• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > ​​​​​​​Les vannes ensablées de (...)

 ​​​​​​​Les vannes ensablées de Ban Ki-moon

Dérives et délires ou partis pris ostentatoires de Ban Ki-moon ?

 

Par-delà les sarcasmes, la crise éclate après avoir suscité et réveillé l’équivalent en marocains de 10 Marches Vertes ! Mieux vaut en rire et user d’ironie, comme dirait a contrario de ses propos Fouad Laroui !

Merci Aminatou Haïdar par ailleurs ! Voir dans ces lettres d'archives, vieilles de 2008-10, ce qui reste encore d’actualité.

http://biladi.ma/1033825-lettre-de-fiction-de-mme-aminatou-haidar-mme-clinton-et-aux-presidents.html

 

Quand le Premier Diplomate mondial, le SG, fait un grand écart sur les principes de neutralité onusiens les plus élémentaires, on est douloureusement surpris ! On rit jaune, de tristesse sur les dangers qu’il suscite, le SG,et cela entre frères et voisins ! Lapsus linguae ou délire diplomatique ? Faut-il en rire et le critiquer ou le condamner sans lui pardonner ?

Est-il payé ou forcé, l’asiatique célébrissime, par quelques grandes puissances ou simplement mu par sa sympathie envers les Maitres d’Alger ? Sait-il que ses errements au lieu de bloquer les belligérances, vont créer un autre foyer de guerre ?

Une guerre entre frères et voisins, alors que cette partie du Maghreb est restée quiescente, prudente et sage. Cela, contrairement aux autres contrées, dites arabes ou islamiques, qui font des millions de morts, des centaines de milliers de réfugiés et des émigrants malvenus ! Des fugitifs qui sont potentiellement dangereux pour eux-mêmes et pour l’Europe entière. Pays que ces suicidaires potentiels et errants, croient être à l’origine des conflagrations et de leurs sales misères !

Comme ce fait malheureux de l’illustre Secrétaire, de crier Victoire en soutien avec l’une des parties en conflit, et ce en hissant près de leur dit drapeau, non reconnu à l’internationale, le signe ‘’V’’ de ses doigts, et cela en présence des Polisariens.

Pire, le respectable et souriant SG, le commet à grand coup de pub et en grande pompe. Là, sur les sables avoisinant le mur sécuritaire marocain, en cette zone convenue comme étant un no man’s land, qu'il est sensé, lui le SG de faire respecter par les forces de l’ONU. Curieux et troublant, choquant, de voir le juge, procurator, devenir avocat et prendre parti de l’une des parties et en devenir le leader !

Pire, l’éminent Sud-Coréen, issu d’un autre pays coupé en deux des suites des guerres, adhère à la thèse hargneuse et illégitime des mercenaires sécessionnistes. Des concitoyens qui furent kidnappés par Alger, on s’en souvient, lors de la Marche Verte. Ils sont séquestrés et embastillés depuis 4 décades à Tindouf, ville que s’était appropriée la vaste Algérie. Je le rappelle !

Ce sont des otages, les frères Polisariens, deux générations de prisonniers, des jeunes formatés dans la haine du Maroc, de leur identité originelle naturelle, afin de servir de jouets politiques et de bras armé contre les-leurs. Des vendus finalement, utilisés par une puissance locale, Alger la prussienne ? Non des captifs et des gages, entre les mains de la manipulatrice et orgueilleuse puissance pétrolière locale, en mal de suprématie régionale !

Et ce fait, Ben Ki Moon le sait, est en contradiction et en opposition totale, avec le jugement de la Cour Internationale de la Haye. Une réponse affirmative aux questions posées par feu le Roi Hassan II sur la nature des liens juridiques et territoriaux, qui existaient entre le Maroc et ses ressortissants des parties sahariennes.

Quelles que soient les volontés des super puissances qui planifient le monde, la France, l’Espagne, l’Angleterre aussi, devraient rappeler aux Américains et aux meneurs de jeux, notre histoire.

Les colonisateurs du passé, avaient dépecé le Maroc en y établissant leurs protectorats. Et cela pour offrir des parties du territoire marocain au Département français que fut l’Algérie française. Laquelle voisine et sœur, une fois libérée, s’est gardée de restituer à leur mère patrie, le Maroc, ses territoires spoliés !

La vérité comme la justice et l’histoire semblent être des valeurs subsidiaires, entre les mains des puissances financières et militaires. On se leurre de raisonner, quand on est un petit pays, par rapports aux plus puissants ! N’est-ce pas que sous les ordres, monsieur Ban Ki-moon, qu’on s’exécute et qu’on s’implique ? Plus encore, depuis quinze ans ça se complique. Que de foyers de guerre on été allumés par les belles démocraties civilisées qui nous servent de tuteurs et de parangons ! Que récoltent la paix et les libertés, que vous défendez, au milieu de la poudre, du sang et des flammes ? 

 

Dr Idrissi My Ahmed, Kénitra, le 16-17 Mars 2016 


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 19 mars 2016 13:34
    Ban Ki-moon, fut le parrain de la plus grande organisation mafieuse de notre planète...le porter « aux nus » ce n’est pas mon genre.. !

    • OMAR 19 mars 2016 19:20

      Omar9

       Bonjour Dr. Idrissi  :« .. Tindouf, ville que s’était appropriée la vaste Algérie. ».

      Que vous luttez pour l’abrogation des taxes de douane et de la TVA sur les médicaments est à mon avis, un sublime combat de votre part.

      Mais que vous débitez de telles énormités me parait triste, pitoyable...

      Éclairez les lecteurs en précisant après quelle guerre, ou comment l’Algérie s’est par exemple, appropriée Tindouf ou une parcelle du territoire marocain.

      Je ne reviendrai pas sur la genèse de l’occupation marocaine du Sahara Occidental que Hassen II avait partagé avec la Mauritanie.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Sahara_occidental

      Ni les nombreuses agressions et actes anti-algériens commandités par votre palais royal, et ce, depuis 1963.

      Juste pour vous rappeler que vous serez mieux inspiré d’axer vos efforts pour libérer Ceuta et Melilla de l’occupant espagnol.

      PS : Demandez à lalla Salma l’épouse de celui que vous devez vous agenouiller quand il passe, de verser l’équivalent des diamants qu’elle à offert à cette sioniste terroriste de Tzipi Livni, cela vous permettra d’amortir vos frais médicaux.
      http://www.slateafrique.com/20109/maroc-lalla-salma-tzipi-livni-affaire-du-collier-de-la-reine-mohammed-vi-israel

      Cordialement


      • Demain 20 mars 2016 05:37

        @OMAR

        Posez-vous plutôt la question après quelle trahison l’Algérie à garder Tindouf ?

        L’erreur monumentale de Mohammed V est d’avoir refusé de négocier la question de Tindouf et Bechar avec la puissance colonisatrice (La France) et préféré le faire avec les « frères algériens ». Ferhat ABBAS et le GPA se sont engagés à rétrocéder ces territoires marocains après l’indépendance de l’Algérie. C’est un fait historique incontestable.

        Mais Tindouf n’est pas la seule trahison algérienne, il y en a eu tellement que je me limiterai à deux :

        1) 1963 ? Toute l’humanité pense que c’est le Maroc qui a attaqué la pauvre Algérie à peine sortie de sa guerre d’indépendance. Or la vérité est tout autre ! C’est l’Algérie qui attaqua en premier : voir les actualités française de l’époque ou le témoignage de Jamel El-Dine Habibi (Ancien Sénateur algérien et ancien député et membre du CNT), qui déclara au journal hebdomadaire Algérien El Khabar Hebdo du 28 août 2009 que l’attaque du Maroc en 1963 est une pure invention de Ben Bella.

        2) L’intégrité territoriale du Maroc ? C’est La plus grande trahison algérienne qui dure depuis quatre décennies. Une trahison qui a commencé Le 18 décembre 1975, quelques semaines après la Marche Verte, quand Boukharouba Houari Boumédiène ordonna en guise de représailles, l’expulsion massive de 45 000 familles marocaines (350 000 personnes), pour la plupart établies depuis des générations en Algérie. L’expulsion massive de ces 45 000 familles marocaines restera à jamais un crime contre l’humanité, dans la mesure où elle est caractérisée par "une violation délibérée et ignominieuse des droits fondamentaux d’un groupe d’individus inspirée par des motifs politiques". Remarque : Aucune (absolument aucune) ONG de défense des droits de l’homme ou autre n’a jamais relevé le crime commis contre ces 350 000 marocains expulsés par le Régime algérien en 1975.


      • OMAR 20 mars 2016 09:45

        Omar9

        @Demain

        Vous voyez, vous ne développez aucun argumentaire allant dans le sens de la souveraineté marocaine sur le Sahara Occidental.
        Par contre, c’est un détournement de ce problème pour le remplacer par un contentieux algéro-marocain.
        Vous savez très bien que les frontières héritées du colonialisme sont intangibles.

        Et qu’en réalité nous sommes qu’un seul peuple : maghrébins, de Benghazi à Agadir.

        Maintenant, nous pouvons aussi faire éclater notre Maghreb en une multitudes de micro états, à commencer par le Maroc avec le Rif, les différents Atlas, le Sud, etc...

        Cependant, la France avait tranché et tracé les frontières, comme cela a été fait partout ailleurs dans le monde.
        Mais voila, ce que vous fûtes incapables, craintifs ou réfractaires de faire durant la période coloniale, vous le revendiquez à un état fraichement indépendant....

        Et expliquez-nous par quel miracle la France avait réussi a arrêté 5 dirigeants algériens dans un avion.... marocain. ?

        Quant à l’expulsion des familles marocaines, je la trouve aussi injuste et dramatique que l’expropriation des biens algériens détenus au Maroc.

        Demain : AUCUN PAYS AU MONDE NE RECONNAIT LA SOUVERAINETÉ DU MAROC SUR LE SAHARA OCCIDENTAL.


      • N. TABECH 20 mars 2016 11:45

        @OMAR

        Le saviez-vous ?

        En 2009, l’ambassadeur du Maroc auprès de l’ONU à Genève a demandé au Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) de proposer aux Sahraouis vivant dans les camps de Tindouf une « réinstallation dans des pays tiers » (au frais du Maroc).

        L’ambassadeur marocain a assuré que les réfugiés des camps qui choisiraient une réinstallation ailleurs dans le monde "garderont leur droit légitime, plein et entier, de pouvoir participer, le moment venu, à toute consultation référendaire sur la solution politique et définitive

        Mais, par son veto l’Algérie s’opposa au recensement des populations des camps, et partant de leur droit au rapatriement volontaire.

        Le refus algérien en 2009, fut " synonyme de la condamnation des séquestrés de Tindouf à une peine collective d’exil à perpétuité".


      • cedricx cedricx 20 mars 2016 14:10

        @N. TABECH 


         « ...de proposer aux Sahraouis vivant dans les camps de Tindouf une « réinstallation dans des pays tiers » (au frais du Maroc)... »

        Quelle lumineuse idée ! : Eparpiller la masse électorale authentiquement autochtone (sahraouie)de par le monde, les remplacer sur le terrain par de bons sujets de sa majesté, et le tour est joué ! Le jour du scrutin référundaire, le bon et gros roi dagobert ordonne la fermeture de ses ambassades à ces gens ou le tripatouillage des urnes, qui vous a soufflé une pareille démarche ?

      • N. TABECH 21 mars 2016 06:12

        @cedricx

        Authentiquement autochtone ?
        Dans ce cas, pourquoi donc l’Algérie met-elle une chape de plomb totalitaire en refusant toute identification ou recensement de cette population ? 
        Mais patiente, tôt ou tard, la vérité sur cette escroquerie du siècle du Régime Algérien éclatera au grand jour.

        Pour le plaisir et pour l’histoire, ci-dessous un extrait du discours
        du Sultan Mohammed V, le 25 février 1958 à M’hamid al-Ghizlane (le document sonore du discours est consultable sur le net) :

        « Notre grand père Moulay El-Hassan, a effectué deux voyages dans le Sahara pour consolider l’unité du Maroc et sa souveraineté sur l’ensemble des parties de son territoire national au moment où il était l’objet de convoitises étrangères(...) Notre joie est immense d’être accueilli à M’Hamid, porte du Sahara, par les fils de ceux qui avaient reçu notre ancêtre Moulay El-Hassan : Reguibat, Chenguit, Tekna, Ouled Delim et autres tribus sahariennes(…) Nous proclamons solennellement que nous poursuivrons notre action pour le retour de notre Sahara, dans le cadre du respect de nos droits historiques et conformément à la volonté de ses habitants… »

        Remarque :

        1) L’Algérie n’avait pas encore vu le jour en tant qu’État souverain.
        2) Le Polisario n’était même pas en gestation dans les cartons des services espagnoles, ni dans les éprouvettes de procréation in vitro des services Libyens et Algériens.


      • N. TABECH 21 mars 2016 07:27

        @cedricx

        Si vous ne connaissez pas M’hamid Al-Ghizlane, ci-dessous un beau clip d’OUM

        https://www.youtube.com/watch?v=297klwcKKmI
         
        https://www.youtube.com/watch?v=vCcJgchE09I

        PS : Oum El Ghaït Benessahraoui (en arabe : أم الغيث بنت الصحراوي), dite Oum, née le 18 avril 1978 à casablanca, est une auteure compositrice interprète marocaine. Considérée comme une ambassadrice de la culture marocaine, elle mêle, dans ses chansons, les influences hassani, jazz, gospel, soul, afrobeat et musique soufie.


      • maidoc25 maidoc25 19 mars 2016 23:02

        1- Mais que vous débitez de telles énormités me parait triste, pitoyable...

        2- Cordialement ??? 

        Ah , que vous êtes bien informé !
        Dommage pour les mots hard 

        • OMAR 20 mars 2016 09:56

          Omar9

          Bonjour Dr ; Idrissi

          Si vous faites un tour en Algérie vous remarquerez que :

          -Tout le peuple algérien ne souhaite que progrès et prospérité au peuple marocain.
          -Que pour lui, le problème du Sahara Occidental est juste un problème de décolonisation.
          -Qu’il ne verrait aucun inconvénient si les sahraouis décident de devenir des sujets marocains, mais doivent décider et librement.
          -Mais qu’il n’acceptent aucunement les faits accomplis sur la base de la « hogra » ou le mépris d’un peuple.

          Et méfiez-vous de ces « soutiens » conjoncturels comme ceux de l’Arabie-Saloprie ou des roitelets du Golf.

          Ils vous construiront des usines d’armement, pas des écoles ou des hôpitaux.
          http://www.le360.ma/fr/politique/larabie-saoudite-sengage-a-financer-lindustrie-militaire-marocaine-60006


        • cedricx cedricx 20 mars 2016 09:50

          Décidément ces jours-ci la propagande de la monarchie moyenâgeuse marocaine bat son plein ! Il n’est pas un site où on ne nous glisse pas cette dernière. Au delà de la personnalité du secrétaire général de l’O.N.U, c’est tout le processus engagé par cette institution depuis 1975 qui est attaqué ( organisation d’un référendum d’autodétermination à la demande de la communauté internationale et des population Sahraouies. Rappelons tout de même qu’aucun pays au monde ne reconnait la souveraineté du Maroc sur l’ex Sahara espagnol, même pas notre pays qui est pourtant le principal soutient à la politique expansionniste marocaine ! Ce n’est pas pour rien, au regard du droit international les prétentions marocaines sont irrecevables. Ban Ki moon est aujourd’hui traîné dans la boue comme le fut il n’y a pas si longtemps l’émissaire américain Christopher Ross avec la même hystérie qui caractérise la diplomatie chérifienne (jusqu’à fâcher l’administration Obama)

          Malgré les visites à Tindouf, fréquentes et souvent inopinées, de toutes les ONG qui comptent sur cette planète, vous prétendez, sans rire, que les Sahraouis de Tindouf sont séquestrés !!! SVP monsieur, respectez les lecteurs que nous sommes et gardez ce genre de blagues pour les vôtres.

          Pour conclure, vous nous bassinez à tout bout de champs avec votre rivalité avec l’Algérie qui vous auraient volé des territoire, mais que diable ne les récupérez vous pas, vous qui avez été éjectés piteusement, par les troujpes d’élites espagnoles, d’un minuscule îlot (Persila) que vous revendiquez aussi...

          • maidoc25 maidoc25 20 mars 2016 15:19

             UNE CONFIDENCE OU UNE CONVICTION

             

            Je suis certain Si OMAR de la compréhension des Algériens ! Celle des Juifs, hélas partis, des Espagnols, des Français et beaucoup, beaucoup d’Algériens, qui furent de mes camarades d’écoles et de mes lycées de type ou carrément de Mission. Je ne renie pas mes cours d’école où, en CM², ma maîtresse de français et d’histoire, une française de souche et de la métropole, nous affirmait, (alors que nous étions, disons libérés du Protectorat français, à peine depuis 2 ans) que le Maroc était bien plus vaste et comprenait ce qui est devenu la Mauritanie. Les Almoravides, bien bien après la ‘’Mauritanie tingitane, je vois encore comme des vestiges virtuels ces pages… Anachroniques ! Faut-il en vivre à mon âge et en espérer encore ?

            J’ai visité, jeune par trois fois l’Algérie ! J’aurais dû le faire bien plus souvent, par estime, par alliance ou par parenté. N’est-ce pas NOUR ? Aucun Maghrébin, juste, fier et loyal envers le passé commun et ses racines, aucun ’’Nordaf ’’, qui parie sur l’avenir et non sur les sécessions, ne doute de ce devoir d’union, fédérale ou autre, pour demain.

             

            Toi, pardon, vous M. CEDRIC, je ne vous ai bassiné ! Je ne vous connais pas et ça me suffit. Comme égards. Rien ne vous force à me lire ni à croire en mes propos, ni moi aux vôtres, non plus. Par respect aux identités, cristallisées et fossiles, par méfiance de leurs suffisances et autres avanies et endoctrinements, par respect pour tout Lecteur aussi. Si vous avez vos allégations, j’ai mes convictions ! Si je les respecte, mais pas leur ton du tout, c’est par politesse envers tout un chacun dans cette ’’ tribune populaire. L’Agoravox où il ne faut pas élever le ton ni se croire encore en situation paternaliste, de conquérant ou de donneur de leçons ! Chacun son instruction ou son formatage ! Une obole pour certain, un formatage pour d’autres ! Si vous avez des problèmes avec tous vos textos sur les Orientaux, des chicanes sur les Arabes ou les Juifs, ce n’est ni mon plat préféré ni mon rayon d’action. L’Algérie n’a rien volé, elle n’a même pas pris, Monsieur ! Elle a juste gardé, ce que la France, témoin de nos déchirures, acteur cisailleur et puis colon, nous a volé ! Que ce soit dit littéralement, car c’était manu militari. Demandez aux gens d’Oujda ou de Figuig d’où proviennent mes ancêtres ! Chacun ses propres Gaulois ! Parce que c’est la seule chose de vraie dans cette ‘‘glorieuse’’ péripétie et pathétique histoire ! Un fait, avec ses ratés, ses apports oui et ses morts.

            Je peux me tromper, mais je crois savoir que c’est feu le roi HASSAN II , qui le premier, par ouverture politique au monde occidental et aux Africains, dopés , ouverts ou trompés, sur nos droits et notre histoire dans la région, a lancé le premier donc, l’idée de Référendum. Contre l’avis de nos socialistes, une de leur grande figure historique, un de leur ministre fut mis en prison pour son opposition à cette hypothèse ! Elle est venue en son temps de Rabat cette proposition. Message de circonstance, opportunité ou offre, il en est d’autres !

            On eût pu la lancer, cette idée de référendum à toutes les tribus, avant de leur donner leurs indépendances post coloniales, ou de les faire adhérer, eux et leurs territoires de parcours, dans tel pays ou tels autre. L’appliquer, ce référendum qui vous chagrine tant, à l’endroit de toutes les tribus des chameliers qui parcouraient le très très large désert du Sahara. Mais les dessinateurs des frontières entre les peuples, avaient décidé autrement. Après, les envahisseurs, les colons, devenus par la suite, les armuriers et vendeurs, ne furent pas de cet avis ’’démocratique’’ ! Ils s’en foutaient, car cette option est faite pour les élites et ne se devait pas s’appliquer, sur leur départ furtif à des Colonies ! Sur de simples autochtones, laissés en l’état d’ignares ! Des bachi-bouzouks, qui comme les Indiens d’Amérique, ces frères dans ’ l’apachité ’’ qui furent massacrés sinon relégués aux sables faute de montagnes. On nous traite ainsi d’apaches, sans majuscules, nous nous autres les canaques locaux, quand on veut nous mépriser, entre gens bien, dans les hautes sphères !

             

            Les bienfaiteurs civilisationnels et autres grandes gueules inappropriées, parfois, nous laissèrent leurs langues en otage, avec leur sens des libertés, leurs types de lois, en passant outre nos particularités, nos proximités tribales et nos propriétés terriennes antérieures. Un peu comme les romains firent en Ibérie ou en Gaule !

             

            A leur dite sortie, après avoir semé ce qui est scatologique comme bévues , à travers le monde, (regardez les incessants foyers de guerres), les sultans et les rois, comme les adjudants des maquis et autres résistants, firent ce qu’ils ont pu, avec leurs irrédentistes indigènes, leurs semblables ou les restants fidèles de parmi les colons. Ceux qui s’estimaient être de la race supérieure. Il en est resté de nombreux nostalgique de cette époque parmi nous ! Interdépendance dans un seul sens oblige. Et il en est qui persistent parmi nos plus célèbres décideurs assis entre deux ou plusieurs chaises ! Grand bien leur fasse ! Le monde n’est-il pas dévolu à la mondialisation ? Ils en sont les méritants de parmi les promoteurs. Là, ça, vous l’avez dit, ailleurs dans vos textos, Cedricx  ! Si riches à parcourir pour se connaître. Et s’estimer peut-être ? Mais, je ne suis pas totalement d’accord.

             

            On m’appelle, Messieurs. A plus !


            • maidoc25 maidoc25 28 janvier 02:55

              RELECTURE

               ADIEU  BANKIMOON 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès