• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Quand le réseau social se fait électoral

Quand le réseau social se fait électoral

JPEG

Ils se « trumpent » d’endroit

Ils doivent tous s’inspirer de l’immense président américain, tous ceux-là qui nous réclament d’aimer leur page facebook consacrée à leur candidature comme si les prochains résultats dépendaient de leur nombre d’amis virtuels. Pire, ils ne se soucient même pas de savoir si vous êtes électeur dans leur commune avant que de venir quémander un soutien qui ne coûte rien. La vacuité devient la règle dans ce monde politique qui choisit ses références parmi ce qui se fait de pire.

Si cette demande désolante ne suffisait pas la campagne se poursuit à coup de slogans réducteurs et de clichés flatteurs. Voilà où ils en sont rendus ceux qui pourtant dépensent des sommes folles pour une campagne qui se fait pratiquement invisible. Où passe l’argent ? Il y a peut-être des sympathisants embauchés derrière les écrans pour occuper la toile ! Il convient de reconnaître que c’est un endroit plus facile à arpenter sans risquer de mauvaises rencontres.

L’injure ou le propos virulent si jamais ils surgissent peuvent être aisément effacés, laissant ainsi place aux seuls admirateurs de candidat. La toile peut bruisser de ses immenses mérites, de son infatigable capacité à arpenter le terrain, de sa disponibilité pour répondre aux uns et aux autres. Le candidat a le don d’ubiquité et si jamais ça ne suffisait pas à ratisser large, il dispose de fidèles sur sa liste pour faire de même.

La toile est devenue le lieu non pas du débat mais du simple étalage des mérites auto-proclamés de postulant. Voilà bien l’influence de Trump, le vide tient lieu de discussion, le débat se résume à une accumulation de lieux communs, de flatteries et d’auto-célébrations. Curieusement tout ceci, au lieu d’inquiéter le futur électeur semble le conforter dans sa propre insignifiance, se contentant à son tour de glisser des « J’aime » sur la bobine de son favori.

Face de bouc est donc la salle d’attente de l'isoloir. Comme ces charmants prétendants nous prennent pour des moutons, la logique est bonne, la démarche confortable. Bientôt nous voterons sur nos téléphones portables en cliquant sur un émoticône, sommet contemporain de la pensée citoyenne. Les sondeurs se satisfaisant désormais de contrôler les compteurs pour prévoir les résultats du prochain vote.

C’est en nous abreuvant sans cesse de messages qui tendent à nous faire croire que notre avis les intéresse, que désormais la politique ne sera que participative et résolument démocratique. Tout ceci dans un contexte de développement durable qui affecte de ne pas voir la débauche d’énergie pour assurer cette parodie de campagne médiatique. Nous touchons le fond avec une constance qui mérite d’être soulignée.

Le candidat est photographié, filmé, adulé. On peut même bénéficier du direct pour le voir serrer une main sur un marché ou bien tenir une discussion sur un sujet essentiel. Il est en permanence sous le feu d’un objectif qui le suit à la trace. Il fera don de sa vie privée à la ville pour peu qu’il soit élu.

Par la suite, les conseils municipaux se dérouleront sur la toile. Il serait même judicieux de supprimer l’opposition puisque la parole sera toujours donnée à la population par le truchement des claviers. La démocratie directe est en marche, celle qui évite soigneusement le débat pour se satisfaire de la surface des choses, des simples effets d’annonce et d’une image vernissée et factice. Ils se fichent superbement de nous avec une remarquable efficacité puisque nombreux sont ceux qui tombent dans un panneau qui n’est plus électoral.

Au moment de glisser votre bulletin dans l’urne, n’oubliez pas de tourner le dos à ces champions du message virtuel. La politique c’est l’art du concret, exactement le contraire de cette parodie de campagne à laquelle certains se livrent maladroitement. La chose publique mérite bien mieux que ces grimaces détestables qui bien souvent sont d’une incommensurable hypocrisie.

Concrètement leur.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 18 février 13:23

    Dans no sociétés du Faux où tout est faux, l’apprentissage du vrais se fait toujours dans la douleur.

    A la TV de la pub et de la propagande et 1 % d’information tronquée et 0,001 % d’information complète......

    Sur internet 80 % de censure et de pub pour 10 % d’informations et 10 % d’informations incomplètes.

    Difficile de s’y retrouver.

    Pour la littérature ce n’est pas mieux surtout au niveau de la presse féminine qui est au même niveau d’information que la TV.......

    Alors oui il existe la presse étrangère, mais pas accessible a tous et les TVs du monde qui donnent des pistes, si le temps le permet, pour creuser certains sujets.

    Les photos oui c’est du faux, les films aussi, les documentaires, parfois aussi.

    Bienvenu en 2020 dans un monde dit de la communication ou dans les fait tout ce qui y est dit est faux.

    Quand aux informations provenant du gouvernement, c’est souvent une insulte au bon sens et a l’intelligence des citoyens.

    Triste époque......

    Saint Thomas ne peux plus croire ce qu’il voit....


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 février 14:30

      @Ruut. La Caverne de PLATON. Tout n’est qu’illusion ;


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 février 16:19

      @Ruut

      Nous sommes dans un écran de fumée qui ne passe plus pour du brouillard

      Tout cela provoque la pollution des cerveaux


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 février 14:27

      Réseaux sociaux contre réseaux politiques. C’est de bonne guerre. Qui manipule qui ?


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 février 14:37

        Il suffit de voir la montagne de sucre (Zuckerberg) avec son air d’« adule »scent post boutonneux pour comprendre quel monstre il a créé dans sa caverne techno. Je vais tous les niquer,...avec son souris béat. 


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 février 15:36

          Les individus ne supportent plus l’absence, le retrait en soi, le recul, la distance, qui ne sont ni le néant ni le vide. Ils ont besoin de combler cette angoisse en vérifiant leur portrait qu’ils recherchent sur la toile bien nommée. L’écran de leur déshérence. Nous sommes à l’ère de l’individualisme et de l’Ego poussé à l’extrême. Cette personne sur la photo me ressemble, je vote pour elle, elle me confirmera dans mon existence. L’e« mage » n’est qu’un farceur qui se dérobera dès qu’il sera prisonnier de sa propre image. L’électeur ne pourra être déçu, n’ayant veauté que pour du vent ou le pet d’un instant sur une toile cirée. La vérité était ailleurs, hors champ, dans l’en soi. Soi qui est déjà un autre.


          • C'est Nabum C’est Nabum 18 février 16:21

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Évoquer la manipulation en ce moment c’est prendre le risque d’une éjaculation oratoire


          • juluch juluch 18 février 15:40

            On ne pas pas dire que c’est des rats....c’est insulter ces pauvres rongeurs !!


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 février 15:50

              @juluch

              Alors que la ville de Hamelin était envahie par les rats et que les habitants mouraient de faim, un joueur de flûte vint et se présenta comme un dératiseur. Le maire de Hamelin promit au joueur de flûte une prime de mille écus pour les débarrasser des rats qui infestaient la ville. L’homme prit sa flûte et, par sa musique, attira les rats qui le suivirent jusqu’à la Weser, la rivière qui arrose la ville, où ils se noyèrent. Bien que la ville fût ainsi libérée des rongeurs, les habitants revinrent sur leur promesse et refusèrent de payer le joueur de flûte en le chassant à coup de pierres.

              Il quitta le pays, mais revint quelques semaines plus tard. Lors d’une nuit paisible, il joua de nouveau de sa flûte, attirant cette fois les enfants de Hamelin. Cent trente garçons et filles le suivirent hors de la ville jusqu’à une grotte qui se referma derrière eux. Selon certaines versions, le joueur de flûte aurait aussi emmené les enfants de Hamelin à la rivière ou au sommet d’une montagne. Les parents, eux, ne les revirent plus jamais.



            • C'est Nabum C’est Nabum 18 février 16:22

              @juluch

              Nous rongeons notre frein
              et pourtant nous ne sommes pas des rongueurs


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 février 15:48

              Les réseaux sociaux fonctionnent comme le coronavirus. C’est l’onde (chauve-souris pour l’année du rat) qui se propage comme la loi des séries : se rédupliquant d’elle-même dans une multitude de miroirs à l’infini. Une forme de réponse du berger à la bergère. La Chine n’est-elle pas par excellence le pays de la contrefaçon et du faux ? Le même se produisant à l’infini, comme les poupées russes....ou la PMA (du sperme pour de milliers de papas à l’identique ou presque)


              • C'est Nabum C’est Nabum 18 février 16:22

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Duplication et duplicité en somme


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 février 16:35

                @C’est Nabum, on ne peut s’approprier le talent d’autrui, et l’empereur qui croit pouvoir posséder un oiseau au chant aussi mélodieux que le véritable rossignol, doit déchanter avec son oiseau mécanique, simple imitation d’oiseau. Le rossignol et l’Empereur de Chine (chinoiser dans le sens de subtiliser).


              • ZXSpect ZXSpect 18 février 18:40

                Mélusine est de retour, C’est Nabum se lache et Juluch quitte le podium des groupies

                 smiley


                • C'est Nabum C’est Nabum 18 février 18:58

                  @ZXSpect

                  Vous n’êtes pas au courant ?
                  Nous formons un trio et des vidéos sont diffusées par un Russe


                • Le421 Le421 19 février 11:55

                  Comme dans tout, il y a du bon et du mauvais dans les réseaux sociaux. La réalisation et la concrétisation du mouvement des Gilets Jaunes en est l’exemple.

                  Personne n’oblige personne à se comporter comme un imbécile et si je vois par exemple une Ford Mustang 2015 avec 5.000Km et en parfait état proposée à 3.000€, je réfléchis vite qu’il y a anguille sous roche, voire baleine sous gravier !!

                  Parfois, je me dis que, certains benêts qui avalent toutes les âneries qui leurs plaisent sans se poser de question et se retrouvent le nez dans la mer.., ce n’est que bien fait pour eux.

                  Remarquez bien que quand un homme politique connu se tripote la nouille devant une webcam, il n’y a pas que le clampin de base qui se comporte comme un con...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité