• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Nettoyage et désinfection de la liste Stéria

Nettoyage et désinfection de la liste Stéria

C’est déjà dans un fromage que on a détecté la présence de la listeria. Symptômes : fièvre et maux de tête. Mais les produits de la liste Stéria sont toujours consommés.

Sur fond de modernisation de l'Etat français, l'Administration retient une nouvelle fois les SSII Stéria et Capgemini pour l'accompagner dans la mise en oeuvre de son système d'information financier et budgétaire pour assurer la maintenance de Chorus. Un contrat de 120 millions d'euros. Lien.

Le Ministère de la Défense est un bon fromage pour Stéria !

Bien avant le scandale de Louvois sur les retards actuels dans le versement des soldes militaires, le Ministère de la Défense aurait fait preuve d’improvisation dans la mise en place du logiciel Chorus au cours des années 2009/2010.

Plusieurs fois condamnée par Jérôme Cahuzac, alors Président de la Commission des Finances, de graves dysfonctionnements à l’origine de retards de paiements considérables. Chorus aurait entraîné la liquidation judiciaire de plusieurs centaines de PME en contrat avec l’Armée Française.

Chez Stéria, les 150 collaborateurs participant au projet pourront intervenir sur la maintenance de Chorus, notamment à partir du centre de services SAP installé à Toulouse.

Le député Saint Dizier, François Cornut-Gentile, membre de la Commission des Finances, a déposé au Journal Officiel, le 23 Octobre dernier, une question écrite au gouvernement à propos des conséquences des dysfonctionnements du progiciel et des mesures prises pour ces PME. Le spectre d’un nouveau scandale, « le Chorus Gate » pourrait bien ressurgir et éclater au grand jour avant toute forme de prescription des faits, et pour le budget de l’Etat, comme le disait déjà l'élu de Haute-Marne dès 2010," la facture est d’ores et déjà connue : elle sera très lourde !"

C’est sans aucun doute une success story pour la SSII qui avait remporté en 2007 l’appel d’offre du projet de gestion de soldes des armées pour un budget total de 6 millions d’euros, mais pour Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, Louvois est un véritable casse-tête. La qualifiant de réforme « menée à la hussarde », évoquant des dysfonctionnements « insupportables … pas dignes d’un pays comme le nôtre », pour enrayer les milliers d’erreurs provoquées par le logiciel, le ministre n’a eu d’autre alternative que de mobiliser l’ensemble de l’encadrement du ministère pour gérer ce dossier comme « une opération militaire ».

Les militaires et les familles qui ont subi depuis plus d’un an et qui subissent encore les caprices du système de paiement des soldes qui a engendré pour certains des situations dramatiques, doivent penser qu’on a plutôt à faire à une « failure story » .

Vidéo :

Toujours est-il que fort de son succès ( ?), la société Steria vient de remporter un nouveau marché. Elle va accompagner le ministère de la Justice dans son raccordement à l’opérateur national de paie (ONP).

C’est un contrat de 6,5 millions d’euros que décroche Stéria pour réformer le système de paiement du ministère de la Justice.

Il est à espérer que lorsque ce programme sera en place, les acteurs qui concourent au fonctionnement de la justice en France ne rencontrent pas les mêmes soucis en fin de mois que nos militaires.

Dans le cas contraire, la justice (partie prenante) pourra elle faire un procès à Stéria ?

Ironie de l’histoire : Louvois réprima les abus, sévissant contre l'absentéisme des officiers (en 1674 en pleine campagne, on vit encore des régiments presque sans officiers présents !). Il réprima aussi le pillage, lequel était généralement excusé par l'arriéré de solde et le retard du ravitaillement.

Il interdit aux soldats de se livrer à des exactions ; jusqu'alors, les pillages militaires étaient tolérés, notamment pour compenser les retards dans le versement des soldes.

Mais, pour équiper nos troupes en matériel performant, le budget est toujours à la traîne…Cette vidéo mérite réflexion. Le prix d’une vie est-elle négociable ?

Illustration : http://unionrepublicaine.fr/vers-un-abandon-de-louvois/


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 17 janvier 2013 09:28

    SAP une splendide usine à gaz informatique à prix élevé avec un coût de paramétrage et de consultants fonctionnels dissuasif pour un résultat en entreprise déceveant en terme qualité / prix 


    Philippe 

    • BlackMatter 17 janvier 2013 18:33

      De toute façon, quand on voit ce que facturent les SSII à leurs clients et les réels moyens qu’elles mettent en place pour réaliser les missions pour lesquelles elles sont payés, on ne peut que comprendre les dysfonctionnements. J’en sais quelque chose, j’y ai travaillé 15 ans. J’en ai presque honte.


    • Alpha&Omega 17 janvier 2013 21:09

      J’ai travaillé pour cette boîte de me...de, rien ne m’étonne. Une bande de branleur qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas. Enfin ceux du « haut »... Le recrutement est à mourir de rire, du style : « Ne vous inquiétez pas, monsieur, STERIA est une grande famille vous savez... » Comme si une multinationale de 17000 personnes pouvait être une grande famille...
      Ils embauchent des personnes sans qualification, payées à coup de lance-pierre, en facturant des prestation d’ingénieur aux clients, voilà la réalité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires