• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Shurik’n, né sous une bonne étoile

Shurik’n, né sous une bonne étoile

IAM à Marseille c’est sacré ! Tous les médias se pressent pour interviewer les pionniers du rap marseillais, mais les gars sont très occupés. Concerts dans le monde entier, projets perso, famille, il est difficile de trouver un rendez-vous, alors quand on a en a un on en profite.

Nous avons pu rencontrer Shurik’n, qui présentait son deuxième opus solo « Tous m’appellent Shu ». Puis nous avons fait avec lui un bilan de sa carrière solo et de ses collaborations, avec IAM bien sûr, ou avec son frère Faf Larage, entre autres.

« Jo » pour les intimes, est passionné de culture asiatique et d’arts martiaux qu’il pratique toujours. Ses morceaux en sont souvent inspirés et c’est d’ailleurs le seul membre du groupe à avoir opté pour un surnom asiatique.

Celui pour qui le rap n’est toujours pas apprécié à sa juste valeur, manquant de reconnaissance, de moyens et de crédibilité malgré une audience forte, a toujours su rassembler les générations et les classes par ses textes.

La planète « Mars » n’a qu’à bien se tenir, car avec ce nouvel album, le « Bruce Lee » du rap français nous démontre qu’il n’y a pas d’âge pour donner de la voix et affirmer ses idées. Il reprend son micro d’argent pour nous fournir un deuxième opus sombre, rythmé et recherché dans lequel sa voix rauque n’a pas pris une ride. A coup sûr, il ne fera pas Shu blanc.

Melissa Reverso

Retrouvez également notre vidéo interview sur News of Marseille


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

NewsofMarseille

NewsofMarseille
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires