• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Percer dans le cinéma : commencez par bien naître...

Percer dans le cinéma : commencez par bien naître...

Tous ceux qui font des études d’art dramatique dans les conservatoires de Paris ou de province sans compter tous les cours privés, Florent ou autres, doivent se dire qu’il existe une discrimination dans ce métier, entre ceux qui s’y lancent avec leurs seuls mérites et sans connaître personne, et ceux qui ont la chance de porter un nom célébre.

Deux exemples récents : Les Rois Maudits, nouvelle version, dramatique emblématique que vient de ressortir TF1, dans laquelle il y avait pas moins de trois Depardieu. Gérard, bien sûr, dans le rôle du Grand Maître des Templiers, son fils Guillaume, et sa fille Julie, à moins que ce ne soit son ex-épouse, Elizabeth.

Une autre dynastie est en train d’émerger au firmament des médias, ce sont les Drucker, dont la génération précédente, avec Michel et Jean (?), a des enfants ou cousins des uns ou des autres qui prennent la relève : Marie présente les actualités de France 3, et une nièce de Michel, Lea, tourne son premier thriller pour France 3, La Blonde au Bois dormant.

Sans compter la famille Seignier, qui aligne deux filles de Louis Seignier, sociétaire de la Comédie française et inoubliable interprète du banquier Lombard dans les premiers Rois Maudits.

Quand on leur pose la question de la difficulté à se faire un prénom dans le métier, ils répondent tous, sans exception, qu’elle est très grande. Sans doute, mais on ne pose jamais la question à ceux qui cherchent à percer en ayant à se faire un prénom... et un nom.

Quand papa demande, pour signer, qu’on engage aussi femme, enfant ou cousin, ce doit quand même être plus facile. Heureusement, les fils, filles ou neveux et nièces semblent avoir hérité de tout ou partie du talent de leurs parents. Peut-être devraient-ils réflechir, quand même, qu’au-delà de deux dans le même film, cela peut être ressenti comme un peu abusif par ceux qui cherchent désespérément leur première chance dans ce métier difficile...


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • silecram (---.---.64.9) 28 décembre 2005 09:48

    Deux remarques

    Julie Depardieu est bien la fille de Gérard, et pas son ex-épouse Elisabeth.

    Mathilde et Emmanuelle Seigner sont les petites-filles de Louis, et non pas ses filles


    • aline (---.---.135.199) 18 octobre 2006 23:37

      Parmi les etres animés on peut distinguer ceux dans lesquels, outre le mouvement qui les fait grandir, agit une force par laquelle ils peuvent remuer tout ou partie de leur corps, de leur esprit, et se deplacer à leur maniere par le monde..............................ET CEUX DANS LESQUELS IL N’ Y PAS DAUTRES MOUVEMENTS QUE L’EXTENSION........c’est juste une question de savoir ou se trouve sa place, notre place.......SA PLACE


    • (---.---.63.52) 28 décembre 2005 17:18

      Bonjour c’est Yves.

      Votre article me rappelle une réflexion que je me suis fait en regardant je ne me souviens plus qui, qui pestait à la télévision sur l’injustice criante du fait que la fille de Balasko, qui venait de faire son premier film, n’était en couverture d’aucun journal parce qu’elle est grosse.

      Elle ne s’est pas élévée contre l’injustice subie par celles qui ne font pas leur premier film parce qu’elles ne sont pas la fille de Balasko.

      C’était une remarque acerbe de Yves.


      • Martine Schwarts (---.---.205.166) 28 décembre 2005 20:00

        C’est ce qui s’appelle la nouvelle aristocratie... Euh, vous avez oublié de citer la fille du 1er Ministre Villepin, laquelle n’a eu qu’un petit rôle certes, mais qui a tout de même décroché la couv d’un magazine télé pour annoncer cette présence tellement exceptionnelle dans la série des Rois maudits... (faire engager sa fi-fille sur une chaîne publique, moi je dis que c’est pas joli-joli... Bon vous allez m’opposer que je suis mauvaise langue et que c’est une pure coïncidence...). Ou alors, j’ai rien compris : c’est cela le « nouvel ascenseur social » : réussir à percer dans les séries B ou le showbiz type Star Ac ?!


        • Soph (---.---.162.95) 31 mars 2006 11:57

          Ils représentent tous la nouvelle aristocratie.. tant que ça marche tout ira bien

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires