• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Retour de flamme pour langue de bois

Retour de flamme pour langue de bois

Amélie de Montchalin joue avec le feu

Madame de Montchalin a perdu une formidable occasion de se taire. Sous-secrétaire d’un état qui sous-estime tout ce qui ne vient pas de son grand homme, inénarrable Freluquet premier, la dame qui s’est fait connaître par sa capacité à sentir d’où le vent vient, en a sans doute profité pour souffler sur les braises encore chaudes d’un corps meurtri pour se signaler à notre attention et sortir de l’ombre.

La dame ne doit pas être une lumière pour tenir si haut le flambeau de l’indignité gouvernementale sous le feu des projecteurs et prétendre, toute honte évacuée, qu’une immolation n’est pas un geste politique. Il faut ne pas avoir de mémoire politique pour affirmer pareille sornette, les exemples dans l’histoire démentent la pauvre, l’impertinente odieuse.

Il n’en faudrait pas plus pour que Castaner lance la consigne de faire donner les canons à eau contre les camarades de ce malheureux désespéré qui, d’après nos chers responsables, aurait usé d’un moyen expéditif et douloureux, simplement par inadvertance ou méconnaissance de moyens moins douloureux de mettre fin à sa vie.

Puisque désormais l’inculte fait rage au sommet de l’état, il convient de proposer un petit rappel historique à cette dame qui ne brille certes pas par sa sagacité. Quand le 17 décembre 2011, un jeune Tunisien : Mohamed Bouazizi de la région de Sidi Bouzid, s'immola par le feu devant la préfecture parce que la police venait de lui confisquer tout son étalage de fruits et légumes, son geste mit le feu aux poudres en Tunisie. Son suicide public entraîna une vague de contestation sans précédent dans tout le pays qui provoqua le départ du président Ben Ali, au pouvoir depuis vingt-trois ans.

Dans le passé récent d’autres immolations sont restées dans les mémoires sauf naturellement celle de cette secrétaire d’état. En 1963, un bonze vietnamien s'immole à Saïgon pour protester contre les persécutions perpétuées contre les bouddhistes. En 1967 c’est un japonais qui devant la résidence du premier ministre met fin à sa vie pour protester contre les bombardements américains au Viêt Nam.

Qui a oublié, sauf naturellement la belle Amélie le sacrifice du polonais Ryszard Siwiec qui s’élevait ainsi contre l’invasion de la Tchécoslovaquie par l’URSS. La secrétaire aux affaires européennes devrait pourtant se souvenir de cette photographie qui fit le tour du monde. Toujours en Europe, Jan Palach et deux autres étudiants s’immolent à Prague en 1969 et pour les mêmes raisons. Là encore, pour notre donzelle, ce n'était certainement pas des gestes politiques.

Faut-il encore un exemple récent à la brillante politicienne ? Le dimanche 15 avril, l’avocat américain David Buckel s’est immolé par le feu dans un parc de Brooklyn pour alerter sur la destruction de notre environnement. Ses derniers mots furent : « Pardon pour les dégâts. » Lui avait sans doute entendu Jacques Chirac déclarer : « Notre maison brûle ! » ce qui doit aussi échapper à cette belle cruche choisie comme tant d’autres, sur catalogue pour représenter dignement la République en Marche.

Quant aux tibétains qui s’immolent en série pour protester contre l’invasion de la Chine, ils doivent frémir à l’idée que leur geste puisse être considéré comme apolitique en France. Il y a de quoi bouillir quand en conscience une ministre, tient froidement de telles inepties. Loin de moi l’envie d’exploiter un drame d’abord individuel, mais que diable, faut-il en plus cracher sur son geste en lui déniant ce qu’il a été de tout temps dans l’histoire du monde ? Seule une représentante française de cette fameuse république exemplaire est capable d’une telle ignominie. Couvrons-lui la tête de cendres et demandons-lui de démissionner. Il n’est rien d’autre à faire.

Quant au tweet d'Aurore Bergé, elle aussi remarquable députée LREM : "Là où l'on brûle des livres, on finit par brûler des hommes", tout en prenant le réel à rebrousse poil, il apparaît clairement qu’elle est de mèche avec sa collègue pour porter toujours plus haut l’esprit des lumières.

Pyromanement sien.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • sophie 16 novembre 12:24

    Bravo, malheureusement.... aucune pitié n’engendre pas l’empathie.


    • C'est Nabum C’est Nabum 16 novembre 17:28

      @sophie

      Que faire avec de telles représentantes ?


    • CoolDude 16 novembre 13:33

      Quel est le point commun entre Julie Graziani

      & Amélie de Montchalin :

      Julie Graziani : Diplômée de l’Université Paris-Sorbonne et de l’École des hautes études commerciales de Paris dit HEC (promo 2001)

      Amélie de Montchalin : Université Paris-Sorbonne et de l’École des hautes études commerciales de Paris dit HEC (promo 2005)

      (Rappel) A l’heure actuelle, le prix pour HEC pour les non boursier, c’est 50 000 Euros pour trois ans. Le taux d’inflation des frais de scolarité dans cette GROSSE École (qui se gave fait pour les enfants de personne qui se gavent et nous pompe au passage) est en ce moment en moyenne de 5 à 10% par an. Il faut suivre... La crise, quelle crise ?!?

      C’est des commerciaux qui sont en plus complément déconnecté de la réalité par leurs status social... Alors quand ils font de la politiques et qu’ils finissent responsable politique, bien ils sont évidement complément déconnecté.

      Il ne faut pas voter pour eux... Ils sont tarés !

      PS : Les commerciaux, vous aurez compris, je ne les aime pas. Ils vont raconte mais n’importe que quoi, c’est affligent.

      Les Inconnus - Auteuil Neuilly Passy
      https://www.youtube.com/watch?v=L1N3WXZ_1LM


      • C'est Nabum C’est Nabum 16 novembre 17:29

        @CoolDude

        Le niveau baisse même quand on fait des grandes écoles ...


      • macchia 16 novembre 13:36

        J’aime le style de cet article. Peut on le définir à la Anatole France où Voltairien ?


        • C'est Nabum C’est Nabum 16 novembre 17:30

          @macchia

          Quel compliment !

          Il est tout simplement Nabumien


        • San Jose 17 novembre 19:08

          @C’est Nabum
          .
          Citation  : nabumien.

          Non : nabuméen. C’est plus littéraire et mieux accordé à un homme de plume. 


        • JL JL 16 novembre 13:42

          Merci pour lui, C’est Nabum : vous lui rendez sur Agoravox, un bel hommage.

           

          « Anas s’est aspergé d’essence devant un CROUS, et il a craqué une allumette. Dans sa lettre on lit :

          « J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué, en créant des incertitudes sur l’avenir de tous-tes. » 

          L’écriture est inclusive. Comme l’est l’irréparable qu’il a réfléchi de commettre. Inclusif. L’immolation par le feu est un geste politique de désespérance qui nous inclut tous et toutes. » C’est là



          • C'est Nabum C’est Nabum 16 novembre 17:30

            @JL

            Il méritait bien d’être rétabli dans son honneur


          • placide21 17 novembre 09:33

            @JL
            L’immolation par le feu est une connerie totale qui doit bien faire rire l’élite ,quitte à utiliser l’essence et le feu ,pourquoi ne pas les balancer sur un groupe de décideurs par exemple il vaut mieux mourir sous les balles des gardes du corps c’est moins « con » .


          • JL JL 17 novembre 10:16

            @placide21
             
            « Le secret d’une autorité, quelle qu’elle soit, tient à la rigueur inflexible avec laquelle elle persuade les gens qu’ils sont coupables. » (Raoul Vaneigem)
             
             Quand aucune autre issue n’est plus envisageable, l’alternative au syndrome de Stockholm c’est le sacrifice de soi.


          • ZXSpect ZXSpect 16 novembre 18:45

            style « simplement Nabumien »...

            En toute modestie,

            pour qui déclare « Loin de moi l’envie d’exploiter un drame d’abord individuel, »

            « d’abord individuel » !?


            • Un des P'tite Goutte un des P’tite Goutte 16 novembre 19:02

              @ZXSpect
              A quoi bon chippoter ? on s’est compris, point barre. Merci C’est Nabum.
              ZX..., On réfléchit un peu : avant de dire quuechose, tu le penses, ça vient de tes neurones. Avant de t’exprimer, tu te prépares, et je pourrais en ajouter mais j’arrête par respect pour Anas.

              Anas K. Respect.


            • ZXSpect ZXSpect 16 novembre 19:06

              @un des P’tite Goutte
              « on s’est compris » ?


            • C'est Nabum C’est Nabum 18 novembre 10:43

              @ZXSpect

              Je n’exploite rien


            • rugueux 16 novembre 20:15

              Soyons sérieux, un suicide c’est toujours un drame, mais personnel, de là à en déduire des banalités sociétales...

              Cette banale affaire d’auto-combustion est ridicule, un pseudo-étudiant qui triplait sa L2 en speakologie...mais qui au lieu de bosser passait sont temps à emmerder la faculté avec son syndicat de gauchiste...Qu’il ait eu sa bourse n’aurait pas changé grand chose il ne serait de toute façon pas allé bien loin...Triplage de L2 c’est une forme de record...

              Et cerise sur le gâteau brûlé il laisse une magnifique lettre en écriture inclusive...excusez du peu ! A deux doigts de craquer l’allumette il se préoccupe d’écriture inclusive...

              Un beau prix Darwin tout simplement !


              • Xenozoid Xenozoid 16 novembre 20:18

                @rugueux

                sceptique,a t’il vraiment brûlé ?


              • CoolDude 16 novembre 21:17

                @rugueux

                Triplage de L2 c’est une forme de record...

                C’était Science Po Lyon !
                Qui n’a pas redoublé en deuxième année de... SPE (ce que je connais), par exemple ! Et comme on dit, jamais deux sans trois.

                Bon pas moi. Moi, je suis passé en 3/2.

                Mais bon, la question, n’est pas là : Un pauvre, faire des études sup...

                Immole toi ! C’est plus sur.


              • C'est Nabum C’est Nabum 18 novembre 10:44

                @rugueux

                Il est le fruit d’une société qui mélange inclusion et exclusion


              • rugueux 17 novembre 08:14

                T’es pas cool Dude ! Et tu racontes n’importe quoi...Voir l’article de Brighelli dans VA, les faits y sont exposés.

                Le mec y chouinait pour 500€ par mois et il pouvait se payer Sciences Po Lyon à 10000€ l’année ?

                Je maintiens y faisait psycho, donc des études qui ne servent à rien ni ne débouchent sur rien...et de plus au lieu de bosser il était un militant actif d’un truc de gauchistes qui lui on bourré le crâne d’inepties inclusives et autre salaire étudiant..


                • jmdest62 jmdest62 17 novembre 08:28

                  Pardon pour le cynisme de ma remarque mais On pourrait , aussi , être surpris que nos « écologues en chef » E. Borne et sa comparse B. Poirson ne se soient pas jetées sur un micro BFM pour condamner ce « geste inconsidéré qui participe au réchauffement de la planète. »

                  Je suis pas « myso » mais chez LREM et au gouvernement il y a un paquet de gourdes (Montchalin , Bergé , O’petit , Schiappa...) qui arriveraient presque à faire regretter la mise en place de la parité.

                  @+


                  • C'est Nabum C’est Nabum 18 novembre 10:45

                    @jmdest62

                    Cet aspect de la question mérite un examen sur le coût carbone de ce geste


                  • San Jose 17 novembre 19:06

                    @ l’auteur

                    .

                    Citation  : Qui a oublié sinon la belle Amélie....

                    .

                    Que vient faire ici sa beauté, que M. Nabum la juge réelle ou qu’il en fasse une formule ironique ? Cette beauté invoquée dans un cadre où elle ne tient aucun rôle relève d’un regard condescendant sur les femmes qui n’a rien à faire sur ce site modèle. 


                    • C'est Nabum C’est Nabum 18 novembre 10:45

                      @San Jose

                      Maladresse


                    • ZXSpect ZXSpect 17 novembre 19:35

                      « Loin de moi l’envie d’exploiter un drame d’abord individuel, »
                      .
                      « un drame d’abord individuel » ?

                      .
                      dit l’auteur, alors qu’il en prend le prétexte pour se payer Amélie de Montchalin,
                      .
                      et de se prétendre valeureusement satirique en osant « inénarrable Freluquet premier »
                      .
                      Suivent « un petit rappel historique » d’immolations dont le contexte historique n’a aucun rapport avec la triste actualité.
                      .
                      Mais il faut bien publier...

                       smiley


                      • C'est Nabum C’est Nabum 18 novembre 10:46

                        @ZXSpect

                        Il faut bien le dénigrer aussi


                      • William 18 novembre 09:57

                        Cet acte dramatique est évidemment politique et significatif -Nabum en a rappelé la force symbolique-. Ceci étant, la cause justifiait-elle l’acte ? Cela me parait disproportionné, l’attribution de bourses est forcément liée aux capacités à mener ses études, on a le droit à l’échec d’un redoublement, mais s’il y a deux échecs consécutifs, c’est qu’il n’y a pas adéquation de cette étude -c’est une place prise à un autre-. Alors plus généralement est posée la condition d’étudiant, mais la quasi généralisation des études supérieures ne correspond pas à de réelles nécessités, à ne pas vouloir de filtrage en fonction des capacités, les facs sont engorgées de premières années de disciplines parfois sans débouchés, avec un taux d’échec qui relève du gaspillage. Etre étudiant ne constitue pas un « passage obligé » ou un « droit statutaire » sans contrepartie. En reconcentrant les mêmes moyens (ils ne ne sont pas infiniment extensibles) sur des enseignements correspondants aux besoins de la nation, en nature et en effectifs, il serait possible de mieux couvrir les attentes en qualité d’enseignement et en aides financières.


                        • C'est Nabum C’est Nabum 18 novembre 10:46

                          @William

                          Je partage vos réserves


                        • eric 18 novembre 10:14

                          450 euros par mois, logement Crous, ticket restau, transport, avantages divers, 13 000 euro par an de scolarité ( cout annuel d’un étudiant en fac), possibilité de logement à saint Etienne chez ses parents (3/4 heure une heure) ou chez sa copine. 4 ans pour valider une premiére année, dont 2 d’occupation de la fac avec des migrants illégaux. Si les couts des dégâts sont du genre de ce qu’on a vu à Paris, ce type a couté au contribuable plus qu’un HEC. Sans valider grand chose. Et à HEC, ce n’est pas le contribuable qui paye Il est dit qu’il a refusé un job salvateur économiquement, par pureté politique. On lui souhaite un prompt rétablissement et un avenir radieux. Mais c’est tout. Le comparer au marchand de 4 saisons tunisien est indécent. Un type empéché de nourir sa famille par le racket de fonctionnaires d’un régime socialiste (Ben Ali et son partis en étaient des membres notoires et notables de l’internationale socialiste). Son syndicat (3% des 8% de votant), lui a fait croire qu’il avait un droit de tirage inaliénable sur la société, pour militer à plein temps. C’est le même qui fît croire au regrété Clément Meyric, qu’aller taper par derriére des fils d’immigrés, allait contribuer à rendre le monde meilleur. J’ai pas vérifié, mais on me dirait que Rémy, le mort du barrage, les aurait fréquenté, que je n’en serait pas plus étonné... Il faut dissoudre cette officine qui pousse des gamins à une violence inutile.


                          • Waspasien Waspasien 18 novembre 10:31

                            Mme de sur son trône chiait,
                            Par le fumet inspirée, une idée lui vint...


                            • C'est Nabum C’est Nabum 18 novembre 10:46

                              @Waspasien

                              Rien qu’une flatulence de plus


                            • macchia 18 novembre 11:46

                              @C’est Nabum
                              Similarité du son avec Vespasien, dont on se rappelle « pecunia non olet »


                            • C'est Nabum C’est Nabum 18 novembre 11:54

                              @macchia

                              Bien au contraire les odeurs de l’argent sont putrides


                            • William 18 novembre 14:15

                              Le problème général du pays demeure la pénurie d’emplois, et cela impacte surtout les jeunes voulant entrer sur le marché du travail. Pourtant, il y a des emplois à pourvoir (des dizaines de milliers, pas des millions), mais généralement peu payés, parfois pénibles, souvent peu gratifiants. Une jeune fille de ma famille a un bac+2 en histoire, cela ne mène à aucun emploi. Dans cette situation, certains poursuivent le cursus -sans forcément plus de débouchés- ou changent de filière -pas nécessairement plus fructueuse-. Elle a opté pour des petits boulots en cherchant mieux, puis s’est résignée à « traverser la rue » (selon la formule présidentielle) pour un emploi à durée déterminée dans la grande distribution. Réfléchissons une minute : il parait souvent, aux yeux des autres, moins valorisant de se présenter comme vendeuse que comme étudiante (il y a du reste une pub concernant les apprentis en alternance qui porte sur ce thème).


                              • kimonovert 18 novembre 15:54

                                Bonjour, Là, vous mélanger les genres ! Ne gardez que le manque d’à propos... Femme ou homme, c’est l’individu que vous visez...Belle ou moche, c’est l’individu que vous visez...LREM ou pas, c’est l’individu que vous visez...Secrétaire d’État ou pas, c’est l’individu que vous visez...Ainsi hors vos digressions sur l’individu, vous manquez passablement d’arguments pour attaquer le discours, lequel n’est pas plus admissible venant d’autre part ! Oui, en parlant le Nabuméin, « persécutions perpétuées contre les bouddhistes »...on dit en français de par chez nous, enfin de la Loire, qui n’a rien d’inférieure sans être atlantique, « persécutions perpétrées contre les bouddhistes »... Quand on veut faire bien, faut rester concentré sur le sujet...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès