• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > De Kamini à Sabrina, les nouvelles star débarquent du Web

De Kamini à Sabrina, les nouvelles star débarquent du Web

A l’heure du Web 2.0, l’arrivée d’une vague de célébrités nées sur la Toile pourrait faire son apparition sur nos écrans dans les prochains mois. En effet, le succès du rappeur Kamini ne doit rien au hasard et de nombreux artistes amateurs pourraient le rejoindre : Max Boublil, Pierre Osawa, Sabrina Sirzir, etc., sont autant de stars en puissance.

Depuis une dizaine d’années, l’accès à Internet se généralise. Aujourd’hui, 29 millions de Français sont des internautes (soit 53 % de la population âgée de 11 ans et plus)¹ et ce nombre est en augmentation constante. De plus, la technique progresse elle aussi très rapidement et de nouvelles habitudes se sont développées, parmis lesquelles la consommation de vidéos en ligne avec l’apparition de sites de streaming comme Youtube ou Dailymotion.

Le streaming devient de plus en plus incontournable puisque, en France, 10 millions d’internautes sont consommateurs de vidéos en ligne¹. La demande est très forte (68 % des internautes se rendent directement sur des sites spécialisés dans la vidéo), et le taux de satisfaction dépasse les 80 %, ce qui induit une fidélisation à ce service. Les internautes recherchent principalement des vidéos humoristiques (88 % d’entre eux), des clip musicaux (71 % d’entre eux), des extraits de films et bande d’annonces (79 % d’entre eux) ainsi que des vidéos réalisées par les autres internautes (56 % d’entre eux, 66 % des 15-24 ans)¹.

C’est dans ce contexte que Kamini a pu passer en quelques mois, grâce à la Toile, de l’anonymat le plus complet à la célébrité. Après avoir proposé (sans succès) son single aux maisons de disque en septembre 2006, son clip "Marly Gomont" circule sur le Net (Wat, Dailymotion...) et rencontre un succès immédiat auprès des internautes. Dès novembre 2006, son CD est finalement mis en vente et le rappeur reçoit son premier disque d’or en janvier 2007. Son ascension se poursuit, ‘j’suis blanc’, son deuxième single, mis en ligne en exclusivité sur Dailymotion le 9 mars, a été visionné plus de 500 000 fois et son premier album "Psychostar World" est en vente depuis le 28 mai.

 

Avec le recul, ce succès spectaculaire n’a rien d’étonnant car, avec son seul clip, Kamini a réussi à additionner trois critères de recherche principaux chez les internautes : l’humour, la musique et l’originalité. Ainsi, un buzz a pu se créer auprès des internautes et, plébiscité par le cyber-public, le rappeur s’est engagé avec Sony et connaît aujourd’hui le succès que l’on sait.

Il y a fort à parier que des ascensions spectaculaires de ce type vont se multiplier car ce genre de succès a déjà eu lieu grâce à la télévision. Ainsi, des artistes ont pu naître en quelques semaines grâce à la télé-réalité, que les concepts des émissions soient directement liés à la création de nouveaux artistes ("Star Academy", "A la recherche de la nouvelle star") ou pas ("Loft Story") : Amel Bent, Loana, Christophe Willem, Steevy, Jenifer... sont des personnalités toujours sur le devant de la scène et la liste est longue !

Fort du succès de Kamini (et peut-être inspiré par les succès télévisuels), les maisons de disques cherchent maintenant à adapter le concept de ces émissions au Web (ce ne sont plus les maisons de disque qui choisissent les artistes mais le public directement). Ainsi, à titre d’exemple, EMI s’est associé à Wat.tv pour créer le concours "Wat the fuck ?". Il s’agit pour les artistes en herbe de montrer en un mois et demi leur potentiel artistique et marketing puisque sera évalué leur talent artistique mais également leur capacité à générer un buzz.

Ces exemples montrent qu’une fois plébiscité par le public, le succès peut être au rendez-vous et de façon durable ("Loft Story" et "Star Academy" version 1 ont eu lieu en 2001). Pourtant, à l’heure actuelle, les démarches pour repérer ces nouveaux talents restent très timides. Ils sont pourtant nombreux à répondre aux critères demandés par le public : humour et originalité.

Nous pouvons parier sur trois coups de cœur, à la popularité croissante, qui pourraient voir leur talent s’exporter au-delà des frontières du Web :

Max Boublil, avec son clip "Ce soir..." semble déjà parti pour suivre le chemin de Kamini : un peu plus de deux mois après la mise en ligne de son clip, le chanteur dépasse déjà le million de visionnages tous sites confondus, est l’invité de nombreuses émissions, et la sortie de son single est prévue pour le 2 juillet.

Des buzz se créent également dans des domaines autres que la musique. Le comique Pierre Osawa, qui enfile le costume de divers éléments du quotidien (SMS, ticket de métro etc.) a déjà amusé plus de 30 000 internautes. Enfin, ajoutons une touche de féminité à la sélection en citant la toute nouvelle Sabrina Sizir, qui se rêve animatrice de jeux, et qui a déjà séduit près de 25 000 internautes en à peine trois semaines de présence sur la Toile ! Elle envisage d’ailleurs très sérieusement de devenir la première cyber-présentatrice de jeux sur le Web puisque ses jeux devraient être disponibles sur le Net avant la fin du mois.

 

Il y a fort à parier que ces talents, ou d’autres, émergeront bientôt grâce au cyber-buzz au delà des frontières du Web et formeront la génération Kamini.

¹Source : l’analyse d’Isobar à partir d’une enquête de Mediamétrie


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Gualo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires