• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Un train peut en cacher un autre

Un train peut en cacher un autre

En début de semaine I went to the market, mon p’tit panier sous le bras, or j’n’est pas met la fille d’un avocat mais une demi-livre de carottes emballée d’une feuille de presse papier.

Alors que je pelais mes racines bronzantes, en bonhomme de ménage, je lisais un article sur le susdit et suspect emballage, le chapeau manquait, intro parsemée de verte verdure, terre ocre et pluchures diverses.

La suite restait lisible manquant d’air pour être risible.

Un descriptif détaillant un inconnu me grattait l’hypophyse, bétacarotène faisant, augmentait, sans aucun doute, ma production de mélanostimuline, ou autre hormone de mise en garde.

Qui pouvait être cet être abject, quête de ce maître au mètre d’infecte inféconde défécation.

Je me jurais d’élucider le programme, canette finie et canne à la main, aux cris des canards cancanant, je me rendis au bon coin des vieilles cancanières, bref je m’en fus au troquet quérir le canard du coin.

La même page, néanmoins vert et terre en moins, côtoyant mon verre d’éther, s’ouvrait, couvrant de ses immondices le zinc en bois de fer. Le ver de terre de nouveau m’agressait, je sautais au gras et le verre m’enivrait, et toujours ce requiem du zig à dézinguer :

Un beau parleur :

Il est souvent très doué à l’oral, d’autant qu’il ne ressent pas d’anxiété ou d’appréhension à parler en public. Il a réponse à tout et est capable de moucher les meilleurs orateurs.

Charme, charisme, aura :

Il est souvent charismatique. Il pourrait se transformer en gourou d’une secte. On lui prête naturellement des qualités de meneurs d’hommes.

Narcissisme :

Il est toujours très arrogant. Il a une vision grandiose de sa propre importance. On parle souvent de sa « mégalomanie » ou de son « égocentrisme ».

Absence d’empathie :

Il n’a aucune pitié pour ses victimes. Il n’a pas de sentiments pour les autres : ni amour ni amitié ni compassion. Parfois, il fait preuve de sadisme.

Manipulateur :

Il ment avec un aplomb déconcertant ; il peut vous culpabiliser en évoquant des drames familiaux ou professionnels. Il adopte fréquemment une tonalité docte et se pose en dépositaires du savoir absolu. Il tient des propos ambigus qui visent à vous faire comprendre sa pensée sans avoir à la formuler explicitement.

Gestion virtuose de leur image :

Il se comporte différemment selon les personnes à qui il a affaire. De sorte que certains le trouveront admirable, alors que d’autres auront perçu l’envers de la médaille : les mensonges, les manipulations, l’arrogance. Il peut aussi se comporter très différemment en public et en privé, si bien qu’on a l’impression d’avoir affaire à un Dr Jekyll et Mr Hyde.

Absence de remords :

Il ne ressent jamais aucun remords. Il n’assume pas ses responsabilités. Il essaie de culpabiliser les autres et de se faire passer pour une pauvre victime. Il minimise les dommages qu’il a commis.

L’appétit de pouvoir :

Il éprouve le besoin de contrôler les gens qui gravitent autour de lui et qu’il perçoit comme des objets dont la seule fonction serait de subvenir à ses besoins (psychologiques, matériels, sexuels). Il est dominateur. Il peut devenir un parfait tyran domestique.

Émotions pauvres :

Il connaît la langue, mais pas la musique : son spectre émotionnel est pauvre. Les émotions qu’il exprime sont parfois fausses. Il a tendance à en faire trop, son style est grandiloquent, ampoulé, truffé de métaphores.

Un style théâtral :

Il a tendance à en faire trop également sur le plan de la gestuelle. Il a un petit côté théâtral et parle avec les mains ou le corps. Il multiplie les mimiques, lève les yeux au plafond, hausse les épaules, etc. Il outrepasse les étapes traditionnelles de l’amitié qui s’ébauche en s’efforçant de vous faire croire que vous êtes déjà les meilleurs amis du monde.

Je dissipais quelque peu mon esprit embrumé et la fumée du cendrier.

Pourrait-ce être lui, le remuant, le convertisseur, l’algorithme mugissant, détonnant, l’intrabilaire nobiliaire, l’ambassade de l’embrassade ?

Je trouvais la présentation osée, la mise en termes audacieuse, la journalistique périlleuse. Pourtant mon index pointait et mon petit doigt auricularisé lisait, assemblant les phrases, chuchotant et ponctuant.

L’homme était tout autre, loin de mes obsessions, un saumâtre, un salaud, je le voyais de l’Est, il était du Nord, je le sentais prédicateur, il était prédateur.

Le chapeau me montait au melon, histoire de psychopathes et profil psychologiques, la psyché répandait mon visage défait, le psychodrame s’achevait, l’échappée était belle et je m’en servis un autre.

Bah ! Tout de même j’avais quelque raison, tueur en série mon zéro l’était un peu.

 

 

PS : Toute ressemblance avec un personnage médiatique vivant n’est ni fortuite ni involontaire, juste inquiétante.

 

NB : Descriptif des caractéristiques du psychopathe retrouvées chez Michel Fourniret par le spécialiste mondial de la psychopathie Robert Haret, adapté d’un article paru le dimanche 18 mai dans Sud-Ouest dimanche.

Site de Robert Hare


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Gül 26 mai 2008 11:37

    @ Emile Red

    Bonjour, c’est édifiant !!!!

     


    • Gül 26 mai 2008 12:11

      Emile, j’ajouterai que malgré la qualité de votre prose, je n’ose pas dire que cela me fait rire....


    • Emile Red Emile Red 26 mai 2008 12:27

      Je n’en ris pas, non plus de l’horrible faute de français à la première ligne : "or j’n’est pas"

      Mea culpa....


    • JL JL 26 mai 2008 11:42

      Excellent ! J’ai marché à donf !


      • SANDRO FERRETTI SANDRO 26 mai 2008 11:58

        @ Red,

        E pericoloso sporgersi....


        • Emile Red Emile Red 26 mai 2008 13:40

          Merci bien Constant.

          Je ne sais pas pour les moinsages, sans doute de l’incompréhension.

          Entre HS et NB il peut y avoir conflit, sait-on jamais....


        • Dame Jessica Dame Jessica 27 mai 2008 11:02

          @ l’auteur

          C’est corsé, c’est rélevé, c’est osé et c’est amérement drôle....10 sur 10 Mister Red !

          @ Constant

          Bonjour Ami,

          On ne répond bien à la dérision que par la dérision...vous avez été parfait, comme toujours, j’ai même osé rire (un peu honteuse quand même)...merci....


        • Olga Olga 26 mai 2008 12:17

          Le train caché, c’est Berlusconi ?

          Si ce n’est lui, c’est donc son fils caché, $arkozy.


          • brieli67 26 mai 2008 13:02

            du Nord ? de Tourcoing ? 

            Lequel des deux ?

             

            Thankx à l’auteur - Petite ou Grande la Vidure ?

             


          • TSS 26 mai 2008 13:20

            c’est tout à fait le portrait du nabot qui nous (gouverne ?)


            • TSS 26 mai 2008 13:35

              comme quoi la difference entre un tueur en serie et le plus haut poste de l’etat est vraiment infime !!

              l’un tue et va être condamné à perpet(ce n’est que justice)

              l’autre tue indirectement des dizaines de personnes par un simple decret (ce n’est pas une image) et il est applaudi(par certains !!)


              • Emile Red Emile Red 26 mai 2008 13:42

                Tout dépend de la "virginité" des victimes...


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 mai 2008 14:00

                Tss parle au second décret



                • Yohan Yohan 26 mai 2008 16:39

                  et combien d’années pour (se) rendre compte des méfaits ?


                  • sisyphe sisyphe 26 mai 2008 17:22

                    Le troll Thierry Jacob insiste lourdement pour tenter de faire diversion, mais, Emile Red, merci : personne ne s’y sera trompé, et c’est joliment tourné !

                    Comme il disait : il y en a qui sont génétiquement prédestinés à être nuisible...


                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 mai 2008 17:46

                      même de jour ...


                    • sisyphe sisyphe 26 mai 2008 19:27

                      On continue son trollage, Jacob ?

                      Remarque, c’est bien : il y en a au moins un que tu fais rire : mieux que rien...


                    • maxim maxim 26 mai 2008 18:03

                      nous sommes un peu tous comme ça !

                      suivant la personne devant nous ou la circonstance dans laquelle on se trouve ...

                      de la drague pour un soir ,à la vente de sa bagnole à bout de souffle ,à la comédie devant le percepteur ,au contrôle routier ,à l’excuse quand on n’en a pas lorsque l’on rentre tard et qu’on va se faire engueuler par sa femme ,à la rupture de la partenaire ,en passant par toutes les situations .....

                      on est tous un personnage différent devant une situation donnée .

                      on ne faisait pas allusion à un personnage politique ,hein ?

                      sinon lequel ? ils sont tous comme ça ,comme vous et moi en somme !


                      • Gasty Gasty 26 mai 2008 18:25

                        L’inquiètant CV d’un homme dans un état moribond.

                        Bling, bling, bling , bling, bling ( les barrières se ferment ).


                        • Emile Red Emile Red 27 mai 2008 08:45

                          J’attendais Lerma, voilà Calmos...

                          Où voyez vous donc une quelconque allusion à Sarko dans cet article ? Vous êtes obsédé, cher.

                          Le moindre hameçon et en grand couillon vous mordez dedans, preuve évidente de votre totale addiction ce n’est plus de la sarkophilie mais de la sarkopathie, désolé pour vous mais je crains que ce soit fatal, le président de tous les plans n’ayant rien prévu comme abattement d’impôt sur ce genre de dérèglement.


                        • Emile Red Emile Red 27 mai 2008 09:54

                          Vous montrez bien vos limites.

                          Qui peut croire ici que j’aurai une once de point commun avec le PS qui finalement vous plait bien dans son approche Sarkosienne du social et de l’économie.

                          Allez avouez le vous avez un petit faible pour la classe de Ségogo, le Nicolas il n’a aucune prestence à votre gout. Ne dites pas le contraire ou faites votre coming out, il n’y a que par amour qu’on peut défendre l’indéfendable....


                        • Dame Jessica Dame Jessica 27 mai 2008 12:45

                          @ Calmos

                          Il semble, au vu de votre post que vous ayez eu vous aussi les flancs embarassés d’un importun fardeau ce matin ?Vous voici donc soulagé d’avoir déposé dans l’urne un modeste cadeau ? veuillez donc, aprés votre passage, épancher dans l’amphore un courant d’ondes pures et sur cet autel fumant, placer pour chapiteau le couvercle arrondi dont l’austère blancheur doit servir de tombeau, vous serez bien aimable...


                        • Emile Red Emile Red 27 mai 2008 10:04

                          Si ça vous fait plaisir, ne comptez pas sur moi pour défendre la Poitevine, c’était bon au temps du muguet l’an passé, l’eau a coulé sous les ponts depuis, entre la grippe et la peste il paraissait bon de choisir la grippe, cependant je préfère la bien portance.

                          Alors tapez sur le PS ne me dérange pas plus que ça, d’autant plus qu’il admet, maintenant, être du même panier de crabes que l’agité de Neuilly.

                          Il y a des valeurs que vous ne pouvez comprendre, votre addiction au Présipotent vous aveugle.

                          Continuez à faire la cruche, nous rirons quand vous casserez.

                           


                        • Emile Red Emile Red 27 mai 2008 10:26

                          L’atteinte est beaucoup plus grave alors, je comprends pourquoi vous ne défendez pas votre mentor comme Calmos et Lerma défendent le leur.

                          Vous, le votre il est blet, sa vision monoculaire va bientôt s’éteindre et tel un orphelin vous pleurerez, dommage peu de monde pour vous consoler.

                          Je compatis...


                        • Emile Red Emile Red 27 mai 2008 11:35

                          Ce qui est balot c’est qu’un salarié, un petit patron, un ouvrier, un artisan soit de droite, au mépris de son intérêt et celui de ceux comme vous qui triment pour entretenir le faste d’une nomenclature dont vous ne serez jamais.

                          Ce qui est balot c’est que pour les gens de droite le seul déterminisme soit de protéger grégairement un type qui ne défend que ses intérêt personnels et qui vous chie dessus à chaque occasion.

                          Ce qui est balot c’est de croire que la seule issue soit avec des chefs, des leaders, des dominants qui ne vous offrent qu’un rôle de suiveur, de membre de la piétaille, de figurant.

                          Ce qui est balot c’est de ne pas voir de lueur d’espoir dans vos yeux, de sentir cette résignation fataliste dans vos propos.

                          Ce qui est balot c’est de ne plus entendre le désir de vivre mais des cris de haine, de dépit.

                          Maintenant, qu’importe pour vous de savoir si je suis communiste, socialiste, ou autre, cela vous importe-t-il ? Votre vision des gens changera-t-elle ? Votre attitude dédaigneuse se modifiera-t-elle ?

                          La réponse que vous cherchez elle est dans tous mes pâles écrits à vous de faire l’effort de traduire, de comprendre, mais le pouvez-vous encore ? Avez vous encore assez de libre arbitre ?


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 mai 2008 11:45

                          Emile ,

                           

                          Allez , on pourrait imaginer un monde dans lequel ni les ceux de gauche seraient forcément des salopards , et ceux de droite pas obligatoirement non-plus ...


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 mai 2008 11:49

                          Mesdames ici présentes

                           

                          Vous attendrissez le coeur de ma poitrine , pour vous je l’ entends dire boum-boum . 


                        • Emile Red Emile Red 27 mai 2008 11:54

                          Peut-être Rocla, mais la droite n’a pas vocation aux sentiments, à la compassion, au partage, et qu’importe Giscard, la droite n’a du coeur que par intérêt égoïste.

                          L’histoire montre que les guerres sont bien plus de droite que de gauche et encore d’une gauche dévoyée.


                        • Emile Red Emile Red 27 mai 2008 12:00

                          @ P. Renève

                          Je ne risque pas de gonfler du ciboulot, j’ai essayé, je n’y arrive pas et tant mieux sinon peut-être que je serais passé à l’autre bord.

                          Pour ce qui est de mon avatar, il est tout à fait comme j’aime être, laid, irrespectueux, coloré, juvénile et bombardier...alors aucune raison de changer.

                           


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 mai 2008 12:04

                          La stupidité lorsqu’on la lance en l’ air , elle retombe en forme de balourdise dans tous les rayons de la circonférence ...

                           

                          Question degré ...


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 mai 2008 12:07

                          Emile ,

                           

                          Posture quand tu nous tiens , ramener tout à la politique est une maladie maladante ...


                        • Emile Red Emile Red 27 mai 2008 12:12

                          @Rocla

                          Trouvez moi quelque chose qui ne soit politique, et ne me dites pas l’amour qui est le summum de l’emphase, de la stratégie et même vulgairement de l’économie. Bien sûr que tout est politique, mais politique dans le sens noble...


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 mai 2008 12:28

                          La politique , c ’est comme la religion et toutes ces conneries , pour diviser les gens avec des mots , pour mieux regner avec d’ autres maux .

                           

                           


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 mai 2008 09:54

                          c ’est le portrait craché d’ un certain Isidore von Spiegelthor , je l’ ai connu en Afrique dans un clandé près de Ouagadoudon , y buvait de Bloody-Mary avec une paille , ne voulant pas heurter la poutre charpentante du plafond un peu bas ....


                          • brieli67 27 mai 2008 09:56

                            le Charles de chez Ricard ? pour faire couler le Jaune à flots ?


                            • Emile Red Emile Red 27 mai 2008 10:05

                              Ya Pas d’Qua...


                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 mai 2008 10:59

                              pourvou ké sa douré ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires