• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Un double merci pour les athlètes paralympiques !

Un double merci pour les athlètes paralympiques !

Vingt médailles, dont sept d’or, un record pour notre pays, une quatrième place au rang des nations, Marie Bochet qui récolte pas moins de quatre titres, comme à Sotchi il y a quatre ans : ces jeux paralympiques ont été un formidable succès pour la délégation française, qui gagne, petit à petit, un éclairage médiatique de ses exploits. Et s’il y avait aussi un sens politique à ses succès ?

 

Exploits sportifs, humains, mais aussi sociaux ?
 
Bien sûr, il convient en premier lieu de féliciter ces hommes et ses femmes qui ont porté haut les couleurs de notre pays lors de ces jeux, parvenant souvent à faire mieux que 99% des dits valides ne pourraient le faire. Merci pour notre pays, dont vous avez porté l’image, mais aussi merci pour le formidable message d’espoir et de tolérance que vous avez porté, un encouragement formidable pour tous ceux qui souffrent, et un appel remarquable à la bienveillance et l’humanisme. Vous avez montré que l’on peut dépasser sa condition à force de courage, de volonté et d’efforts, un beau message qui montre que l’humanité, c’est aussi savoir donner sa place à tous les membres d’une même société.
 
 
Mais il y a peut-être un autre sens, plus politique, aux excellents résultats de la France, aux portes de la 2ème place du palmarès des nations pour les jeux paralympiquescontre la 9ème place pour les jeux olympiques, récoltant un tiers de médailles de plus, dans des jeux qui en distribuaient pourtant plus de 20% de moins. Ne doit-on pas juger une société, et la première desquelles, la nation, au sort qu’elle réserve aux plus faibles ? La place accordée aux handicapés est sans doute un marqueur important des choix et des valeurs d’un pays, et l’excellente performance de la délégation française ici en dit sans doute long sur les valeurs de notre beau pays et les choix que réalise notre société.
 
Même si tout est sans doute loin d’être parfait pour les handicapés en France, n’y-a-t-il pas un sens à ce que notre délégation paralympiques devance, de peu certes, la délégation Allemandequand cette dernière nous devançait largement dans la première partie des Jeux Olympiques d’hiver  ? Cette performance, même si elle est le fruit du travail et du talent de nos athlètes, n’est-elle pas aussi le fruit de la politique de l’Etat et de son soutien, financier, comme législatif ? N’est-ce pas une réussite de notre dépense publique, de nos lois, mais aussi de l’esprit de notre société, que malheureusement, les gouvernements brocardent si souvent et cherchent à faire rentrer dans la normalité oligo-libérale  ?
 
 
Merci donc à cette belle délégation paralympique, pour votre travail, mais aussi pour l’image que vous donnez de notre pays, ce que vous dites de notre société et de notre modèle. Je suis extrêmement fier de faire partie d’un pays dont l’équipe paralympique a encore plus de succès que l’équipe olympique, un succès qui en dit long sur nos valeurs, et notre conception de l’humanité ou de la société.

Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • nono le simplet nono le simplet 22 mars 10:31

    superbes jeux et athlètes et pas uniquement les français ... le biathlon : énorme !

    et bravo aux chaînes publiques d’avoir couvert l’événement ... 
    on peut peut être regretter le décalage avec les jeux olympiques même si j’imagine que ce serait compliqué de les faire en même temps ...
    j’ai bien ri, même si certains trouveront la blague de mauvais goût, l’imitation de Canteloup où N Monfort raconte une épreuve de saut à ski pour aveugle unijambiste avec chien ... les exploits des compétiteurs étaient aussi improbables !

    • Jean Roque Jean Roque 22 mars 12:16

       
      Les défilés de mode avec des naines c’est mieux.
       


      • Jean Roque Jean Roque 22 mars 19:12

         
        Sans oublier les concours de beauté de grosses !
         
         
        Comment ça je suis ignoble ? smiley
        J’espère bien, je ne parle pas le bobo de gocho-le-collabo !


      • Jean Roque Jean Roque 22 mars 19:18

         
        Hegel disait : « Le faux est un moment du vrai »
         
        La fausse bonne-conscience de ce simulacre de jeux, veut dire le vrai de l’hypocrisie pratique des grands groupes capitalistes sponsors, qui à coté empoisonnent, répandent pesticides, ogm, baisse de la concentration de spermatozoïdes, cancers, destruction de la planète.
         
        Spectacle diversion alibi représentation.
         
        « Le Capital ne valorise que ce qui le valorise » Marx


      • Blé 22 mars 13:28

        Bravo à tous ces athlètes qui ont obtenu-e-s ou non une médaille car c’est déjà un exploit d’arriver à ce niveau et de participer à ces jeux.

        Attention, Marie Bochet et non Brochet.


        • foufouille foufouille 22 mars 15:07

          http://www.faire-face.fr/2017/04/17/presidentielle-2017-mdph/
          la réalité, c’est ça et pas ton délire olympique de merde.
          le moindre équipement sportif est hors de prix et normalement de ta poche.
          donc aux chiottes tes merdes de jeux.


          • Krokodilo Krokodilo 22 mars 17:54

            Très politiquement correct. Personnellement, je serais plutôt pour la suppression de ces jeux, j’en avais fait un article
            Ils ont pu contribuer à banaliser et intégrer le handicap, changer le regard sur quelque chose qu’on préfère en général ignorer car cela nous fait peur, mais leur existence n’a pas de logique, très peu de spectateurs, et beaucoup d’hypocrisie. C’est au quotidien que l’accès au sport (et la simple circulation...) doit être favorisé pour les handicapés. .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès