• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Quand le Gaspard

Quand le Gaspard

JPEG

 

Pour la France, les carottes ne seront plus jamais cuites !

 

Plus les préconisations gouvernementales pleuvent, plus la crise qui nous pend au nez risque de frapper lourdement les plus humbles, ceux qui ne s'offrent nul trajet en jet privé ni voiture électrique à prix exorbitant. C'est donc pour les miséreux, les gueux, les manants, les pauvres gens et les exclus de la galette que je vais dérouler ici la substantifique moelle des recommandations du château.

Commençons par la mesure phare, celle qui viendra réparer le désastreux effet de la déplorable théorie du ruissellement. Pour épargner cette eau qui ne tombe pas du ciel sauf pour les actionnaires de Nestlé, le président recommande à tous les bons citoyens qu'il prend pour des poires d'uriner sous la douche, pourvu que la température de cette dernière soit raisonnable.

Nous sommes d'entrée de jeu dans ce qu'on appellera à l'avenir, un choc de modération, une révolution des pratiques du quotidien. Comme les ministres travaillent à la chaîne sous la direction des cadres du gouvernement et afin de remettre en selle l'économie nationale, le principal conseil qui met de l'huile de genoux dans les rouages est de préférer le vélo (ou la marche en pleine Renaissance) à l'automobile. Voilà une perspective qui nous mettra tous sur de bons rails.

Puis, la crise énergétique aidant, le comité d'experts des gestes de la vie courante a établi de nouvelles pratiques que chacun devra suivre consciencieusement. En tout premier lieu, l'usage de la cuisinière pour chauffer vos aliments doit devenir une exception. Pour se faire, des stages d'initiation à l'alimentation crudivore seront organisés dans chaque municipalité. Le ministre du plan de redressement ayant déclaré sur le perron de l'Élysée : « Les carottes ne seront plus jamais cuites avec notre merveilleux timonier. Elles seront rappées pour la sauvegarde de la Planète ! »

Dans la foulée de cette mesure radicale, une aide sera fournie aux ménages pour s'équiper d'une mandoline et non d'un pipeau comme une rumeur malveillante a voulu le laisser entendre. Le ministre de la santé a tenu à préciser qu'il faudra se servir de cet objet tranchant avec le coude pour ne pas encombrer les services d'urgence déjà sur le grill. Le râpage manuel permettra non seulement d'économiser de l'électricité mais vous fera gagner un temps fou pour toutes les cuissons qui devront, nous vous le rappelons être exceptionnelles. Chaque famille disposera d'un carnet à souche dit de bons de chauffe qu'il faudra user avec parcimonie.

Dans le même état d'esprit, il y aura une incitation fécale à manger des viandes et des poissons crus. Le Sushi, le Carpaccio et le Tartare vont ainsi bouter la matelote, le mironton et les rôtis de la palette culinaire nationale. Bien sûr, se pose insidieusement le problème des difficultés digestives et des représentations que certains peuvent avoir de la gastronomie tricolore. Pour étouffer la polémique, il sera sans cesse rappelé que si vous ne voulez pas le cru, vous vous passerez de viande pour le plus grand bien de la couche d'ozone.

Faute de gaz et d'électricité et alors que le bois ne correspond plus au standard de l'époque, le piano qu'il soit électrique ou à gaz vous imposera de doubler la note. Ceux qui ne sont pas d'accord, chercheront des alternatives solaires pour aller se faire cuire un œuf. Le Président est dans ce domaine sans aucune ambiguïté et jamais son parler cru, son discours frais n'aura été autant d'actualité.

Mais, le temps est venu de se préparer aux jours sombres, aux heures creuses, aux délestages et aux petites coupures pour ceux qui ne pourront s'offrir des alternatives énergétiques en monnaie de singe. Être en prise deviendra un luxe au son déchiré des batteries de cuisine condamnées aux repas frais. Bientôt le gaz parti, la disette reviendra, remplaçant la dînette à tout venant. Le Gaspard, ce rat des goûts retrouvera sa place au menu de ceux qui n'auront d'autre alternative pour casser la graine. Reviendront alors les révoltes de ceux qui ronds ne seront points, les dîners jeûnes des inégalités frugales pendant que dans nos parlements, les représentants continueront de se gaver.

À contre-feu.


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Clark Kent Clark Kent 22 septembre 12:25

    Les gazoducs ne sont pas plus sélects que les pets de nonnes, même si ce sont de nobles vents.


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 septembre 12:57

      @Clark Kent

      Le vent, les yeux au ciel, embaume le couvent de son pet gracieux


    • Pangloss Pangloss 22 septembre 12:32

      Oui Nabum ! Mais quand le Gaspard c’est surtout la nuit.


      • C'est Nabum C’est Nabum 22 septembre 12:58

        @Pangloss

        Quand le rat des villes déchante


      • juluch juluch 22 septembre 20:55

        la « crise énergétique » va permettre à certains de s’en foutre plein les poches comme à chaque crise !!


        • C'est Nabum C’est Nabum 22 septembre 21:45

          @juluch

          Les poches ne sont pas assez grandes pour eux
          Ils accumulent comme jamais dans l’humanité des profiteurs n’ont accumulé


        • exocet exocet 22 septembre 22:36

          Echange pneus pour bicyclettes contre charbon, margarine et ersatz de cigarettes.

          S’adresser au bar des amis et demander Marcel.


          • C'est Nabum C’est Nabum 23 septembre 06:29

            @exocet

            Communiqué : Marcel vient d’être incarcéré pour marché noir


          • exocet exocet 22 septembre 22:38

            Bonjour, Cenabum, excellent article. J’ai aussi des semelles neuves pour chaussures, si ça intéresse.


            • C'est Nabum C’est Nabum 23 septembre 06:29

              @exocet

              Pour faire la soupe ?


            • exocet exocet 22 septembre 22:39

              Et des pommes de terre en sacs de 25 kilos...


              • C'est Nabum C’est Nabum 23 septembre 06:30

                @exocet

                Purée !


              • exocet exocet 22 septembre 22:41

                A tous mes acheteurs, en prime, je donne l’adresse d’un bon petit restaurant ou on peut manger de tout, même de la viande.


                • C'est Nabum C’est Nabum 23 septembre 06:30

                  @exocet

                  Pas de réclame ici


                • zygzornifle zygzornifle 23 septembre 08:43

                  Chez nous on appelle un rat un Gaspard .....


                  • C'est Nabum C’est Nabum 23 septembre 09:15

                    @zygzornifle

                    Il eut fallu lire jusqu’au bout


                  • zygzornifle zygzornifle 24 septembre 09:37

                    Après un bon chili le gaz part ....


                    • C'est Nabum C’est Nabum 24 septembre 09:39

                      @zygzornifle

                      Le gigot haricot fait la même affaire

                      Âne



                      Il taillait sa route sur un chemin escarpé

                      Portant lourde charge comme tous ses voisins

                      Lorsque du tréfonds de ses entrailles, un pet

                      Vint frapper les oreilles d’un muletier malin


                      Le convoi transportait des bouteilles de gaz

                      Pour fournir en énergie un petit village

                      Même si ses bourriques ne sont pas des Pégase

                      Il pense à un astucieux bricolage


                      Pourquoi ne pas capter ce précieux méthane

                      Sans faire cette acensions inopportune

                      La flatulence n’est pas le propre de l’âne

                      Mais elle pourra en faire sa bonne fortune


                      Équipa ses animaux de quelques tuyaux

                      Afin de récupérer ce bon carburant

                      Qui alimentera au pays les chauffe-eaux

                      En lui permettant de gagner beaucoup d’argent


                      Le muletier connu un immense succès

                      Il se trouva rapidement le directeur

                      D’un des plus prospères consortiums français

                      Vendant de par le monde son récupérateur


                      La captation asinienne était si pratique

                      Qu’elle devint la principale source d’énergie

                      D’un pays cessant de tourner en bourrique

                      Grâce à cette curieuse idée de génie


                      Qu’importe si la prospérité a une odeur

                      La crise énergétique fut enfin résolue

                      Par un procédé qui poussa les décideurs

                      À nous glisser à tous un capteur dans le cul


                      Un soucis de taille contraria le pouvoir

                      Comment taxer le produit de nos entrailles ?

                      Un grand cabinet conseil se mit en devoir

                      De nous imposer un compteur sur notre attirail


                      Ce procédé pénétra dans les annales

                      Des curieuses astuces du trésor public

                      Quand survint un inconvénient peu banal

                      La ruine menaçait qui avait la colique


                      À toujours nous prendre ainsi pour des ânes

                      Ils recevront tôt ou tard un coup de sabot

                      Dans cette étonnante partie médiane

                      Qui ne nous distingue pas de tous ces nabots



                    • xana 25 septembre 19:14

                      Beaucoup de jolis jeux de mots, mais...

                      Les Français savent se plaindre, parfois poétiquement. Mais savent-ils faire autre chose ?

                      Prendre un fusil, par exemple ?


                      • C'est Nabum C’est Nabum 25 septembre 19:43

                        @xana

                        Voilà une arme plus létale que l’humour et pourtant on meurt de rire parfois


                      • Soucougnan Soucougnan 25 septembre 20:10

                        Allons n’en faites pas un plat de nos soucis énergétiques. Tout semble démontrer que la Russie sera vaincue dans moins d’un an. Ce n’est pas comme si c’était une situation appelée à durer. Poutine qui n’a plus confiance en son armée en est réduit à nous menacer de frappes nucléaires si l’on cherche à lui reprendre les républiques annexées. Sauf que les Chinois lui ont déjà poliment mais clairement signifié qu’ils ne le soutiendraient pas dans cette aventure. Ce qui revient pour eux à prendre acte de la défaite et la chute inéluctable du régime de Poutine. Bref soyez un peu patient, d’ici l’année prochaine le nouveau président russe ramènera peut-être son pays dans le camp occidental.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité