• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Un nœud en travers de la gorge

Un nœud en travers de la gorge

Le bonimenteur se monte du col ! 

Le signe de l'importance ….

Je viens d'avoir un bref échange sur la toile avec un personnage qui pense soutenir une pensée alternative, qui se prétend progressiste et écologiste. Ce quidam défend l'image de son candidat favori, portant magnifique cravate et joli costume. L'image est la clef de la communication, elle fonde, d'après mon interlocuteur, le respect de la fonction. J'en reste sans voix et cette cravate m'étrangle le gosier !

Ainsi donc, ce bout de tissu ridicule qui orne le menton de nos importants est l'attribut de leur pouvoir, la marque de leur puissance ! La norme bat son plein encore dans ce monde. L'autre excité de me renvoyer à la face qu'il est hors de question de se présenter aux électeurs les cheveux gras et les pieds sales… Ce serait donc l'alternative à la cravate. J'ai préféré mettre un terme à ce dialogue sans issue.

La cravate serait le signe du soin corporel pour l'homme distingué. Les bras m'en tombent ! À moins, et je suis assez stupide pour ne pas y avoir songé plus tôt, qu'elle ne soit que le substitut de la lointaine bavette, un retour à l'enfance pour ces individus qui ont besoin d'un tuteur, fût-il symbolique, pour affronter le monde réel.

Je comprends mieux leur attachement frénétique à cet objet parfaitement et totalement inutile. Vous pouvez bien chercher, la cravate n'apporte aucune fonctionnalité à celui qui la porte en se montant du col. Elle ne réchauffe pas, elle ne couvre rien qui vaille la peine d'être caché et elle fait parfois des bosses quand le ventre se refuse d'être plat. Sinon elle pend lamentablement, semblant indiquer le seul sujet de préoccupation qui vaille pour ces hommes de pouvoir ….

La cravate avait un rival : le nœud papillon qui avait au moins ce supplément d'âme qu'on nomme la fantaisie. Il transformait son porteur en girouette, ce qui, avouez-le, facilitait la compréhension de ces personnages si prompts à tourner leur veste quand ils comprennent de quel côté souffle le vent. Il avait l'élégance de la vacuité.

La cravate est une résurgence de la perruque. Elle symbolise cette volonté déplaisante de se distinguer du commun, de montrer d'une manière éclatante sa position sociale. Elle est un marqueur de caste et c'est à ce titre qu'elle est un symbole insupportable n'en déplaise à mon écologiste de salon. `

La cravate indique la fragilité de la position de celui qui légitime sa posture au travers de cette étoffe plus ou moins large, plus ou moins brillante ou colorée. Elle lui est indispensable et sans elle, il se sent nu. Pauvre personnage, pantin désarticulé dont l'unique ficelle pend vers le bas. Il a besoin de la quitter pour se libérer de sa rigidité posturale ; elle lui indique quand se lâcher et quand jouer les importants !

La cravate se plaît encore à se donner elle-même de l'enflure alors que c'est déjà sa fonction première pour son porteur. La taille du nœud fixe un code qui m'échappe quelque peu. Le nœud étroit pour les tenants de la rigueur et de l'ordre, le nœud ample pour les fats et les orgueilleux, le nœud relâché pour ceux qui veulent se donner l'air de ne pas être dupes de cette comédie, le nœud double pour ceux qui ont la tentation du double menton …

La longueur du bout de tissu qui pend a certainement sa signification. J'avoue ne pas avoir soulevé la veste pour établir une classification approfondie de sa sémantique. La seule chose qui vaille la peine d'être remarquée c'est la pointe quelquefois si longue, qu'elle finit par être rangée dans le pantalon. C'est le sommet du ridicule, le point d'orgue d'un accessoire qui n'en manque pas pourtant.

Je reste le cou nu et je ne désespère pas qu'un jour, il sera la cible de ces effroyables tenants de la réaction. Qu'ils ne se gênent pas, rien ne viendra entraver la lame de leur vengeance ! Qu'ils prennent garde cependant, car cette cravate est fort commode pour les colleter à distance, les attraper et les pendre au bout de cette étoffe qui n'a pas le bonheur de servir des héros. Je salue mon inspirateur que j'ai abandonné à sa défense de la cravate, retirant mes commentaires et le laissant à ses diatribes.

Voilà ma réponse, j'espère qu'elle lui restera en travers de la gorge comme sa remarque qui m'avait mis en furie : « La tenue réglementaire c'est cheveux sales, pieds qui puent et pull qui gratte ? La portée des symboles c'est aussi de ne pas mettre un bermuda quand on se présente aux municipales, au risque de mépriser la fonction. » Qu'il aille au diable, en cravate et en bermuda et je continuerai d'aller pieds nus quand ça me chante !

Étranglement mien.


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • colza 22 février 2014 09:36

    Bon, en même temps, qu’ont-ils à nous vendre les porteurs de cet accessoire ridicule et dérisoire, sinon du dérisoire et du ridicule ?

    Voyez les banquiers, les responsables politiques (responsables, tu parles ! ) et toute la cohorte des cadres et employés qui déboulent, sur l’heure de midi, sur le parvis de la Défense....

    • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 2014 09:43

      Colza


      L’uniforme de la vacuité et de la prétention

      Je m’étrangle de tant d’indignité 

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 février 2014 09:38

      Une de mes grand-mère,anar dans l’âme, m’a sorti un jour que la cravate était la laisse du patron . Pas tort .


      • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 2014 09:44

        Aita Pea Pea


        La laisse ne semble plus suffisante

        Offrons leur une muselière ! 

      • oncle archibald 22 février 2014 09:52

        Et bien moi, qui comme vous déteste les cravates ainsi que les costumes qui vont avec, je vais me présenter aux municipales à Honolulu dans la tenue règlementaire dans ce lieu : bermuda, tongs et tea short. Non mais !


        • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 2014 09:53

          oncle archibald


          Et vous serez élu ! 

        • claude-michel claude-michel 22 février 2014 09:57

          L’habit ne fait pas le moine...mais la cravate peut faire des cons.. ?


          • oncle archibald 22 février 2014 10:27

            Est-ce qu’un noeud en travers de la gorge peut faire le même effet qu’une cravate de notaire ? That is the question ...

            Il va falloir consulter un spécialiste .. Je suggère de consulter « Monsieur Dominique » comme on l’appelle dans les Sofitel.

          • claude-michel claude-michel 22 février 2014 10:31

            Par oncle archibald ...Tiens...le con de service.. ?


          • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 2014 10:36

            claude-michel


            Étrangement, la cravate fait des bas ...

          • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 2014 10:37

            Mon Oncle


            Retrouvez la raison

            Laissons ces jolis messieurs à leurs amours tarifés !

          • Vipère Vipère 22 février 2014 10:54


            Bonjour à tous

            Et que dire des banquiers qui nous font payer cher leurs cravates ? smiley

            Ceux du Crédit Mutuel :

            http://www.youtube.com/results?search_query=credit+mutuel&sm=1


            • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 2014 11:15

              Vipère


              Qu’un jour, elle leur servira de baillon ou bien de lien ! 

            • Prudence Gayant Prudence Gayant 22 février 2014 14:33

              Je serai la rare personne sur cet article pour défendre le port de la cravate.

              La cravate n’est pas le bout de tissu que seuls les gens importants, ceux que dénigrent l’auteur mais qu’ils aimeraient tant voir lire ses articles portent autour du cou.
              Les pieds nus et les cravatés deux genres distincts mais tout à fait honorables.


              • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 2014 19:07

                Prudence


                Je trouve qu’il y a une grande indignité à répondre à l’injonction sociale de la cravate Cette faiblesse est à mes yeux un acte de soumission 

              • Hervé Hum Hervé Hum 22 février 2014 15:10

                Puisque c’est le noeud qui fait la cravate, c’est bien qu’elle est faites pour des têtes de noeud.

                Le problème, c’est pour démêler le noeud !


                • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 2014 19:08

                  Hervé Hum 


                  Ne démêlons pas les têtes à noud ! 

                • Philv 22 février 2014 16:04

                  La cravate est tout simplement la représentation d’une laisse et d’un collier.

                  Celui qui l’arbore montre sa soumission au système et à sa hiérarchie.
                  Dans ma jeunesse, j’ai fait des assistances techniques pour des conférences dans les grands hôtels de Bruxelles. 
                  L’écrasante majorité des participants aux réunions et colloques, beaucoup de cadres et cadres sup portent des cravates.
                  Lors d’une assistance technique je fut étonné de ne voir quasi personne en cravate. Les participants étaient bien habillés et avaient l’air plus heureux et mois stressé que d’habitude. Le contraste était flagrant.
                  C’était une réunion d’information d’une banque d’affaire pour leurs bon clients privés. C’était une vieille banque aujourd’hui disparue ou il fallait minimum environ 1 million € pour devenir (petit) client.
                  Bref les participant ne devaient pas porter de signe de soumission donc pas de cravate...

