• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Prix de l’Arc de Triomphe 2019 : retour sur un moment historique... (...)

Prix de l’Arc de Triomphe 2019 : retour sur un moment historique... qui n’a pas eu lieu !

On attendait la jument Enable pour un triplé inédit, historique, légendaire. Malheureusement pour ses nombreux supporters, la jument a été battue dans les dernières foulées. Sportif, son propriétaire tentera de nouveau le challenge en 2020 !

Le Prix de l'Arc de Triomphe est aux courses hippiques ce que la Coupe du monde est au football ou Roland Garros au tennis. Un rendez-vous annuel incontournable, dans l'écrin - flambant neuf - du nouvel hippodrome de Paris-Longchamp. 

Cette année, le plateau avait de quoi réjouir les sportsmen, avec la présence de la double tenante du titre Enable, entraînée en Angleterre, et appartenant au puissant propriétaire Cheikh Abdullah. Quand l'on sait qu'aucun cheval dans l'histoire n'a réussi à inscrire trois fois cette prestigieuse épreuve à son palmarès, on comprend mieux le challenge qui attendait Enable. Seule Trêve, la grande championne entrainée par Christiane Head, avait d'ailleurs tenté cet audacieux pari, sans pouvoir le réussir.

Une concurrente écrasée d'argent

Quelques minutes avant la course, la cote d'Enable témoigne du formidable engouement autour de la jument, puisqu'elle est proposée à 5/10. Autrement dit, vous gagnez 15 euros en en misant 10 sur ses chances de remporter la course, ce qui n'a jamais été fait auparavant dans l'Histoire ! Un risque bien maigrement récompensé...

Et pour faute, la concurrence ne manquait pas lors de cette édition : une jument de fer venue d'Irlande, un cheval d'âge entraîné par le maître-entraineur cantilien André Fabre, ou encore le dernier lauréat du Prix du Jockey Club au printemps... Une concurrence féroce, qu'il était dangereux de sous-estimer !

La douche froide dans les tribunes

Malgré cette concurrence, c'est bien Enable qui rentre en tête dans la dernière ligne droite, mais peut être rattrapée par le poids des ans ou simplement moins à l'aise en terrain gras, la championne doit s'avouer vaincue dans les derniers mètres. C'est Waldgeist, robuste mâle entrainé en France, qui s'impose, lui qui avait toujours été battu par la jument à ce jour. Sur un champ de courses comme ailleurs, la vérité du jour n'est pas toujours celle du lendemain...

Un espoir inattendu 

Alors que tous les passionnés se faisaient doucement une raison, celle de ne plus voir un cheval tenter ce triplé inédit avant plusieurs décennies, la nouvelle est tombée. Le Cheikh a en effet décidé de maintenir sa jument à l'entrainement, pour axer intégralement sa saison prochaine sur l'Arc de Triomphe. Une nouvelle qui réjouit le monde des courses, et du sport en général. Rendez-vous donc le premier dimanche d'octobre 2020, pour ce qui pourrait être l'apothéose d'une carrière d'anthologie.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  1.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Andy Capp Columbo 23 octobre 12:39

    il parait que demain le ciel va se couvrir, c’est dommage parce que ce grand beau temps est bien agréable

    enfin ! faut pas se plaindre

    on a quand même une belle arrière-saison !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès