• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Lettre ouverte aux cons

Lettre ouverte aux cons

Il faut suivre la mode. J’ai décidé d’écrire une lettre aux cons. Je sais que ce n’es pas gagné, car personne n’est concerné par cette lettre. J’aime le risque, je me lance sans com-plexe. Et tant pis pour les con-séquences

Messieurs les cons de la politique.
Chaque jour, de nouvelles lois sont votées pour notre bien. Mais les Français sont trop cons pour comprendre, elles sont con-testées. Vous devez faire notre bonheur contre notre volonté. Le petit peuple peut manifester, vous restez droit dans vos bottes a (de) milles lieux des mesquins et des faquins. Vous et vos con-seillés, vous allumez la lumière qui nous éclaire, nous pouvons bien payer la facture électrique.
Vous suivez les con-signes du Con-quistador(ou du con qui s’adore sans com-plexes).
 
Messieurs les cons de journalistes.
Personne ne vous aime. Si votre prose attaque la Gauche, la droite cons-ent à un petit sourire narquois. L’inverse est également vrai. Vous ne pouvez pas dire la vérité, sous peine d’être exécuté. (Comme le dit la chanson.) On vous accuse de toucher des pots de vin, alors que vous n’utilisez que des pots de miel dans vos articles. Surtout envers le pouvoir en place. Et oui, c’est con-sternant, plus de con-sidération.
 
Messieurs les cons de lecteurs.
Vous sélectionnez que les écrits qui con-firment votre idée. Le Figaro c’est votre Bible, donc l’Humanité c’est le Con-ran . Votre père (qui est aux cieux) le lissait et votre grand père également. Et comme vous n’acceptez pas de n’être qu’un fils de con, je vous con-prends. La bêtise n’est pas con-génitale. 
 
Messieurs les cons de religieux.
A votre contact, on apprend plus que dans une école de commerce. Darty peut aller se rhabiller avec son con-trat de con-fiance. Personne ne viendra vous attaquez pour publicité mensongère. Les morts ne voteront jamais (sauf en Corse). Une entorse à la règle, un passage à con-fesse est vous voila plus banc que blanc.
 
Messieurs les cons de laïques.
On vous fait con-fiance pour con-sommer la vie à pleine dents (avec ou sans dentier suivant l’âge). Après vous le déluge, vous voulez vivre sans con-traintes. Catholique, juif, musulman et autres, vous êtes con-ciliant avec les religions. Mais sans les com-prendre. Vous ne pouvez pas vous réunir en con-grégation, c’est pour les religieux. Vous demeurez un con-glomérat de jouisseurs sans crainte des con-séquences pour votre âme. 
 
Messieurs les cons qui se cassent.
Vous prenez à la lettre la con-signe du saloon de l’agriculture. On veut vous con-vaincre que cette société n’est pas pour vous. Continuez à vous exprimer si vous estimez être con-scient de votre bon droit. 
 
Messieurs les autres cons, je suis con-fus de ne pas vous citer. Mais vu le nombre, j’ai des com-plexes. Impossible de faire une con-férence, nous sommes si nombreux que le stade de France ferait salle com-ble. Impossible, également de faire un diner pour nous réunir, il y aurait plagia. 
 
Pour laisser une porte aux critiques, modestement, je ne parlerais pas de moi. Les vieux cons ne font pas de con-fidences.
 
Pourtant, en con-clusion, je suis persuadé que si tous les cons voulaient se donner la main, être plus con-ciliants, notre avenir serait plus con-fortable.
 
N B : Pour éviter d’être con-spué, je n’ai pas parlé des femmes. Qu’elles se con-solent, d’autres le feront à ma place. Ainsi elles pourront voter pour moi. Mon rêve est d’être un con- pulsé par vous mesdames.
 
 Je suis con, mais pas idiot ! 
 
Illustration : C’est con, mais j’ai oublié !

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • ARMINIUS ARMINIUS 4 octobre 2010 10:38

    Pour faire écho à l’article de ce jour sur Brassens, « dès qu’on est plus de quatre on est une bande de cons », donc« bande à part sacrebleu ! » et sus aux cons culs pissants, aux cons cubains et vive le con si il ya bulle !


    • NeverMore 4 octobre 2010 19:43

      Excellent article, je comprend la problématique de l’auteur de l’article.

      En effet, je suis moi-même entouré de cons et je me demande bien ce que je fais au milieu ...


    • Emmanuel Aguéra LeManu 5 octobre 2010 00:32

      J’en veux une ! je veux ma carte ! Où c’est-y qui faut qu’on envoie la photomaton ?
      C’est gratuit, chef ?


    • Papybom Papybom 4 octobre 2010 11:00

      Bonjour ARMINIUS,

      J’aime aussi l’article d’Olivier Cabanel. Notamment  :

       «  Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche  » Michel Audiard

      C’est bien gaulois, mais tellement vrais  !

      Cordialement.


      • Halman Halman 4 octobre 2010 15:23

        La phrase c’est « Deux néandertal qui marchent vont plus loin que deux intellectuels assis ».

        C’est Maurice Biraud dans Un Taxi pour Tobrouk.


      • Gabriel Gabriel 4 octobre 2010 11:07

        Salut Papybom,

        J’adhère et apporte une modeste contribution.

        Les cons me blessent, me contraignent, m’ulcèrent, me démoralisent, m’irritent, me dépriment, m’usent, me ruinent, me violent, me font alternativement suer et ch..., m’épouvantent, me profanent, me saoulent, mais surtout, surtout, immensément surtout me fatiguent et me rerefatiguent un peu plus chaque jour, m’emmerdent jusqu’au désespoir final.
        Mais je vois dans ton attitude surprise et ton étonnement oculaire poindre l’interrogation, Qu’est ce qu’un con ? Aussi laisse moi essayer de te définir une classification, malheureusement, non exhaustive du con.

        Attention ! Soyons clair, je n’ai pas la prétention de te définir la connerie, celle-ci étant trop vaste, une vie et une encyclopédie ni suffiraient pas ! Non non, je te parle des catégories de cons. Cela est déjà bien assez vaste et comme dit le proverbe : » Si tous les cons volaient il ferait nuit »

        Donc, je disais voici une première esquisse de la classification du con, car hélas, certains cons cherchent à se distinguer, devenant pires, des cons dangereux :

        Mais, m’objecteras-tu, con comme je te sais, qui sont les cons dangereux ?
        Les cons dangereux sont ceux qui exploitent ta connerie pour t’imposer la leur, c’est à dire :

        Ceux qui enseignent aux enfants que le péché existe et le leur interdisent les plaisirs et brident leur liberté,

        Ceux qui font croire qu’ils sont indispensables alors qu’ils sont superflus,

        Ceux qui dénoncent, ceux par qui le scandale arrive, ceux par qui il n’en finit pas,

        Ceux qui alignent des hommes en colonnes,

        Ceux qui achètent ce qui n’est pas à vendre,

        Ceux qui divisent pour régner et qui règnent pour soustraire,

        Ceux qui ont quatre mains et qui, au lieu de jouer au piano, s’en servent pour se boucher les yeux et les oreilles,

        Ceux qui prennent les gens pour des hommes, les hommes pour des cons et les cons pour ce qu’ils sont.

        Ceux qui plantés devant leur miroir, croient qu’ils réfléchissent, alors que c’est le contraire

        Ceux-là, souviens-t’en bien, sont des cons dangereux. A marquer au fer rouge de la honte. A désigner, à proscrire, à conspuer.

        Essayons de développer

        A mon sens, l’un des plus dangereux (bien qu’ils le soient tous) C’est le con intégriste religieux, politique, philosophique, en clair : « Sectaire ». En ces temps de doute, difficile de le louper. C’est celui qui torture, tue au nom d’un Dieu qui prêche amour et tolérance, des vertus que lui-même ni ne possède ni ne cultive. Car il est bien connu, plus on se cultive et moins on devient légume (C’était facile, mais ça soulage !) Celui qui soumet les peuples pour qu’il adhère à ces idées révolutionnaires, économiques ou totalitaires tout en s’en dédouanant lui-même ! Celui qui t’invite à l’ascète, à une union cosmique bidon et au renoncement de tes biens matériels en t’en libérant à son profit. En conclusion, celui qui pratique l’adage : » fait ce que je te dit mais ne fait pas ce que je fait ».

        Le paternaliste qui pense pour toi et pour ce qui croit être ton bien

        Le « je suis seul sur terre » qui ne comprend pas que tu soit sous sa chaussure quand il te marche dessus

        Le sans gène qui jette ces déchets n’importe ou mais pas devant chez lui, qui se gare comme une merde mais n’admet pas que l’on entrave ses déplacement

        Le discipliné qui obéira aveuglément à ce qu’il a entendu, parce que c’est vrai, parce que ça passe à la télé !

        Le rappeur qui nique ta M… Et lorsque tu lui demande pourquoi sa réponse se résume à parce que !

        Le donneur de leçon qui n’a pas appris le sienne

        L’abreuvé de bière vautré dans son canapé ou assis dans un stade avec le bras ou le doigt tendu

        Le con qui frappe sa femme parce qu’il l’aime

        Le con qui n’a jamais tord parce qu’il est chef !

        Le syndicaliste pour qui patron est synonyme de salaud de riche

        Le dirigeant pour qui les ouvriers sont corvéables à merci et bien assez payés

        Le con au dessus des lois parce qu’elles ne sont pas faites pour lui étant donné que c’est lui qui les vote

        L’envahisseur qui te pourri ta sieste, tes vacances, ton calme et tes silences parce que malheureusement il se trouve là ou tu es et qu’il ne sais pas fermer sa gueule !

        Le politique qui fait crever l’Inde et l’Afrique pour faire prospérer l’Europe et les Etats unies

        L’alcoolique ou le drogué qui prend son véhicule et joue aux dés avec la vie des autres.

        Le blaireau qui s’endette sur l’achat d’une voiture pour en avoir une plus grosse que la tienne

        Le con qui astique sa bagnole, cire les pneus mais pisse à coté de la cuvette, ne tire pas la chasse et ne se lave pas les mains.

        Le con qui au nom de son pays égorge, viole, tue, pille sous couvert de patriotisme.

        Le con qui pense que les personnes de couleurs ne sont pas comme lui.

        Le fan adorateur poussant la connerie dans l’hystérie jusqu’à acheter la culotte de son idole dix fois le prix de son loyer.

        Le moralisateur prêchant de belles paroles apprises par cœur sans jamais en comprendre le sens.

        Le macho, dont les seuls neurones qu’il possède sature l’excroissance de son bas ventre.

        Le sadique qui maltraite la gente animale au nom d’une prétendu science

        Le con qui ne s’offusque pas de toujours recevoir sans jamais donner et se prétend ton ami 

        Etc, etc, etc……

        Et enfin votre serviteur qui par pudeur s’abstiendra de vous dire dans quelles catégories il pourrait parfois hélas se trouvé.


        • Papybom Papybom 4 octobre 2010 11:35

          Bonjour Gabriel,

          Bravo pour votre liste non exhaustive de la c..bêtise humaine. Votre démonstration pourrait même s’enrichir par la désignation de notre Roi des cons.

          Acceptons la définition de Pierre Perret  : On est toujours le con de quelqu’un.

          Je suis un con, mais quand je vois ce que les gens intelligents ont fait du monde…( Georges Wolinski )   

          Cordialement.


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 octobre 2010 11:45

            Faut quand-même faire une graduation .

            Le con c ’est un peu tout le monde , après on a le p’tit con , en général un jeune traité de p’tit con par un vieux qui a oublié qu’ il y a quelques années c ’était lui , donc moi enfin ...
            Après il y a le vieux con , celui-ci est traité ainsi par un p’ tit con qui ne sait pas encore que plus-tard ce sera son tour d’ être un vieux-con .
            Il y a le grand con , celui qui sur tout sait tout et que pour lui tous les autres c ’est des cons , sauf lui .
            Après il y a le con qui s’ exprime sur l’ art et ses artifices c ’est le connart . Ensuite le con qui marche à l’ ombre appelé le concombre . Le con qui regarde dans les bouteilles de mousseux pour voir si ça pétille c ’est le conciliabulle . Le con qui aime les profondeurs c’est le concave . Le con qui a une idée , le concept . Le celui qui aime les petites jeunes filles , appelé concerto . Le con qui raconte bien , le concis . Le voisin , concitoyen .Le capitaine au long concours .Le nouveau-né , le conçu . Le perverti sexuel le concupiscent .Le con de l’ enfer , condamnation . Le con du ballet , le condensateur .Le con de Bobby Lapointe , le condensé (du lait ) .Le con d’ en haut , condescendant .Le co qui dit pas las vérité , le condiment . Le con de l’ hypothèse , le condition . Le con du tango , le conditionné . Le con des funérailles , le condoléances . Un des meilleurs le condom  !
            Le con métallique , le condor . Le con en forme de pointe le cône .Le con suisse , confédéral .Le con benne poire , le conférence . Le grivois , le confesse . Le même qui se cache , le confessionnal . Le tout petit con , le confetti . Le con crédule , le confiance .Le con officiel , le confirmé . Le con qui a des ennuis avec le fisc , le confisqué .Le con qui fait la trêve , le confiseur .Le con au passé simple , le confit . Le con latin , le confitéor .Le con marmelade , le confiture .Le con qui aime les forces de l’ ordre , le conflictuel .Le con qui sert de fusible , le confondu . Le con qui aime ses aises , le confort .Le con des familles nombreuses , le confraternel . Le même , pas nombreux , le confrère . Le con du passé , le confus . Le con possessif , le congé . Le con qui venait du froid , le congélateur . Le con qui se reproduit , le congénère . Le con qui pense qu’ à ça , le congénital . Le con scrogneugneu , le congre . Le con des Vosges , le congrès . Le con des grandes hauteurs , le congru . Le con magnanime , le conifère ( quest-ce qu’ on peut conifère ) . Le con serrant les genoux , le conjoint . Le con qui voit des joncs à grande vitesse , C JGV Le conconctivite . Le con de sa grand-mère , le conjugaison . Le con de sa femme , le conjugal . Le nous , les connectés . Le con qui mange , le connétable .L’ ancien con , le connexe . Le con à poil , le connu . Le con qui se promène , le conquérant . Le con qui s’ interroge , le conquis  ? .Le con de Joséphine , le conquistador . Le con qu’ on touche pas , le consacré . Le con colérique le consanguin .Le con éberlué , le considéré . Le con qui a une soeur , le consister .Le con des supermarché , le consommateur . Le con de l’ huissier , le consommé .Le con qui fait ’ dring ’ le consonne . Le con anglais , le consort . Le con digital , le constatable . Le con étoilé , le constellation .Le con qui pousse , le constipé . Le vizir un peu naze , le consultant . Le con délicat , le contact . Le content mieux . Celui qui a peur qu’ il s’ échappe , le contenu .Le con à l’ essai , le conteste . Le con à horloge , le conteur . Le con de près , le contigu . Celui qui se retient , le continent . Celui qui s’ arrête pas , le continu . Celui qui est dans le giratoire , le contour . Le con du chemin de fer , le contraint . Le bromure , le contrebande . Le con qui répète , le contredit .

            Et ses té rats .


            • zelectron zelectron 4 octobre 2010 16:23

              confondant !
              et le pire : le con tencieux
              et aussi le con dira-t-on
              je me sauve...


            • Papybom Papybom 4 octobre 2010 12:02

              Bonjour Capitaine.

              Avec l’âge, mon physique n’est plus celui de mes vingt ans. Je dois renoncer au rêve de Jacky.

              Contrairement à d’autres, j’assume et je me soigne !

              Mais vu les moins de l’article, je suis rassurer pour l’avenir de notre démocratie. Ici, on ne vote pas pour les cons !

              Cordialement.


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 octobre 2010 13:39

                 smiley .......

                cordialement à Papybom


                • plancherDesVaches 4 octobre 2010 14:12

                  Dixit Coluche : l’intelligence est ce qu’il y a de mieux réparti sur terre : chacun est persuadé d’en avoir suffisamment.

                  Si je te disais, pour te déprimer encore un peu plus, Papybom, que l’intelligence contient plusieurs dimensions dont nous ne faisons actuellement la mesure QUE d’une, soit la logique.
                  Ainsi, étant mathématicien de bon niveau, je suis le dernier des cons face à un littéraire tant sur son expression tout comme sa connaissance...

                  On est toujours le con de quelqu’un. Raison de plus pour s’enrichir auprès des autres.


                  • Papybom Papybom 4 octobre 2010 15:02

                    Bonjour PlancherDesVaches.

                    Aucune crainte pour la déprime. Il ne suffit pas d’être con, encore faut-il en être fier. Modeste spectateur de la connerie humaine, j’ai des doutes sur les compétences de nos philosophes.

                    Avec mon étiquette de con dans le dos, je peux observer l’humanité. Personne ne fait attention à moi. Avant, les intellectuelles me méprisaient. « Sortez le, c’est un con ! ». Maintenant, avec l’âge, j’ai un autre statut. « Laissez le, ce n’est qu’un vieux con ! ».

                    Le statut de Fou du Roi, autorisez les remarques désobligeantes au souverain. De cette constatation, j’en ai fait une cuirasse.

                    Actuellement, qu’importe le messager, seul le message à de la valeur.

                    Cordialement.


                  • Papybom Papybom 4 octobre 2010 14:27

                    Bonjour

                    Comment obtenir des points avec le mot« C.O.N »dans un article !

                    Au Scrabble, c’est 5 points

                    Avec « T.Y.R.A.N » on arrive à 14 points  !

                    Pour choisir le titre de votre futur article,

                    A,E,I,L,N,O,R,S,T,U  : 1 point

                    D,G,M  : 2 points

                    B,C,P  : 3 points

                    F,H,V  : 4 points

                    J,Q  : 8 points

                    K,W,X,Y,Z  : 10 points

                    Cordialement.



                      • Papybom Papybom 4 octobre 2010 17:35

                        Bonjour Sisyphe.

                        Une bonne chose aujourd’hui sur Agoravox. L’hommage à Monsieur Georges BRASSENS.

                        Cordialement.


                      • Deneb Deneb 4 octobre 2010 17:16

                        « Aux laïques : Vous demeurez un con-glomérat de jouisseurs sans crainte des con-séquences pour votre âme.  »

                        Alors jaloux, papy ? C’est dur de l’avoir molle,n’est-ce pas ?


                        • Papybom Papybom 4 octobre 2010 17:58

                          Bonjour Deneb,

                          C’est encore avec Monsieur Brassens que je vais vous répondre.

                          «  On m’a vu ce que vous êtes, vous serez ce que je suis…  »

                          Je vous le souhaite.

                          Cordialement.


                        • Deneb Deneb 4 octobre 2010 18:09

                          Corneille, pas Brassens. Mais j’aime bien la reponse poétique. Reste que pour Brassens la bonne morale chrétienne qui semble vous inspirer était plutôt la bête à abattre.


                        • Clojea CLOJEA 4 octobre 2010 17:57

                          Bien, très bien, très très bien le billet. Et le « casses-toi pauv’con ? » On le classe ou ?


                          • Papybom Papybom 4 octobre 2010 18:05

                            Bonjour CLOJEA.

                            Il est dans le texte de l’article  :

                            Messieurs les cons qui se cassent.

                            Vous prenez à la lettre la con-signe du saloon de l’agriculture. On veut vous con-vaincre que cette société n’est pas pour vous. Continuez à vous exprimer si vous estimez être con-scient de votre bon droit. 

                            Et oui, un con vous manque, et tous est dépeuplé…

                            Cordialement.


                          • pierrot123 4 octobre 2010 18:31

                            Oula...Quelles listes effarantes de cons !

                            Voulez que je vous dise ? C’est simple : Le con, c’est l’AUTRE....Toujours.


                            • Papybom Papybom 4 octobre 2010 18:53

                              Bonjour Pierro123,

                              Et encore, je suis con-fus de ne pas avoir mis ce lien. Ici.

                              Cordialement.


                            • TSS 4 octobre 2010 19:01

                              la première chose à faire est de se regarder dans un miroir  ! après on se pose des questions... !!


                              • NeverMore 4 octobre 2010 19:51

                                Excellent article, je comprend la problématique de l’auteur

                                En effet, je suis moi-même entouré de cons et je me demande bien ce que je fais au milieu ...


                                • Papybom Papybom 4 octobre 2010 20:36

                                  Bonsoir NeverMore.

                                  Partant du principe qu’il y a plus de cons que de sages, nous devons accepter la différence. J’ai sur vous l’avantage d’être con de naissance. Ensuite, j’ai fait des métiers à la con. La connerie, c’est en sorte mon liquide amniotique. Et si vous saviez comme on y est bien.

                                  Maintenant, j’entre dans la catégorie des vieux cons. Il y a foule. Entre collègues, nous respectons nos origines. Cela n’empêche pas qu’un con d’ouvrier participe à des échanges avec un con de patron. Les cons sont con-fraternelles.

                                  Plus tard, en vieillissant, vous nous rejoindrez. Profitez en maintenant, car somme toute, la vie n’est qu’un vaste mais agréable connerie.

                                  Cordialement.


                                • NeverMore 5 octobre 2010 00:40

                                  C’est ce que je me disais ...

                                  C’est comme dans les bouchons sur la route, il y a des cons devant, des cons deriière, et moi au milieu qui me demande ce que je fait là. Je crois que Coluche dans un sketch célèbre se posais la même question.

                                  Si je m’énerve (légitimement) tous les autres me traitent de con, alors que de toute évidence (je veux dire de mon point de vue) ce sont eux les cons.






                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 octobre 2010 20:19

                                  ben , c est toi le con-centré ..... smiley


                                  • Papybom Papybom 4 octobre 2010 21:09

                                    Bonsoir,

                                    Mais jusqu’ou ira la connerie  ?

                                    Epitaphe de Wallace Wood :

                                    « Vous ne pourrez plus m’emmerder, bande de cons ! »

                                    Je sais, je suis con-sternant.

                                    Cordialement.


                                    • Jowurz 4 octobre 2010 22:02

                                      Papy

                                      comme je suis con j’ai cru que vous m’aviez envoyer du courrier.

                                       J’ai donc décacheté tout joyeux et j’ai connement trouvé que le facteur s’était trompé d’adresse.

                                      J’ai donc lu en toute indiscrétion et j’ai découvert un exposé un peu cucul.

                                      Mamy m’ayant interdit toute pornographie, je pars sans laisser d’adresse, comme un con.


                                      • Jowurz 4 octobre 2010 22:27

                                        Jowurz

                                        j’ai cru que vous m’aviez envoyé du courrier ne prend pas d’air à envoyer. Encore un de vos conneries sans doute !


                                      • Jowurz 4 octobre 2010 22:44

                                        Jowurz

                                        plus con c’est dur à trouver . Quand vous reprochez à Jowurz de mettre un air à « j’ai envoyé » vous oubliez un e à une connerie . Faut-il vraiment que vous le soyez !


                                      • Gasty Gasty 4 octobre 2010 22:34

                                        Le style est con vainquant.  smiley


                                        • Emmanuel Aguéra LeManu 5 octobre 2010 00:34

                                          t’as l’air convaincu...


                                        • NeverMore 5 octobre 2010 00:49

                                          Papybom

                                          Vous dites « J’ai sur vous l’avantage d’être con de naissance. »

                                          Pardon,de vous décevoir, mais je descend d’une très longue lignée (de sang de betterave comme disaient mes voisins, allez savoir pourquoi )

                                          Non mais ...


                                          • Abou Antoun Abou Antoun 5 octobre 2010 07:53

                                            L’opinion de Brassens.
                                            Georges a lu con-sciencieusement cet article et me demande de faire part de sa réaction :

                                            Ayant avecques lui toujours fait bon ménage
                                            J’eusse aimé célébrer sans être inconvenant
                                            Tendre corps féminin ton plus bel apanage
                                            Que tous ceux qui l’ont vu disent hallucinant.

                                            Ceût été mon ultime chant mon chant du cygne
                                            Mon dernier billet doux mon message d’adieu
                                            Or malheureusement les mots qui le désignent
                                            Le disputent à l’exécrable à l’odieux.

                                            C’est la grande pitié de la langue française
                                            C’est son talon d’Achille et c’est son déshonneur
                                            De n’offrir que des mots entachés de bassesse
                                            A cette incomparable instrument de bonheur.

                                            Alors que tant de fleurs ont des noms poétiques
                                            Tendre corps féminin’ c’est fort malencontreux
                                            Que la fleur la plus douce la plus érotique
                                            Et la plus enivrante en ait de plus scabreux.

                                            Mais le pire de tous est un petit vocable
                                            De trois lettres pas plus familier coutumier
                                            Il est inexplicable il est irrévocable
                                            Honte à celui-là qui l’employa le premier

                                            Honte à celui-là qui par dépit par gageure
                                            Dota de même terme en son fiel venimeux
                                            Ce grand ami de l’homme et la cinglante injure
                                            Celui-là c’est probable en était un fameux.

                                            Misogyne à coup sûr asexué sans doute
                                            Au charmes de Vénus absolument rétif
                                            Etait ce bougre qui toute honte bue toute
                                            Fit ce rapprochement d’ailleurs intempestif.

                                            La malpeste soit de cette homonymie
                                            C’est injuste madame et c’est désobligeant
                                            Que ce morceau de roi de votre anatomie
                                            Porte le même nom qu’une foule de gens.

                                            Fasse le ciel qu’un jour, dans un trait de génie
                                            Un poète inspiré que Pégase soutient
                                            Donne en effaçant d’un coup des siècles d’avanie
                                            A cette vraie merveille un joli nom chrétien

                                            En attendant madame il semblerait dommage
                                            Et vos adorateurs en seraient tous peinés
                                            D’aller perdre de vue que pour lui rendre hommage
                                            Il est d’autre moyen et que je les connais
                                            Et que je les connais.


                                            • Pauldac 5 octobre 2010 10:28

                                              Je m’étais loggué pour rappeler cette cruelle vérité mais Kerjean m’a devancé.

                                              En effet, on est toujours le con d’un autre. Quelles que soient nos convictions, il y aura toujours quelqu’un quelque part qui pensera l’inverse et aux yeux de qui nous passerons pour des cons. Et si nos convictions sont si solidement ancrées que l’on est incapable de ne voir dans celui qui pense différemment autre chose qu’un con, alors la seule chose que nous prouverons c’est que nous sommes un également des cons.

                                              Etre con c’est peut-être la normale en fait.


                                            • jluc 5 octobre 2010 19:23

                                              C’est vrai, nous sommes tous le con de quelqu’un, c’est pour cela que nous sommes tous des con-tribuables.

                                              Certains sont moins cons et se font rembourser leur con-tribution.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires