• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Pubs buzz > Cette ville où l’on devient propriétaire pour moins de 500 (...)

Cette ville où l’on devient propriétaire pour moins de 500 euros

Cette ville où devenir propriétaire coûte moins de 500 euros

Vous rêvez de devenir propriétaire, mais votre situation financière ne vous le permet pas ? Voici un super bon plan qui vous permettra d’acheter une habitation avec à peine 500 euros ! Vorkouta, la ville la plus à l’est de la Sibérie, vous accueille à bras ouvert. À Vorkouta, vous pouvez aujourd’hui vous offrir un logement dès 300 euros ! Attention, on ne parle pas d’appartements insalubres et inhabitables. Non, vous trouverez pour moins de 500 euros des logements tout équipés, isolés et chauffés ! Découvrez vite pourquoi cette ville est si peu chère, et en quoi s’y installer n’est pas un si mauvais plan !

Les habitants vendent à perte !

Vorkouta se situe en Russie, aux pieds des montagnes de l’Oural. Ancien goulag, la cité fut entièrement bâtie par les prisonniers dès 1932. L’exploitation minière y était la principale activité et plus de 100 000 personnes y vivaient dans les années 1980. Avec la mondialisation et l’ouverture des frontières, le charbon fût importé car moins cher, et de nombreuses mines fermèrent. Les habitants ont alors, petit à petit, quitté cette ville située au nord du cercle polaire. Aujourd’hui, environ 60 000 Russes y vivent encore. Ceux qui partent, pour un meilleur climat ou pour chercher du travail, cèdent leurs appartements à des prix dérisoires. La bourgade n’étant desservie que par le chemin de fer (il n’y a pas de route pour y accéder), les vendeurs laissent tout sur place.

L’électroménager vaut déjà plus cher que votre investissement !

C’est pourquoi, avec un billet de 500 euros, vous pouvez vous offrir un logement confortable tout équipé. Rien qu’avec une petite partie de l'électroménager, votre investissement est rentabilisé. Il va sans dire que si vous êtes prêts à payer un peu plus, vous aurez quelque chose de formidable ! Avec 20 000 euros, vous deviendrez propriétaire d’un grand appartement, luxueux, correspondant au standing dans lequel vivaient les anciens dirigeants de l’URSS. Certes, le marché de l’immobilier russe n’a rien à voir avec celui de notre pays. Il faut néanmoins savoir que, même pour les Russes, les prix des appartements à Vorkouta sont très très bas, de 10 à 100 fois moins élevés que sur le reste du territoire.

Et le froid dans tout ça ?

Accéder à la propriété pour 500 euros, c’est le pied ! Mais avez-vous vraiment envie de vous expatrier en Sibérie ? Le froid du cercle polaire est l’un des principaux freins au repeuplement de Vorkouta. En hiver, les températures négatives à deux chiffres perdurent plusieurs mois. Le thermomètre peut atteindre les - 50 °C voire - 60 °C. Si l’on ajoute à cela le fait que durant 10 jours d’affilée, au cœur de l’hiver, le soleil ne se lève pas du tout, on comprend pourquoi la dépression est une véritable menace pour les habitants. Vivre dans la région la plus à l’est de l’Europe demande donc une condition physique et mentale irréprochable.

Allez, on y va !

Partir vivre à Vorkouta peut néanmoins être un vrai projet, c’est une ville comme une autre et beaucoup de familles y vivent. 4 mines de charbon de qualité supérieure y sont encore exploitées, et les employés bénéficient de conditions très intéressantes (ils sont formés, nourris et blanchis). De plus, contrairement aux apparences, Vorkouta a de l’avenir. L’Arctique est en effet au cœur de plusieurs projets, étant une zone géographique prioritaire pour l'État russe. Dans le cadre de la reconquête du Grand Nord, on y trouve un centre d’étude et de recherche scientifique. La création d’un chemin de fer reliant toutes les villes de l’Arctique est également en pourparler. Autre avantage : on dit que l’air à Vorkouta est l’un des plus purs de la planète.

Alors, prêt à partir ? Vorkouta, c’est un autre monde ! Mais pour ceux qui rêvent de grand air, de lointain, et qui ne sont pas frileux, souvenez-vous : être propriétaire vous coûtera à peine le prix d’un smartphone !


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Schrek Docteur Faustroll 1er octobre 12:59

    Il est midi à  Vorkouta ce 21 décembre.

    Le ciel est bas, le soleil encore plus. A l’heure du soleil, il est midi...

    Mais comment appelle t-on ce phénomène naturel qui se déroule pârfois à midi moins une, suivi par un autre phénomène naturel qui se passe à midi et une minute ? Le jour ?


    • Giordano Bruno - Non vacciné 1er octobre 13:31

      Intéressant. Avez-vous des liens à proposer pour creuser le sujet ?

      Merci.


      • markos 1er octobre 15:05

        et ?

        quel est l’objet de cet article ?

        qu’il y a des endroits dans le monde ou personne ne veut vivre à partir du moment ou il n’y a aucun intérêt ?

        ça me semble évident.

        ce n’est pas propre à l’ex urss. l’exploitation minière a eu son lot de villes fantômes dès lors que les gisements furent épuisés.


        • Nicolas_M Nicolas_M 1er octobre 16:52

          Faut juste trouver un boulot, puis un mois de paperasse, puis louer pour être résident temporaire en Russie pendant 2 ans, puis faire une demande officielle qui met en moyenne plus d’un an pour aboutir, avant que vous puissiez acheter ce bien. Une fois acheté, vous devez rester en Russie 5 ans afin de valider une double nationalité.

          Donc plus de 8 ans avant d’être réellement intégré et d’être sûr de ne pas être expulsé du jour au lendemain parce que vous avez perdu votre travail.

          Good luck !


          • velosolex velosolex 1er octobre 20:16

            @Nicolas_M
            Autrefois le goulag était gratuit. Même le transport et l’occupation des résidents était pris en charge.

            Tout fout le camp d’internement ! 


          • Xenozoid Xenozoid 1er octobre 20:18

            @velosolex

            mais quel rapport avec les goulags ?


          • goc goc 2 octobre 11:01

            @Xenozoid
            mais quel rapport avec les goulags ?

            Vorkuta était l’un des goulags les plus durs. Il a même connu l’une des rares révoltes de prisonniers (maté dans des conditions que vous devinez). Les mines de charbon ont d’abord été exploitées par les prisonniers. Je vous conseil de lire « Une journée d’Ivan Denissovitch »



          • ggo56 1er octobre 20:43

            Vorkouta est à l’ouest de la Sibérie, l’est c’est le Kamchatka, Vladivostok...L’auteur ferait bien de lire Cedric Gras


            • Fergus Fergus 1er octobre 20:48

              Bonsoir, Aurélie

              « Partir vivre à Vorkouta peut néanmoins être un vrai projet, c’est une ville comme une autre »

              Vraiment ? J’invite les lecteurs à faire comme moi : aller voir les images de Vorkouta sur le web. Après quoi l’on comptera les volontaires. En ce qui me concerne, même si l’on me donnait 300 000 euros pour m’y installer, je n’y mettrais pas les pieds. Cela dit, je ne veux pas décourager les éventuels volontaires. smiley


              • Effondré remonté Effondré remonté 2 octobre 04:06

                Eh là !!! ....ça me paraît bien pompé sur l’excellent documentaire de GouvHD, notre gopnik national, dont je recommande l’excellente chaîne :

                https://www.youtube.com/watch?v=HCtlfGVVVBE

                ...perso, je casserais la tirelire et prendrais le super-luxe : la stalinka à 20 000 euros donnant sur la meilleure place de la ville avec la statue de Lénine !

                (à 27 mn 10s)


                • zygzornifle zygzornifle 2 octobre 08:37

                  A Tchernobyl c’est encore moins cher et l’électricité est gratuite ..... 


                  • Pascal L 2 octobre 21:20

                    @zygzornifle
                    Oui, les tubes au néon fonctionnent même s’ils ne sont pas branchés. Le plus dur, c’est de les éteindre.


                  • Albert123 2 octobre 10:42
                    « Les habitants vendent à perte ! »

                    et les acheteurs très certainement tout autant lorsqu’ils venderont.

                    je sais bien que le niveau intellectuel de la masse s’effondre de jour en jour, mais bon faites un minimum en sorte de pas trop prendre les gens pour des abrutis finis.

                    A Grigny (en IDF) on peut acheter également des appartements pour une bouchée de pain, reste que c’est invendable et que personne ne veux faire grandir ses gosses entouré de petites frappes, de dealers et de putes et ce sans même pouvoir parler en français avec le reste de ses voisins.


                    • Effondré remonté Effondré remonté 2 octobre 12:34

                      @Albert123
                      ...évidemment, Vorkuta est une situation sans doute extrême mais GouvHD explique (j’ai donné le lien un peu plus haut) que la ville va se redévelopper passablement dans les années à venir grâce à la reconquête de l’Arctique...


                    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 2 octobre 13:35

                      Il existe aussi de petits villages italiens qui pour ne pas mourir, invitent des candidats acheteurs de maison pour un euro symbolique.


                      • zygzornifle zygzornifle 2 octobre 14:36

                        @Réflexions du Miroir

                         Il y peu il y en a eu dans le nord de la France ....


                      • ETTORE ETTORE 4 octobre 14:20
                        Réflexions du Miroir 2 octobre 13:35

                        Il existe aussi de petits villages italiens qui pour ne pas mourir, invitent des candidats acheteurs de maison pour un euro symbolique.

                        Euhhh ! Attendez...Attendez !!!!!!

                        Les petits villages Italiens....

                        Ceux qui pratiquent la vente à l’euro symbolique, sont ceux qui vendent des

                        « masures » prêtes à s’écrouler.

                        Je ne nie pas le charme médiéval de certains petits villages juchés sur des enrochements.

                        Mais il faut savoir que, les ruelles sont en marches d’escalier, réalisées en étroitesse, juste pour le passage des ânes, ’( exit votre voiture, même une smart ) et que les constructions en moellons de granit, cimentés à l’ancienne, nécessitent des réparation totales.

                        Sans compter, que ce genre de maisons, rustiques, situées sur des lignes de failles, nombreuses dans ce pays, sujet aux tremblements de terre, feras de votre acquisition à 1 euros, un splendide tas de gravats, qui vous couteras une blinde, pour tout évacuer pratiquement à dos d’homme.

                        Croyez moi, je sais de quoi je parle, j’y suis né !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Aurélie


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité