• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Un virus sur nos écrans

Un virus sur nos écrans

 

Qu’est ce qui vous pique ?

Avec un tel nom, le redoutable ennemi public de l’heure devrait faire couler bien plus de bière que de reportages tous plus alarmistes les uns que les autres. On devine la presse, les médias en général avides de sensations fortes, d’hécatombes magnifiques, de drames spectaculaires. Il faut des images choc, du sang et des larmes pour que tourne la machine à stupeur.

Alors sans pudeur, tout le monde s’y colle pour semer la terreur dans les esprits devenus si plastiques, que la moindre petite bête prend des proportions énormes. Qu’en sera-t-il le jour où la peste et le choléra cesseront de se grimer en politiciens véreux pour retrouver leurs habits sordides et mortels ? On s’emballe pour quelques victimes, on ferme les lignes aériennes même si le commerce poursuit son activité, on construit un hôpital en 9 jours tandis que le fléau de l’heure tue bien moins que la famine, les guerres de religions, les naufrages en Méditerranéenne.

La mesure n’est plus de cette planète tandis que seule compte désormais l’édification des masses pour continuer tranquillement de les gruger dans tous les autres secteurs. Le virus a pris la main sur nos écrans, ce qui après tout n’est pas très grave puisque nous avons encore la possibilité de les éteindre sans enfreindre à une quelconque obligation de veille qui ne saurait tarder du reste, mais plus encore dans nos esprits puisqu’il devient obsession et objet de tous les délires.

Je n’échappe pas à la règle me direz-vous, à juste titre, même si je viens ici mettre un peu de cendre sur ce feu qui couve pour mieux nous faire oublier l’essentiel. La Chine fait la une en nous proposant une redoutable épidémie, non point cette vague de produits manufacturés fabriqués par des enfants, des esclaves, des prisonniers pour abaisser les coûts de la main d’œuvre mais un petit virus qui va mettre à mal notre système immunitaire.

La belle affaire que ces quelques morts de trop sans doute mais rien de comparable avec ce pire qui nous attend quand nos folies auront détraqué le climat. La Mondialisation est une maladie mortelle dans l’indifférence des puissants, le coronavirus un épiphénomène qui met en branle tous les décideurs de la planète. On marche sur la tête, l’essentiel est de le faire avec un masque devant la bouche !

Fort curieusement du reste, la petite poussée de fièvre montre du doigt les véritables ennemis de l’humanité : le voyage aérien, le tourisme de masse, le commerce planétaire. Pourtant, quand un sage montre du doigt ces monstres, cette petite bête qui fait éternuer, les sots et les puissants, les importants et les doctes le clouent au pilori. C’est absurde, dérisoire mais bien efficace pour habituer le bon peuple aux cataclysmes à venir.

En attendant, les journalistes sportifs ont pris le pouvoir. On compte les petits infestés, on établit un palmarès des décès, on suit à la minute la progression des statistiques de l’affreuse pandémie. Bientôt des courbes, des héros, des savants qui se hâtent de s’expertiser pour venir tenir les plateaux télés. Du grand spectacle en somme, les téléspectateurs sont si las des guerres que voilà une bonne occasion de renouveler les programmes…

Curieuse poussée de fièvre en vérité ! Que veulent donc les apprentis sorciers avec cette histoire ? Quel est le but exact de cette transe collective ? Veulent-ils abattre l’économie chinoise, ce dragon effrayant qu’ils ont créé de toutes pièces pour engranger des bénéfices et qui aujourd’hui les dépasse et les menace ? Tout ceci est nébuleux pour moi. J’ai la tête qui tourne, je devrais surveiller ma température.

Curieusement, l’hiver est aux abonnés absents sans que personne ne s’en étonne. Il y a plus grave encore que la survie de notre humanité et de la bio-diversité, il y a ce petit virus sorti d’une pompe à fric et qui veut mettre les pauvres gens en bière.

Funèbrement leur.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Leonard Leonard 4 février 16:04

    Bonjour Nabum,

    Force est de constater qu’il a neigé aujourd’hui, chez moi à 400m d’altitude

    Le redoux d’hier vous laisse aller à des fantasmes me semble-t-il ?

    J’ose espérer que vous vous tromper sur cette épidémie en cours, dont la Chine 177ème au rang de la liberté de la presse ne donne que peu d’information.


    • C'est Nabum C’est Nabum 4 février 17:17

      @Leonard

      La neige suffit-elle à déclarer l’hiver ?


    • Leonard Leonard 5 février 11:46

      @C’est Nabum

      Un léger redoux suffit-il à déclarer qu’il n’y a pas d’hiver ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 5 février 13:03

      @Leonard

      Léger c’est bien le mot qui convient


    • juluch juluch 4 février 16:58

      J’ai mal à la gorge ces temps ci......OH NON PAS LE VIRUS !!! smiley


      • C'est Nabum C’est Nabum 4 février 17:18

        @juluch

        Tonton pourquoi tu tousses ?


      • sls0 sls0 5 février 03:12

        Moins virulent que les autres coronavirus, la Chine n’était pas obligée de faire tout ce cinéma. On lui aurait reproché donc cinéma. Sur ce coup la Chine mérite la note B+, elle a été réactive et transparente.

        La meilleure information c’est chez Tania Louis que je l’ai trouvé, elle maitrise le sujet et ne fait pas dans le putaclic.

        https://youtu.be/aL6KCwzdK0E

        Oui la vidéo dure 48 minutes mais c’est complet.


        • Ruut Ruut 5 février 12:41

          Pourquoi ils ne l’ont pas appelé grippe chinoise ?

          Visiblement c’est les symptômes d’une grippe non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès