• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Luc Besson : accusé de viol, le cinéaste a été entendu par la (...)

Luc Besson : accusé de viol, le cinéaste a été entendu par la police

Dans le cadre d'une enquête préliminaire après la plainte pour violsu de Sand Van Roy, le cinéaste français s'est rendu cette semaine à une audition libre. Pendant plusieurs heures, le réalisateur a démenti les accusations de l'actrice.

Un an après la publication d'une enquête du New York Times révélant qu'Harvey Weinstein aurait acheté le silence de huit femmes l'accusant d'agression sexuelle ou de harcèlement, les plaintes pour agressions sexuelles continuent de se multiplier. Ainsi, Tariq Ramadan, accusé de viol par Henda Ayari, est poursuivi en justice. Une autre plainte accusant de harcèlement et d'agression sexuelle Christophe Arend a été classée sans suite par le parquet de Sarreguemines, qui a évoqué des « incohérences et des contradictions » dans les déclarations de l'ancienne collaboratrice du député LREM. Le 16 mai 2018, une plainte pour « abus de faiblesse » visant le ministre Gérald Darmanin a elle aussi été classée sans suite. Une seconde plainte a ensuite été déposée par la même plaignante, qui a abouti le 16 août à une ordonnance de non-lieu : pour pouvoir « caractériser le viol », a estimé le juge dans cette affaire, « encore faut-il que le mis en cause ait eu conscience d’imposer un acte sexuel par violence, menace, contrainte ou surprise ».

Dans ce contexte, en mai 2018, Sand Van Roy a déposé plainte pour viol contre Luc Besson. Dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte suite à cette plainte, Luc Besson a été entendu mardi 2 octobre pendant plusieurs heures en audition libre, et non sous le régime de la garde à vue : « Luc Besson a été entendu comme il l'avait demandé, il a répondu à toutes les questions et tous les aspects du dossier ont été explorés », a déclaré à l'AFP son avocat Thierry Marembert. « La procédure a depuis été retournée au parquet, qui va désormais l'analyser », a précisé une source judiciaire. Le parquet de Paris doit en effet se prononcer sur les suites à donner à l'affaire. Il peut décider d'un classement sans suite ou ordonner des investigations complémentaires. Ou une information judiciaire peut être ouverte. Menée par le juge d'instruction, l'information judiciaire signifierait que le parquet reconnaît les indices suffisamment solides pour soupçonner un crime tel qu'un viol.

Pendant l'audition de cette semaine, le cinéaste a farouchement contesté les accusations de la plaignante, a-t-on appris de sources concordantes. Il a nié avoir eu une relation sexuelle contrainte avec son ex-petite amie, qui a joué notamment dans Valérian et la Cité des mille planètes et Taxi 5. Il a souligné qu'elle s'était rendue dans sa chambre d'hôtel de son plein gré. Pour appuyer ses dires, il a évoqué le fait qu'elle avait quitté le festival de Cannes pour se rendre à son invitation à le rejoindre à Paris. Selon les déclarations de Luc Besson, il a accueilli sa visiteuse avec une tasse de camomille et la soirée s'est passée sans aucun événement particulier qui ait pu laisser penser que l'actrice irait le dénoncer à la police à l'issue de sa visite. La police judiciaire a récupéré les bandes vidéo de l'hôtel Le Bristol où logeait le patron d'EuropaCorp. Aucune séquence ne laisserait supposer un incident ce soir-là, a-t-on pu lire dans Le Point quelques jours après la plainte de la jeune femme.

Elle avait porté plainte au lendemain d'un rendez-vous avec lui dans un palace parisien. L'actrice avait raconté aux enquêteurs entretenir une relation intime avec le cinéaste de 59 ans depuis environ deux ans et s'y être sentie obligée compte tenu de leurs rapports professionnels, selon une source proche de l'enquête et le témoignage de la plaignante dans les médias. Le réalisateur avait immédiatement dénoncé des « accusations fantaisistes ».

les policiers ont aussi évoqué avec le réalisateur du Cinquième Élément une autre plainte pour viol que Sand Van Roy a déposée il y a plusieurs mois en Belgique dans la ville de Knokke-le-Zoute contre un individu non connu. Luc Besson s'est souvenu qu'elle lui en avait parlé. Mais "il a mis en doute ces faits de viol étant donné qu'en ce qui le concerne, ils sont faux", écrit Le Point..

Une enquête de Mediapart publiée en juillet 2018 a recueilli plusieurs témoignages concordants de femmes accusant le réalisateur du Grand Bleu de gestes déplacés, voire d'agressions sexuelles. Une ex-directrice de casting a dénoncé auprès du parquet des agressions sexuelles, les faits dénoncés seraient prescrits, selon une source proche du dossier. Mais elle a été entendue comme témoin jeudi 13 septembre par les enquêteurs.


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    



    • Christ Roi Christ Roi 6 octobre 2018 20:18

      Haine masculinophobe ordinaire du gouvernement français 


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 octobre 2018 09:39

      @Christ Roi


      N’oubliez pas que le fameux film : « Mon Roy » a été fait par Maïwenn. Elle ne s’est pas cachée s’être inspirée de son mariage avec Luc Besson. Parfaite description du manipulateur pervers. En général , les manipulateurs pervers ne prennent pas le risque d’aller jusqu’à se faire prendre. Quoique : Cantat. Le problème est autant du côté des femmes que des hommes. Maïwenn a eu une enfance très difficile. Il ne s’agit pas du haine masculinophobe. Mais dans les couples sado-maso, en général, c’est le sado qui est coupable. 

    • Martin de Wallon MartindeWallon 10 octobre 2018 23:18

      @Christ Roi On peut peut-être parler de masculinophobie dans le mouvement Me Too. Mais qu’est-ce que le gouvernement a à voir dans tout ça ?


    • Christ Roi Christ Roi 11 octobre 2018 19:55

      @MartindeWallon
      Qui croyez vous est derrière tout cela ? 


    • Christ Roi Christ Roi 11 octobre 2018 19:55

      @Christ Roi
      « être  »


    • Ouallonsnous ? 6 octobre 2018 16:37
      DE quoi Luc Besson s’est il rendu coupable contre le système ?

      Telle est la véritable question qu’il faut se poser !

      • Pere Plexe Pere Plexe 11 octobre 2018 20:05

        @Ouallonsnous ?
        Besson à surtout usé et abusé de ce que vous nommer « système »

        Sa fumeuse « cité du cinéma » largement subventionnée et fâcheusement percée en est sans doute la plus belle illustration. 
        Ses démêles avec le fisc aussi.

      • math math 6 octobre 2018 16:53

        C’est devenu très difficile de tirer un coup en ce moment smiley


        • cétacose2 6 octobre 2018 18:12

           «  il a accueilli sa visiteuse avec une tasse de camomille » et dans la camomille il y avait quoi d’autre ? ....un sucre ? ....et le gros bleu ?


          • sleeping-zombie 8 octobre 2018 09:08

            @cétacose2

            « il a accueilli sa visiteuse avec une tasse de camomille »
            il aurait pu mettre un peignoir quand même...

          • Désintox JPB73 6 octobre 2018 20:28
            Tout le monde peut se faire accuser à tort.

            Si un jour ça vous arrive, vous ne serez peut-être pas ravi que des articles soient publiés sur la question.

            Il y a une justice, qu’elle fasse son boulot.

            • Martin de Wallon MartindeWallon 10 octobre 2018 23:47

              @JPB73 On peut parler de l’affaire Besson sans incriminer l’accusé. C’est ce que fait cet article, je crois.


            • jeanpiètre jeanpiètre 6 octobre 2018 20:35

              A part violer le cinema a chaque sortie et commis un ode pedophile pendant qu il se tapait une starlette de moins de 15 ans , je ne vois pas ce qu on peut reprocher a luc besson


              • Désintox JPB73 6 octobre 2018 22:50
                @jeanpiètre

                Vous rendez vous compte que vos propos sont de la diffamation ?

                Si Luc Besson porte plainte, la justice demandera votre identité au site et vous mangerez bonbon.

              • Gabriel Gabriel 7 octobre 2018 03:36

                Il faut faire très attention maintenant avec le système dictatorial mis en place car si vous déplaisez, il est facile de détruire une vie. Il suffit que les médias du système vous accuse de viol, de pédophilie, de racisme, d’antisémitisme, de nazi etc, etc... car même si cela est entièrement faux, il en restera toujours quelque chose...


                • math math 7 octobre 2018 07:30

                  Luc Béson : accusé de viol ?


                  • Loatse Loatse 7 octobre 2018 12:27

                    Il vaut mieux bouffer des patates à l’eau que de coucher avec son employeur/ d’entretenir une relation avec lui pour garder sa place ou faire carrière...(définition de s’y sentir obligé..)


                    Maintenant si vous n’exprimez pas votre refus, votre désaccord, le dit employeur peut penser que c’est son charme, son intelligence et son charisme qui vous a séduite...sinon pourquoi afficher un sourire radieux à son bras lors de vos sorties... ? Tout ceci est ambigue !

                    car merdalors, il est toujours possible de porter plainte et d’obtenir un dédommagement si l’employeur (le réalisateur en l’occurence) vous harcèle, a des gestes déplacés, refuse de vous employer ou vous vire parceque vous avez refusé de coucher... (ce qui hélas n’est pas facile à prouver, il peut ne pas vous employer/ réemployer pour d’autres raisons, dont notamment si vous ne correspondez pas au personnage du prochain film)..

                    Ensuite : si l’on veut éviter de se retrouver dans une situation délicate, il est préférable de ne pas se retrouver isolée avec son employeur (ou ex petit ami) ou personne du sexe opposé, dans une chambre d’hotel...

                     pour beaucoup d’hommes hélàs, accepter de venir chez eux boire un pot, une camomille que sais je, c’est dans leur tête l’équivalent d’ un consentement... (je ne dis pas cela pour luc besson, la justice statuera mais par expérience malheureuse m’obligeant à repousser les assauts d’un malotru que, dans ma naiveté crasse, j’avais préalablement informé venir boire un pot en toute amitié chez lui)

                     le milieu du cinéma a la réputation d’être un milieu glauque. Comme tous les milieux ou de très grosses sommes d’argent sont en jeu...ou se font et se défont des carrières, il n’est pas rare d’y trouver moultes compromissions pour devenir célèbre...adulé(e) par le public, une star quoi avec des cachets dont le montant ferait palir d’envie un haut fonctionnaire... mais aussi des abus de pouvoir, des pressions.

                    Bref si ces affaires peuvent salir des réputations d’innocents, elle peuvent aussi refroidir les ardeurs de certains prédateurs sexuels...

                    Ce n’est pas pour rien qu’on dit qu’il vaut mieux ne pas mêler vie « sentimentale » et vie professionnelle...







                    • sleeping-zombie 8 octobre 2018 09:12

                      @Loatse

                      Il vaut mieux bouffer des patates à l’eau que de coucher avec son employeur

                      Facile à dire quand la différence porte entre les 500€ par mois des allocations et les 1500€ d’un smic+.
                      Moins facile à dire quand le succès de donne en 6 mois assez de fric pour ne plus avoir à travailler jusqu’a la fin de tes jours...

                    • Martin de Wallon MartindeWallon 10 octobre 2018 23:50

                      @Loatse Vous soulevez une question intéressante : les hommes doivent-ils chercher l’âme sœur au-delà de leur cercle social professionnel pour éviter tout soupçon d’abus de pouvoir ?


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 octobre 2018 10:34

                      Les relations entre hommes et femmes se sont considérablement dégradées. Simple question d’éducation. Les enfants-roi sont de plus en plus nombreux et cela ne va pas aller en s’améliorant. Les garçons étant généralement privilégiés par leur mères, je plains les femmes de demain. Elle paient pour leur libération : Voulaient faire un bébé toute seule. Penis-Neid selon Freud. Malin,....


                      • Ruut Ruut 8 octobre 2018 14:00

                        « L’actrice avait raconté aux enquêteurs entretenir une relation intime avec le cinéaste de 59 ans depuis environ deux ans »

                        Puis elle l’accuse de se sentir obligée, sans contraintes.
                        C’est juste scandaleux.....
                        Le pire c’est qu’elle n’as même pas honte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès