• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Pythie et compagnie

Pythie et compagnie

Une étoile est née

C'est tout près d'un caquetoire dans notre belle Sologne que se déroula cette curieuse rencontre qui peut laisser les esprits cartésiens sur le chemin. J'espère que les autres me prendront au mot afin de suivre mes pas, les yeux fermés et les oreilles grandes ouvertes.

Un ver luisant traçait sa route, à la vitesse de sa lumière. Disciple lointain de Diogène, l'animal était à la recherche de quelqu'un qui puisse le comprendre. Il eut aimé exprimer son inquiétude sur une époque pour laquelle, en dépit des pollutions lumineuses de toute nature, il convient de s'alarmer sur les ténèbres qui se dressent devant nous.

Un mieux-disant passe par là. Il venait de se poser car s’il est acquis que les paroles s'envolent, elles ont aussi besoin d'avoir parfois les pieds sur terre. Reprenant son souffle et ses esprits, le mieux-disant avait aperçu une petite lueur dans la nuit.

Le ver luisant pensa qu'il avait trouvé compère pour propager la bonne parole. Nos deux amis dressèrent alors un tableau des plus désolants de la situation. Le temps béni des Lumières et de la poésie aux règles métriques intangibles avait depuis belle lurette été dissous par une maudite fée électricité. La culture avait subi de plein fouet une tendance à la logorrhée qui laissait pantois notre mieux-disant. Parler pour ne rien dire était devenu la norme, la pluie et le beau temps était le sujet de prédilection de tous ceux qui avaient un chat dans la gorge et un téléphone à bout de bras.

Il convenait de reprendre en main tout ça dit le ver luisant, propos qui interpella le mieux-disant qui de son côté, pensait que le pied devait retrouver toute sa place. Ils allaient en venir aux mains sur ce sujet épineux quand le ver luisant mettant un peu de fluo dans son aura, admit qu'à trop marcher sur la tête, les humains ne savaient plus où ils mettaient les pieds.

Ils ont surtout la tête ailleurs, déclara péremptoire le mieux-disant. Depuis que les autorités qualifient de culturel tout ce qui n'est qu'agitation, performance et raout incantatoire, la culture ne s'étale même plus comme la confiture, elle file entre les doigts, traverse les oreilles sans même laisser la moindre trace. Les mots ont perdu toute consistance, changent de sens et de langue sans se soucier d'être compris.

Le ver luisant comprenant soudain que Réfléchir passait désormais pour un acte subversif, comprit à quel point, il était en danger. Le mieux-disant, au lieu d'éclairer sa lanterne, risquait fort de la souffler définitivement. Le constat pour désolant qu'il était devait pourtant être suivi d'une réaction à la hauteur des enjeux. Laisser les humains se prendre dans le piège de la futilité, de l'ignorance et de l'inculture, c'était dans le même temps, faire la place à l’obscurantisme et à la barbarie.

Le mieux-disant admit que le temps des signaux d'alerte était révolu. Le dire a été mis aux fers, les langues sont sous le joug, les poètes n'ont plus la parole, même le livre se meurt sous une avalanche de productions aussi évanescentes qu'inutiles. Le ver luisant d'ajouter que la lumière n'est plus destinée à éclairer le monde mais hélas, à mettre en mouvement tous ceux qui ne font que s'agiter sans penser à rien.

L'existence est désormais placée sous l'alternative : Pile ou farce. Il n'était plus rien à faire ni à dire. Le mieux-disant avalant sa langue, le ver luisant cessa d'émettre sa faible clarté. Il était trop tard, tout était joué quand, d'un étang tout proche, une nuée de lucioles fondit sur nos deux protagonistes, leur montrant le chemin comme il y a bien longtemps, l'étoile du berger l'avait fait.

En suivant le vol lumineux, ils arrivent dans une bergerie où venait de naître une petite fille. Les parents, des exilés : des sans-papiers venus d'une nation en guerre, avaient trouvé refuge en ce lieu pour que la femme puisse enfanter. L'enfant se prénommait Roseline, la Culture avait peut-être trouvé sa nouvelle Pythie même si Jupiter n'est pas Apollon.

À contre-temps.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Bonjour Nabum, cette petite aurait dû naître un 17 janvier.... qu’est-ce qui se passe le 17 janvier... chuuuut. Mes démélés avec les livres. plogée dans la fraternité du ver sceau. Voici ce que j’ai tenté de passer en Modé : 

    i commencé un polar très « spécial » écrit par l’« agrapheur » alias Alain HERTZ. Ecrit en 2020 (c’est là que cela devient intéressant). Qui n’a pas entendu parler de la fameuse « ère du verseau «  tant attendue » depuis la fameuse chanson : AQUARIUS dans les années 68... Un beau rêve. La spiritualité dépassera le matérialisme... On retrouve la thématique de Moïse devant le veau d’OR et le culte de l’argent... LA FRATERNITE DU VERSEAU. Cette fraternité a quelques points communs avec l’ORDRE DU TEMPLE SOLAIRE (O.I.T.) de sinistre mémoire (le roman se passe entre le Canada et la Belgique). Le livre semble avoir été écrit AVANT la pandémie... Toutes les thématiques actuelles s’y retrouvent... SAUF, les prédictions de cette fameuse FRATERNITE du verseau qui se révèlent de plus en plus exactes. L’auteur doit bien « rigoler » jaune (si je puis dire... EXTRAIT : LA FRATERNITE : »Mes chers frères. Comme vous le savez, nous sommes aujourd’hui le 13 janvier (2020, comme il n’est pas question du Covid, on suppose que le livre fut écrit avant...), c’est à dire une semaine et quelques heures du jour J ; L’Ere du verseau est à nos portes. Parenthèse : selon les astrologues l’ère du verseau a commencé le 21 décembre 2020 au moment de la conjonction jupiter saturne en verseau,... bon soit... Dans le roman, la FRATERNITE veut prendre les devants en préparant le chute des bourses un 21 janvier (début du signe du verseau...).... Je ressens déjà cette énergie qui ne demande qu’à être libérée (la spiritualité, on aura compris..). Mais là où cela devient intéressant : je rappelle polar écrit avant janvier 2020 : il faut que vous sachiez que de nombreuses épreuves devront être traversées pour atteindre ce jour. Bref, nous allons préalablement passer des temps messianiques (lire les Révélations de la bible : LES TEMPS MESSIANIQUES SERONT PRECEDES D’UNE GUERRE QUI EBRANLERA LA TERRE (ben oui... ). La détresse sera immense. Sécheresse, famines et épidémies (ben oui..), anéantiront de nombreuse nations envahies par la corruption (ben oui..). Je n’ai pas encore terminé le livre... Dieu existe-t-il... ? Il faut supposer que l’AGRAPHEUR N’A PAS ENQUETE SUR LE SUJET.

    P.-S.

    • C'est Nabum C’est Nabum 28 mars 20:41

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Elle aurait pu en effet


    • correction : Bonjour Nabum, cette petite aurait dû naître un 17 janvier.... qu’est-ce qui se passe le 17 janvier... ? chuuuut. Mes démélés avec les livres. plongée dans la fraternité du ver sceau. Voici ce que j’ai tenté de passer en Modé : 

      j’ai commencé un polar très « spécial » écrit par l’« agrapheur » alias Alain HERTZ. J’ai écrit à alain Hertz et attends sa réponse.... 


      • juluch juluch 28 mars 16:32

        il vient d loin ce ver là !!!

        Et philosophe de plus....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité