• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Quand la confusion enchaîne

Quand la confusion enchaîne

Une plongée en déraison.

 

Il était une fois un homme qui par un étrange mystère se retrouva propulsé dans la grande spirale du temps. Il vivait jusqu’à ce changement d’époque une existence agréable, proche de la nature et des chevaux, ses amis de toujours. Il conduisait des calèches, des voitures de poste mais contrairement à son collègue le cocher qui avait choisi de mener l'attelage, assis depuis la diligence, lui montait le cheval de gauche, le porteur, celui qui commandait aux autres.

Sa vie était réglée comme du papier à musique. Il voyageait le plus clair de son temps, sillonnant des chemins certes cabossés mais d’une beauté à ne pas lui donner envie de changer d’activité. Il avait souvent le séant moulu, les jambes lourdes, le dos douloureux mais pour rien au monde il n’aurait donné sa place.

Il côtoyait des voyageurs, gens de toutes extractions que l’aventure plaçait sous sa responsabilité. Il aimait à les observer lors des arrêtes dans les relais de poste, écoutant leurs conversations quand il en avait fini des soins à donner à l’attelage. Le soir, après s’être fait palefrenier pour panser les chevaux, il goûtait à la convivialité des tavernes, à la douce complicité des filles de salles. S’il couchait avec les bêtes, dans la tiédeur de l’écurie, il n’était pas rare qu’une serveuse vienne partager sa paillasse, profitant du silence complice des montures.

Une vie pareille, il n’aurait point voulu l’échanger pour rien au monde. Sacha Noir était heureux, parcourait routes et chemins du Royaume dans un mouvement incessant qui ne lui laissait pas le temps de songer à poser son baluchon, à prendre épouse et s’installer dans une maisonnette. Pourtant, un petit matin, il s’aventura avec son équipage sur un pont nouvellement jeté sur la Loire. C’est alors que tout bascula …

 

Nous étions à Beaugency. La cité avait vu, le temps d’une nuit miraculeuse, se construire par une armée de mauvais diables un ouvrage d’art en pierre qui enjambait la rivière, fort large en cet endroit. Sacha, en bon postillon qu’il était fut le premier de son convoi à franchir le pont que le Satan en personne avait offert à la cité lovée au pied de son château.

Il fut le prix de cette construction. Sitôt franchi la dernière arche, il se sentit enveloppé par un tourbillon qui le désarçonna et le souleva dans les airs. Il vit la calèche poursuivre sa route, les passagers ne s’étant rendu compte de rien tandis que les chevaux, obéissant à l’habitude poursuivaient leur route sans quitter le chemin.

Bientôt il se retrouva devant un sinistre individu aux yeux injectés de sang, à la mine inquiétante et à la voix glaçante. Vêtu entièrement de noir, porteur d’une cape à la doublure satinée rouge, le terrible succube lui demanda son nom. Le postillon bredouilla, cracha sans doute à la face de ce monstre quelques bredouillements incompréhensibles. L’autre s’en offusqua, trouvant que cet individu manquait singulièrement d’éducation. Il lui fit répéter et quand il entendit ‘Sacha Noir ! » Satan se persuada qu’une fois encore, les humains s’étaient joués de lui.

C’est alors que fou de rage, le diable envoya balader le pauvre postillon dans une époque future. C’est ainsi qu’il se trouva projeté le 21 août 2020 au pied d’un autre pont de pierre, à Orléans. Sacha avait gardé ses bottes de cuir, sa belle livrée qui semble faire sur le quai une très forte impression. On rit sous cape devant lui. Ce qui surprend le plus notre brave homme c’est que tous les gens qu’il croise ont la face dissimulée sous un curieux linge.

 

Il veut s’enquérir de ce qui lui arrive. Il interroge les uns et les autres, parle une langue qui échappe à la compréhension des passants qui curieusement se détournent tous de lui. Il parle plus fort encore, demande où il se trouve et pourquoi diable, ces gens sont ainsi grimés de bien étrange manière. Tout en eux l’intrigue dans des vêtures plus colorées les unes que les autres et dans des matières qu’il n’a jamais eu loisir de voir jusqu’alors. Mais ce qui l’intrigue le plus c’est ce masque qu’ils portent tous. Serait-ce le grand Carnaval d’Orléans qui pourtant avait fait si grand scandale en 1639 qu’il fut à jamais interdit ?

Il en était là de ses réflexions quand il vit fondre sur lui des hommes au curieux harnachement. Ils avaient tout du mercenaire même si leur hallebarde était bien plus courte. Leur mine farouche fit comprendre à Sacha que ceux-là avaient de fort mauvaises intentions à son encontre. Ce fut pire encore quand l’un deux, d’un ton ne supposant pas l'aménité exigea de lui qu’il donne son nom et sa profession dans l’instant. Ses réponses provoquèrent un mouvement de panique.

L’ire des brigands qui voulaient le détrousser ainsi en plein jour, se transforma en panique. Le pauvre Postillon avait le sentiment d’être pris pour un pestiféré. Il voulut échapper à ce cauchemar. Il prit peur, se saisit de son cor de poste dans lequel il souffla pour appeler à son secours. Ce fut bien pire, les hommes belliqueux sortirent de curieux instruments menaçant tandis qu’un d’eux le coucha au sol d’une clef à la gorge.

Sacha manqua d’étouffer. Il fut molesté par ces furieux sous le regard approbateur d’une foule qui avait fait cercle à distance respectable autour de la scène. Il entendait dans une langue qui n’était pas tout à fait la sienne des propos peu amènes. La tête lui tournait, l’air lui manquait et la raison semblait le fuir …

 

Quand il se retrouva avec de curieux bracelets aux poignets il s’entendit réclamer de mettre sur le champ un masque sur le visage. Le postillon ne comprenait rien à ce monde ? Voilà des demandes contradictoires dans un langage qui lui échappait en grande partie. Il voulut s’enquérir des griefs que ces gens pouvaient bien lui attribuer. Plus il parlait, plus l’effroi gagnait ses tourmenteurs.

Un bateleur passa par là. Sa fréquentation des contes et des légendes lui avaient mis la puce à l’oreille. Il avait perçu une anomalie chronologique, une manifestation des turpitudes de l’histoire et des frasques du malin. Il tenta d’expliquer aux policiers qu’ils avaient devant eux un passager temporel, un homme venu d’une autre époque dans laquelle il exerçait la profession de Postillon.

La gente policière considéra cette explication comme un outrage, une injure et même un crachat à l’autorité. L’intercesseur fut promptement jeté au sol. On ne doit pas entraver la bonne marche de l’ordre. Un billet à souche sortit de la boîte aux pandores. Procès-verbal fut dressé et dans l’instant on réclama aux deux contrevenants la somme de cent trente-cinq euros, somme devenue le symbole de la prévarication élevée en institution d’état.

Le bateleur s’exécuta, préférant payer sur le champ pour calmer cette troupe assoiffée d’euros. Hélas, il ne pouvait savoir que son geste d’apaisement allait provoquer un drame plus épouvantable encore. Le postillon, par simple mimétisme, percevant en ce personnage, un soutien, voulut faire de même. Il sortit de sa bourse quelques écus d’argent.

La force publique vit dans le nom de cette monnaie une insulte. Le postillon fut roué de coups et embastillé sur le champ dans une curieuse calèche dépourvue de chevaux et munie d’une lanterne tournante. Sacha totalement désemparé, ayant perdu tous ses repères, s’évanouit. Quand il se réveilla il était entouré d’individus tout de blanc vêtus, harnachés étrangement qui lui enfonçaient quelque chose dans le nez.

Ce fut le moment que choisit Satan qui n’est pas un si mauvais diable, pour réparer sa terrible méprise. Comprenant que le monde dans lequel il avait plongé celui qu’il avait pris pour un chat noir était parfaitement incontrôlable, il renvoya le malheureux postillon sur son timonier, le cheval de gauche, trottant vers la Sologne. Il était heureux de retrouver une époque plus raisonnable que celle qu’il venait de visiter. On ne peut que lui donner raison.

Uchroniquement sien.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 24 août 09:54

    Il était heureux de retrouver une époque plus raisonnable que celle qu’il venait de visiter. On ne peut que lui donner raison.

    Tout à fait.

    Aujourd’hui, on peut même mettre un nom sur Satan comme par exemple, Gates, Soros, Attali, Rothschild et leur valet Micron.


    • C'est Nabum C’est Nabum 24 août 12:16

      @troletbuse

      Ils sont nombreux à prétendre au titre de Prince des enfers


    • Pour comprendre le monde actuel, il n’y a qu’une seule voie : séparer le bon grain de l’ivraie. Différence entre OEDIPIEN et PERVERS-NARCISSIQUE ; http://www.cautaerts.be/files/ColloqueSBPA2010.pdf


      • C'est Nabum C’est Nabum 24 août 13:05

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Je m"y emploie


      • @C’est Nabum Je vais entamer GILLES ET JEANNE de Michel TOURNIER.....


      • C'est Nabum C’est Nabum 24 août 13:11

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Vous m’en ferez une critique


      • @C’est Nabum Cela commence mal : deux dates de naissance différentes : 10 septembre (google) et pour Michel TOURNIER : novembre. Je dois dire que le scorpion correspond mieux au personnage...


      • Ah ! Caîrn info (site psy sérieux confirme bien le 15 novembre 1404. Aîe, mon amie qui m’a prêté le livre est née, cela ne s’invente pas,....le 15 novembre....UN petit article sur CHAMPTOCE-SUR-LOIRE......  


      • @Shawford DANS LA FAMEUSE TOUR NOIRE ????


      • Afin de sortir de la confusion. Pour les catholiques (cf vidéo : LA GRANDE TRIBULATION du 23 septembre 2017 : https://www.youtube.com/watch?v=Oxy6_xn8GuI, SATAN, c’est SATURNE. Le castrateur (le juif), le limitateur (celui qui sépare l’enfant de la fusion avec sa sainte vierge, la mère,...). Dans la religion catholique, SATAN, c’est donc bien : LE PERE. 


        • Loatse Loatse 24 août 10:14

          « Per horus et per râ et per sol invictus, duceres !!!!!! »

          SPLAAAATCHHHHHH !!!!! smiley


          • C'est Nabum C’est Nabum 24 août 13:06

            @Loatse

            ça plombe


          • Rappel mythologique. C’est GAïA, la grande DEMETER ou terre mère qui demande à son fils de castrer OURANOS parce que celui-ci est dans la CON-FUSION et la viole sans limite dans le temps. Son fils, c’est SATURNE. CHRONOS. Qui est le bienfaiteur ? celui qui autorise à faire sans arrêt des enfants à la mère (interdiction de la contraception chez les catholiques) ou SATAN, SATURNE qui rétablit le TEMPS, la CHRONOLOGIE, LA DIFFERENCE DES SEXES, LA DIFFERENCE entre les GENERATIONs. Printemps, l’enfance immature (mais, mais 68, il est interdit d’interdire), L’été (la maturité), l’automne (le retour à l’école, cent fois sur le métier) et l’hiver (la sagesse). 


            • Gollum Gollum 24 août 10:26

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Hé bé... Grâce à un tel post je ne me sens plus dans la con-fusion (boutade et ironie)...


            • Alors oui, moi aussi je préfère encore SATAN, SATURNE,....


              • @Baygon vert Ah, vous me rappelez sans l’avoir fait exprès, l’anniversaire ma SAINTE MERE. Elle me lira dans la mémoire akashique de ’ORDINATEUR.

                Les annales akashiques, également appelées archives akashiques, chroniques akashiques ou encore mémoire akashique sont un concept ésotérique créé en Occident par des théosophes à la fin du XIXᵉ siècle, à partir d’éléments de la philosophie indienne, popularisé par des ouvrages de Lobsang Rampa, et également dans les ... Wikipédia

              • Gollum Gollum 24 août 10:29

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                popularisé par des ouvrages de Lobsang Rampa

                Lobsang Rampa, pseudo-lama tibétain, puisque anglais n’ayant jamais quitté le territoire, un escroc notoire...

                Vous avez des références en béton. smiley


              • Mais enfin comme dirait GASTON, l’escroquerie aujourd’hui est la NORME. Bien stupide celui qui l’ignore,...


              • Gollum Gollum 24 août 10:41

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                l’escroquerie aujourd’hui est la NORME.

                Vous en savez quelque chose n’hésitant pas à utiliser des escrocs comme référence, sans culpabilité aucune, avec le sourire, et en clignant de l’œil (référence à Nietzsche)

                Parce que vous le valez bien.


              • Ben oui, Freud trichait aux cartes et installa son CABINET grâce à l’argent de son beau-frère BERNAYS qui faisait de la fausse monnaie. Vous en savez des choses,.. BEn oui, Mais Freud le valait bien et cela ne m’empêche pas de le lire. 


              • Pour rappel. UR« ANUS » est maître du VERSEAU ( avec son « sympathique pote SATURNE). MAIS est aussi et SURTOU le maître DU BELIER avec le Feu sata »nique" (celui qui déchire le placenta pour venir au monde. Tiens tiens deux neo-liberaux libertaires sont du signe du bélier. Potes comme cochons (si je puis dire) : VERHOFSTAD et COHN-BANDIT. 


                • Gollum Gollum 24 août 10:44

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  MAIS est aussi et SURTOU le maître DU BELIER

                  Encore une de vos fantaisies personnelles  ?

                  (Vous avez oublié un T comme dans TauReau cela aurait-il un sens caché, une sorte de lapsus ésotérique ?)


                • Gollum Gollum 24 août 10:48

                  @Baygon JAUNE

                  Ah mais faut demander à la miss, je sais pas d’où elle sort ça...


                • Je suis d’humeur GUYllerette aujourd’hui. C’est le jour des mots ou lettres sautées à la poêle. Le « thé ou té », c’est vrai, je le préserve pour l’étape suivante celle du TAUreau, de la bouffe et la merde (maison 2 : le FRIC) ou URANUS fait pan-pan cul-cul...


                • Vous voulez « ma »préférence" (je fais ma CARLA,.... : M. SENARD : LE ZODIAQUE. Clef de l’ontologie appliqué à la psychologie.


                • Gollum Gollum 24 août 10:57

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Y en a une qui n’a pas dû avoir assez de pan-pan cul-cul dans son enfance ça se sent, manque de repères, de limites, de façonnement par la LOI...

                  Un père absent peut-être ? smiley

                  Mais bon pour les pan-pan cul-cul ça peut encore se réparer malgré l’âge..

                  On pourrait proposer le job à arthès je crois qu’elle est experte dans le domaine et en plus elle aime ça...

                  Et qui sait peut-être aimerez vous aussi... (avec le côté saphique)


                • Tiens, je pensais que mon père était le SOLEIL autour duquel tout le monde tournait,..Vous changez chaque foi(e) de diagnostic. Vous êtes mon cher dans la confusion Totale. https://www.youtube.com/watch?v=LkLxseTC4Jc


                • Enchaîné comme PROMETHEE,... l’homme verseau qui vola le FEU de ZEUS pour le donner aux z’hommes. Un des premier escroc de l’histoire. Un aigle lui broya le foie. Quand on manque de foi et qu’on vole son papa,....Normal. Oui, mais papa voulait tout garder pour lui. Bof, il avait vu clair. Son FEU DE DIEU on en fit de la merde. Si vous avez la chance d’être connu : une boîte de la crotte à MAcron vaudrait des millions. Duchamp avait compris avec sa pissotière...Je vais demander à Françoise Nyssen.... 


                  • Gollum Gollum 24 août 10:45

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Vaut mieux avoir le foie broyé que la cervelle hein...

                    Je dis ça c’est juste pour info..


                  • juluch juluch 24 août 11:46

                    On vit une époque complètement déraisonnable.

                    Merci pour cette histoire Nabum..


                    • C'est Nabum C’est Nabum 24 août 13:07

                      @juluch

                      Essayons de garder la tête hors des flots d’absurdité que nous déversent les médias mon ami


                    • Septime Sévère 24 août 12:01

                      @l’angoissé des réacteurs arrêtés depuis trente ans

                      .

                      la GENT policière.

                      Moyen mnémotechnique : la gent de police smiley


                      • C'est Nabum C’est Nabum 24 août 13:08

                        @Septime Sévère

                        Je m’en suis rendu compte même si c’est trop tard hélas


                      • C'est Nabum C’est Nabum 24 août 14:50

                        @THe GHOST of Clouz0-/YONNET

                        Mystère


                      • Il serait intéressant de connaître l’année dans laquelle retourne SACHA. 


                        • C'est Nabum C’est Nabum 24 août 18:48

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          écrivez la suite


                        • @C’est Nabum J’ai écris mon premier texte sur Agora, mais je ne pense pas qu’il passera le modé. Sinon, je suis proche de la famille Heurtault de la MERVILLE qui habita dans une aile du château d’AMBOISE au temps de GILLES de RAIS. Cela se corse si je puis dire. Donc, je place l’histoire au 15ème siècle (le diable au tarot). En plus, il y a un SACHA qui descend de cette famille...a suivre....Lisez-vous dans mes pensée.....


                        • C'est Nabum C’est Nabum 24 août 19:28

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Comme dans un livre ouvert

                          Mon prochain roman à de nombreuses scènes qui se déroulent dans la château d’Amboise


                        • ZXSpect ZXSpect 25 août 19:00

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                          .

                          .
                          « @C’est Nabum J’ai écris mon premier texte sur Agora, mais je ne pense pas qu’il passera le modé. »
                          .
                          Chère Mélusine, j’ai voté immédiatement POUR votre premier article proposé à la modération.
                          .
                          Cet article ne figure plus « en attente de modération »... l’auriez vous volontairement retiré du suffrage des modérateurs ?
                          .


                        • ZXSpect ZXSpect 25 août 19:30

                          @ZXSpect
                          .
                          .
                          « @C’est Nabum J’ai écris mon premier texte sur Agora, mais je ne pense pas qu’il passera le modé. »
                          .
                          Chère Mélusine, j’ai voté immédiatement POUR votre premier article proposé à la modération.
                          .
                          Cet article ne figure plus « en attente de modération »... l’auriez vous volontairement retiré du suffrage des modérateurs ?

                          .
                          Chère Mélusine, s’il s’agit d’une fausse manoeuvre, merci de nous offrir à nouveau votre premier article !


                        • C'est Nabum C’est Nabum 25 août 21:07

                          @ZXSpect

                          Vous avez des archives

                          serait-ce obsessionnel ?


                        • ZXSpect ZXSpect 26 août 07:38

                          @C’est Nabum

                          .

                          « Vous avez des archives »

                          .

                          bien sûr… des archives akashiques smiley


                        • C'est Nabum C’est Nabum 26 août 08:09

                          @ZXSpect

                          Je m’incline


                        • @ZXSpect NON, mais j’ai toujours ce sale problème avec mon avatar et le « bredouillage » non volontaire des mots. Nulle en informatique,... 
                          De plus j’ai fait des corrections. Mais le texte est passé dans les commentaires....Il faut dire qu’il est TRES politiquement incorrect.


                        • Lire : la modé bien sûr. En plus mes débuts sur Agora datent des alentours de 2017. Bizarre ce 23 septembre,...https://www.youtube.com/watch?v=svvV_x0jXA8

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité