• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Wikileaks ? Assangélisme !

Wikileaks ? Assangélisme !

La vérité, hein, ça va bien cinq minutes ! J’ai pas que ça à faire : je bosse, moi, Monsieur. Quelle drôle d’idée aussi, de vouloir nous révéler toutes ces choses ? Qui nous a demandé notre avis ? Si on ne veut pas savoir, on a quand même le droit : on est encore en démocrassie, non ?

Savoir des trucs, c’est pratique. Ça évite de se faire rouler. C’est pour ça que l’information vraie, c’est bien : ça permet de repérer les mensonges, de voir les choses en face. Ça peut même sauver des vies. Dans des situations d'extrême danger, en haute montagne ou chez belle maman, ça permet de prendre les bonnes décisions.
Mais bon, l’information, c’est comme toutes les bonnes choses, hein, il ne faut pas en abuser. D’abord, c’est fatigant. Ça abime les rêves. Ça rend cynique, désabusé. Et puis s’informer, c’est chronophage, ça ne laisse pas beaucoup de temps de cerveau disponible pour d’autres activités plus intéressantes, comme le soda.
Mais surtout, ça empêche certaines personnes de faire leur travail correctement. Et quand ce travail, ça consiste à mentir toute la journée, forcément, dévoiler la vérité c’est un peu gênant. Prenez les diplomates (qui trahissent tout excepté leurs émotions, dixit Victor Hugo). Un diplomate qui ne peut plus mentir, c'est comme, heu… un homme politique qui ne peut plus promettre.
 
C’est pour ça que, dans cette affaire de Wikileaks, moi, j’ai choisi mon camp : je suis contre. La vérité, hein, ça va bien cinq minutes ! J’ai pas que ça à faire : je bosse, moi, Monsieur. Quelle drôle d’idée aussi, de vouloir nous révéler toutes ces choses ? Qui nous a demandé notre avis ? Si on ne veut pas savoir, on a quand même le droit : on est encore en démocrassie, non ?
Il n’y a qu’une chose que nul n’est sensé ignorer dans ce pays alors laissez-nous tranquilles ! Les Italiens, vous croyez qu’ils en voulaient de la vérité sur leur Berlusconi  ? Et nous alors, on n’a peutêtre pas assez de problèmes avec notre Berluskozy ? Et Berluscoutine ? Et Blairlusconi ?
Regardez les Américains, ils sont tellement persuadés qu’ils vivent dans le meilleur système, qu’ils ne se plaignent jamais. Normal, ils ne peuvent pas comparer : ils ignorent tout du reste du monde. Alors ils sont heureux et fiers avec un drapeau. Et plus ils ont les dents pourries, sans chômage, ni sécu, ni retraite dans un vieux mobile home et plus ils sont heureux et fiers avec un fusil : moins ils en savent, mieux ils se portent mal.
 
mensonge.jpgLe bonheur, c'est pourtant simple : c'est ce qu'on ignore, par exemple : 
1- que nous vivons sous le régime du « siob sed nibor » (prendre aux pauvres pour donner aux riches) Ce n’est pas du latin, c’est juste « Robin des Bois » à l’envers.
2- que ceux qui nous dirigent, gauche, droite et apolitiques confondus, forment désormais une véritable oligarchie qui veille avant tout à ses propres intérêts - qu'elle transmettra ensuite à ses enfants.
3- qu'on va se prendre le mur écologique à pleine vitesse si on continue à accélérer au lieu de freiner et àdiscuterau lieu de mettre nos ceintures.
Et je ne vous parle même pas des banques ou de la finance.
 
Franchement, la vérité, y'en a marre ! C'est pas rigolo ! Alors vos gueules, les journalistes ! Et en taule, Wikimachin ! Tout est de votre faute et vous allez finir par nous déprimer. Oui, ils nous mentent et ils nous font les poches pour se remplir les leurs... et alors ? C'est pas fait méchamment.
 
Et puis de toute façon l'argent ne fait pas le bonheur.
 
 
les blablas de la Blanche

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Pyrathome pyralene 17 décembre 2010 12:30

    Ben c’est vrai, quoi merde ! laissez-nous devenir esclave sans qu’on s’en rendre compte !!....


    • Kalki Kalki 17 décembre 2010 12:44

      Une question : qui vous dit que Wikileaks sert VOS INTÉRÊTS ?

      il sort ses fonds de ou ? 4 geeks au bon coeur, et hop 1 million ...

      Rien d’important n’est jamais dis bizarrement, hein

      a quoi sert l’opération wikileaks ? en terme de communication de masse, comme l’a été le 11 septembre ?

      Il n’y a pas plus centralisé que wikileaks ... il n’y a pas plus hierarchisé que wikileaks

      ALLONS IL NE FAUT PAS TOUT DIRE ...

      Vous n’en croirez pas vos oreilles


    • Pyrathome pyralene 17 décembre 2010 15:42

      ALLONS IL NE FAUT PAS TOUT DIRE ...

      Vous n’en croirez pas vos oreilles...

      Oui, t’as raison, la tête dans le sable, c’est tellement plus douillet...... smiley


    • Antoine Diederick 17 décembre 2010 19:15

      A Gelone,

      pas d’accord, lorsqu’il est possible de lire avec amusement que Monsieur Rocard, explique à un diplomate us avec esprit de pédagogie ce qu’est l’esprit Jacobin et que la France aurait détruit la culture bretonne, flamande, occitane, etc....cela laisse rêveur smiley

      Bref, Monsieur Rocard aurait inventé, une forme d’excuse historique au non alignement français ? A moins, qu’avec un esprit facétieux, Monsieur Rocard ait cherché des grâces et des confirmations à travers un cours d’histoire de France.....avouez, c’est amusant ce que nous pourrions voir comme servilité se changer en tentative de conciliation et d’adhésion ....

      décidement, nous vivons une époque passionnante, des rebondissements en rebondissements....


    • OMAR 17 décembre 2010 17:42

      Omar 33

      Bonjoiur Balnche..

      Et maintenant que certains connaisent la « Vérite », cela a servi à quoi ?

      Wikileaks = manipulation mondiale....


      • Antoine Diederick 17 décembre 2010 18:06

        Bonsoir,

        Vous faites dans votre article, le « contrarian », 

        C’est assez exact de penser que Wikileaks n’a pas encore fait de révélations qui auraient la qualité de l’inédit tant elles confirment ce que l’observateur attentif aurait déjà pu découvrir via la presse en général. Ce qui est en somme rassurant, nous pouvons faire confiance à l’information donnée par les organes de presse.

        Cependant, je dois dire qu’à titre personnel, après avoir douté de l’impact réel de l’intérêt des « fuites », Wikileaks est un vrai phénomène que je qualifierai de positif, c’est une prouesse au temps de la société d’information et c’est un évènement de grande portée . Même si jusqu’à present, aucune révélation ne soit vraiment inédite, il y a des confirmations.

        Mais l’important c’est surtout , le contretemps que Wikileaks introduit qui vient fissurer l’univers lisse de l’information contrôlée. Assenge, ouvre une porte de la perception, un espace de psychologie collective, un temps de non contrôle, il ouvre un faille dans la perception commune de l’histoire voulue, cela libère, au sens du relatif . 

        Assenge et ses amis ont ouvert une nouvelle dimension dont nous avons besoin et c’est pourquoi, j’espère que cette expérience laissera une trace de liberté, et ceci sans me prononcer sur les poursuites engagées contre le fondateur ou/et figure de proue de Wikileaks.


        • agent orange agent orange 18 décembre 2010 08:17

          Au choix

          WACKY LEAKS (fuites bizarres, CRAZY)
          WICKED LEAKS (mauvaises ou malines ?)
          WEAK(y) LEAKS (not strong, isn’t it ?)
          VICKY LICKS (X-rated ?)
          WEEKLY LEAKS (les ragots de la semaine ?, à confondre avec The Guardian, le journal des expats ?)
          ou le poireau hebdo, WEEKLY LEEKS...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires