• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Œil pour œil

JPEG

 

L'histoire sur les dents.

 

Un lynx fit les yeux doux à un bœuf. La chose peut vous sembler extraordinaire et pour le moins disproportionnée et vous n'auriez pas tort de penser que je dois à la vérité de vous préciser que le bovin était borgne tout autant qu'émasculé. Il y a dans le monde animal des espèces qui semblent récolter bien des désagréments sur leur parcours et ce, bien souvent par la faute des hommes.

De son côté, le lynx n'était guère épargné non plus. Depuis que Pline l'ancien joua fort maladroitement de la confusion, l'homme qui passe pour l'incontournable référent « faune » de l’époque, évoque un loup-cervier « à la forme du loup et la robe du léopard ». Emboîtant son pas incertain, de nombreux observateurs adoptent le terme de « loup-cervier » pour décrire un vilain, indifféremment lynx ou loup et terrible prédateur n'hésitant pas à se faire les dents sur les humains.

Le bœuf savait la chose et regardait d'un mauvais œil les tentatives d'approche du félin. Il se demandait comment son soupirant parviendrait à pénétrer dans cette crèche qui lui servait de protection. Si l'entrée était ouverte à tous les vents, trois curieux personnages montaient la garde, l'œil directeur collé à la mire d'une arme. Le lynx ne s’aventurera pas de ce côté-là à moins de vouloir prendre du plomb dans la tête.

Hélas, manquant singulièrement de clarté près de la mangeoire, un menuisier qui avait été contraint de loger là son épouse sur le point d'accoucher, décida de percer une petite lucarne ronde dans la paroi. En manque d'imagination, le brave Joseph, jetant un regard circulaire autour de lui pour nommer la chose, jeta son dévolu sur l'unique œil valide du taureau castré.

L'âne se mit à braire quand il comprit que son compagnon entrerait dans la postérité par cette ouverture tandis que lui tiendrait toujours le mauvais rôle dans cette histoire de nativité. Il ne se trompa guère en effet et le malheureux passa toute sa vie à promener sur son dos des prélats qui se prélassent, papes ayant des mules aux pieds et moines au ventre gras. Mais ceci est une autre histoire, revenons à nos moutons.

Car, j'avais omis de signaler leur présence, dans la crèche, ce sont les ovins qui redoutaient le plus l'intrusion probable du terrible prédateur. Certains d'entre-eux du reste avaient si peur que leur pelage se mit à défriser. Curieux phénomène du reste qui contraria Joseph qui avait l'intention de couper la laine sur le dos des ovins pour faire une couche douillette pour l'enfant que sa femme Marie venait de mettre au monde.

Le chérubin justement, né sous une bonne étoile n'avait rien à craindre du fauve qui attendait son heure pour entrer en tapi-mini dans l'endroit. Ce fut justement au douzième coup de la minuit, alors que Marie donnait du Saint à son nouveau-né, que le lynx fit irruption dans la scène… L'âne tenta bien de lui envoyer un terrible coup de pied dont il a le secret mais il fut arrêté dans son mouvement par Joseph qui prônait déjà l'amour et la fraternité. Le bœuf allait jouer des cornes quand Marie, horrifiée s'exclama que c'était là pratique du Malin. Devant son petit Jésus à qui l'on donnerait le bon dieu sans circoncision, il ne fallait pas agir de la sorte !

Profitant de la confusion et de cette protection divine, le lynx s'approcha à pas de loup (d'où la confusion de Pline l'ancien) de la mangeoire où venait d'être le petit enfant. Pendant ce temps, les trois vigiles à l'entrée, exténués par un long voyage à dos de chameaux et enivrés des vapeurs d'encens, dormaient d'un sommeil de plomb.

Joseph s'agenouilla devant le lynx, le suppliant d'épargner le fruit des entrailles de son épouse. L'animal, indifférent à ses prières s'empara de l'enfant et repartit par le même chemin. L'aventure tourna court, tout le rituel était à reconsidérer. C'est sans doute grâce à ce terrible sacrilège que la vie sur Terre en fut plus apaisée. Seul le lynx ne tira pas son épingle du jeu.

Bien des années plus tard, en 1645, François Lemaire, l’ascendant lointain de Franck, un célèbre animateur de Radio Arc en Ciel, signala dans ses écrits la présence d’un « loup-cervier » qualifié de « lynx » dans la forêt d’Orléans. L'histoire de la bête d'Orléans allait naître pour ternir un peu plus encore la réputation du pauvre animal.

Seule la pierre de lynx, cette gemme aux propriétés supposées magiques, redore quelque peu son blason. C'est le philosophe grec Théophraste qui lança la légende du lyngurium, ce don de la nature né de l'urine pétrifiée du lynx qui avait dévoré le chérubin. On se perd en conjectures pour tirer le vrai du faux dans cette histoire.

À contre-sujet.

Pour en rire à pleines dents !

 ​


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • En ARCADIE régnait LYCAON. LUPUS GARUM : La boisson des vainqueurs... 


    • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 11:44

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      à la vôtre, j’ai perdu



      • Qu’est ce qu’il ressemble à ma chatte. Si fière de m’apporter un oiseau sans tête saignant. Merci ma chérie. Je n’en demandais pas tant..... UNE MAIN COON.. https://www.google.com/search?q=Main+coon&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwjG2e2M6Zf1AhWoNOwKHSUxBt0Q_AUoAXoECAIQAw&biw=1280&bih=663&dpr=1#imgrc=gPn6c9W3ms808M


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 janvier 21:17

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          Une amie en a un ...chats étonnants aussi par leur caractère très sociable.


        • velosolex velosolex 4 janvier 23:40

          @Aita Pea Pea

          Je préfère mon tenir à mon chat, qu’a tout l’air d’un lynx d’ailleurs. Un grand chat jaune. Les chats jaunes sont essentiellement mâles, et ont une haute estime d’eux mêmes, car ils sont plus grands que le moyenne. Ce qui fait que ces cons se mettent plus facilement en danger que les autres, et ont une espérance de vie plus brève. C’est mon fils qu’a quitté Paris pour le Canada qui me l’a filé. Il l’a appelé Mogwli, rapport à la jungle où il l’a trouvé ; Le parc de Belleville. Il était habitué aux toits de zinc, et a paraît il vu notre dame brûler. La vue des chevaux ici l’a interpellé quelques jours. Mais il s’est habitué à toute vitesse à la campagne, et sort toutes les nuits. Le reste du temps il s’installe entre mon clavier et mon ordinateur.

          J’étais pas habitué aux mâles, juste aux petites chattes, sociales et gentilles, selon les lois du genre. Qu’on ne me parle pas de culture. Six mois qu’on est ensemble maintenant. Un chat vous possède plus que vous ne le possédez. Magnétisme étonnant.

          Parfois quand ça le prend il monte sur le toit. Il cherche quelque chose au loin. Peut être bien qu’il voit quand même notre dame. Je l’appelle Mowgli. Il m’appelle Baloo.


        • @Aita Pea Pea Oui, c’est étonnant. C’est chats qui ressemblent le plus à des félins sont les plas sympathiques. Aucun reproche. Si au passe sur le fait que les chats restent des « psychopathes ». C’est dans ma nature comme dirait le scorpion sur la grenouille qui l’aide à traverser la rive. Mais enfin, si tu me piques, tu te noies aussi : c’est dans ma nature...


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 janvier 13:13

          @velosolex
          Ton chat a beau être un caid , n’oublie pas que la grande peur des chats de gouttière sont les chats persans .


        • Sait-on que le vaccin qui vient de vacca (vache ou TAUreau) a d’abord servit à soigné le lupus. Etrange nom pour un érythème. Leu étant proche de Lion (LUGDANUM). Du feu de dieu... Cela vous gratte ou vous CHAT « ouille »... si ça gratte c’est le Delta si ça chatouille c’est l’Omicron... 



            • confiture 4 janvier 18:59

              Quel animal extraordinaire et magnifique. Merci de cet article


              • C'est Nabum C’est Nabum 4 janvier 19:25

                @confiture

                Pour vous servir


              • juluch juluch 4 janvier 21:27

                Le Lynx a présent est pratiquement partout en France..merci nabum !!


                • velosolex velosolex 4 janvier 23:50

                  Merci Nabum de vos billets qui nous affranchissent de la connerie qui se déchaîne sur ce site. Quelques plages de calme sur fond d’air pur, dans un paysage apaisé où coulent des rivières, de savants mariniers, et des indiens aux plumes de couleur, échangeant des propos vif argent.

                  Pas beaucoup de raisons d’y faire un tour, et de perdre son temps, hors quelques articles comme les vôtres.

                  Hors du temps, du covid, et du complot pour les nuls

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité