• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Que la honte soit des obséquieux

Que la honte soit des obséquieux

L’effet de cour.

Ils sont les fidèles serviteurs de leurs maîtres, les défendent quoi qu’ils fassent et sont prêts à toutes les bassesses pour chanter leurs louanges. Ils se prosternent plus bas que terre, avalent des couleuvres et sont disposés à vendre leur âme pour servir les puissants. Il faut avouer qu’ils ont bien raison, s’ils sont d’une quelconque utilité, c’est ainsi qu’ils bénéficieront de privilèges et d’avantages, qu’ils seront considérés alors qu’ils ne sont rien. Par contre s’ils ne sont rien, s’ils ne sont que des bouffons pathétiques, ils n’auront jamais le bonheur de récolter le fruit de leur immonde bassesse.

Mais quand un valet de la seconde sorte vient pourfendre celui qui se dresse contre ses maîtres, la chose devient intolérable tout autant qu’insupportable. Qu’il avale son orgueil et sa dignité pour bénéficier d'avantages et de privilèges qu’il pense lui revenir de droit, tel est son choix et son indignité mais qu’il réclame de la mesure chez celui qui ne se plie pas devant les puissants est chose inacceptable.

Qu’ils aillent se faire voir ailleurs ceux qui aiment à vivre courbés et obséquieux mais de grâce qu’ils ne réclament pas des autres de se plier à leur image. Les puissants ont besoin de se satisfaire des éloges des valets et détestent rien tant que les foudres des esprits libres. C’est seulement grâce aux seconds qu’ils peuvent parfois revenir les pieds sur terre et se rendre compte qu’ils abusent tandis que les êtres courbés les poussent à toujours plus de sottise.

Les valets les desservent en les renforçant dans l’idée qu’ils ont en tout point raison. Ils sont leurs mauvaises consciences tout autant que des pousses au crime. Avec eux les canailles ne se donnent aucune limite, sont disposés à en faire toujours plus. C’est parce qu’il existe au contraire d’eux, des esprits libres qu’il est permis de signifier aux puissants combien ils abusent ! Quand ceux là sont des bouffons, ils poussent leurs maîtres à se penser au-dessus du commun alors qu’ils ne sont rien qui vaille.

Nous savons des valets qui se voient récompenser pour leur servilité. Ceux-là sont bien nés ou ont quelque importance qu’il convient d’exploiter. Grand bien leur fasse, ils ont ainsi privilèges et avantages, considération et reconnaissance. Tout cela est fictif et s’appuie sur du sable. Ils sont flattés, ils reçoivent leur dividende, une récompense qui s’appuie sur le vent tout autant que le vide. Quant aux bouffons, ils se leurrent grandement, ils n’ont rien à attendre puisqu’ils n’ont rien à donner !

Nous n’avons que faire d’être de cette clique qui profite de l’indulgence et des privilèges des puissants. Le mépris de leurs maîtres est de toute manière au bout du chemin. Ils ont la même absence de considération pour les flatteurs tout comme pour ceux qui les critiquent. Mais si les seconds conservent leur dignité, les premiers la bradent pour pas grand chose. Les guignols en font tant que même leurs idoles savent que le vent se dissimule derrière leurs paroles creuses.

Qu’ils sont pitoyables ceux qui déroulent le tapis rouge et chantent les louanges de leurs maîtres. Ils attendent des récompenses et de la reconnaissance. Ils sont parfois payés en retour de leur indignité mais le plus souvent ils sont pareillement méprisés. Seuls les margoulins héritent de quelques retours sur investissement. Il en va des cireurs de pompes comme des cordonniers, pour être bien chaussés, il convient d’être bien nés.

Il y a quelques flatteurs professionnels, des défenseurs de l’inacceptable, des gens capables de vendre leur âme pour des privilèges, pour se voir récompensé d’un sourire narquois de la part de ceux qui ne cessent d’abuser d’eux. Pauvres êtres serviles, ils se pensent indispensables à ceux dont ils n’ont de cesse de vanter les mérites, en fait ils ne sont rien d’autre pour eux que des souffleurs de vide.

Oublions ceux-là, bouffons pitoyables, êtres de rien qui se gonflent d’une importance fictive. Les valets assez vils pour s’abaisser à défendre les gredins et les canailles ne peuvent être nos amis, surtout quand ils se ridiculisent dans cet exercice douteux. Il convient de conserver sa dignité tout autant que sa respectabilité. Ce n’est pas en cirant les pompes des gredins que l’ont peut marcher la tête haute. Qu’importe si les canailles font tout leur possible pour vous mettre à l’écart, ils ne sont rien qui vaille et l’histoire leur rendra raison tout pareillement à ceux qui ont vécu courbés pour leur servir la soupe.

Que ces tristes personnages repensent leur comportement ! Attendre de la considération de la part de ceux qu’ils servent ainsi est tout aussi illusoire que d’espérer du respect de ces êtres sans honneur. Ils font fausse route, il n’y a pas de place pour les gueux au pays des margoulins. Voilà ce qu’il convenait d souffler à l’oreille de ceux-là. Il convient de ne jamais brader son honneur pour des gens qui n’en valent surtout pas la peine !

Ils se pensent importants du seul fait qu’ils ne cessent de cirer les pompes à des êtres sans importance. Qu’ils n’oublient jamais que le miroir ne fait que renvoyer les reflets illusoires de la vacuité et de l’orgueil. Qu’ils aillent au diable !

Honteusement sien.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 31 mai 11:19

     
    Journalopes et pute merdiatique, les obséquieuses de l’oligarchie...
     
    Bobo chanel de l’ONG, dans sa masturbation négrière, mouille obséquieusement en jetant le biberon au lâche migrant qui renie son pays et sert le multiethniquage de ses maîtres miondialistes.
     
    Crétins NoBorder, Black bloc, nano putes asservies à la pensée dominante sans-frontièriste du Capital, insignifiant véreux lumpen prolétariat de la béatification marchande obséquieuse.
     
    Gogochon shiteux se croit transgressif, 0 sur compte en banque de dealer, le bobo souchien lèche obséquieusement son colon.
     


    • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 17:49
      @Jean Roque

      L’insulte n’est pas nécessaire
      Ils n’en ont pas besoin, leur comportement à lui seul les dévalorise totalement

    • Dzan 31 mai 19:30
      @Jean Roque
      Beurk !

    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 31 mai 11:42
      Des noms ! Des noms !

      Évidemment, on ne peut pas en donner mais chacun aura reconnu quelques serviles autour de soi...

      • L'enfoiré L’enfoiré 31 mai 17:45
        @Jean J. MOUROT,

         Exact, Jean.
         Et ce n’est pas que les journaleux officiels.
         Il y a aussi ceux qui font « office de... ».
         Vous voulez des noms ?
         Donnez des noms des faux-culs qui s’ignorent...
         Je ne suis même pas sûr qu’ils se reconnaitraient et qu’ils arrêteraient d’en dormir sur leurs deux oreilles.
          smiley

      • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 17:49
        @Jean J. MOUROT

        Ils sont si nombreux

      • Dzan 31 mai 19:31
        @L’enfoiré
        El ............h

      • Et le pire, c’est quand ils font la queue aux obsèques. 


        • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 17:50
          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          C’est bien là le pire moment

          Les éloges qui pleuvent à foison même pour les pires canailles

        • nono le simplet nono le simplet 31 mai 13:09
          looool
          c’est ce dont on m’accuse auprès de toi ô grand maître vénéré !
          qu’importe, puisque tu m’accordes tes faveurs !
          ( je suis ravi )

          • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 17:50
            @nono le simplet

            La flatterie ne sert pas celui qui la reçoit

          • nono le simplet nono le simplet 1er juin 03:50

            @C’est Nabum
            et en l’occurrence, je ne vois pas non plus quel serait mon intérêt ....


          • jymb 31 mai 13:14

            Toute ressemblance avec un gouvernement et des députés dans notre ex-beau pays serait fortuite ? 


            • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 17:51

              @jymb


              cela va de soi


              • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 17:51

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                Ils sucent certes mais pas les fraises

              • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 31 mai 14:07

                J’y ai vu surtout les députés LREM et BFM


                • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 17:52

                  @yapadekkoaqba


                  Pas que les députés

                  Le monde des médias est pas mal aussi

                • J’ai réussi à traverser la vie sans jamais faire de courbettes. Un kiné m’a dit un jour, Madame vous devez parfois avoir des douleur au dos parce que votre cou est droit comme un « I ». Mais en revanche, comme pour se rattraper, il m’a rassurée. Excellent pour l’irrigation du serre-veaux. 


                  • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 17:52
                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    La droiture fut autrefois une qualité désormais c’est un cruel défaut

                  • @C’est Nabum


                    je n’ai de comptes à rendre qu’a moi-même. 

                  • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 31 mai 14:33
                    le monarque attend que les faiseurs de courbettes finissent par s’aplatir comme un tapis
                    pour s’essuyer les pieds dessus.

                    • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 17:53
                      @yapadekkoaqba

                      Je crains qu’il les préfère courbés pour se glisser derrière eux


                    • Diable Vauvert, excellente maison d’édition.



                        • 2018, l’année du retour à des valeurs plus justes ?
                          L’hexagramme de l’année est le 15, L’humilité.
                          Le Yi Jing nous dit que L’homme noble parvient à mener son œuvre à bonne fin
                          sans se glorifier de ce qui a été accompli.

                          Sous l’influence de cette énergie dominante, à quoi sommes-nous invités cette année ? Et une fois que nous aurons compris l’essence de cet hexagramme, comment allons-nous la mettre en œuvre ?


                          • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 17:53

                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.



                            La justesse des valeurs m’interroge

                          • L'enfoiré L’enfoiré 31 mai 17:38
                            Bonjour Nabum,

                            Amusant de lire les commentaires à la suite de votre article qui se trouve dans la catégorie « Parodie ».
                            Amusant de constater que les obséquieux sont toujours les autres.Et vous allez voir que sur cette antenne, il y a des obséquieux qui sont bien vus quand, faux-culs, ils applaudissent l’’article de l’auteur.
                            C’est alors une véritable symphonie de faux-culs avec arpèges et un coup de harpes enjôleurs. .
                            Quand au contraire, ils parlent franc jeu et qu’ils posent des questions. Ils ne sont pas répondus.
                            Cherchez pas Doc, c’est dans la tête.
                            Samedi, j’en parlerai dans un billet intitulé « Le bonheur d’être différent ».

                            • L'enfoiré L’enfoiré 31 mai 17:47
                              Vous parliez des privilèges ;

                              Je suppose que vous connaissez l’auteure de cette citation : "Les français y ont horreur des inégalités mais ils adorent les privilèges. et souvent, ’inégalités’ c’est le nom que tu donnes aux privilèges des autres."

                            • @L’enfoiré


                              Les éloges vont au texte. Nabum est suffisament « malicieux » pour ne pas affronter les commentateurs de front. C’est son style. On joue ou pas,..Rayon : Farces et attrapes..Rester maître du jeu ;

                            • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 17:54

                              @L’enfoiré


                              En effet

                              J’ai évité de penser et on pense à ma place


                            • L'enfoiré L’enfoiré 31 mai 18:07
                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                               J’aime bien Nabum, ce n’est pas pour rien....
                               Rien que la manière de se présenter en bonimenteur m’a suffi pour passer chez lui.

                            • @L’enfoiré

                              J’ai ouvert la porte aux belges en 1985. Vivant avec un franquaoui, mais avec ma voiture belge, rue Montorgueil (lien avec le texte,...), mon compagnon avec quelques difficultés à garer ma voiture. Un français, passe et crie : encore un belge, bandes d’incapables. Mon copain est sorti et l’a regardé en face : Connard, je suis français.

                            • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 19:57

                              @L’enfoiré


                              Merci

                            • Avait quelques difficultés, ;..


                              • C'est Nabum C’est Nabum 31 mai 19:59

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                                Je n’aime pas ces remarques qui font passer les uns ou les autres pour de sombres imbéciles du fait de leurs origines

                              • Montée à Paris, je pensais devoir la jouer Marquise Merteuil. On m’avait prévenue à Forcalquier : fais gaffe, si tu veux t’intéger en France va falloir « jouer les salopes ». Ici on aime pas les « gentils ». Je suis restée moi-même. Je ne vous dirai pas ce que je suis vraiment,... A vous de juger ;

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès