• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Lexique de communication politique

Lexique de communication politique

Sur les boîtes de céréales, il y a marqué « énergétique ». Sur les pots de yaourt, il y a marqué « peu calorique ». « Energétique » et « calorique » veulent dire la même chose. Dans la com, il faut choisir son vocabulaire. Dans la com politique, c’est pareil. Cet article décrypte quelques expressions usuelles de com gouvernementale. Elles ne visent en particulier ni le gouvernement actuel ni l’UMP, tant elles sont usuelles et anciennes.

Réforme : Nous allons réaliser une grande réforme de l’administration des Dons et Legs.

Réforme semble dynamique et positif et signifie modification. Nous allons entamer une grande modification... mais laquelle ?

Vouloir : Je veux que dans cinq ans il n’y ait plus de SDF.

Oui, nous aussi. On veut. Ca pose, quand même.

Attendre : J’attends de la justice qu’elle fasse preuve de la plus grande sévérité vis-à-vis de ce crime inqualifiable.

Oui, nous aussi. Mais ici, on peut toujours attendre, parce que si la personne qui dit ça est dans l’exécutif, elle n’a aucun ordre à donner à un juge.

Loi : Mon gouvernement fera une grande loi sur la qualité du fromage.

Pareil. Un gouvernement ne fait pas de lois.

Déblocage : Le gouvernement a décidé de débloquer d’urgence 50 millions d’euros pour aider les éleveurs de boas menacés par la réintroduction des mangoustes.

Le terme débloquer fait imaginer que des crédits vont être attribués, mais il ne dit rien de tel. Cette très belle expression passe-partout ne promet absolument rien.

Concertation : Nous allons engager une grande concertation nationale sur le codéveloppement et les mangoustes.

On ne dit plus commission. On peut dire Grenelle par contre. Il n’y a plus de Monsieur mangoustes, mais on peut avoir un grand ministère du codéveloppement et des mangoustes.

Effort : Un effort budgétaire particulier sera fait cette année pour la recherche.

On s’efforcera d’annuler moins de crédits qu’envisagé. Ou plus, en général...

Médiatique : Il faut redonner un sens à l’action publique. La politique doit s’occuper de ce qui préoccupe vraiment nos concitoyens, et ne pas se complaire dans l’agitation de la sphère parisienne. Nous devons être présents sur le terrain et proches des réalités des gens.

Une telle tirade n’est déclamée qu’à la télé.

Insupportable, en général : Il est insupportable que de nos jours certains n’aient pas de toit et ne puissent payer les remèdes à de graves maladies.

Je n’aimerais pas être à leur place.

Insupportable, en particulier : Il est insupportable que de nos jours les hôteliers de Saint-Pierre et Miquelon ne puissent, pour de lamentables raisons de procédure administrative, utiliser au mieux leur remarquable esprit d’entreprise pour développer l’industrie prometteuse du tourisme apte à placer la France au premier rang des nations exportatrices de services.

J’ai un copain dans le BTP qui a besoin d’une niche fiscale.

Imaginer : Personne n’imaginerait que le gouvernement n’ait pas pris les mesures qui assurent la sécurité des boas face aux mangoustes.

Fin préventive de non-recevoir traduisant une posture très défensive. Equivalent à : Non, je n’ai rien fait, mais tu n’oseras jamais me le dire en face.

Comprendre : Personne ne comprendrait que le gouvernement ne prenne pas les mesures qui assurent la protection des investisseurs contre les excès fiscaux.

Je ne trouve aucun argument valable pour justifier cette niche fiscale alors mettez-y un peu du vôtre.

Politique industrielle  : Pour lutter contre les délocalisations, nous allons mettre en oeuvre une vraie politique industrielle.

Un grand classique, de Cresson à Sarkozy. Personne n’a jamais pu trouver un sens à cette expression.

Champion : PDF-Panama sera un champion national de son secteur, l’un des leaders mondiaux.

Ce sera une multinationale comme les autres, mais le mot est quand même flatteur. Cette expression est de rigueur depuis 30 ans en cas de magouille avec l’argent public.

Défendre : Je m’engage à défendre nos chasseurs d’escargots vis-à-vis de Bruxelles.

Et réciproquement.

Coeur : Nous allons mettre l’environnement au coeur de l’action du gouvernement.

Le coeur de l’action est en général constitué de l’environnement, l’éducation, la sécurité, la croissance, la cohésion nationale et sociale, etc. Il est constitué de priorités : l’environnement est la priorité du gouvernement.

Moderne : Nous devons moderniser notre société et lutter contre les archaïsmes comme le rejet injustifié des mangoustes dans nos campagnes. Ou alors : Nous devons moderniser notre société et lutter contre les archaïsmes qui entravent le développement de l’élevage des boas.

Dans la pub, nouveau égale bon.

Objectif : Notre objectif est de stabiliser la dette en 2017.

Le mot objectif englobe tout ce que l’on a l’intention de ne pas faire.

Développement durable : L’action du gouvernement vise à renforcer le rôle historique et le rayonnement de la France dans le monde et à agir pour la paix et le développement durable.

Saleté de prompteur en panne ! Cette expression est le dernier recours quand on n’a plus rien à dire.


Formules pour l’opposition  :

Bilan : Le bilan du gouvernement est catastrophique sur la croissance, l’emploi, la dette et la sécurité.

Cette formule usuelle de politesse a pu être utilisée tous les jours depuis 30 ans. Le mot bilan est réservé à l’opposition.

Médias : Toutes ces nominations politiques dans l’audiovisuel public traduisent une volonté de revenir à une forme de communication monarchique.

On ne se préoccupe des médias que quand on est dans l’opposition.

Inverse : Cette mesure est inefficace, mal ficelée, et pourrait avoir l’effet inverse de celui escompté.

C’était un piège. C’est un député de la majorité qui dit cela. Un député de l’opposition ne présume jamais la non-préméditation.

La prochaine fois, nous verrons comment positiver les tournures de phrases, et transformer augmenter les impôts en assurer les grands équilibres de notre nation et se battre pour diminuer la dette.


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 14 septembre 2007 19:04

    Ca va Demian ??? smiley


  • samy31500 14 septembre 2007 12:49

    Amusant smiley Merci


    • Vilain petit canard Vilain petit canard 14 septembre 2007 13:59

       smiley ! Il y a aussi détermination (avec une grande -), qui sert à dire en fait « on s’en fout », mais plus poliment.


      • Gasty Gasty 14 septembre 2007 19:01

        Le dico politique. smiley Rien qu’avec ces mots on peut déjà faire de la langue de bois. Finalement, pas besoin d’un vocabulaire très développé pour être ministre.

        Il faut attendre que la loi sur la réforme médiatique ai son objectif de développement durable pour comprendre les efforts moderne imaginé par nos services.


        • 1984 1984 15 septembre 2007 01:42

          Article juste et amusant, dommage qu’il soit « si court », tant les mots creux sont légion en politique.

          Je tâcherais de ne pas manquer votre prochain article smiley


          • fb 15 septembre 2007 06:39

            Pour ceux qui en veulent plus smiley il y a le générateur de langue de bois façon ENA qui est criant de réalisme.


            • ZEN ZEN 15 septembre 2007 08:16

              @fb

              Trés intéressant ce lien ...


            • moebius 15 septembre 2007 22:09

              A Jupé a qui un journalise lui demandait au cours d’une interview, pourquoi les politiques avaient si souvent recours à la langue de bois. Celui ci lui répondit ; « mais parce que nous sommes des gens civilisés... » Nous utilisons tous la langue de bois pour cette meme raison, nous avons appris à nous tenir, a parler pour ne rien dire parce qu’au fond nous n’avons pas grand chose de si important que cela à nous dire. Le plus souvent nous n’échangeons que de commodes conventions. La politique est ce discours conventionnel qui gomme les conflits pour mieux les maitriser. Nous avons appris à nous « tenir en société » et par égard pour les autres nous avons appris a « remplir » par des formules ce silence qui nous opresse tant.


              • LE CHAT LE CHAT 17 septembre 2007 08:58

                bon article après celui sur les bourses ,forest , encore quelques un de cette trempe et tu auras ta rubrique humoristique quotidienne comme Démian ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires