• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Deschamps, Zidane, Henry : génération Jacquet !

Deschamps, Zidane, Henry : génération Jacquet !

Est-ce un hasard si Zidane devient en 2018 le premier entraîneur à remporter la Ligue des Champions 3 fois consécutivement et s'il a remporté également au Real Madrid : un championnat, une Supercoupe d’Espagne, 2 Supercoupes d’Europe et 2 Mondial des Clubs ? [1]

Si Didier Deschamps, reconnu "meilleur entraîneur français de l'année" à 2 reprises (2003, 2010) par France Football et "meilleur entraîneur de Ligue 1" en 2004 (trophée UNFP), emmène l'équipe de France en quart de finale de la Coupe du monde 2014 au Brésil en 2012 puis en finale de l'Euro 2016, perdue en prolongation face au Portugal (1-0), puis à une deuxième victoire à la Coupe du monde 2018 ?

Si Thierry Henry, entraîneur adjoint de l'équipe de Belgique, pour les attaquants, contribue à la 3e place de la Coupe du monde 2018 ? Ce qui est d'ailleurs la meilleure place jamais atteinte par l'équipe de Belgique dans cette compétition.

Non, ce n'est pas un hasard ! Ils incarnent tous les trois ce que leur a enseigné Aimé Jacquet, en partculier la culture de la gagne bien sûr, mais aussi l'esprit d'équipe, si nécessaire et pourtant diiffcile à concrétiser dans une sélection nationale, rassemblant épisodiquement des joueurs éclatés dans de très nombreux clubs européens. 

Ce qu'a réussi Didier Deschamps, c'est aussi de faire en sorte que les joueurs aient envie de jouer ensemble, de partager des moments de plaisir, de s'engager à fond, malgré le stress.

Et cette équipe a réussi à se rendre sympathique auprès des français !

Quelques éléments, sur la Coupe du monde, pour les équipes Belges et Françaises

  • Nombre de victoires : France et Belgique, premières avec 6 victoires (Croatie 4, Angleterre 3)
  • Nombre de matchs nuls : Belgique 0, France 1 (Croatie 2, Angleterre 1)
  • Nombre de défaites : France 0, Belgique 1 (Croatie 1, Angleterre 3)
  • Nombre de buts marqués : Belgique, première avec 16 buts, France 14 (deuxième)
  • Différence de buts (marqués - encaissés) : Belgique, première avec 10 buts, France 8 (deuxième)
  • Nombre de buteurs : Belgique 10 (première), France 6 (quatrième, derrière la Croatie 8 et le Brésil 7) 

Thierry Henry, entraîneur adjoint pour les attaquants a semble-t-il bien contribué au succès de l'Equipe de Belgique. Le nombre de buteurs est tout simplement impressionnant, 10, un sur deux équipiers !

Un indicateur pour mesurer la solidarité, l'esprit d'équipe

Ceci nous amène à notre indicateur de 'solidarité'  : le nombre de défenseurs qui marquent au moins un but (hors pénalty) + le ratio de ce nombre sur le nombre total de buteurs. 

Plusieurs équipes se sont en effet distinguées par un nombre buteurs défenseurs élevés, ce qui montre que les défenseurs ont joué un rôle décisif en attaque ; la France et la Belgique se distingue avec ce score :

  • France : 3.5, première avec l'Angleterre (3.5)
  • Belgique : 2.2, cinquième derrière la France et l'Angleterre, l'Argentine (2.4) et la Croatie (2.25)

Un esprit d'équipe bien nécessaire pour l'emporter, à cette Coupe du monde

Notons que les 4 premières équipes au classement général sont aussi parmi les 5 premières selon cet indicateur, la Belgique faisant un peu moins bien simplement parce qu'elle a le plus grand nombre de buteurs (10) ! (c'est une limite de cet indicateur, il serait bon de l'affiner).

Le score de l'Argentine est très élevé (2.4, troisième) mais la France l'ayant battu, ce pays n'a pu aller plus loin et n'est que 16e au classement général.

Il serait de même utile de disposer d'un indicateur sur les contributions décisives défensives, par les attaquants, pour montrer cette solidarité des attaquants, très actifs aussi en défense (Mbappé par exemple).

Malgré ses limites, cet indicateur semble déjà très pertinent pour l'esprit d'équipe, et aussi pour confirmer l'importance décisive de l'esprit d'équipe dans cette Coupe du monde (les équipes ayant 'seulement' des super joueurs s'étant fait éliminer très vite). Voici le score des autres équipes, jusqu'à la 22e place (Allemagne) : 

  • Corée du sud 1.50
  • Uruguay, Danemark, Portugal, Sénégal 1.33
  • Suède, Espagne 1.25
  • Russie 1.20
  • Brésil 1.14
  • Colombie, Mexique, Suisse, Japon, Iran, Pérou, Nigéria, Allemagne 0 

 

[1] "Durant cette période, Zidane bat plusieurs records d’invincibilité et est élu meilleur entraîneur mondial de l'année. Il devient ainsi le premier homme de l'histoire du football à remporter le prix de meilleur joueur et de meilleur entraîneur du monde."


Moyenne des avis sur cet article :  1.92/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Laurent Simon 18 juillet 11:24

    Complément : sur la gagne et l’esprit d’équipe (Deschamps), 9 mn, c’est la durée pendant laquelle la France a été menée, et c’et un défenseur, Pavard qui marqué un but salvateur (comme L. Thuram en 98, avec 2 buts contre la Croatie)


    • bob14 18 juillet 11:26
      Jacquet le roi de la biscotte... smiley

      • Laurent Simon 18 juillet 11:27

        Complément 2, sur l’équipe de Belgique : avant son match contre l’équipe de France, elle avait été invaincue sur 23 matchs (y compris les matchs amicaux). Didier Deschamps et son équipe ont réussi à la faire déjouer, et à gagner contre elle.


        • jymb 18 juillet 12:47

          Le néant et sa pompe à fric sur le dos des plus pauvres a tenté ( et réussi pour beaucoup) à occuper les cerveaux durant des semaines...vous pourriez enfin nous lâcher et aller, tient par exemple, ouvrir un bouquin et tenter de devenir un peu intelligent.


          Et aussi essayer de persuader vos congénères que les allocs de rentrés scolaire ne seront pas destinées à acheter des maillots de foot à des firmes milliardaires, mais plutôt des dicos et des Bescherelles ? 

          • Laurent Simon 18 juillet 13:06

            @jymb Commentaire très révélateur d’une certaine ’culture’ française qui méprise le corps, et du coup ne connait même pas les avantages extraordinaires d’une éducation intégrant les activités physiques et les activités plus ’intellectuelles’. 

            Je ne suis pas fan de foot, mais je m’y intéresse beaucoup à de nombreux titres, et en particulier sur les exemples donnés en matière d’équipe, et de management d’entreprise (et de services publics !), voir mes (autres) articles.
            J’ai eu une chance extraordinaire dans ma jeunesse, faire du sport tous les après midis, pendant 2 ans en CM1 CM2, et nous avions les meilleurs résultats ’scolaires’ de tout le département, alors que nous ’travaillions’ moins d’heures... et que nous étions 40 !!! 
            La seule façon que cela puisse fonctionner était de mettre les élèves par 2, un qui comprenait moins bien, et l’autre qui lui expliquait, après un exposé de l’instituteur. Excellent apprentissage du travail en équipe.
            C’était génial, et tous les 40 élèves, chaque année, en gardaient un excellent souvenir !

          • Laurent Simon 18 juillet 13:08

            @jymb « vous pourriez enfin nous lâcher » ... Euh... Qui vous a obligé à lire cet article, dont le titre était très clair ?


          • Laurent Simon 18 juillet 13:27

            @jymb ... et la moitié des élèves était de milieu ’défavorisé’, et enfants d’immigrés en très grande proportion, notamment magrébins ?!!



            • Laurent Simon 18 juillet 17:13

              Et Obama : " les Bleus «  ne ressemblent pas tous à des Gaulois  ».

              Pour le centenaire de la naissance de Nelson Mandela, Barack Obama a fait une digression sur les Bleus, incarnation selon lui de la vision défendue par le premier président sud-africain noir et combattant de l’apartheid
               «  Le régime (sud-africain) de l’apartheid (tombé en 1994) était entièrement artificiel  », a déclaré Barack Obama, en reprenant des propos de Nelson Mandela«  Ce qui était vrai à l’époque l’est toujours aujourd’hui. […] On se voit dans l’autre, on partage des espoirs et des rêves communs. C’est une vérité incompatible avec toute forme de discrimination basée sur la race, la religion ou le sexe  », a-t-il poursuivi.«  Et c’est une vérité qui porte ses fruits de façon très pratique puisqu’elle permet à une société de profiter de l’énergie et des qualités de tous ces gens-là. Regardez l’équipe de France qui vient de remporter la Coupe du monde  », a-t-il lancé.

              • jymb 19 juillet 09:32

                Je réponds aprés un blocage d’accés durant 24h00...il semble qu’il soit dangereux de s’attaquer au lobby du pognon et de la ba-balle


                Effectivement les résultats intellectuels suivent de prés les capacités au foot...les humoristes qui ont le regard acéré (eux...) ont mis en évidence que dans cette « équipe » un seul était capable de faire une phrase avec un sujet, un verbe, un complément, et qu’il avait peut-être ouvert autre chose qu’un Mickey Parade dans sa vie 

                Et j’affirme qu’il est criminel de faire croire à des dizaines ou centaines de milliers d’enfants que leur avenir est dans le foot, victimes quasi automatiques destinées aux voies de garage de l’échec scolaire..hélas dans mon entourage j’entends trop souvent « il est impossible de le faire lire, la seule chose qui l’intéresse c’est le foot »...mais ceux qui dans quelques années leur vendront des abonnements télé, des pubs et des paris se frottent les mains, ils gonflent ainsi la masse de leurs futures victimes décérébrées pour mieux leur faire les poches 

                • Laurent Simon 19 juillet 10:59

                  @jymb D’accord : dangereux et criminel de faire croire qu’il serait possible de se passer d’une éducation sérieuse. Apparemment d’ailleurs le mot d’ordre dans les centres de formation est de ne pas permettre à un jeune de faire seulement du foot, et de ne pas se préoccuper du reste.

                  Et je prétends, sur la base de mon expérience personnelle citée ici, mais aussi sur la base de TOUS les essais qui ont été faits en France de faire beaucoup de sport à l’école, que c’est très bénéfique pour sa réussite personnelle (scolaire et plus tard professionnelle).
                  Quant aux marques, et leur influence désastreuse sur les jeunes, y compris par l’encouragement au racket entre eux, je suis bien d’accord Mais que faire, il faudrait que les parents n’acceptent pas que ces influences soient tellement fortes qu’elles fassent de tels dégâts. 
                  Il faudrait AUSSI que les encouragements donnés aux jeunes, dans leur éducation scolaire, soient plus forts qu’actuellement : nos enseignants sont encore trop marqués par une ’culture’ de ’tu es nul’, de dézingage de ceux qui n’y arrivent pas. Il faut espérer que ce qui est fait avec le dédoublement des classes, dans les quartiers en difficulté aille dans le bon sens. Car alors les jeunes ne se réfugieraient pas dans une fuite en avant, dans une course pour avoir le dernier élément à la mode, etc., 

                • Laurent Simon 19 juillet 14:40

                  @jymb si jamais j’ai déclenché un blocage, c’est une fausse manip de ma part. Ou alors un de vos messages a été enlevé entre temps, auquel cas je ne retrouve pas la raison pour laquelle j’aurais pu vouloir un tel blocage (mais c’était justifié alors)..


                • Laurent Simon 19 juillet 14:01

                  En 1998, les meilleurs indicateurs étaient : France 3.33, Argentine 2.40, Danemark 2.14, puis Italie Roumanie, Paraguay (les trois à 1.33), Espagne 1.20 et Pays Bas 1.13..

                  Donc non seulement la France avait de loin le meilleur indicateur de solidarité, mais elle avait battu l’Italie (1.33) aux tirs aux buts, le Danemark (2.14) et le Paraguay (1.33), ainsi que le Brésil et la Croatie 0. 
                  Il est d’ailleurs intéressant de noter que la victoire contre le Paraguay n’était pas facile, ni contre l’Italie, équipes qui ont eu toutes les deux des scores de solidarité élevés (1.33), alors que réciproquement la victoire en finale 3-0 contre le Brésil avait semblé plus facile (0)
                  La seleçao a d’ailleurs fini la compétition avec 4 buteurs marquant au moins 3 buts, mais elle n’a pu développer son jeu face à la France.
                  Cet indicateur semble donc très pertinent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès