• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Pourquoi payer sa facture d’eau ?

Pourquoi payer sa facture d’eau ?

L'eau est indispensable à la vie, sans elle il n'y aurait aucune vie possible sur terre. Le constat est simple, tous les êtres vivants ont besoin d'eau pour exister.

Par cet article je souhaite aider un (des) contributeur(s) d’Agoravox qui se plaint d’être injustement CENSURE et qui s’obstine à vouloir être publieé. Je recopie donc ici en italique l’essentiel de son sujet. J’espère qu’il ne m’en voudra pas d’apporter quelques agréments à son récit. Et puis c’est une manière de rémunérer ma contribution à sa publication ( que je défonce défends), d’ailleurs ne dit-il pas lui-même « Vous travaillez vous sans recevoir de revenu ? Vous fournissez le service sans être payé ? ». Alors je me paye (...) au passage.

 « Le Conseil constitutionnel a validé ce vendredi l’interdiction totale pour les résidences principales, y compris lors du non-paiement des factures de couper l’eau du débiteur qui n’a pas payé sa facture….
Ce nouveau droit à utiliser l’eau sans la contrainte de payer constitue un appel et une confirmation des droits supérieurs des irresponsables sur les responsables. »

Ce nouveau droit à mon avis, ne doit pas se comprendre comme une utilisation de l’eau (ce nouveau droit à utiliser) mais comme un besoin primordial. Ou se situe l’irresponsabilité ou la responsabilité ? Plus certainement dans un confort personnel souvent des plus futiles. Et je pense que remplir une piscine privé plutôt que l’aller fréquenter la piscine municipale en fait partie. Mais après tout, quoi de plus normal dans un monde qui vend l’eau en bouteille. Si on n’y prend pas garde nous pourrions avoir à payer le prix de notre survie à des sociétés privées. http://www.partagedeseaux.info/L-eau-en-bouteille-aberration-sociale-et-ecologique

 « Difficile d’argumenter pour des parents les vertus du travail. Quand chaque jour l’exemple montre qu’il est plus facile de profiter d’un système sans barrières et sans contreparties que de se tuer au travail. ». Mais le système permet-il encore de profiter d’un travail et de pouvoir parler des vertus de celui-ci, la question se pose-t-elle ainsi ?

Un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout ? D'argent bien sûr….il y aurait le clan des gens honnêtes et le clan des profiteurs. Ce qui amène l’auteur à la réflexion : « Peut être faites vous partie des gens honnêtes qui vont être majorés pour votre écart de la fin de mois dernier ou vous avez eu du mal à payer, période ou votre compte bancaire était en débit et en difficultés conjoncturelles ? ». Les gens honnêtes sont ceux qui peuvent encore payer. Après c'est fini, il ne vous reste qu'à boire de l'eau croupi.

Et : « Peut être faites vous partie des gens honnêtes que l’on taxe à tour de bras et travaillez à vous usez la santé ? » De bon Français quoi ! des patriotes. Et si vous ne vous reconnaissez pas parmi ces gens honnêtes, c’est bien simple, c'est parce que vous ETES malhonnêtes.

Celui qui a un voisin comme celui-ci et peut en apporter la preuve aura gagné. Parce que faut avoir une chance inouïe de de…enfin bref, comme avec le LOTO de tomber sur les bons numéros. « En partant le matin au travail saluez votre voisin qui ne paye pas son eau et entre dans sa piscine. Il joue ses revenus au casino, se met dans la misère par irresponsabilité, et vous fait un signe avec son verre remplis de glaçons gratuits. Il vous remercie de votre solidarité de lui payer l’eau de sa piscine. Il la rempli tous les jours car quand c’est gratuit on ne compte pas, Et qu’importe la fuite du tuyau, il n’ouvre même pas la facture d’eau. »

N’oubliez pas, car trop de monde oublie et trop souvent : « On l’oublie trop souvent, mais une entreprise est une « personne morale », et à ce titre a des devoirs mais aussi des obligations. On oublie aussi que ce qui lie la société publique ou privée qui fourni l’eau est la signature et l’engagement du demandeur à payer le service de l’eau. ». Je pense qu’il faudrait faire une liste des obligations afin de déterminer si l’eau est une priorité à la survie de l’individu ou de l’entreprise distributrice.

Ce qui nous amène à la réflexion : « En quoi le fournisseur d’un service doit subir les déconvenues d’un client ?
Au nom de quoi il faut la condamner alors qu’elle n’est pas responsable de l’impayé ? »

Et à cette grande question : « Un débiteur qui ne paye pas son eau est il obligatoirement en situation de précarité avancée ? En quoi le fournisseur de service est responsable si le créancier joue au casino sa paye, et soit contraint d’éponger les pertes par les factures impayées. »

Ces questions sont primordiales, l’article doit paraitre dans sa totalité, son article devrais-je dire et j’en appelle à la modération sinon je lance une pétition nationale.

A bon entendeur ( ne riez pas merde je vais le faire).

Gasty


Moyenne des avis sur cet article :  3.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Mowgli 5 juin 2015 15:54

    Le cul est indispensable à la vie, sans lui il n’y aurait aucune vie possible sur terre. Le constat est simple, tous les êtres vivants ont besoin du cul pour exister.

    Je milite donc pour le droit à la baise opposable

    La bouffe est indispensable à la vie, sans elle il n’y aurait aucune vie possible sur terre. Le constat est simple, tous les êtres vivants ont besoin de bouffe pour exister.

    Je milite donc pour le droit à la bouffe opposable


    • straine straine 5 juin 2015 16:09

      Citation :
      "Ce qui nous amène à la réflexion : « En quoi le fournisseur d’un service doit subir les déconvenues d’un client ?
      Au nom de quoi il faut la condamner alors qu’elle n’est pas responsable de l’impayé ? »
      "
       :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :

      Au nom de quoi un produit de première nécessité doit dégager des dividendes pour engraisser des porcs ?
      Pour les plus anciens d’entre nous, comparer une facture des années 1980 avec usine à gaz qui leur sert à entourlouper le pékin aujourd’hui !

       


      • Gabriel Gabriel 5 juin 2015 17:09

        C’est étrange, j’ai vu le même article, identique à la virgule près, proposé par notre ami Spartacus. Seriez-vous son jumeau ou avez-vous plusieurs avatars ? Quant à l’eau, comme l’air, ils appartiennent à chaque être vivant sur cette planète et c’est un crime contre l’humanité que de faire des bénéfices sur l’eau (compagnies privées) comme de la taxer (Etat de politiciens véreux). 


        • Gasty Gasty 5 juin 2015 17:42

          @Gabriel
          Non, je viens défendre l’opprimé !


        • robert 5 juin 2015 17:42

          @Gabriel toi ta pas lu l’article...


        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 5 juin 2015 17:13

          Il me semble avoir eu à voter pour la publication d’un article de Spartacus dont ces extraits semblent provenir. Je trouvais l’article scandaleux mais j’ai voté pour sa publication. Dommage qu’il ait fallu le parodier pour pouvoir en débattre !


          • Bartneski bartneski 5 juin 2015 17:24


            Pourquoi payer l’eau ?

            Pour préserver des emplois.

            Pourquoi payer l’eau si cher ?


            • sls0 sls0 5 juin 2015 17:28

              Comme j’aime bien les chiffres, j’aimerai bien savoir le pourcentage de personnes comme votre voisin pour pouvoir chiffrer le cout social de tels ’’nuisibles’’. Je ne peux pas me baser sur mon expérience personnelle, j’en connais pas et se baser sur les discussions de comptoir c’est pas trop fiable.

              On sait la consommation moyenne nécessaire par habitant, installer un compteur qui délivre le nécessaire et non le superflu, ce n’est pas une impossibilité technique.

              Quand je vois l’action veolia qui s’est pris 50% d’augmentation en 8 mois, ce n’est pas trop pénalisant pour l’entreprise.

              Ca ne va pas trop bien en ce moment parce que les 1% les plus riches deviennent encore plus gourmands au détriment des 99% restant. A qui on jette la pierre comme d’habitude au 5% les plus pauvres.

              Je réside dans un pays moins riche, la fourniture d’eau c’est aléatoire, une à trois fois par semaine.
              En période de sècheresse je fais venir des camions.
              Je la potabilise à 1,4 PPM de chlore.
               Mes voisins quand ils ont besoin d’eau ils viennent chez moi, comme j’ai plus de revenus qu’eux c’est normal que je leur fournisse de l’eau.
              Dans mon garage j’ai une fontaine d’eau réfrigérée pour les enfants du quartier, c’est normal car j’ai plus de revenus que leurs parents.

              Il y a une très forte corrélation entre la production de pétrole et le PIB. Avec une production de pétrole qui va baisser et des pays émergents avec des gros besoins, on est parti pour avoir une sérieuse baisse du style de vie. Dans ce cas là il vaut mieux apprendre à être solidaire. Le 1% restera tel qu’il a toujours été à travers l’histoire, la classe moyenne va peut être retrouver ses origines, la classe des pauvres. La classe moyenne a eu son utilité avec un excès d’énergie, avec moins d’énergie est elle encore nécessaire ?

              Il faudra peut être plus tard être plus fort pour légèrement sortir du lot.
              Qui est le plus fort ? Celui qui aide les plus faibles ou celui qui leur jette la pierre ?

              Bonjour à votre voisin, vous lui direz que cette impression de bord du gouffre qu’il a avec le jeu, il peu l’avoir aussi avec le saut à l’élastique, ça coute moins cher. Et la piscine c’est pas le cout de l’eau le plus important à moins qu’il apprécie de se baigner dans un bouillon de culture froid.


              • Trelawney Trelawney 5 juin 2015 19:02

                Il me semble qu’il n’y a pas si longtemps, il existait dans les villes et les villages des fontaines d’eau potable. Tout le monde pouvait y remplir sa gourde ou son bidon et ça ne dérangeait personne.

                Est-ce que faire payer l’eau fait partie du progrès ?

                Il ne faut pas oublier que le plus grave problème du réchauffement climatique est la fonte des glaciers et la rareté d’eau douce qui en découle. Aussi, je doute que dans les années futures on ait encore les moyens de remplir sa piscine


                • keiser keiser 5 juin 2015 19:07

                  @ L’auteur .

                   « Le Conseil constitutionnel a validé ce vendredi l’interdiction totale pour les résidences principales, y compris lors du non-paiement des factures de couper l’eau du débiteur qui n’a pas payé sa facture….

                  Oui , j’avais entendu cela mais ...
                  Cela est totalement incohérent .

                  Je m’explique :
                  En général , c’est le trésor public qui encaisse les factures ( j’ai bien dit en général ) et il trouve toujours le moyen de se faire payer , c’est comme pour les impôts .
                  Pour ce faire , il commence par bloquer le compte du débiteur , avec des frais assez conséquents de la banque .
                  Donc , qu’ils ne coupent pas l’eau , est une chose , OK on est d’accord .
                  Mais c’est un leurre car de toutes manières , il faudra payer .
                  Les dettes envers l’état sont inévitables .
                  Moralité , beaucoup de bruit pour rien .


                  • Gasty Gasty 5 juin 2015 20:53

                    @keiser

                    En effet, se retrouver avec un compte à zéro, ça fait bizarre et des saisies sur salaire par le trésor public n’est pas à exclure aussi.


                  • Spartacus Spartacus 5 juin 2015 21:23

                    @Gasty

                    Sympa d’essayer de dé-cadenasser le débat face à l’obscurantisme. 

                     smiley
                     smiley
                     smiley

                    Préférer l’entre soi et ne diffuser que des sujets consanguins. Quel appauvrissement. 


                    • Gasty Gasty 5 juin 2015 21:41

                      @Spartacus

                      Ne soyez pas timide, faites nous un lien vers votre site.



                    • Aristoto Aristoto 6 juin 2015 14:44

                      Spartacus faux liberal qui appelle à la police de l’état pour couper les eaux aux individus !!

                      Faux liberal véritable protecteur de fascisme étatique !


                    • baron 5 juin 2015 22:26

                      Il n’y a pas débattre le minimun vitale doit être gratuit. 

                      L’eau n’est pas une marchandise comme les autres, Concrètement la faire payer revient à faire chanter les gens pour qu’ils deviennent eux même des produits sur le marché du travail.
                      Il faut stopper la privatisation de l’eau et inscrire le droit à l’eau dans la constitution.
                      Faire des bénéfices sur un besoin vitale est une abus inqualifiable qui devrait être sanctionné le plus sévèrement possible.

                      • Bartneski bartneski 6 juin 2015 11:14

                        Avant la création du service de distribution d’eau, l’eau était potable, accessible à tous à la fontaine et gratuite. Le coût d’entretien du réseau était alors assumé par la communauté. Puis, le progrès étant ce qu’il est, l’eau est arrivée à nos robinets. Toujours considéré comme un bien commun, ce service était toujours géré par la communauté ainsi que le traitement des eaux usées. C’est encore le cas dans quelques communes. Bien sûr, le confort coûte cher et le prix de la distribution a donc augmenté mais était encore raisonnable. Aujourd’hui, l’eau potable, sa distribution et le traitement des eaux usées appartiennent à quelques entreprises privées et ne sont donc plus des biens communs, ce qui fait de leurs propriétaires les seuls bénéficiaires de leurs exploitations. Ceux sont ces entreprises qui dorénavant, malgré une mission de service publique, se gavent sur le dos du contribuable qui a payé les pompes, les usines de traitements, le réseau de distribution, les compteurs, la formation des personnels, les services commerciaux, et clients (que l’ont appelé avant les bénéficiaires), les structures d’accueil et de fonctionnement etc....

                        Je résume et je m’interroge : l’eau était un bien commun potable, accessible et gratuite à la fontaine. Cette même eau est dorénavant un bien privé, non potable avant traitement, vendue et distribuée à nos robinets par des entreprises dont l’objectif n’est plus de fournir de l’eau potable aux citoyens mais le profit.

                        Question : un spécialiste du bien privé et du libéralisme peut-il m’expliquer en quoi cela est un progrès pour l’humanité ?

                        Parce que si c’est bien pour l’humanité, pourquoi ne pas en faire autant avec l’air, la lumière du soleil et sa chaleur, le clair de lune, l’obscurité, la neige (n’est-ce pas de l’eau) etc... Ce serait un monde tellement merveilleux. N’est-ce pas Spartacus ? Toi qui te plains des impôts, imagine qu’il faudrait payer pour tout ça au nom du libéralisme ?

                        Bonne journée.


                        • lloreen 6 juin 2015 12:05

                          C ’est totalement inadmissible mais cela reste dans leur logique immonde du consumérisme.
                          Leur pseudo droit de vie et de mort sur le vivant en est la démonstration quotidienne.
                          L’ eau est en effet le principal constituant de l’ organisme humain...


                          • lloreen 6 juin 2015 12:07

                            Il doit y avoir un précepte pour déclarer universellement que la nature n’ est pas une marchandise.
                            A plus forte raison tout ce qui la constitue, dont l’ humanité.


                            • Alex Alex 6 juin 2015 19:16
                              Comme l’a écrit un intervenant, faire du bénéfice sur l’eau en tant que produit vital (juste après l’air) est un crime : tout foyer devrait disposer gratuitement d’une quantité minimum à évaluer.
                              En revanche, que des boîtes fassent des bénéfices sur les gaspilleurs (arrosage de gazon, piscines, etc.) ne me dérange pas, car tout service doit être financé, et la lutte contre le gaspillage favorisée.
                              La solution consisterait à ne facturer que le dépassement de la consommation minimum estimée par personne, en la corrigeant si nécessaire pour que les frais de distribution continuent à être couverts en reportant le supplément sur les ménages les plus riches.
                              Dans un système capitaliste où le rêve des actionnaires est de gagner beaucoup d’argent sans rien faire, on peut comprendre que cela pose problème...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article

Eau


Palmarès



Partenaires