et de l'autre, t'as des beaufs rageux prêts à importer le Klu Kulx Klan et à réanimer Charles Martel. Et grâce à ça, j'ai été élu...Ca marche trop bien, ce serait bête de s'en priver.

- Et après les attentats de Charlie Hebdo, tu ne dis pas que ça été un peu loin cette stratégie ?

-Oh, tu sais, c'est ça la chose publique...Et tant que je suis réélu...


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • JL JL 1er juin 2015 12:24
    Ziad Takieddine : Khadafi a financé Sarkozy - Karl Zéro

     

    Qui est-ce qui va financer sa campagne, cette fois ?

     

    Ps : Excellent article, bravo Jean Mohamed De La Bastille


    • Hermes Hermes 1er juin 2015 13:50

         smiley smiley Les ripouxblicains  smiley smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires