• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > En un match de Coupe du Monde Mbappé a déjà fait mieux que Ronaldo et (...)

En un match de Coupe du Monde Mbappé a déjà fait mieux que Ronaldo et Messi

Le premier tour du Mondial est toujours un écrémage parfois laborieux à regarder. 

Quelques bons matchs bien sur, des équipes qui montrent de grandes qualités, et d'autres, comme les champions du monde allemands, qui déçoivent fortement.

Un premier tour de moyenne facture à mon goût, moins bon que lors du mondial brésilien de 2014. Qu'allait-t-il se passer par la suite ?

Avec les 1/8ème de finale de la Coupe du Monde on espérait le véritable lancement de la compétition.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que dès le premier match, avec ce France-Argentine ahurissant, nous n'avons pas été déçus.

Après le match, on cherchait depuis quand nous n'avions pas vibré autant avec un match des Bleus. Le renversement de situation nous fait penser au France-Espagne de 2006.

Bien sûr nous n'avions pas une grande équipe d'Argentine en face. Mais sortir Messi et sa sélection après un tel scénario change les choses.

De nombreux buts, parfois magnifiques, des renversements de situation, de la tension, de l'émotion.

Oui c'est cela le sport et le football en particulier. On passe de la joie à la déception, puis on reprend espoir, on se dit que c'est fait, et puis un dernier but de l'adversaire nous fait douter, et enfin la délivrance, le bonheur de la qualification.

Ici pas de scénario écrit d'avance, les acteurs ont du talent mais ils doivent aussi savoir improviser. C'est ce qui fait la différence entre eux.

On peut faire référence bien sur au but de Benjamin Pavard. Au niveau de l'alliance du talent et de l'improvisation, ce but en est la parfaite synhèse.

Mais samedi, à ce petit jeu, s'il y en a un qui a été très grand, c'est Killian Mbappé.

Avouons-le, il a réussi hier un match stratosphérique. Le meilleur match de sa jeune carrière, et il le sort lors d'un match de Coupe du Monde à élimination directe. La marque des très très grands.

Des accélérations fulgurantes à de nombreuses reprises, 2 buts et un penalty provoqué.

Après Pelé, Mbappé est le joueur le plus jeune à avoir marqué plus d'un but lors d'un match de Coupe du Monde. Voici d'ailleurs la réaction du plus grand joueur de tous les temps après le match, avec une petite d'ose d'humour. « Félicitations Kylian Mbappé, deux buts dans une Coupe du monde si jeune te place en bonne compagnie. Bonne chance pour tes autres matchs. Sauf contre le Brésil ».

En comparaison, Ronaldo et Messi, n'ont jamais réussi cela en Coupe du Monde ; c'est ce que je leur reproche depuis toujours . C'est pour cela qu'ils ne seront jamais au niveau des Pelé, Cruijff, Maradona, Zidane, ou encore Ronaldo (le Brésilien).

Plus grave encore, les deux joueurs qui ont rafflé les 10 derniers Ballons d'Or, n'ont jamais inscrit le moindre but dans un match à élimination directe de Coupe du Monde. Incroyable !

Voici, preuves à l'appui, l'argumentation qui démontre que Ronaldo, qui a toujours été très médiocre en Coupe du Monde, ne peut être associé aux grands cités ci-dessus.

En 2006 la sélection, dont les leader sont Figo, Deco ou Maniche, fait un excellent parcours puisqu'elle n'est éliminée qu'en demi-finale par la France de Zidane. Mais il faut souligner que le jeune Ronaldo est peu efficace lors de ce tournoi puisqu'il ne marque qu'un seul but sur pénalty en phase de poule, et face à l'Iran. Rien de très glorieux.

La suite l'est encore moins. En 2010 et en 2018 c'est l'élimination en 1/8ème de finale, et en 2014, le Portugal ne passe même pas le premier tour. 

Voilà un petit récapitulatif qui démontre les limites de Ronaldo lors des grands évènements, et qui démontre que ce joueur ne peut pas être considéré comme le plus grand footballeur de tous les temps. Il en est même très loin.

Mais revenons sur notre sélection. Lors de ce Mondial 2018, c'est les bleus contre l'Amérique du Sud.

Après le Pérou en phase de poules, l'Argentine en 1/8ème, voici l'Uruguay en 1/4.

On a vu hier soir un grand Cavani sortir le Portugal d'un piètre Ronaldo. On sait déjà que le match contre les double-champions du Monde de 1930 et 1950 sera très difficile.

L'Uruguay c'est une défense de fer emmenée par son capitaine Diego Godín, probablement le meilleur défenseur central du monde.

Devant, le duo Cavani-Suarez c'est du très lourd, même si le second n'a pas l'air dans la forme de sa vie, contrairement au joueur du P.S.G.

Mais ce dernier s'étant blessé hier soir, il sera peut-être absent vendredi prochain. 

On peut l'espérer, mais avant-tout le regretter, d'autant plus que l'homme est remarquable. Et pour avoir de grands matchs, il faut des équipes avec toutes leurs forces.

P.S

Quelques réactions de la presse étrangère :

La Süddeutsche Zeitung (SZ), en Allemagne, titre, en français : « Liberté, Égalité, Mbappé. »

Le quotidien espagnol La Vanguardia « L’ailier français n’est en vie que depuis à peine 19 ans, mais ces 19 années ont été suffisantes pour éblouir la Russie avec l’un des plus grands spectacles de football dont on puisse se souvenir », 

The Daily Telegraph pense ainsi « avoir retrouvé l’équipe de France que l’on espérait depuis si longtemps : la France de la jeunesse, de l’énergie et de l’aventure ; la France qui a cinq ans de moyenne d’âge de moins que ses adversaires ; la France de Kylian Mbappé. »


Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 7 juillet 14:39
    OSEF !
     


    • Dom66 Dom66 7 juillet 15:45
      Si vous voulez rire regardez une des danseuse La grande « Neymar »


      Cliquez


      Et le prix de la meilleure interprétation masculine...attribué à Neymar Jean


      Les vidéos commencent par « Réunion de famille chez Neymar


      voir aussi plus bas »le chien de Neymar"



      • Jeekes Jeekes 7 juillet 16:49

        @Dom66

         
        Excellent !
         
         smiley
         


      • Mekissê Mekissê 7 juillet 21:17
        @ Fatizo
        .
        J’espère que Rosemar votre copine du Huffington Post saura venir vous critiquer avec son inventivité, les mille feux de sa richesse lexicale et toute l’argumentation qu’elle a déjà développé contre la vulgarité des enthousiasmes populaires qu’elle ne partage pas .
        Qu’on se le dise
        Pour elle hors Ruquier pas de salut !

        • Christian Labrune Christian Labrune 8 juillet 10:17
          En un match de Coupe du Monde Mbappé a déjà fait mieux que Ronaldo et Messi
          ==========================================

          On n’en a rien à foutre !

          • Trelawney Trelawney 9 juillet 07:39

            Mettre MBappé et Pelé dans la même phrase me heurte. 

            MBappé attend une balle d’attaque et ne défend pas. MBappé s’est pris un carton jaune justifié parce qu’il a voulu nous faire une Neymar. Pour ne serait-ce qu’arriver à des niveaux de joueurs comme Ronaldo, Messi ou Hazard (et je ne parle pas de Pelé car c’est hors de protée), il a encore beaucoup de travail à effectuer

            En 58 et en demi finale contre la France, Pelé alors âgé de 17 ans n’a pas marqué un but, mais 3. Durant sa longue carrière de 56 à 77, Pelé a marqué 1151 buts. C’est pour cela qu’il faut éviter de comparer un joueur lambda avec Pelé. De plus en dehors du football, Pelé a toujours été un grand homme.



            • Serge ULESKI Serge ULESKI 9 juillet 09:37

              Si la Coupe du monde 2018 ( et les suivantes le seront aussi) est imprévisible – si tous les pronostics échouent ainsi que les stars dans leur équipe nationale -, c’est sans doute pour la raison suivante ; désormais, le football et l’intelligence de ce sport sont à chercher, à trouver et à analyser chez celui qui décide de qui va jouer, à quel poste et quel jeu il faudra déployer tactiquement, le tout servi par des joueurs qui savent écouter et obéir, à savoir le sélectionneur-tacticien à la tête des équipes, et non plus chez ceux qui sont censés faire le spectacle - quand spectacle il y a... et qu’il y aura de moins en moins puisque ce sont les tacticiens qui vont prendre en charge ce sport.

              De là à penser que l’analyse d’une tactique et la scrutation du déroulement d’une rencontre sont plus précieux que le fait de visualiser un match en particulier pour mieux en apprécier les performances des joueurs…

              Grande est la tentation qui affirmerait que le pire ennemi de l’intelligence dans le football est le joueur et le supporter ; supporter le plus souvent sans scrupules et cynique : son équipe doit gagner par tous les moyens - tricherie, corruption, intimidation physique ; joueur roublard, vicieux, hypocrite ( je te baffe et t’aide à te relever tout sourire) et simulateur.

              Tel joueur, tel supporter qui plus est ?

              Tournons-nous alors vers le sélectionneur.


              • sophie 24 juillet 16:35

                mauvaise rubrique

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès