• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Un grand 20 signé Federer

Un grand 20 signé Federer

Un an après son come-back victorieux à Melbourne, c’est en expert que Federer a réalisé son premier back-to-back (conserver son titre) depuis dix ans (US Open 2007-2008). Vingtième titre en Grand Chelem… simplement Magique !

JPEG - 29 ko
RF#20
A 36 ans, le vétéran suisse a remporté le 20e titre du Grand Chelem de sa carrière !

On ne s’en lasse pas. L’image fait à chaque fois le tour du monde. Quand Federer gagne un Grand Chelem, l’évènement dépasse aujourd’hui le simple cadre du tennis. Cette douce sensation, c’est de nouveau d’Australie qu’elle nous est venue. Là même où il avait signé son retour homérique en 2017, « Le Maestro » est donc allé chercher cette 20e couronne en Grand Chelem que d’aucuns qualifiaient encore de douce hérésie il y a seulement un an et demi…

Un parcours taillé sur mesure

Le Slovène Bedene, le trublion teuton Struff, l’éternel bleuet Gasquet, Fucsovics, un Berdych à la sauce hongroise, puis Berdych lui-même, Chung, le Chang coréen et enfin Marin Cilic… Avouons-le d’emblée, sur le papier, Federer a déjà connu pire. Rien à voir ou presque (Berdych) avec sa chevauchée fantastique de l’année passée où il avait dû se coltiner Melzer, Berdych, Misha Zverev, Nishikori, Wawrinka et un certain Rafael Nadal en finale… Cette année ? Pas de Nadal donc, pas de Djokovic, même pas un « petit » Del Potro à l’horizon… En somme, une aubaine ! N’est-ce pas Rafa ? De là à comparer Marin Cilic à Kevin Anderson ? Non, restons courtois.

Bousculé par Cilic

Car le lauréat de l’US Open 2014 n’est pas qu’un simple livreur de parpaings vainqueur d’une poignée de 250… Non, le grand sapin croate est avant tout un redoutable tennisman, gros serveur certes mais aussi bon relanceur, capable d’imposer ses frappes même en retour comme en attestent ses sept matchs gagnés face aux membres du BIG 4 (Federer, Nadal, Djokovic, Murray). Bref, un sérieux client, d’abord timoré, malmené par Sa Majesté, puis chirurgical au tie-break du 2e set avant de se montrer carrément étincelant pour renverser le 4e acte via cinq jeux remportés d’affilée ! Marin Cilic semblait alors parti pour gagner !

PeRFect #20

Oui mais voilà, comme l’an dernier, c’est finalement une fois au pied du mur que l’alpiniste suisse a fini par sursauter. Dans le dernier set, contraint à sauver plusieurs balles de break d’entrée, le chocolatier s’en était sorti in-extremis d’un subtil revers praliné, court-croisé. Libéré et plus que jamais poussé par une Rod Laver Arena acquise à sa cause, Fedex allait dès lors dérouler pour s’imposer (6-2, 6-7, 6-3, 3-6, 6-1) après un peu plus de trois heures de jeu. Incrédule et ému comme un jeune premier, Papy Roger n’a pourtant plus vingt ans… mais son 20e (plus grand) fait d’arme valait sans doute bien quelques larmes.

Quelques chiffres qui donnent le tournis…

Via ce nouvel exploit, « Rodgeur » a encore amélioré certains de ses records. Il en profite notamment pour devenir le 4e athlète (avec Margaret Court, Serena Williams et Steffi Graf) et surtout le premier homme à briser le mythique plafond de verre des 20 titres en GC, tout en devenant également co-détenteur du record de victoires à l’Open d’Australie avec Novak Djokovic et Roy Emerson.

Tennismen et golfeurs confondus, RF dispose en outre désormais d’une avance de deux unités sur Jack Nicklaus, de quatre sur son rival Nadal et de six sur le tandem Pete Sampras – Tiger Woods.

De surcroît, ce nouveau « Major » permet aussi au Suisse de passer définitivement devant le légendaire Ken Rosewall et ses 25 trophées de prestige amassés entre 1953 et 1972.

Enfin, avec maintenant 96 titres ATP au compteur, dont plus de la moitié (53) ont été glanés sur des tournois importants (26 Majeurs et 27 Masters 1000), Roger Federer semble à présent voué à franchir sous peu la barre mythique des 100 trophées. Même le record de Connors parait de nouveau à sa portée... C'est vous dire si l’histoire n’est pas terminée !

Lionel Ladenburger

Retrouvez tous mes articles sur :

http://yourzone.beinsports.fr/author/guga57/


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • kalagan75 2 février 11:08

    en suisse, on l’appelle rogé pas rodgeur 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires