• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Federer #95, le cannibale de Bâle

Federer #95, le cannibale de Bâle

En s’imposant pour la 8e fois dans son jardin bâlois, Roger Federer a dépassé Ivan Lendl (94) en remportant le 95e titre ATP de sa carrière en simple. La barre des 100 se profile à grand pas et le record de Connors (109) ne semble désormais plus si loin que ça.

Que c’est bon de gagner à la maison ! C’est le sentiment qui illuminait le visage d’un Federer visiblement soulagé au moment de soulever pour la 8e fois (2006, 2007, 2008, 2010, 2014, 2015 et 2017 donc) le trophée de du Swiss Indoors de Bâle (l’un de ses trois tournois fétiches avec Halle et Wimbledon).

Un tableau plutôt relevé

Après avoir rencontré le jeune « rookie US » Tiafoe en ouverture, l’ancien ramasseur de balles (RF a fait partie des « ball-boys » du tournoi bâlois dans les années 1990) a dû enchaîner face à Benoît Paire, Adrian Mannarino, David Goffin et un toujours redoutable Juan-Martin Del Potro. Car c’est bel et bien au terme d’une finale digne d’un Masters 1000 que « Rodgeur » s’est imposé (6-7 6-4 6-3) non sans avoir dû âprement batailler, comme c’est si souvent le cas face au géant argentin. Comme à son habitude excellent au service, bon en défense et extrêmement agressif avec son violent son coup-droit, « La Tour de Tandil », qui s’était déjà imposé par deux fois (2012 et 2013) à Bâle face au roi local, n’est en effet pas passé loin de faire taire une troisième fois les ardeurs des spectateurs bâlois. Mais pour « Le Cannibale de Bâle » qui réalise cette année une saison millésimée, la défaite était impossible à envisager et malgré la perte d’un premier set qu’il avait pourtant dominé, le champion suisse est resté maître de ses nerfs, faisant encore craquer physiquement un Del Potro dont l’endurance n’est décidément pas le point fort…

Mannarino aura chèrement vendu sa peau

L’inconvénient quand on s’appelle Federer et qu’on joue à domicile, c’est que tous les joueurs veulent vous battre peut-être encore plus que d’ordinaire. Une victoire face au Maestro, qui plus est sur ses terres, ça n’a pas de prix dans une carrière ! Cet exploit, à raconter à ses petits-enfants au coin du feu, Adrian Mannarino n’est pas passé loin de le réaliser. Opportuniste et plutôt solide derrière sa ligne de fond, le gaucher de 29 ans (qui réalise sans conteste sa meilleure saison) a effectivement malmené le chouchou du public en jouant sur un faux-rythme qui aura particulièrement perturbé le joueur helvétique pendant près de deux heures. Mais in fine, « Fédé » a quand même fini par trouver la clef. Dommage pour « Manna » car à moins d’un mois de la finale de Coupe Davis, un succès face à sa majesté Roger, aurait sans doute assuré une place au tennisman francilien parmi les cinq Bleus (quatre titulaires + un remplaçant) qui défieront la Belgique fin-novembre du côté de Lille.

Pour Rodgeur, cap sur les 100 avec Connors dans le viseur ?

Pour Federer en revanche, cet énième titre n’est pas qu’une petite étoile de plus dans son immense galaxie. C’est la 95e, celle qui lui permet de passer devant Ivan Lendl sur le podium des hommes (numériquement) les plus titrés dans l’histoire de l’ATP. En outre, après avoir déjà glané la bagatelle de sept titres (Open d’Australie, Indian Wells, Miami, Halle, Wimbledon, Shanghai et Bâle) cette année, l’esthète helvète se rapproche maintenant clairement de la barre symbolique des 100 tournois remportés. Une étape de plus avant d’aller chercher le vieux record de Jimmy Connors et ses 109 trophées ATP ? Difficile à dire pour l’instant, même si le record, inenvisageable il y a encore quelques mois, ne semble désormais plus si inaccessible que ça (source : Wikipédia).

Pour l’heure, en attendant la fin du compte à rebours et pour finir sa superbe saison en beauté, RF l’horloger (qui a déclaré forfait cette semaine à Bercy pour se reposer) visera d’ores et déjà son 96e trophée en carrière, via le gain d’un 7e Masters, à Londres dans quinze jours.

Lionel Ladenburger

Retrouvez tous mes articles sur :

http://yourzone.beinsports.fr/author/guga57/


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires