• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Heureux ?

J’ai récemment vu le clip ou les clips de ce tube planétaire happy (http://www.lefigaro.fr/musique/2014/02/04/03006-20140204ARTFIG00382-pharrell-williams-happy-contamine-le-monde.php) du célèbre (du moins pour ceux qui s’intéressent à la « musique » étasunienne actuelle) producteur/faiseur de tubes « devant Mammon » Pharrell Williams (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pharrell_Williams). Il y aurait même un phénomène « happy » dans le monde (http://ivoiresogoma-info.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=901:c%E2%80%99est-le-tube-plan%C3%A9taire-de-ce-d%C3%A9but-d%E2%80%99ann%C3%A9e-2014-%E2%80%9Chappy%E2%80%9D-du-chanteur-et-producteur-am%C3%A9ricain-pharrell-williams-le-titre-conna%C3%AEt-un-essor-ph%C3%A9nom%C3%A9nal-gr%C3%A2ce-%C3%A0-son-clip-vid%C3%A9o-tourn%C3%A9-%C3%A0-los-angeles&Itemid=302) ! Intéressant au moment où le monde est à deux doigts de sombrer dans les ténèbres (je ne suis pas très optimiste sur l’avenir à court terme de ce monde), un tel phénomène émerge… Mon cerveau tordu ne peut que penser que l’on essaie de plonger les gens dans une sorte de matrice « de joie » pour ne pas qu’ils voient/acceptent la vérité ou qu’ils se révoltent. Pas que je sois contre le fait que les gens soient heureux et l’expriment, je suis moi-même quelqu’un de jovial, mais je me méfie comme la peste de tout ce qui vient de l’industrie de la musique étasunienne.

Conspirationniste, je le suis et je le revendique fortement. Je suis de ceux qui pensent qu’il y a quelque chose de sordide dans le domaine de la musique qui est sans contexte pour moi l’un des milieux les plus pourris qui soit ! Et les nombreuses morts curieuses d’artistes ne me feront pas changer d’avis. Alors bien sûr on entend beaucoup de choses sur les artistes qui entre autres feraient des pactes avec le diable. Plusieurs d’entre eux en parlent voir s’en vantent (http://bruleparlesillumines.e-monsite.com/pages/nom-le-diable/ils-ont-vendu-leur-ame-au-diable.html). Après je sais que beaucoup ne croient pas en l’existence de ces êtres surnaturels (anges, démons, dominations etc…), invisibles à l’œil nu. C’est leur droit et aujourd’hui du moins ce n’est pas mon propos quoique pour moi le diable a plus avoir avec un personnage comme John Milton de « l’associé du diable » (http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Associ%C3%A9_du_diable) voire le « prix « Goebbels » de la paix » Obama qu’avec une improbable créature cornue sur laquelle certains « fantasment ». Par contre j’ai envie de m’intéresser aux liens de ces artistes avec des organisations troublantes. Je pense que beaucoup de stars comme notamment Britney Spears, Justin Timberlake ou encore Christina Aguilera sont des produits, des stars fabriquées issues notamment du club Disney (http://www.dailymail.co.uk/tvshowbiz/article-1083708/Britney-I-wish-best—honest-Christina-Aguilera-calls-time-pops-bitterest-feuds.html). Cela me fait inévitablement passé à Michael Jackson (http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/michael_jackson_de_l_enfance_volee_au_destin_brise_183015 ou encore : http://www.laviedesidees.fr/Il-etait-une-fois-Michael-Jackson.html) dont la vie et surtout l’enfance fut plus que troublante. Ces stars programmées d’ailleurs semblent péter les plombs à un moment donné comme Britney Spears (http://www.20minutes.fr/people/141206-descente-enfers-britney). On a aussi les témoignages d’anciennes stars déchues comme le rappeur DMX (http://www.dailymotion.com/video/xhljgs_dmx-s-exprimant-sur-l-industrie_news) qui ne sont guère tendres avec le milieu du Showbizz. Des personnes qui vouent aujourd’hui une certaine haine à ce milieu. Moi voilà ce que j’en pense !

Il me semble clair que l’industrie de la musique au même titre que l’industrie du cinéma a pour but non seulement de distraire la plèbe (les fameux jeux des romains) mais aussi la conditionner pour créer des égrégores (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89gr%C3%A9gore). Les films ou les chansons sont les outils parfaits pour créer des égrégores de mon point de vue. Vu comment on matraque les esprits avec des séries policières, des séries de science-fiction ou des films catastrophes je pense qu’on prépare un vilain égrégore. Les artistes que ce soient les acteurs ou les chanteurs (voire des « briseurs d’oreille » parce que j’ai du mal à considérer pas mal de « merdes actuelles » comme des chanteurs) sont perçus comme des dieux. Il n’y avait qu’à voir les réactions hystériques lors des concerts de Michael ou les réactions de ses fans quand il les prenait dans ses bras. Certains diront que ce n’est que l’expression de l’amour… Oui c’est cela, oui ! Le fait est qu’un tel pouvoir est entre les mains des producteurs de ces artistes là et qu’il me semble sain de se demander quel est leur but réel ! J’ai observé l’évolution des clips des artistes adulés par la jeunesse et franchement, je suis dégoûté. Certains diront que c’est juste de « l’art » ! Oui c’est cela, oui ! Moi ce qui me gêne entre autres c’est la fascination qu’exercent sur de jeunes enfants, des stars « débauchées » comme Beyonce et consort (https://www.youtube.com/watch?v=h6f27N1GbrU). Certains trouvent ça « cool », moi je trouve cela dégoûtant ! Et je trouve dangereux que de telles « créatures » soient érigées en modèle par le système mise en place par de riches oligarques. Et je crains pour l’avenir quand je vois des enfants bombardés avec de telles abominations. Donc on a « les élites » (soyons sérieux il y a de gros moyens injectés dans le domaine de la musique et du cinéma) ont à leur disposition un puissant outil de conditionnement (et ça commence à la base donc chez les plus jeunes). Et on a vu comment les élites pouvaient faire peur aux « stars » lors de l’affaire Dieudonné. Regardons comment Tony Parker et l’autre footeux dont j’ai oublié le nom se sont renié devant la pression du lobby sioniste (dont on prétend hypocritement qu’il n’existe pas, m’enfin c’est comme le vent on ne le voit pas (façon de parler car pour moi il est visible comme le nez au milieu de la figure) mais on en voit clairement les effets). Preuve selon moi parmi d’autres que ces « stars » ne sont que des outils qui vont là ou on leur dit d’aller. D’ailleurs les témoignages des stars déchues comme DMX et Lauryn Hill vont dans ce sens. Quand vous refusez de marcher droit on vous « écrase comme des punaises » ce qui est très facile avec les médias complices. Alors donc pour moi quand un phénomène comme « Happy » est mis en avant, ce n’est pas clair ! 

Le but des élites est de manipuler et séduire pour contrôler. Et tous les moyens sont bons pour y arriver, agréables ou désagréables. Est-ce que « happy » est une « belle chanson » ? C’est à chacun de voir pour moi les goûts et les couleurs ne se discutent pas (personnellement je préfère de loin le film « les demoiselles de Rochefort » (https://www.youtube.com/watch?v=AHGK2jiS548&list=PL75CED282AF0B14EA)) et ses nombreuses chansons « joyeuses »). Est-ce que ça mérite son succès ? Encore une fois vu de mon point de vue les merdes qui ont cartonné ou qui cartonnent de nos jours, je me dis sans doute. Maintenant est-ce que c’est un « succès naturel » ? Je me demande franchement. Peut-être que je devrais arrêter de voir le mal partout et me laisser « emporter » par la vague. Mais je n’y arrive pas et même que je trouve ça louche ! Le parano en moi ? Sans doute ! Mais je suis aussi mal à l’aise face à ce phénomène « happy » que je le suis face aux clips de ces artistes qui promeuvent le « military agenda » (http://vigilantcitizen.com/musicbusiness/the-transhumanist-and-police-state-agenda-in-pop-music/) c’est-à-dire l’état policier ou encore d’autres qui promeuvent la débauche comme Rihanna, Lady « Caca » et autres. A vrai dire tout ce qui vient de l’industrie étasunienne de la musique est pour moi une source de méfiance « infinie ». Au lieu de « happy », j’entends « hippie » et cela évoque et moi des choses abominables comme Woodstock en qui le conspirationniste que je suis vois une odieuse expérience grandeur nature (http://secretebase.free.fr/complots/organisations/hollywood/woodstock/woodstock.htm) qui a pour but bien sûr le contrôle de l’esprit. Et je pense que nous sommes dans l’inversion orwellienne des valeurs ! Cette « agent du système » qu’est Madonna nous avait gratifiés d’un « monde en paix » lors de la finale du superbowl aux USA en 2012 (http://vigilantcitizen.com/musicbusiness/madonnas-superbowl-halftime-show-a-celebration-of-the-grand-priestess-of-the-music-industry/) et depuis on a vu ce qui a suivi ! Donc pour moi ce « happy » de Pharrell Williams est de sinistre augure. Bien sûr j’espère me tromper et que ce soit juste une simple chanson fait par un artiste « un peu original » ! Mais j’ai depuis l’an 2000 acquis la certitude que ces élites dégénérées qui essaient de contrôler le monde ne font rien au hasard. Et elles n’autorisent pas un artiste à faire autant de tapage s’il ne leur ait pas entièrement soumis. Je ne crois pas au succès spontané dans la musique !

Documents joints à cet article

Heureux ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Jeff Parrot Jeff Parrot 7 mai 2014 13:54

    "Au lieu de « happy », j’entends « hippie » et cela évoque et moi des choses abominables comme Woodstock en qui le conspirationniste que je suis vois une odieuse expérience grandeur nature (http://secretebase.free.fr/complots...) qui a pour but bien sûr le contrôle de l’esprit. Et je pense que nous sommes dans l’inversion orwellienne des valeurs !"

    Moi je crois qu’un petit festival musical vous ferait du bien, 2-5 jours en pleine nature avec de la musique, des rencontres, éventuellement un peu de drogue (usage initiatique seulement !), loin de vos lectures conspirationnistes ou du rouleau compresseur merdiatique.
    Ne faites pas du conspirationisme un mirroir de la propagande officielle des merdias, à savoir le même genre de drogue de merde qui génère des émotions fortes pour vous détourner de l’essentiel.


    • bibou1324 bibou1324 7 mai 2014 14:14

      Gattaz est d’accord avec vous (legorafi)


      • pens4sy pens4sy 7 mai 2014 15:08

        Merci à l’auteur pour l’article et pour les liens très intéressants.
        Les phénomènes de succès planétaires posent certainement des questions quant aux messages véhiculés.
        Néanmoins l’analyse satanique faite dans « The Music Industry Exposed » me semble cependant dramatisée et amplifiée surtout dans la symbolique et la numérologie.
        Faut vraiment croire au « coté obscur » et à tout son mythe.
         smiley


        • Chaz Chaz 7 mai 2014 20:08

          Bonsoir, ces histoires de signes satanique sont indéniables. En revanche, je pense qu’elle servent plutôt a masquer une triste réalité qu’est la prostitution, la pédophilie d’état, d’élites. Au dessus de n’importe qu’elle guerre, c’est sans doute le plus grand mal de notre époque.

          Dans les trop nombreuses affaires de réseaux pédophile, une chose revient sans cesse dans les témoignages : les rituels satanique. Les victimes elles même mettent des années a accepter la véracité de ce qu’elle ont subi et quand bien même elles y parviendraient les médecins, policiers etc.. -même non complices, car c’est souvent le cas- ne les prennent que trop rarement au sérieux.

          Le système est donc bien rodé, et internet bien qu’une source d’information extraordinaire ne fait que rendre le démêlage du vrai/faux plus compliqué. Il « suffit » pourtant souvent de suivre l’argent pour en connaitre ses contributeur voire créateurs. Monstres qui reconnu coupable ou non seront depuis longtemps morts et enterrés, et leurs successeurs quand ils en ont rentiers sur plusieurs générations.

          Pour les égrégores je ne connaissais pas. Je pense que votre hypothèse est possible, le cerveau émettant des ondes, différente suivant l’état et les situations. Il y a par contre il me semble un autre terme plus « scientifique » qui désigne ce phénomène. Possible ou pas, avenir sombre ou non, je crois par contre que c’est le dernier des soucis de l’industrie du disque que de nous rendre « happy ».


          • Nangala 7 mai 2014 21:06

            Gimme hope, Johanna, Gimme hope... C’était une chanson des townships sud africains du temps de l’apartheid. Johnny Clegg à l’époque avait accusé Prétoria de financer cette chanson pour atténuer la contestation. Info jamais vérifiée. 


            • Gonzague Gonzague 12 mai 2014 09:55

              Je viens de comprendre ! Le moine du côté obscur n’est autre que Le Libre Penseur ! (LLP pour les intimes), ou l’une de ses groupies. 


              • le moine du côté obscur 12 mai 2014 18:17

                Ni l’un, ni l’autre et je n’ai pas attendu le libre penseur (qui m’insupporte parfois) pour penser ce que je pense. Je suis conspirationniste depuis 1999 et ce que les gens en pensent, ma foi je m’en tartine le fi.n ! Je dis ce que je pense, que ça plaise ou non, rien à cirer ! Je suis pour la liberté de pensée et d’expression, après que chacun choisisse son camp et l’assume ! Et ne pas comparez à quelqu’un d’autre car le moine du côté obscur est unique en son genre.


              • xmen-classe4 xmen-classe4 29 juin 2014 00:55

                c’est pas spontané, dans gta il y a tous les tubes californiens qui n’ont pas été séléctionné pour les bep coiffures.


                • Ruut Ruut 20 janvier 2015 22:12

                  Pourquoi il n’y a que des clips Anglophones et non des clips russes ou autres ?
                  Pourquoi les clips Francophones sont il si rares eux aussi ?
                  Ces clips nous sont simplement imposés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires