• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Les inconnues de Cape Town

Les inconnues de Cape Town

« On se réfugie dans ce qu’on ignore. On s’y cache de ce qu’on sait. L’inconnu est l’espoir de l’espoir » (Paul Valéry). À regarder le dernier match amical de l’équipe de France, une question m’a traversé l’esprit. Pandore est-elle grecque ou sud-africaine ? Ne s’est-elle pas réincarnée sous la forme de l’histrion Raymond Domenech ?

 On en conviendra, à la sortie de trois matchs amicaux face à des équipes dont la faiblesse n’avait d’égal que la nonchalance de Nicolas Anelka, le diagnostic est clair : l’équipe de France est atteinte de tous les maux.

Tour à tour, en conférence de presse cette semaine, les joueurs ont prêché autour du même thème : espérance. D’aucun dirait que la boîte qu’a ouverte Raymond Domenech il y a 6 ans déjà ne contient plus que cela. Que le peuple Bleu se rassure, les joueurs croient en eux !

Voyez comme nous sommes attachés aux mythes ! 

Il nous faudra sans doute une mystique plus forte que l’astrologie de Raymond Domenech pour croire en cette équipe. Non, le football n’est pas rationnel. Sinon, il serait difficile pour l’équipe de France de croire à un succès face à la 16ème équipe au classement FIFA quand on vient de perdre contre une version édulcorée de la Chine, 84ème. Pourtant les joueurs assurent qu’ils seront prêts pour leur premier match. Les matchs amicaux – compte tenu de la faiblesse des équipes choisies – ne permettaient pas de tirer d’enseignements. Ils n’ont pas rempli leur seule fonction : enchaîner trois victoires.

Avant ce premier match on ne sait rien.

Les entraînements à huis clos ne laisseront pas filtrer la composition de Vendredi. Raymond Domenech va-t-il encore une fois changer de système la veille d’une compétition internationale ?

L’inconnue porte également sur les forces en présence dans cette équipe et son niveau. Le quotidien l’Equipe qui s’en tient à la jurisprudence Jacquet n’est pas le journal le plus alarmiste, vous en conviendrez. Pourtant, en parcourant le bilan des satisfactions à la suite des trois matches amicaux le voyant n’était au vert que pour Abou Diaby. Paradoxe, il y avait aussi marqué « non noté » pour ce joueur n’ayant joué que des bribes de match. Le quotidien déployait ensuite une incroyable diversité dans sa palette de couleurs pour classer les autres joueurs entre le jaune clair et le rouge sombre. Sidney Govou – proche des tons bordeaux dans cette classification – promet une grande Coupe du Monde.

Cet évènement galvanise et transcende les joueurs, certes, mais nul ne peut dire à quel point tant le match contre la Chine avait des faux-semblants avec un sketch des Inconnus.

Le plus inquiétant c’est certainement que la principale inconnue est notre adversaire.

Pour une fois, l’Uruguay arrive avec un collectif supérieur à celui de la France. Les deux équipes sont conscientes de l’importance du premier match et il n’est pas à exclure que l’Uruguay ferme le jeu et se contente d’un match nul. Malheureusement on ne sait pas si la France est assez solide en défense pour ne pas encaisser de buts et jouer un score nul et vierge. Pas plus que ses prestations ne sont une gageure d’une fluidité offensive. L’attaque française est sclérosée. Dès lors, jouer le « 1-1 » paraît difficile.

Si près du premier match, les interrogations vont bon train. Quels joueurs ? A quels postes ? Quel système ? Quel niveau physique ? Quel état d’esprit de l’adversaire ? Ces derniers jours, Raymond Domenech, dont on connaît les qualités sur le tapis vert, paraît jouer au poker menteur.

Ajoutons encore une inconnue à l’équation.

Puisque Rama Yade nous a proposé, hier, de résoudre un problème de mathématiques. Vaut-il mieux payer 500 euros par nuit pendant une semaine ou 300 euros par nuit pendant un mois ? Madame la secrétaire d’Etat, un peu d’indulgence avec les dirigeants de la Fédération Française de Football. Ils n’ont qu’une seule semaine pour visiter un pays tous les quatre ans. Pourquoi se priver de quelques folies ?

Nous aussi les observateurs, nous sommes dans l’inconnu.

Par peur de regarder la vérité en face ? Raymond Domenech, en dépit de ses relations difficiles avec les transalpins, devrait méditer ces vers extraits d’Odes Navales du poète et nationaliste Italien Gabriele d’Annunzio.

« Il n’est jamais trop tard pour sonder l’inconnu, il n’est jamais trop tard pour aller au-delà ». Il n’y a qu’une seule certitude à laquelle se raccrocher. Le 11 juin au soir, les masques tomberont.

A.Tarascon

Plus d’articles sur http://www.acturevue.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Pi@h 9 juin 2010 14:33

    Inquiétant.... C’est le mot ouais....

    Les problêmes de la charnière centrale sont récurrents, on le sait et Domenech le sait ! A partir de là il n’est pas normal qu’on soit encore en train de tatonner un onze type à 3 jours de la compétition la plus importante.Enfin quoi merde, on a perdu contre une équipe classé 84ème au classement FIFA, qui plus est contre leur équipe B ! Si la défense se cague dessus devant les féroces attaquants Chinois qu’est ce que ça va être contre Forlan-Suarez ?!

    J’ai vu les Pays Bas jouer, à côté d’eux on développe un jeu de Ligue 2...


    A la limite quand on arrive pas à faire le jeu, on mise tout sur la défense et un milieu musclé, si la base est solide on peut toujours avoir l’adversaire en contre ou sur les phases arrêtés, mais là....on est bidon derrière et devant c’est le néant (aucun de nos attaquants n’a marqué durant les matchs de préparation...)

    Domenech n’a clairement pas travaillé son sujet, ou plutot mal ! C’est un mec sans conviction, qui n’a pas son style, sa touche, sa vision de jeu à imposer à son groupe ! L’identité est très importante dans le football, l’équipe de France en manque cruellement dans son jeu...

    Et puis il faut le dire aussi, certains n’ont tout simplement pas ou plus le niveau international.


    • asterix asterix 9 juin 2010 18:22

      Je souhaite un bon zéro-zéro pour commencer. Et puis, à 2 minutes de la fin, un goal judicieux des uruguayens de la main, avalisé par l’arbitre malgré les caméras du monde entier.
      Sûr que Domenech accusera cet enfoiré de n’avoir rien vu !


      • furio furio 9 juin 2010 19:04

        La question qui taraude : « -Est ce que les dopants utilisés vont permettre de passer le premier tour ? »
        Ben c’est pas sûr ! ils se dopent tous maintenant. les produits sont différents.
        Alors s’isoler ça permet d’abord de faire les transfusions sanguines en toute discrétion et ça permet surtout de cacher les produits utilisés. Imaginez que tous prennent la même chose !
        Pourquoi perdre ses cheveux à se doper alors ?



        • bonsens 10 juin 2010 10:26

          nous, notre , nos , nous etc., etc.. etc... vous habitez la seine-saint-denis ? lol

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

actu


Voir ses articles







Palmarès



Partenaires