• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Vive le cinquantenaire de la Révolution Coriétique !

Vive le cinquantenaire de la Révolution Coriétique !

En cette année 50 de la Nouvelle Ere Révolutionnaire, le Peuple de l’Union Coriétique a rendez vous avec l’Histoire ! Notre puissante et enviée Nation, telle un phare s’élevant majestueusement vers les plus hauts sommets qui dessinent nos somptueux paysages, éclairera le monde de sa Lumière salvatrice durant les mémorables commémorations du cinquantenaire de la Grande Marche du Peuple vers la Liberté, couronnée par le triomphe éclatant du Collectivisme sur les agresseurs impérialistes, infâmes traîtres à la cause du Peuple, ennemis mortels contre lesquels nous avons uni nos forces invincibles et que, dans un grand élan collectif d’héroïsme patriotique et de courage inouï, le Peuple coriétique a vigoureusement combattus et glorieusement vaincus dans des rivières de haine et des torrents de sang !

En ce 7ème jour du 20ème mois de l’an révolutionnaire 50, jour de Fête Nationale, nous honorons comme un seul cœur la mémoire éternelle de Milkygniouss, Père de la Nation et Guide Suprême de la Révolution qui libéra notre Patrie bien aimée, et réaffirmons notre fidélité immaculée à Notre Cher Dirigeant, le Maréchal Milkygniomm, dont l’affection sans limites pour la Nation coriétique et pour son Peuple rayonne par delà les frontières, extensibles, de notre belle contrée, jusque dans le monde entier !

En cette année 50 de la Nouvelle Ere Révolutionnaire de type Kloung, le Peuple de l’Union Coriétique sera uni dans la liesse. Dans les plus petites villes, dans les campagnes les plus reculées, près du grandiose Mont Milkygniouss, couvert de neige durant toute l’année, et du mythique lac Milkygniomm aux eaux si fraîches et si limpides, seront organisés dans le stade Milkygniouss, le plus grand stade du monde, d’immenses manifestations populaires et Jeux de la Jeunesse, et dans tout le pays de grands rassemblements et des chantiers collectifs. Dans toutes les écoles, dans toutes les usines, dans toutes les Unités de Production, dans toutes les casernes de l’armée populaire, les studieux écoliers, les énergiques et infatigables ouvriers et paysans, et les valeureux soldats de l’armée populaire célèbreront la grandeur de Notre Dirigeant et chanteront à l’unisson leur fierté d’appartenir à la plus grande Nation du monde, l’Union Coriétique !

Et c’est pour glorifier éternellement notre Dirigeant bien aimé qu’à partir de cette année, cinquantenaire de la Révolution coriétique menée en parfaite conformité avec les idées collectivistes du Kloung, le 7ème jour du 20ème mois de la Nouvelle Ere Révolutionnaire, jour de Fête Nationale, sera renommé, dans toute l’Union Coriétique et dans le monde entier, Milkygniomm Day !

Notre Père à tous le Kloung, soleil de la Nation, père de la Révolution, recevra des hommages révolutionnaires appuyés sur le lieu même de sa naissance, dans la forêt secrète de Milkygniouss. Car c’est là, dans un petit chalet de bois ouvert à tous les vents, perdu au milieu de la nature, que celui qui allait devenir Notre Guide Suprême a vu le jour et a passé une enfance heureuse, dans l’harmonie et la simplicité. Une colonie d’oiseaux blancs traversa le ciel à l’instant même où il poussa son premier cri. Enfant vigoureux, fils modèle, élève discipliné d’une intelligence extraordinaire, Pionnier exemplaire des Jeunesses Coriétiques dont il arborait avec fierté autour de son cou le foulard marron, il fit le bonheur de son père, ouvrier agricole à la ferme collective d’Etat numéro 42, de sa mère, ouvrière dans la coopérative de filature d’Etat numéro 23, et de ses professeurs, avant de devenir celui de son Peuple tout entier.

C’est là également que le Grand Leader écrivit en une nuit seulement son Petit Livre Marron, sublime recueil extrêmement clairvoyant de la pensée gnioussienne, dont voici quelques extraits :

« - La radieuse révolution de Kloung libérera le Peuple de l’esclavage et des manœuvres subversives et sournoises des impérialistes ! Tels des insectes nuisibles, les impérialistes du sud-ouest s’infiltrent dans nos structures internes pour tenter de détruire l’unité et la cohésion du Parti. Mais l’ennemi ne vient pas seulement de l’extérieur, il se cache également parmi nous ! Nous devons chaque jour le combattre avec acharnement ! Les traitres à la cause du Peuple, les ennemis du Parti, tous  seront démasqués et châtiés !

- Le peuple est vivement encouragé à dénoncer auprès du délégué local du Parti les éléments dont il aurait surpris ou dont il soupçonnerait des propos ou des attitudes individualistes, impérialistes et contre-révolutionnaires.

- […] et l’armée populaire, forte de plusieurs millions d’hommes et de plus de 50000 chars, anéantira les nouvelles tentatives d’envahissement des impérialistes du sud-ouest ! A jamais fidèle à sa Nation, à jamais fidèle à son Dirigeant, dans l’unité la plus parfaite, l’héroïque peuple coriétique versera dans l’allégresse jusqu’à la dernière goutte de son sang sublime pour que triomphe la flamboyante révolution ! »

Le Grand Leader mourut comme il avait toujours vécu, dans la modestie authentique et animé par les nobles sentiments de l’Amour de sa Patrie et l’Amour de son Peuple. « Vive l’Union Coriétique ! Vive la Révolution collectiviste ! » furent les dernières paroles qu’il prononça avant de rendre son dernier soupir.

Et c’est là enfin que naquit, un beau soir d’été, sous un ciel d’une incomparable pureté qu’éclairaient la pleine lune et des millions d’étoiles scintillantes, celui qui allait devenir le plus grand Dirigeant, le Maréchalissime Milkygniomm ! Des objets lui ayant appartenu, tels le tout premier biberon grâce auquel il savoura le lait délicieux que lui offrait sans compter la vache de l’étable, une petite lampe de chevet, construite de ses propres mains, sa chaise en bois, ou des lettres qu’il écrivit à l’âge de quatre ans, sont précieusement conservés et présentés aux visiteurs dans la plus belle salle du Musée de la Révolution de Gnioussville.

Notre Dirigeant, proche de son Peuple comme peut être affectueux un père envers ses nombreux enfants, a toujours mis un point d’honneur à rencontrer en personne celles et ceux qui font la force de travail de la Nation. Le voici lors de sa récente visite de l’usine de fabrication de cuillères à soupe du district de Gnomia, admirant la qualité incomparable du travail des ouvriers et écoutant avec grand intérêt les renseignements fournis par le Chef d’Unité. Le voilà quelques jours plus tard à l’inauguration du Salon International des Fleurs, félicitant le camarade Ine, concepteur de deux nouvelles variétés de roses : la Milkygnioussia et la Milkygniommia. Nous le voyons enfin répondant chaleureusement aux acclamations de la foule lors du concert donné au Palais du Peuple en l’honneur de son anniversaire, où il fut très satisfait de l’Orchestre d’Etat pour la haute valeur idéologique et artistique de sa prestation.

Ainsi, chaque jour, le Maréchal Milkygniomm honore de sa visite, pour le plus grand bonheur des masses populaires, les fermes collectives d’Etat, les chantiers de construction de logements où s’élèvent à des vitesses accélérées de remarquables Complexes d’habitation, symboles de l’édification de la Nation toute entière, les usines, qui tournent toujours à plein régime grâce à leurs équipements de très haut rendement, ou encore les innombrables établissements d’enseignement, garants de la bonne moralité idéologique populaire.

Depuis la Révolution collectiviste qui a libéré le Peuple de l’Union Coriétique, le pays n’a connu aucune crise économique ni difficultés quelconques. Le bien être matériel et culturel du peuple n’a cessé de progresser. La Révolution, que perpétuera fidèlement à l’avenir chaque génération nouvelle, fut le grand bond en avant de l’Union Coriétique, qui marche désormais fièrement sur la voie du bonheur et de la prospérité.

Gloire éternelle au Grand Leader Milkygniouss, héroïque fondateur de la Nation ! Longue vie et gloire éternelle à notre Dirigeant Milkygniomm !! Gloire éternelle à la Révolution collectiviste de Kloung et à l’Union Coriétique !!!

******

« L’Etat intensifie la révolution idéologique pour transformer tous les membres de la société en révolutionnaires, les modeler à l’image des membres de la classe ouvrière et faire de la société une collectivité unie dans la camaraderie. » (Constitution de la République Populaire Démocratique de Corée, Chapitre I, article 10.)

« L’Etat s’en tient à la ligne établie à l’égard des classes et renforce la dictature de la démocratie populaire pour défendre efficacement le pouvoir populaire et le régime socialiste contre les manœuvres subversives des éléments hostiles de l’intérieur et de l’extérieur. » (Constitution de la RPDC, Chapitre I, article 12.)

« La République populaire démocratique de Corée édifie une culture authentiquement populaire et révolutionnaire au service des travailleurs socialistes. Dans l’édification d’une culture nationale socialiste, l’Etat s’oppose tout d’abord à la pénétration culturelle impérialiste […] » (Constitution de la RPDC, Chapitre III, article 41.)

« L’Etat transforme, en appliquant le principe fondamental de la pédagogie socialiste, les membres de la génération montante en révolutionnaires résolus, prêts à lutter pour la société et le peuple, en hommes nouveaux de type Juche, développés sur les plans intellectuels, moral et physique. » (Constitution de la RPDC, Chapitre III, article 43.)

******

Notes.

1) Les extraits de la constitution de la RPDC présentés ci-dessus ont bien sûr été soigneusement sélectionnés pour coller au contenu et au ton parodiques de cet article.

2) L’image présentée est une transformation de ce fichier.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 11 septembre 2010 11:10

    Bonjour, Surya, et merci pour ce petit bijou.

    Ce texte est un pur régal dont je ne vais pas manquer de me délecter en une seconde lecture probablement tout aussi jouissive que la première.

    Concernant la Corée, on apprend que Kim-Jong-Il, lui-même successeur de Kim-Il-Sun, met actuellement sur les rails de la dictature éclairée de cet état exemplaire son fils Kim-Jong-Un. La lumière continuera donc de briller sur ce pays, pour sa grandeur et le bonheur de son peuple !

    Merci encore.
    Cordiales salutations.


    • Surya Surya 11 septembre 2010 15:13

      Bonjour Fergus,

      Merci pour votre commentaire. En effet, le Dirigeant Nord Coréen prépare actuellement sa succession, évidemment non démocratique. J’ai lu ici que son premier fils ne semble pas vraiment inspirer la confiance, et le second ne s’intéresserait pas à la politique. Espérons que le troisième, Kim Jong Un, qui finalement est à plaindre (mais pas autant que le peuple nord coréen, évidemment !) d’une certaine façon, car il n’a pas le choix de sa vie et de son destin (cela dit, je ne m’inquiète pas trop pour lui, je ne pense pas qu’il prendra le pouvoir à contre coeur), bref, j’espère qu’il aérera un peu son pays, et entamera quelques réformes, au moins, à défaut de rendre son pays démocratique et son peuple heureux... mais je n’y crois guère malheureusement. Les discours de propagande sont là pour rendre les gens paranos par rapport au reste du monde, et même s’ils ne sont pas heureux, parfois je me demande si beaucoup ne considèrent pas que c’est un moindre mal.
      Cependant, les choses pourraient peut être bouger un peu, il faut toujours garder espoir, par exemple il me semble avoir entendu ou lu que la Corée du Nord, sous l’égide de la Croix Rouge, voudrait entamer des négociations avec son voisin du sud pour régler le problème des familles séparées lors de la guerre de Corée. A vérifier, en tout cas si c’est le cas, ce serait déjà un premier pas, on verra bien ce qu’il en sortira.
      Je me souviens d’un reportage à la télé sur un fils (du sud) qui revoyait son père (du nord) pour la première fois après je sais plus combien d’années, tous les deux tombaient dans les bras l’un de l’autre, en larmes, avec le père qui essayait de garder bonne figure et pas montrer ses émotions, mais il n’y arrivait pas. C’était assez bouleversant. J’aimerais vraiment qu’on accorde enfin au peuple Nord Coréen plus de liberté.
      Très bonne journée à vous.


    • Fergus Fergus 11 septembre 2010 16:35

      Il est possible en effet que des améliorations voient le jour pour les familles éclatées entre le Nord et le Sud. Ce n’est qu’un premier pas minimum. Pour le reste, la Corée du Nord dépend entièrement du bon vouloir de la Chine. Si celle-ci le décide, le régime des Kim s’effondrera très vite. mais ce n’est, hélas ! pas demain la veille tant les Chinois craignent la puissance adverse qui pourrait résulter à terme d’une réunification des deux Corée. Le statu quo prévaudra donc encore durant des années. Espérons que le successeur de Kim-Jong-Il fera preuve sinon de plus d’humanité, du moins d’une mégalomanie atténuée et d’un plus grand pragmatisme économique et social...


    • Surya Surya 11 septembre 2010 16:36

      Il doit y avoir un problème de serveur sur le site http://www.kcckp.net/fr/, car ce lien internet que j’ai mis, et qui renvoie vers le site contenant la constitution de la Corée du Nord, ne fonctionne plus en ce moment. Ce sera sans doute rétabli ultérieurement, mais en attendant, (et en espérant qu’il n’y ait pas de problème sur celui là non plus, en tout cas en ce moment ça fonctionne), si on souhaite la lire on peut également la consulter ici (version en anglais) avec la version en français qui se trouve ICI


    • Surya Surya 11 septembre 2010 16:43

      Nos messages se sont croisés Fergus. Oui, la Chine a intérêt à maintenir son partenaire tel qu’il fonctionne actuellement, si au moins elle venait en aide aux réfugiés qui parviennent à traverser la frontière au péril de leur vie ! Et beaucoup la perdent, d’ailleurs ! Une fois sur place, c’est vraiment très dur pour eux, et ils osent à peine sortir, car certains ont été renvoyés là bas !! Je n’ose pas imaginer la façon dont ils ont été accueillis à leur retour...


    • Kakapo Harry Tuttle 18 septembre 2010 11:22

      Les réfugiés Nord-Coréens gardent parait-il une petite nostalgie de la période de Kim Il Song, où le grand leader, gloire lui soit rendu, avait sorti un peu la Corée du nord du moyen-age : d’après ce que j’ai cru comprendre la Corée du nord fonctionnait mal mais il avait quelques progrès et un peu d’espoir. Hélas, depuis, ce pays s’enfonce, à cause d’un système absurde et malfaisant, et parce qu’il est le no man’s land du front de la guerre froide que se livrent Étasuniens et Chinois.

      Je crois qu’il existe un musée avec une maquette de la maison natale du phare de la révolution prolétarienne, ainsi que de ses environs, dont une petite colline où le fils spirituel de Staline, faisait de la luge l’hiver avec ses camarades de classe. Ce serait le départ de son engagement révolutionnaire, comme dans une mythologie. on peut ainsi contempler cette petite luge : une sorte de « rosebud ».
      Autre anecdote : les hauts parleurs dans les appartements qui diffusent La Radio et que l’on ne peut éteindre, ni baisser le son.
      A mois que tout cela ne soit de la propagande occidentale, mais j’en doute.

      Une pensée émue pour ce courageux peuple nord-Coréen, puisse son calvaire bientôt se terminer, et ne pas vivre le brutal scénario habituel (où les élites communistes d’hier sont les capitalistes les plus débridés d’aujourd’hui), mais trouver une sorte de voie du milieu.


      • Surya Surya 18 septembre 2010 16:30

        Bonjour Harry Tuttle,

        Kim Il Sung est considéré en Corée du Nord comme celui qui a libéré le pays des Japonais et des Américains, et historiquement c’est sans doute vrai, alors forcément quand on en a bavé durant la guerre (il ne faut tout de même pas l’oublier, en effet) comme cela a été le cas des Coréens, c’est tout à fait explicable, et même compréhensible, qu’il soit vénéré comme ça (mais à coup de propagande quand même...) . Je ne les blâme absolument pas, et d’une certaine façon, même pas leurs leaders, mais ce que je déplore, c’est que lorsqu’un pays traverse des épreuves aussi extrêmes et douloureuses, le retour de balancier l’envoie ensuite systématiquement sombrer dans d’autres situations politiques tout aussi extrêmes et non démocratiques, qui font tout autant souffrir le peuple.
        C’est vrai que la guerre froide n’est pas vraiment finie là bas, comme en témoigne la zone tampon entre le nord et le sud, où les militaires se regardent du matin au soir en chiens de faience en attendant l’ordre de se tirer dessus.

        Je suis tout à fait d’accord concernant la voie du milieu, c’est ce qui aurait pu empêcher le pays de sombrer, et c’est en effet ce qui pourra l’empêcher de tomber dans le piège d’un capitalisme anarchique, si du moins l’ouverture se fait. C’est un gros risque, j’espère qu’ils sauront l’éviter.

        Quant à l’expression « élite communiste », je vous avoue que je ne l’aime pas beaucoup, à cause de ce à quoi elle renvoie, car on a bien vu que même des intellectuels érudits et très cultivés peuvent conduire leur pays à la catastrophe. Voir ce qui s’est passé au Cambodge, tous les dirigeants étaient des intellectuels bardés de diplômes (obtenus en France, notamment). Tout est une question d’idéologie en fait, de dogme, d’approche sur le long terme, de capacité à faire des compromis, à prendre en compte toutes les données d’un problème et pas seulement ce qui arrange pour ne pas avoir à se remettre en question. Ce n’est pas une question de niveau d’instruction.
        Certaines idéologies sont plus à risque, pour ce qui est de tomber dans le fanatisme et le jusqu’au boutisme, que d’autres, notamment parce qu’elles s’appuient sur des vérités impossibles à contester (mais celà dit, n’est ce pas le propre de toute idéologie de tendre vers le jusqu’auboutisme ?) . Dire que le chômage, la misère, la souffrance d’un peuple et les inégalités sont scandaleuses est une vérité, c’est donc facile avec ça de faire l’unanimité parmi les électeurs. La personne qui vous dit que non, c’est très bien comme ça, les inégalités sont tout à fait normales, est évidemment dans le faux. A partir de ce moment là, où vous détenez la vérité révélée, assortie plus tard du pouvoir, comment pouvez vous penser une seule seconde que vous pourriez mener votre pays à la catastrophe économique, et donc humaine ?

        Oui, il existe bien la maison natale du grand leader, nommée le « camp secret », un petit chalet qui se trouve dans une forêt, où des objets lui ayant appartenu sont là aussi précieusement conservés... le site http://www.kcckp.net/fr/ n’étant plus en ligne, on ne peut plus aller s’y renseigner, il y en a un autre que j’ai indiqué plus haut, mais les articles n’y sont pas toujours les mêmes.
        Quant à la radio dans les maisons, dont on peut baisser le son mais que l’on ne peut pas éteindre, ce n’est pas de la propagande occidentale, c’était clairement montré dans un documentaire que j’avais mis en lien il y a quelques semaines, sur des jeunes gymnastes s’entraînant pour les MassGames, mais ce documentaire a été retiré du serveur. Il existait également un lien vers ce documentaire sous titré en français, que j’avais trouvé il y a longtemps puisqu’au départ j’avais vu ce film à la télévision et je voulais le revoir, mais je n’ai pas noté l’adresse internet et là aussi impossible de le retrouver.
        Autre chose, les Nord Coréens sont tenus d’avoir un laisser passer, bref un passeport... pour avoir le droit de sortir de leur ville !!! Comment a-t-on pu en arriver là ?


      • Kakapo Harry Tuttle 19 septembre 2010 20:36

        Bonjour Surya,

        C’est vraiment un plaisir de recevoir votre commentaire à mon commentaire. En plus de recevoir une réponse détaillé, je constate que nous avons les mêmes sources et des avis pas très éloignés.

        Moi aussi, le pays qui m’est venu à l’esprit en lisant votre article est le Cambodge (pour lequel le pire semble derrière lui), malgré la misère, mais aussi le Myanmar, où Aung San Suu Kyi représente l’espoir.
        J’ai eu le privilège de côtoyer, pour une journée, une jeune infirmière,venu faire ses études en France. C’est elle qui m’avait confié cet espoir, suite à sa surprise de voir que je connaissais le nom et l’action d’Aung San Suu Kyi. De savoir que le monde n’est pas indifférent à leurs problèmes, a peut-être permis de raviver cet espoir.
        Pour ce qui est du Cambodge, j’ai connu un ami Cambodgien qui nous avait invité à une fête dans un centre communautaire en région parisienne, et ait eu l’occasion de voir « La déchirure » avec lui. Il lui fut possible de quitter le pays en 1975 car sa mère possédait des papiers Français, laissant son père sur place, depuis porté disparu.
         
        La Corée du nord est en proie à tellement de fléau : seconde guerre mondiale, guerre de Corée, régime totalitaire, famines, inondations menaces de guerre... Pourquoi fait-on rarement la distinction entre les dirigeants d’un pays et les gens qui les subissent ? L’économie du pays est toute entière au service de l’armement. Les gens des campagnes semblent subir de conditions plus terribles que ceux des villes.

        Je me demande quelle est la vie de ces gens : vivent-ils constamment dans la peur, la solidarité est-elle possible, y a t il place pour de minuscules moments tolérés de libertés, au quotidien, doivent-ils toujours feindre ? Ont-ils quand même des joies, des rêves ? Impossible de le savoir.
        J’ai vu aussi ce reportage sur les MassGames : je dois avouer, tout en étant conscient du travail que ça représente, que je trouve ça époustouflant.

        Un pays qui en bave et quand je vois tout ce que nous gaspillons.

        En parcourant votre profil, je viens de me rendre compte que c’est vous qui aviez écrit ce magnifique article sur François Truffaut. Personnellement, j’ai un petit faible pour « l’Argent de poche ». Je vais parcourir la liste de vos articles, et j’y vois beaucoup de lectures en perspectives.


        • Surya Surya 20 septembre 2010 21:14

          Je me demande quelle est la vie de ces gens : vivent-ils constamment dans la peur, la solidarité est-elle possible, y a t il place pour de minuscules moments tolérés de libertés, au quotidien, doivent-ils toujours feindre ? Ont-ils quand même des joies, des rêves ? Impossible de le savoir.

          Je me pose les mêmes questions. Comment savoir la part de conviction (ils subissent la propagande depuis si longtemps !) et la part de peur, ou d’obéissance ?
          Vous avez du remarquer dans le reportage sur les massgames deux choses, donc.
          La première est la petite de 11 ans, dont je ne me rappelle plus le nom, interviewée en gros plan, qui dit clairement ce qu’on attend qu’elle dise, puis qui pouffe de rire à la fin de sa phrase. La deuxième, c’est quand le groupe de gymnastes est rassemblé dans la cour, la professeur annonce qu’Unetelle va chanter une chanson. La gamine se lève au milieu du group, et soudain, de part la façon dont elle chante, on dirait qu’elle caricature (involontairement ? inconsciemment ?) ce qu’elle entend du matin au soir, on dirait des chants de l’armée. Toutes ses copines éclatent de rire. Puis plan suivant, la même gamine chante une autre chanson, mais cette fois elle est postée devant le groupe, et elle chante de façon normale une chanson à la gloire de qui vous savez. Je ne sais pas si c’est moi qui interprète, mais je me demande si la première chanson a tellement plu à la professeur...


        • Kakapo Harry Tuttle 21 septembre 2010 17:24

          Je n’ai pas encore revisionné cet excellent reportage sur ces deux jeunes Coréennes. Mais si ce que vous avez ressenti est identique à ce que ces deux jeunes filles expriment, ça voudrait dire que plus grand monde n’y croit (est prêt à défendre ce système). Et quand les gens commencent à se moquer du systéme dans lequel ils vivent, soit il se radicalise (mais en a-t-il les moyens), soit la fin est proche.
          Ce système (comme tous les autres) ne tient que parce que les gens le soutiennent ou le tolèrent. Dans le cas contraire...
          Ce ne serait pas une mauvaise nouvelle.


        • Kakapo Harry Tuttle 20 septembre 2010 15:55

          Pour le docu, en VF :

          (c’est le même, seule la présentation des vidéos diffère).


          • Kakapo Harry Tuttle 20 septembre 2010 17:16

            Regardez, aussi, le petit reportage de Diego bunuel pour la série « les nouveaux explorateurs ».
            Beaucoup d’humour, mais pourquoi essaye-t-on constamment de nous expliquer que tout cela n’est qu’illusion : existe-t-il encore des personnes qui soient dupes ?
            Même les guides ne sont pas dupes (il y a une sorte de jeu entre le touriste et le guide, presque une connivence). Le générique de fin est tout à fait parlant quand le journaliste passe la chanson de Dutronc.


          • Surya Surya 20 septembre 2010 21:15

            Super ! merci beaucoup !
            Je vais regarder le reportage dont vous me parlez.


          • Kakapo Harry Tuttle 21 septembre 2010 01:13

            Ça n’a absolument rien à voir mais je pense que vous êtes susceptible d’apprécier.

            Je vous conseille :

            North and south
            persuasion 2007
            sense and sensibility (1996 et 2008)
            pride and prejudice (1995 et 2005)
            northanger abbey
            becoming Jane
            little dorrit
            Ici


          • Surya Surya 21 septembre 2010 20:49

            Merci pour ces liens, je connais Pride and Prejudice, et les autres pas encore.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires