• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Lundi noir pour un Président blanc (1)

Lundi noir pour un Président blanc (1)


La veille, est publié le rapport de l’Inspection Générale des Finances qui accable le Ministre Eric Woerth noirci.

Ainsi, le Ministre n’était au courant de rien !!! Incompétence ?

Monsieur WOERTH pataugerait dans la chantilly, ignorant même que Madame Bettencourt est imposable !

JPEG - 59.7 ko

Le Ministre du Budget ne sait pas que le Trésorier de l’UMP a reçu des dons de Madame Bettencourt et il a appris récemment que « L’OREAL » avait embauché son épouse.
On comprend mieux pourquoi, le directeur de l’Inspection Générale des Finances, Frédéric Lefèbvre disait déjà, il y a quelques jours : « Chacun devra s’excuser lorsque sera publié le rapport de l’IGF. »

Voilà maintenant David Pujadas s’apprêtant à infiltrer l’Elysée pour l’interview du Président.

Nicolas de Nagy-BOCSA saura-t-il résister à David PUJADAS, celui que la presse outre-atlantique surnomme :« The French Helen Thomas » (2)

JPEG - 58 ko

(Non, ce n’est pas David préparant ses questions !)
La démocratie est contraignante : Si le Président avait pu choisir son interviewer, ce n’est certainement pas le pugnace David PUJADAS qu’il aurait choisi. Redouté de tous les hommes politiques qu’il n’hésite pas à pousser dans leurs derniers retranchements, irrévérencieux, iconoclaste, jugé parfois agressif, pourfendeur du journalisme de connivence, n’hésitant pas à utiliser des méthodes jugées « limites » dans sa recherche de l’information et de la vérité (il est le présentateur de l’émission « les infiltrés »), David est la bête noire de la classe politique.

JPEG - 80.7 ko

Le Pouvoir est assiégé : non seulement il est en butte aux investigations du procureur indépendant de Nanterre, anti-sarkozyste notoire qui n’a pas hésité à lancer trois enquêtes préliminaires sur l’affaire Bettancourt-Woerth-Sarkozy, mais il a fallu en plus que France Télévision lui dépêche le journaliste le plus accrocheur actuellement en service (commandé ?) , celui qui a fait sienne la phrase de Lord Northcliffe en 1903 : « Quelque part, quelqu’un cache quelque chose. Là se situe l’information, tout le reste n’est que de la publicité. »
« ... on sait que c’est un journaliste sans concession » a déclaré Christian Estrosi, Ministre des anciens motards en colère sur France Inter ce matin.
Seule consolation pour le Président : il n’aura pas affaire à Jean-Pierre Elkabach toujours handicapé par son mal de reins lui interdisant tout échange les yeux dans les yeux.
Que pourrions-nous suggérer au mari de Carla Bruni ? Si les attaques de PUJADAS sont exagérées pourquoi ne pas rappeler à son interviewer ce détail : il est comme lui, membre du « SIECLE » un club parisien présidé par Denis KESSLER.

Derrière tout cela, l’ombre moustachue d’EDWY (Edwy Illitch Ramirez PLENEL) le Chacal rouge des Caraïbes que même la cellule antiterroriste d’ un ancien résident de l’Elysée n’a jamais pu arrêter ... ...

(1) Ne mélangez pas tout : rien à voir avec Christian Blanc et blanc, président aussi (Merril Lynch, Air France) sauvé par son cigare le 11 septembre 2001 à New-York. (http://www.liberation.fr/politiques/0101645270-le-cigare-qui-avait-sauve-christian-blanc)

(2) Helen Thomas Le 9 février 2009, Thomas est présente au premier rang ... lors de la première conférence de presse de Barack OBAMA portant principalement sur le plan de relance américain. Le président Obama lui donne la parole pour poser sa question en lui disant sur un ton humoristique « Helen, c’est mon moment d’investiture ici, je suis vraiment excité. » Elle demanda au nouveau président s’il avait connaissance de pays au Moyen-Orient possédant l’arme nucléaire . ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Helen_Thomas)


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • patounet 12 juillet 2010 20:14

    Ce soir sur Antenne 2 , Théâtre !!!!!!!!!!! Quel suspense..............Dommage qu’il n’y ait pas Jean-Pierre Pernod ( à consommer avec modération ) , et Laurence Ferrari , l’impétueuse et vombrissante impertinente ! Et notre chère Chazal qui est tout sauf Claire..............Avec une presse aussi violente de vérité , notre homme aurait été cerné , harcelé ...............mais c’est vrai , ils ont quand même mis le plus costaud de la bande ................je sens qu’on va avancer..............je suis rassuré ! Allez...........A bientôt...................pour la rentrée de Septembre...............c’est vrai que la planète se réchauffe !!!!!!!!!!!! Même plus besoin de prévisions scientifiques .............il suffit juste de regarder son compte en banque..................



      • BA 13 juillet 2010 06:59

        Mort de rire ! Nicolas Sarkozy s’est trompé de bouteille ! Nicolas Sarkozy voulait boire un whisky, mais il a bu du sérum de vérité ! Du coup, il a répondu aux questions du site « ARRET SUR IMAGE » en disant la vérité ! Lisez ce dialogue rigolo :

        - Arrêt sur images.net : « Question 10 : Les Bettencourt ont-ils financé en espèces, via Eric Woerth, votre campagne présidentielle en 2007 ? »

        - Nicolas Sarkozy : "Oui. Les Bettencourt ont financé en espèces ma campagne présidentielle, via Eric Woerth. 150 000 euros  ! Tout le monde le sait. C’est Claire Thibout, l’ex-comptable de Liliane Bettencourt, qui l’a révélé. D’ailleurs, contrairement à ce qu’écrivent ma presse écrite et ma télévision, Claire Thibout ne s’est pas rétractée. L’avocat de Claire Thibout ne cesse de le répéter : Claire Thibout ne s’est pas rétractée. Lisez bien cet article du site FRANCE INFO :

        Détermination.

        Pour l’avocat de la comptable, compte-tenu de la nature très sensible de l’affaire, l’enquête « devrait être conduite par un magistrat indépendant, c’est-à-dire un juge d’instruction ». Alors que la procédure est « totalement maîtrisée » par le procureur Philippe Courroye « dont on sait les liens très proches avec l’Elysée », poursuit Maître Gillot. « Le parquet est d’un parti-pris dans cette affaire qui est choquant », conclut-il.

        A l’acharnement qu’il dénonce, Maître Antoine Gillot oppose la « détermination » de sa cliente : « le pot de terre fait front et n’a pas l’intention de se laisser intimider », certifie-t-il.

        Maître Gillot affirme encore que sa cliente « ne s’est aucunement rétractée et a maintenu mot pour mot » ce qu’elle avait déclaré au journaliste de Mediapart. Notamment les « espèces demandées » par Patrice de Maistre « pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy » et le versement de ces fortes sommes en liquide à Eric Woerth.

        Claire Thibout confirme également les visites de Nicolas Sarkozy chez Liliane Bettencourt, comme d’autres hommes politiques de droite. Et qu’à l’occasion de ces visites de politiques, « il lui était demandé de préparer des enveloppes avec des espèces », explique l’avocat.

        Monsieur et Madame Bettencourt « se montraient très généreux avec les personnels politiques de droite », a-t-elle réaffirmé aux enquêteurs. Tout en concédant que Claire Thibout n’avait jamais assisté personnellement à des remises d’enveloppes.

        http://www.france-info.com/france-justice-police-2010-07-09-bettencourt-l-avocat-de-l-ex-comptable-denonce-le-harcelement-464014-9-11.html

         

        - Arrêt sur images.net : « Question 11 : Avez-vous déjà perçu des enveloppes d’argent liquide chez les Bettencourt ? »

        - Nicolas Sarkozy : "Oui. J’ai déjà perçu de l’argent liquide chez les Bettencourt. Tout le monde le sait. Là-encore, l’ex-comptable Claire Thibout a tout révélé. Mais attention ! Je n’étais pas le seul homme politique à percevoir de l’argent liquide des Bettencourt ! Il n’y avait pas que moi ! C’est confirmé par Chantal Trovel, l’ancienne secrétaire d’André Bettencourt. C’est confirmé encore par Pascal Bonnefoy, l’ex-maître d’hôtel des Bettencourt. C’est d’ailleurs Pascal Bonnefoy qui a enregistré clandestinement les fameux dialogues chez Liliane Bettencourt. Lisez cet article du NOUVEL OBSERVATEUR :

        L’ancienne secrétaire d’André Bettencourt confirme les dires de l’ex-comptable.

        Chantal Trovel parle elle-aussi d’argent versé à des politiques.

        Chantal Trovel, ancienne secrétaire particulière d’André Bettencourt, « a confirmé », selon son avocat, les affirmations de Claire Thibout sur l’argent versé à des politiques. Chantal Trovel, qui a travaillé pour André Bettencourt de la fin des années 90 jusqu’à son décès en novembre 2007, a été à son tour entendue, hier, par la Brigade Financière. Elle disposait d’un bureau au domicile du couple Bettencourt.

        Si, comme la comptable, elle n’a jamais assisté à la remise d’une enveloppe, explique son conseil Antoine Gillot, elle a assuré aux policiers qu’elle savait que « Monsieur » donnait de l’agent à un certain nombre de personnalités. Selon elle, tout le personnel était « au courant ».

        C’est aussi ce qu’affirme le maître d’hôtel, Pascal Bonnefoy, auteur des enregistrements pirates.

        http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20100709.OBS6885/info-obs-l-ancienne-secretaire-d-andre-bettencourt-confirme-les-dires-de-l-ex-comptable.html

         

        Claire Thibout confirme : « Nicolas Sarkozy recevait aussi son enveloppe, ça se passait dans l’un des petits salons situés au rez-de-chaussée, près de la salle à manger. Ca se passait généralement après le repas, tout le monde le savait dans la maison. Comme M. et Mme Bettencourt souffraient tous les deux de surdité, ils parlaient très forts et de l’autre côté de la porte, on entendait souvent des choses que l’on n’aurait pas dû entendre. Encore une fois, tout le monde savait dans la maison que Sarkozy aussi allait voir les Bettencourt pour récupérer de l’argent. C’était un habitué. Le jour où il venait, lui comme les autres d’ailleurs, on me demandait juste avant le repas d’apporter une enveloppe kraft demi-format, avec laquelle il repartait. Je ne suis pas stupide quand même, inutile de me faire un dessin pour comprendre ce qu’il se passait... ».

        http://www.mediapart.fr/journal/france/060710/lex-comptable-des-bettencourt-accuse-des-enveloppes-dargent-woerth-et-sarkozy#comment-571471

        - Arrêt sur images.net : « Question 12 : Liliane Bettencourt vous a-t-elle déjà fait des chèques ? »

        - Nicolas Sarkozy : "Oui. Liliane Bettencourt m’a déjà fait des chèques. Tout le monde le sait. Lisez bien ces enregistrements pirates sur le site internet du journal LE POINT :

        4 mars 2010.

        «  Il faut qu’on ait des amis.  »

        Patrice de Maistre, Liliane Bettencourt.

        L’héritière signe des chèques pour aider des politiques. Son homme d’affaires veut aussi qu’elle le désigne d’avance pour tuteur.

        – P. de M. : (Il lui montre un document.) Madame, je vous explique. Pour le moment, vous avez signé quelque chose disant que s’il y avait un problème, j’étais votre protecteur. Mais si jamais votre fille arrivait à vous mettre sous tutelle, si vous signez ça, le juge sera obligé de me désigner comme tuteur. Vous comprenez ?– L.B. : Oui, oui. – P. de M. : Alors j’ai vu votre notaire, Maître Normand. Il a dit que c’était une très bonne idée et il faut que vous alliez prendre rendez-vous avec lui pour le faire. Ensuite… […] Alors ça, c’est Valérie Pécresse, la ministre de la Recherche. Elle fait la campagne pour être présidente de Paris. Elle va perdre. – L.B. : Ah, elle va perdre ? – P. de M. : Elle va perdre, mais il faut que vous la souteniez. Et c’est des sommes très mineures, des petites sommes. Il faut quand même lui montrer votre soutien. Le deuxième, c’est le ministre du Budget… – L.B. : Ça me dit quelque chose… – P. de M. : Oui, c’est le ministre du Budget. Il faut aussi l’aider. Et le troisième, c’est Nicolas Sarkozy. – L.B. : Bon, alors, je vais donner pour Pécresse… – P. de M. : Mais ce n’est pas cher. – L.B. : C’est eux qui ont demandé cette somme-là ? – P. de M. : Non, c’est le maximum légal. Vous voyez, c’est 7 500, ce n’est pas très cher. En ce moment, il faut qu’on ait des amis. (Il lui fait signer des documents ou des chèques). Ça, c’est Valérie Pécresse. Ça, c’est Eric Woerth, le ministre du Budget. Je pense que c’est bien, c’est pas cher et ils apprécient. – L.B. : Et Nicolas Sarkozy ? – P. de M. : C’est fait, c’est dedans.

        http://www.lepoint.fr/societe/document-affaire-bettencourt-les-enregistrements-secrets-05-07-2010-1211175_23.php

         

        Nicolas Sarkozy a bu du sérum de vérité ! C’est marrant, hein ?

        C’est marrant.


        • joelim joelim 13 juillet 2010 10:08

          « ... on sait que c’est un journaliste sans concession » a déclaré Christian Estrosi.

          Nooon ? Il parle ainsi de Pujadas, le meilleur étaleur de beurre sur la tartine ? Ils ne connaissent que la méthode Coué au staff élyséen on diraitsmiley

          Pêché sur l’Express : « Les conseillers élyséens ont vu des simulations de second tour de présidentielle, non publiées par la presse, qui donnaient un Nicolas Sarkozy largement distancé par Dominique Strauss-Kahn, et, quoique avec un écart moindre, par Martine Aubry. »

          Quoi ? Ils font publier les pseudo-sondages qui les arrangent, et ils gardent sous le coude ceux qui les déservent ? Quels gens sans honneur ! N’est-ce pas une manipulation sans vergogne des français qu’ils sont sensés servir ?... 

          • goc goc 13 juillet 2010 11:15

            au sujet des sondages, il fallait voir les journaleux vichyistes commenter les derniers sondages :
            en gros
            quand ce n’est pas bon, ils disent « machin est à 30% », en oubliant de dire qu’il a perdu 7 points
            et quand c’est mieux, ils disent « machin a progressé de 7 points »

            et qaund on voit toutes ces méthodes, et que malgré cela, le nabot est au plus bas, c’est que vraiment il va mal
            Surtout que je ne serais pas surpris d’apprendre que les conseillers gonflent un peu les chiffres avant de les présenter au nain, par peur de ses colères, c’est à cela qu’on voit la fin d’un règne !


          • sisyphe sisyphe 13 juillet 2010 11:53

            Personnellement, j’ai été pleinement convaincu par notre Président, que j’ai trouvé sincère, émouvant, et déterminé, face aux questions sans concession du pugnace Pujadas, qui n’a pas hésité à poser toutes les questions les plus embarrassantes. 

            Pour Eric Woerth ; ça y est ; il est lavé de tout soupçon grâce au rapport objectif de l’IGF, et à l’enquête impitoyable du Procureur Courroye, dont l’objectivité n’est plus à démontrer. 

            Enfin, cette campagne de rumeurs, de calomnies, de mensonges va devoir cesser ; et j’espère que la justice interdira désormais à Monsieur Plenel de pouvoir répandre sa désinformation facho-trotskyste. 

            Le Président va pouvoir continuer ses réformes indispensables à la rénovation de la France, et réparer les dégâts commis par la retraite à 60 ans, et les 35 heures ; qui ont fait tant de mal au pays. 

            Il restera ferme sur le bouclier fiscal, et tous les avantages concédés aux riches, afin que ceux-ci ne quittent pas le pays, et continuent de le faire progresser sur la voie d’une vraie croissance, donc de moins de chômage..

            De plus, lors du prochain G20, il aura enfin les coudées libres pour réformer et moraliser le capitalisme, et changer ainsi la face du monde. 

            Vive notre Président, vive la France 














            Ce numéro d’humour distancié vous était offert par Frederic Lefebvre, le fils de Jean  ; une famille où le comique est héréditaire.. 







            • Ronald Thatcher rienafoutiste 13 juillet 2010 12:01

              Mr Woerth parfume l’atmosphère de l’héxagone de son odeur de sainteté, et illumine notre laborieuse vie de son immaculé blancheur de cygne, suite à un lavage au karcher de notre guide suprème, capitaine au grand coeur incorruptible.

              C’est pas la France de Pétain, c’est la rue gama !


              • Jicé Jicé 13 juillet 2010 12:14

                Ce jour-même je brûle un cierge à la Sainte Voerthu faite homme...


              • morice morice 13 juillet 2010 13:32

                bas, pas grave, je vais patiemment attendre que mon article « Faut-il pendre David Pujadas » sorte : ça ne fait que trois ans qu’il est au frigo ici...


                il avait été écrit AVANT l’élection de Sarkozy : très amusant !! 

                ne désespérons pas .... 

                remarquez, je ne vais pas attendre l’après 2012 pour me relire...



                • asterix asterix 13 juillet 2010 14:14

                  Enfin un intervenant qui classe Sarko dans la catégorie la plus pure : celle des innocents. Pas des innocents judiciaires, celle des innocents tout court. Une position qu’il voudrait faire partager par toute la France. La France qui l’aime, la France si profonde qu’elle s’est enfermée dans un grand trou noir par peur de l’en voir sortir.
                  Pujadas, dites : waf- waf.
                  Et Pujadas de s’exécuter, c’est bon pour sa carrière. Une laisse en or, cela ne se refuse pas.
                  Et pourquoi pas la Légion d’honneur, tant qu’on y est ?


                  • David Meyers 13 juillet 2010 14:21

                    Je ne sais pas si c’est mon téléviseur 3D mais à chaque fois que Nikolas IV prenait la parole, je voyais son nez s’allonger.

                    J’ai remarqué que son costume de président était manifestement trop grand pour lui et qu’il « baillait » ridiculement derrière sa nuque.

                    Enfin David Pujadas en 3D, c’etait du tout creux avec du rien dedans.

                    Ca va pas être facile la communication ventilateur avec les nouvelles technologies en relief.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

pilhaouer


Voir ses articles







Palmarès



Partenaires