                  • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 2014 19:09

                     Philv


                    La muselière leur irait si bien ! 

                  • marmor 22 février 2014 16:41

                    Affubler la cravate de tant de symboles, il fallait y penser ! Elle peut être aussi, tout simplement, un trait d’élégance vestimentaire, comme une pochette, qui ne sert à rien non plus, mais il y a tant de choses qui ne servent à rien dans nos vies ! Peut-être qu’en bord de Loire, on va à l’école avec des chaussures taillées dans les vieux pneus du tracteur et des chausses en écorce de bouleau, ça fait plus écolo branché.Vous pensez vraiment que l’habit fait le moine ? Alors vos élèves jeunes filles en fleur, qui se présentent en cours avec de mini jupes pas plus larges qu’un bandeau ou des shorts au ras de la fesse sont assimilables à des catins plus promptes à ouvrir les cuisses que les livres d’histoire. Catégorier les gens en fonction de leur tenue vestimentaire me paraît aussi réac et réducteur que votre contradicteur du web.
                    Costume / cravate = valet du système, exploiteur, enculé. Pantalon de velours côtelé, chandail tricoté à la main avec de la laine filée à la maison et beret basque, c’est populaire, écolo, intello, gentil ( forcement de gauche ).... Votre colère vous égare, Nabum.


                    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 2014 19:10

                      marmor


                      à ce conformisme je préfère l’élégance du cœur ! 

                    • Prudence Gayant Prudence Gayant 22 février 2014 18:10

                      On aura bien compris que l’auteur préfère l’aisance vestimentaire plutôt que l’élégance.




                      • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 2014 19:11

                        Prudence


                        Je suis de ces humains imperméables à l’élégance 

                      • Prudence Gayant Prudence Gayant 23 février 2014 22:28

                        C’est tout à fait votre droit de le penser. Mais rien ne vous oblige à insulter ceux qui la portent pour diverses raisons que vous refusez de comprendre.

                        J’ai dans mon entourage des cravatés, des non-cravatés je fais la part des choses car ils sont libres de leur choix. 
                        Résumer un homme portant une cravate à un phallus, c’est le comble du ridicule. Mes très proches sont cravatés, et alors ?


                      • Shawford Shawford43 23 février 2014 22:33

                        Et alors ? Bonne bourre smiley ... je suis déjà plus là smiley


                      • Prudence Gayant Prudence Gayant 24 février 2014 14:03

                        Shawford47,

                        Vous êtes grossier avec ou sans cravate. Vos pitreries à longueur d’article ne font rire que vous et encore ce n’est pas certain. Les tristes sires ne savent plus à la fin pourquoi ils sont encore de ce monde. J’ai cru un très bref instant que vous valiez une once d’intérêt en fait non c’est une erreur d’interprétation, à lire vos commentaires bizarres. Heureusement vous avez deux ou trois « amis » comme vous qui comprennent vos réparties fumeuses.

                      • Shawford Shawford43 24 février 2014 14:19

                        Et ma Dolorean, elle t’emmerde smiley smiley smiley



                        • Pepe de Bienvenida (alternatif) 22 février 2014 21:36

                          Yawohl !!! (ton avatar est bien sympathique, quoique démodé, ce qui le rend encore plus sympathique dans cette société soralo-socialo-capitaliste)


                        • gaijin gaijin 23 février 2014 07:06

                          démodé ?
                          oui tout a fait ! mais la mode en finira par revenir quand plus de monde aura réalisé
                          qu’on est en train de crever étouffés par nos machinburgers, hypnotisés par nos bibulesphones et tondus par nos représentants de que dalle dans notre statisticocratie de merde ....


                        • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 2014 19:12

                           gaijin


                          Diriger ce n’est pas dissimuler sa pomme d’Adan

                        • Pepe de Bienvenida (alternatif) 22 février 2014 21:34

                          devinette : différence entre la cravate et la laisse ? Réponse : aucune.


                          • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 2014 19:13

                            Pepe de Bienvenida (alternatif)


                            La soumlssion est la même

                          • Prudence Gayant Prudence Gayant 23 février 2014 14:13

                             je suis stupéfaite de constater qu’il suffit à l’auteur de critiquer une personne juste parce qu’elle porte une cravate, pour que tous les clones rappliquent au garde à vous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires