• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Crimes et délits : les médias souvent indulgents avec le show-biz

Crimes et délits : les médias souvent indulgents avec le show-biz

Vous n’avez qu’à remarquer comment les médias traitent les délits commis par des célébrités dans ce pays. Ceux qui ont un soupçon de jugeote constatent comme moi que tous les citoyens dans notre pays ne sont pas logés à la même enseigne.

 L’angle choisi par un grand nombre de journalistes dans les reportages est biaisé. Les médias ont tendance à jouer le rôle de policier, juge, justicier et à nous communiquer les informations concernant une affaire à leur rythme.

C’est scandaleux de voir le tollé occasionné par un délit commis par une personne lambda qui commet un crime sur une personne connue. Les médias s’en prennent à cette personne et vont la dépeindre comme la pire personne ayant jamais existé. Ils vont lui trouver tous les défauts de la terre, vont ausculter sa vie misérable, faire une biographie cauchemardesque. Le public va prendre fait et cause contre cette personne, ce qui pourra influer sur la décision de Justice. Nul ne peut se targuer de n’avoir eu une certaine idée à la suite de matraquages multiples des médias sur une affaire de Justice en cours.

Nous le voyons encore aujourd’hui avec l’affaire Cécillon. Rugbyman hors pair, Marc Cécillon a grandi aux pieds des côteaux de Saint-Savin, mais c’est à Saint-Chef qu’il a choisi d’installer sa petite famille. Or ce dernier a commis un crime odieux sur la personne de sa femme ; certes il était sous l’emprise de l’alcool. Mais est-ce que cela suffit à excuser son acte ? Je réponds non. Ces derniers jours, les médias n’ont pas cessé de plaindre cet athlète, sportif génial. J’ai même trouvé qu’il y avait de la complaisance dans les analyses de certains. Mince, nous ne rêvons pas, il y a eu mort de femme. Ce n’est pas excusable et arrêtons de mettre « j’entends les médias » cette affaire dans le cadre d’une reconversion non réussie. N’avez-vous pas été sidéré de la comparaison avec Yannick Noah ? Quel rapport, me direz-vous ? La mort de cette femme, qui n’a rien demandé, semble passer aux oubliettes. C’est un être humain qui a été rayé de la carte Terre, certes par son mari célèbre, mais cela ne doit pas faire oublier l’acte odieux. La mort de cette femme va rentrer dans les statistiques des violences conjugales ayant entraîné la mort.

Les médias se focalisent sur la vie du meurtrier (certes en état d’ébriété bien avancé), en apportant de l’eau au moulin pour dépeindre la fin de sa carrière de rugbyman hors pair. Certains commencent même à faire des spéculations sur la sanction encourue : cinq ans de peine avec obligation de soins. Cela ne ramènera pas cette dame. La question est de savoir si la vie humaine vaut cinq ans. Où se trouvent les médias quand des crimes odieux sont commis sur des femmes dans certains quartiers de banlieues de grandes villes, quand la police se trouve elle-même dépassée par les événements ? Combien d’individus malsains massacrent leur femme sans que les médias ne se chargent de l’affaire ? Des statistiques chiffraient le nombre de décès de femmes par violences conjugales à plus de trois mille par an. Cela fait froid au dos.

Il serait souhaitable que les médias se positionnent en apportant des leçons de pédagogie à ces hommes barbares sur la manière de traiter leur femme, eux qui font penser aux talibans avec leurs méthodes archaïques. Nous pouvons souligner la nécessité pédagogique pour parler des crimes sur les femmes ou les enfants par mauvais traitements.

Nos médias doivent se recentrer sur leurs objectifs et remettre en question la façon dont ils gèrent les faits divers et la dimension qu’ils peuvent apporter. Quelles que soient les personnes mises en cause, les médias doivent avoir le même discernement, or ce n’est pas ce qui se produit. Selon la tendance d’un média, l’information sera traitée d’une façon complaisante, loin de la neutralité. Les reportages qui présentent chaque affaire devront être abordés de façon objective sans insistance sur la détresse psychologique. Les médias devraient respecter les victimes et faire attention dans la manipulation des informations émanant de témoins. Nous ne sommes pas des éponges attendant que les médias suscitent en nous la compassion, voire l’émotion. Le fait de relater des affaires tristes, intrafamiliales (crime, divorce chaotique, conflit d’héritage, etc.) nécessite de prendre du recul. La manipulation ne doit pas être à l’ordre du jour.

Les médias ne doivent pas faire de spéculation sur les décisions judiciaires, ils ne doivent pas se substituer à la loi et jouer le rôle de justicier, voire de rouleau compresseur vengeur. L’institution judiciaire existe bien dans notre pays, qu’ils la laissent faire son travail en toute quiétude.


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (109 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • TheRipper (---.---.128.243) 10 novembre 2006 13:19

    Il est vrai que le traitement médiatique concernant des personnalités impliquées dans des délits, voire des crimes est tout simplement abject.

    Ce manquement à l’impartialité n’est d’ailleurs pas une spécifité française, et se retrouve à une échelle encore pire aux Etats-Unis. En cela, je souscris totalement à la thèse de l’auteur.

    Trois faits marquants de l’histoire récente attestent de cette triste réalité : l’affaire OJ Simpson, l’accusation de viol d’une hôtesse par Johnny Halliday et la remise fiscale de Karl Lagerfeld.


    • (---.---.32.247) 10 novembre 2006 13:50

      Sans oublier les agressions commises par Samy Nacéri.


    • (---.---.102.41) 10 novembre 2006 16:05

      Vous oubliez, pour une seule et même personne (qui n’a jamais été inquiétée) :

      La cassette Méry

      Les faux électeurs de Paris

      Les frais de bouche de l’Elysée

      Les lycées d’Ile de France

      Les emplois fictifs de la ville de Paris

      Les marchés truqués de la région Ile de France

      Le financement du RPR

      La SEMPAP

      Les billets d’avion payés en liquide

      http://chiraquie.free.fr/escroc.htm


    • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 10 novembre 2006 16:50

      tout à fait.


    • zozo (---.---.79.1) 10 novembre 2006 14:08

      Ton « article » est lamentable ; je n’ai pas pu le lire jusqu’au bout. Il semble avoir été écrit par un gosse révolté par ce qu’il voit à la télé...


      • Roger Robert 10 novembre 2006 16:18

        ce qui expliquerait les constructions syntaxiques parfois laborieuses et les répétitions, voir les non sens.


      • Avatea Avatea 10 novembre 2006 14:12

        Je pense que c’est intéressant quand même de s’intéresser à cette affaire, pour voir les mécanismes qui ont conduit à ce drame. Se pencher sur le cas de cet homme qui a brisé sa propre famille, par auto destruction. ça pourait permettre d’éviter le pire pour d’autres. Mais je ne l’excuse pas, il a tiré 5 FOIS SUR SA FEMME. Là, l’alcool n’excuse rien.


        • bb (---.---.134.117) 10 novembre 2006 15:50

          bonjour. exact quand à dire que les médias ne tiennent plus leur place. se substituant en permanence à une pseudo conscience collective souvent fausse,ces derniers n’informent plus mais font du magazine à sensation. de la à la manipulation volontaire ou imbécile il n’y a qu’un pas. présenter des infos est relater au plus près un ou des évènements ,quand aux commentaires du présentateur ils ne doivent en aucune façon être pris au sérieux tant la partialité de ces derniers est flagrante. bb


          • jibe (---.---.222.224) 10 novembre 2006 16:43

            Bravo M. Ngongo

            Encore une fois vous tapez juste

            Quand à toi zozo, tu es lamentable de bêtise


            • zozo (---.---.79.1) 10 novembre 2006 17:11

              On doit pas être du même monde. Quant à censurer ma critique je trouve ça encore plus lamentable...


            • maximus (---.---.254.139) 10 novembre 2006 18:29

              15 ans de reclusion me parait une bonne peine


              • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian NGONGO 10 novembre 2006 21:30

                Les assises de l’Isère ont prononcé ce soir une peine de 20 ans de réclusion à l’encontre de l’ex-international de rugby accusé de l’assassinat de sa femme en août 2004.


              • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian NGONGO 10 novembre 2006 21:32

                Les média doivent être désabusés car les multiples simulations qu’ils ont pu échaffaudées, tombent à l’eau.


                • (---.---.250.17) 10 novembre 2006 21:57

                  Bonjour, Christian, je suis d’accord avec toi.

                  Des gens qui ont des difficultés, il y en a plein dans ce pays, ils ne sont pas tous anciens sportifs de haut niveau. Certains ont été de simples employés, d’autres sont les anciens patrons de boites ayant coulé, d’autres sont de simples ouvrier qui à la suite d’un problème se sont retrouvé avec d’énormes difficultés. La vie de cet ex-sportif de haut niveau n’est pas plus intéressante que celle de n’importe qui... Cette médiatisation à outrance est insultante pour les parties civiles. Ca me rappelle un peu l’histoire aussi honteuse de cet ex-terroriste italien qui était réfugié en France et qui refusait d’aller affronter la justice de son pays. Les intellectuels bien pensant le défendaient alors que ce type avait tué de façon odieuse quelques années plus tôt et avait même été condamné par contumace en Italie. Toute proportion gardée, la publicité faire à ce rugbyman est du même acabit.

                  Ce type était bourré, de plus il était en possession d’un 357 magnum, c’est à dire une arme de guerre. A propos de cette arme, deux questions avec leurs hypothèses qui me viennent à l’esprit :

                  - l’a-t-il chargé pendant la soirée ? ou
                  - l’avait-il chargé longtemps avant ?

                  En admettant la deuxième hypothèse, ce type est particulièrement stupide car lorsqu’on apprends à tirer, on apprends aussi la sécurité sur l’utilisation des armes et on ne range jamais une arme chargée.

                  En admettant la première hypothèse, cela signifie qu’il était encore suffisamment clair pour mettre les cartouches dans le barillet, ce qui, compte-tenu de son alcoolémie au moment des faits me parait étrange.

                  Le fait d’être saoul ne doit pas excuser la connerie humaine, je pense même qu’on devrait considérer cette beuverie comme une circonstance agravante... Le fait d’être une star déchue ne doit pas excuser tous les crimes et délits possibles et imaginables.

                  Cet homme mérite le même traitement que n’importe quel « droit commun » ayant commis les mêmes actes. A bientôt.


                  • (---.---.102.41) 11 novembre 2006 08:30

                    Le revolver 357 magnum n’est pas une arme de guerre. Il est classé en 4ème catégorie. Les armes de guerre sont dans la 1ère catégorie (ex. pistolets automatiques).


                  • 3p (---.---.102.41) 11 novembre 2006 08:50

                    D’accord avec l’article et la plupart des commentaires.

                    La consommation d’alcool n’est pas une excuse, c’est même une circonstance aggravante. Un homme ivre n’accomplira jamais un acte contraire à sa nature profonde. L’alcool permet à l’ivrogne de libérer ses pulsions profondes, il ne transforme pas un être doux en monstre, mais abolit les inhibitions morales et culturelles qui nous permettent de vivre en société, sans nous égorger à chaque coin de rue.

                    L’alcool est un sérum de vérité, un révélateur de notre nature véritable. Quand, au lendemain d’un incident survenu au cours d’une soirée bien arrosée, on vous dit : « excuse-moi, j’avais trop bu, je n’étais plus moi-même », c’est à ce moment-là qu’il n’est pas lui-même, sa véritable personnalité vous a été révélée la veille, l’alcool lui a permis de fendre son armure.

                    Méfiez-vous des gens charmants qui ont le vin méchant.


                  • jacko (---.---.218.193) 30 novembre 2006 13:48

                    Je me permet d’ajouter que ce soit la 1ere catégorie ou 4ème catégorie, il faut posséder un permis de détention délivré par la préfecture. La 1ere catégorie est quasiement impossible à obtenir pour le citoyen lambda . Pour la 4 ème catégorie (arme de défense ou de tir), le permis de détention est très difficile à obtenir au titre d’arme de défense et j’ignore si le mis en cause en était bénéficiaire. Par contre, au titre de tireur sportif, c’est plus simple (je n’ai pas dit plus facile) puiqu’il suffit d’être inscrit dans un centre de tir. Dans les deux cas, une enquête de police est normalement effectuée sur la personnalité du demandeur avant décision administrative... On dira donc qu’il est très difficile d’obtenir un permis et d’acheter légalement un 357 au coin de la rue.


                  • mystic (---.---.58.214) 10 novembre 2006 22:26

                    Il est bien vrai que tout crime est condamnable et que personne n’a le droit d’ôter la vie à un autre. Même l’euthanasie est très condamnable ! Sinon nous devrions en venir à accepter le suicide car le passage à l’acte est aussi une souffrance que vit le suicidé. Mais profitons-en pour se pencher sur cette société qui va de plus en plus mal. Que se passe-t-il ? Où va l’humain ? Il est facile de condamner cet homme et aussi, normal. Normal jusqu’où ? Ce qui est arrivé est certes dramatique, mais n’y a-t-il pas d’autres drames en amont qu’il faut résoudre afin que ces choses là ne puissent pas exister ou du moins dans une proportion bien moindre ? la société dans laquelle nous vivons ne serait-elle pas en train de fabriquer des monstres capables du pire ? L’homme, c’est bien connu, est un animal bien compliqué qui a besoin de garde fou afin de ne pas sombrer dans l’anarchie comportemental. Trouvez-vous normal que dans une société dite civilisée où non seulement on permet de boire ce poison qu’est l’alcool mais on incite les gens à le faire, en disant tout hypocritement à la fin « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ». Peut-on croire qu’après avoir anesthésié son cerveau on a la capacité d’être modéré ? Nous reste-t-il une part conscience pour discerner le danger, le bien du mal, le vrai du faux, le bon du mauvais ? Mais hélas, le dieu argent domine cette époque et ce que rapporte l’alcool est bien plus grand que ce qu’il fait perdre, enfin, pour certaines poches seulement. Sommes-nous capable de regarder clairement les choses en face ou allons-nous continuer à nous leurrer nous-même au nom de basses et cupides passions ? Hé oui mon bon monsieur, la critique est facile, la condamnation aussi l’autocritique l’est moins, c’est ce qui nous manque. Je pourrais moi aussi titrer mon article par : « Crimes et délits : l’homme, souvent indulgent avec ses passions... »

                    « ...La consommation d’alcool facilite les agressions, les passages à l’acte, par désinhibition selon l’adage freudien du »surmoi soluble dans l’alcool« , entraînant une diminution de l’autocritique ou une exagération du sentiment de pouvoir... »

                    « ...l’intoxication éthylique aiguë (ivresse) est la principale cause de la dangerosité sociale de l’alcool, liée principalement à son effet désinhibiteur. A partir de quelle dose cet effet s’exprime-t-il ? La réponse n’est pas univoque, les individus ayant des susceptibilités diverses mais à partir de 0,50 g/l, le comportement peut être modifié. On sait bien que dès ce seuil franchi, le risque d’accident est multiplié par deux mais on sous-estime souvent l’impact social global de cet effet désinhibiteur de l’alcool qui s’exprime aussi sous forme de violences, conjugales ou non, de dégradations des relations au sein du milieu professionnel... »

                    « ...Aussi, est-il est fort probable que l’importance des dangers sociaux de l’alcool en termes de santé publique est largement sous-estimée. »

                    http://www.e-sante.fr/fr/magazine_sante/alcool/dangereux_effet_desinhibiteur_alcool -5206-147-art.htm

                    "Pr Roger Henrion : Aujourd’hui, chacun associe alcool et insécurité routière. En revanche, les violences conjugales constituent un drame humain dont on ne parle pas encore assez (10 % des femmes sont directement concernées !) ; quant à l’alcool, il faut connaître sa part de responsabilité dans ce phénomène afin de mieux le combattre."

                    http://www.e-sante.fr/fr/magazine_sante/jeune_femme/violence_conjugale_alcool_facte ur_declenchant-5031-32-2-art.htm


                    • candidat007 (---.---.122.128) 10 novembre 2006 23:53

                      Tout à fait d’accord avec votre article. j’ai également été outré de l’insistance des médias à rechercher les problèmes psychologiques d’un sportif de haut niveau, l’accent mis la recherche d’excuses à ce sportif (difficulté de réinsertion, coup psychologique de fin de carrière en haut de l’affiche), alors que durant les débats sur l’insécurité , on n’arrête pas de signaler que l’environnement socio économique, les difficultés de vie, n’ont plus court. Les « jeunes » sont des délinquants un point c’est tout. Il semble heureux que l’institution judiciaire résiste à cette pression médiatique.

                      mais les médias sont là pour faire du papier et le vendre. Sans aucun doute les revers de fortune ou les difficultés personnelles d’un grand sportif ou d’une célébrité fait vendre.


                    • Maxime Verner Maxime Verner 11 novembre 2006 00:05

                      Les médias ont maintenant tout les pouvoirs : ils font et défont les lois, ils font et défont les politiques, ils font et défont les jugements... C’est dangereux et ton article est intéressant pour cela.

                      Concernant l’affaire Cécillon, il va faire appel et avec les remises de peine... sera sûrement dehors dans 10 ans, il aura passé 12 ans derrière les barreaux, autant qu’un violeur. Cette affaire ne concerne même pas la presse mais cette presse prend maintenant des responsabilités qu’elle n’a pas, autrefois (et même aujourd’hui, malheureusement) on évoquait la liberté de la presse et une lutte permanente pour la conserver, mais aujourd’hui la presse doit faire, dans son ensemble, un retour en arrière et surtout se remettre en question pour ré-exister. Pourquoi Libération et bien d’autres quotidiens comme France Soir se meurent ? Evidemment, la réponse de la presse est toujours la même : on donne au peuple ce qu’il veut. Parfois il faudrait donner de l’eau à un peuple affammé pour enfin lui couper une soif qu’il ne soupconnait pas.


                      • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 11 novembre 2006 08:28

                        Le Professeur Roger Henrion a raison quand il souligne les dangers de l’alcool,les violences conjugales constituent réellement un drame humain qui est bien souvent occulté. smiley


                        • 3p (---.---.102.41) 11 novembre 2006 08:53

                          D’accord avec l’article et la plupart des commentaires.

                          La consommation d’alcool n’est pas une excuse, c’est même une circonstance aggravante. Un homme ivre n’accomplira jamais un acte contraire à sa nature profonde. L’alcool permet à l’ivrogne de libérer ses pulsions profondes, il ne transforme pas un être doux en monstre, mais abolit les inhibitions morales et culturelles qui nous permettent de vivre en société, sans nous égorger à chaque coin de rue.

                          L’alcool est un sérum de vérité, un révélateur de notre nature véritable. Quand, au lendemain d’un incident survenu au cours d’une soirée bien arrosée, on vous dit : « excuse-moi, j’avais trop bu, je n’étais plus moi-même », c’est à ce moment-là qu’il n’est pas lui-même, sa véritable personnalité vous a été révélée la veille, l’alcool lui a permis de fendre son armure.

                          Méfiez-vous des gens charmants qui ont le vin méchant.


                          • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 11 novembre 2006 16:31

                            Physique, éthique et esthétique sont les trois zones de souffrance et de carence aiguë dans l’islam classique.


                          • mystic (---.---.58.68) 19 novembre 2006 22:12

                            « La consommation d’alcool n’est pas une excuse, c’est même une circonstance aggravante »

                            Oui, mais en amont pas après le crime... Il vaut mieux un monstre bridé que le contraire !

                            Je pense qu’il faut avoir le courage de dénoncer cette addiction et non pas protéger sa passion. l’effet négatif de l’alcool sur le comportement humain n’est plus à démontrer. Dans l’alcool il y a un bien et un mal, je regarde quel est le plus grand et intelligement je choisi...


                          • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 11 novembre 2006 16:25

                            Il ne faut jamais confondre islam et musulmans ; une religion comme tant d’autres et des êtres humains capables de bâtir une civilisation brillante et dominante, avant de sombrer dans la dépendance et la régression.


                            • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 11 novembre 2006 16:26

                              Notre problème de musulmans avec l’islam classique c’est que, par construction, il nous a été interdit de critiquer le coran et Mahomet, pieds d’argile de notre bel édifice, aujourd’hui croulant


                            • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 11 novembre 2006 16:27

                              Les intellectuels progressistes comme MM. Arkoun, Chebel, Meddeb, Benzine, les Bencheikh etc., se sont intéressés, de la plus belle manière, à des musulmans (traditionnistes, théologiens, exégètes, penseurs, politiciens, wahhabites...) et les ont chargés de tous les maux, au lieu de briser le tabou et d’ausculter les fondations elles-mêmes à l’aide de mots clairs et non pas à coup de concepts épistèmo-gréco-latino-soporifiques. Affuter des outils et critiquer les gardiens-profiteurs du malade, c’est bien ; opérer le patient, c’est mieux ! Mais il y a tant de rémouleurs qui rechignent à toute idée de crever l’abcès, d’effectuer une ablation ou même d’élaguer les branches mortes.


                              • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 11 novembre 2006 16:28

                                Il faut donc reconstruire à partir de nouvelles bases solides, afin d’ériger un nouvel édifice fait, cette fois-ci, de Liberté, de Justice et de Paix. Paix avec nous-mêmes et avec le reste de l’humanité à laquelle nos ancêtres avaient déclaré le jihad, dès l’émigration à Médine.


                              • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 11 novembre 2006 16:29

                                Pour conquérir la dignité des musulmanes et des musulmans, il est absolument nécessaire de déverrouiller les carcans rouillés de l’islam classique = coran+Mahomet et ne garder de ce noble héritage que les éléments solides qui ne s’émiettent pas au moindre coup de sonde. Et que nos intellos ne s’inquiètent pas : la vie repart de plus belle à partir du même arbre bien élagué. Le nouvel islam sera toujours un islam, éclairci, éclairé et au clair avec lui-même.


                              • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 11 novembre 2006 16:33

                                La pudibonderie islamique -héritée de nos ancêtres sémites- est à la base de voilages occultants si ce n’est hideux et dégradants ainsi que du rejet de l’esthétique gréco-romaine qui a osé représenter et sculpter la beauté du corps humain dans toute sa nudité divine. Il est temps de rattraper le temps perdu et d’envoyer volontairement nos enfants aux Beaux-arts, pour qu’ils croquent des Vénus et Apollon et entrent dans la normalité de l’esthétique dont l’être humain est la figure centrale.


                                • gentilgentil (---.---.237.138) 11 novembre 2006 16:41

                                  @ Christian Label Ngongo:ah,ça me fait plaisir de vous retrouver !Je vais croiser le fer avec ce pauvre petit baron !Au champ de mars à 18h !Voulez-vous être mon témoin ? Je ne sais pas encore si je vais l’estourbir ou le décapitouler.A moins que je lui fasse avaler ses amygdales,ou que je lui fasse une triple rotation verticale de son cervelet:y’a rien au dessus !


                                  • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 11 novembre 2006 17:05

                                    « La dignité humaine est sacrée ; pas la religion », c’est le credo essentiel auquel toute musulmane et tout musulman doivent souscrire avant d’espérer entrer dans le nouveau monde et le concert de ses nations.


                                  • Christian LABEL NGONGO (---.---.150.53) 11 novembre 2006 17:09

                                     smileyQuel Baron, Celui qui va manifester au champ de mars ? smiley


                                  • Christian LABEL NGONGO (---.---.150.53) 11 novembre 2006 17:08

                                    « La dignité humaine est sacrée ; pas la religion », c’est le crédo essentiel auquel toute musulmane et tout musulman doivent souscrire avant d’espérer entrer dans le nouveau monde et le concert de ses nations.


                                    • (---.---.102.41) 11 novembre 2006 17:21

                                      M. NGONGO,

                                      Vos commentaires ne correspondent pas avec l’article, qui concerne les médias, et pas l’islam


                                    • Patrick Adam Patrick Adam 11 novembre 2006 17:25

                                      IP:xxx.x3.102.41

                                      M’est avis que M. NGONGO a fait comme Marc Cécilion et qu’il a bu quelques verres de trop. Du coup, il s’emmêle les fils...

                                      Patrick Adam


                                      • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian Label Ngongo 11 novembre 2006 22:41

                                        Pourquoi ces deux IP dans le message Mr Adam ? par Patrick Adam (IP:xxx.x7.30.107) le 11 novembre 2006 à 17H25

                                        IP:xxx.x3.102.41


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires